Menu
Search
Dimanche 19 Mai 2024
S'abonner
close
Dimanche 19 Mai 2024
Menu
Search

Sahara : Saint-Christophe-et-Niévès réitère son soutien à la souveraineté du Maroc

Saint-Christophe-et-Niévès a réitéré mercredi sa position constante en faveur de la souveraineté du Maroc sur son Sahara et de son intégrité territoriale.

No Image
Le ministre des Affaires étrangères, du Commerce international, de l'Industrie, du Commerce et de la Consommation, du Développement économique et de l'Investissement de Saint-Christophe-et-Niévès, Denzil Llewellyn Douglas, a réitéré mercredi à Rabat la position constante de son pays "en faveur de la souveraineté du Maroc sur le territoire du Sahara et de l'intégrité territoriale du Royaume".



Dans une déclaration à la presse à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, M. Douglas a également réaffirmé le soutien de son pays au processus politique dirigé par l'ONU visant à trouver une solution juste et durable à ce différend régional, tout en soulignant la pertinence de l'initiative marocaine d'autonomie comme "seule solution crédible, sérieuse et réaliste".

Cette initiative marocaine est en conformité totale avec le Droit international, la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale et du Conseil de sécurité de l’ONU, indique-t-on dans un communiqué conjoint publié à l'issue des entretiens entre les deux ministres.

Selon la même source, la Fédération de Saint-Christophe-et-Niévès a annoncé sa reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur ses provinces du Sud et son soutien à l’initiative du plan d'autonomie comme "seule base sérieuse, crédible et réaliste" pour résoudre le conflit artificiel autour du Sahara marocain.

Elle a également salué le développement socio-économique que connaît le Sahara marocain à la faveur des efforts et des investissements engagés par le Royaume du Maroc, dans le cadre du Nouveau Modèle de Développement des provinces du Sud. Ce nouveau modèle a considérablement favorisé l’autonomisation des populations de ces provinces et amélioré les indices de développement humain dans cette région, précise le communiqué conjoint.

De plus, la Fédération de Saint-Christophe-et-Niévès, en tant que membre de l'Organisation des États de la Caraïbe Orientale, a salué l'ouverture d'une ambassade de l'Organisation à Rabat le 19 octobre 2018 et d'un consulat général à Dakhla le 31 mars 2022, ajoute-t-on.

Le Maroc et Saint-Christophe-et-Niévès expriment leur volonté de conclure une Feuille de route de coopération de nouvelle génération 2024-2026

Le Royaume du Maroc et la Fédération de Saint-Christophe-et-Niévès ont exprimé, mercredi à Rabat, leur plein engagement à consolider et à élargir le champ de leur coopération, exprimant leur volonté de conclure une Feuille de route de coopération de nouvelle génération pour les trois prochaines années (2024-2026). Les deux parties ont également exprimé leur volonté d'approfondir et de consolider davantage leur coopération par l'échange d'expériences et d'expertises dans différents domaines d'intérêt commun.

MM. Bourita et Douglas, qui ont hautement salué le niveau actuel des relations entre les deux pays, ont discuté de plusieurs questions en lien avec l'état actuel et les perspectives d'élargissement de la coopération bilatérale afin de répondre aux aspirations et ambitions des deux pays amis.

Dans ce sens, la Fédération de Saint-Christophe-et-Niévès a salué le programme de coopération lancé par le Royaume du Maroc depuis 2013 dans le domaine de l'agriculture à travers la fourniture d'engrais qui ont grandement profité aux agriculteurs des pays membres de l'Organisation des États de la Caraïbe orientale, ainsi que dans les secteurs de la santé et du tourisme et en matière de développement des ressources humaines.

Pour sa part, M. Bourita a salué les résultats des élections tenues le 5 août 2022 à Saint-Christophe-et-Niévès, qui font partie intégrante du maintien de la bonne gouvernance, de la prospérité et de la stabilité dans la sous-région de la Caraïbe orientale, précise le communiqué conjoint.
Lisez nos e-Papers