Menu
Search
Jeudi 18 Avril 2024
S'abonner
close
Jeudi 18 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Régions

Meknès : vaste opération de restauration des remparts historiques

La ville de Meknès vient de lancer un vaste programme de réhabilitation et de restauration de ses murailles historiques entourant la médina. Pilotés par l’Agence pour le développement et la réhabilitation de la médina de Fès (ADER-Fès), ces projets visent à préserver le riche patrimoine culturel et historique et à promouvoir le tourisme dans cette cité impériale.

No Image


Selon les termes des appels d’offres, qui viennent d’être lancés par l’ADER-Fès, le premier projet concerne la deuxième tranche des travaux sur le tronçon Bab El Kazdir-Borj Kbich, avec un budget de réalisation estimé entre 4,5 millions de dirham (coût minimal) et 9 millions de DH (coût maximal). Le second projet porte sur la réhabilitation du tronçon Bab Bradiine-Bab Tizimi Sghira, long de 521 mètres, pour un montant estimé entre 4 à 8 millions de dirhams (MDH). Quant au troisième projet, il vise à restaurer les murailles historiques de la Place El Mechouar, notamment le tronçon Borj El Aoudat, avec un budget estimé entre 1,5 et 3,1 MDH.



Les travaux prévus comprennent l’installation des chantiers, l’étaiement, les démolitions et décapages nécessaires, les fouilles archéologiques, l’assainissement et le drainage des sites. Les maçonneries traditionnelles seront également reprises, ainsi que les enduits et l’étanchéité qui seront refaits selon les techniques ancestrales. Au-delà de la restauration des imposantes murailles, la cité ismaélienne connaît également un vaste chantier d’amélioration des circuits touristiques dans les quartiers historiques de Sekkakine, Mellah et Cheikh El Kamel au cœur de l’ancienne médina. Avec une enveloppe budgétaire de 17,3 millions de dirhams, les travaux de réhabilitation toucheront des joyaux patrimoniaux tels que les quartiers Sebbaghine, Nejjarine, Lahmamsia, et Srarya, en plus de Bezzazine et Bab-Jdid. Cette opération de grande envergure vise à mettre en valeur les trésors architecturaux et l’âme singulière de la cité impériale, offrant aux visiteurs une expérience immersive dans l’authenticité meknassie. Les travaux de réhabilitation et de restauration des sites historiques de la médina de Meknès s’inscrivent dans le cadre de la convention de partenariat et de financement relative au programme de réhabilitation et de valorisation de la Médina de Meknès (2019-2023), représentant un investissement de 800 millions de dirhams.

Fruit d’un partenariat entre les ministères de l’Intérieur, de l’Habitat et de la Culture, ainsi que la région de Fès-Meknès et la commune de Meknès, cette vaste opération se décline en trois axes stratégiques. Tout d’abord, avec une enveloppe de 594 MDH, la restauration et la mise en valeur du riche patrimoine historique de la médina seront au cœur des priorités. Ensuite, 40 MDH seront alloués à l’amélioration de l’accessibilité, avec notamment la création de 3 parkings, facilitant ainsi la circulation dans cette cité millénaire. Enfin, 166 MDH viseront à renforcer l’attractivité touristique et économique, véritable moteur du rayonnement de Meknès.

La ville de Meknès dispose d’un patrimoine architectural impressionnant avec ses imposants remparts datant des XVIIe et XVIIIe siècles. Ces fortifications massives, édifiées sous le règne de Moulay Ismaïl, ceinturent la partie ancienne de la cité sur près de 40 kilomètres. Elles étaient conçues pour défendre l’entrée de Meknès et se composent de trois enceintes concentriques distinctes : les remparts de la ville impériale au cœur, ceux de l’ancienne médina, ainsi que des murailles secondaires ou périphériques. Véritables prouesses d’ingénierie militaire, ces remparts en pisé se caractérisent par leurs dimensions imposantes, avec des hauteurs allant de 7 à 15 mètres et des épaisseurs variant de 1,50 à 3 mètres. Leur architecture défensive massive témoigne de l’importance stratégique de la cité ismaélienne à l’époque.
Lisez nos e-Papers