Menu
Search
Mercredi 21 Février 2024
S'abonner
close
Mercredi 21 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Sports

Hassania Agadir : les grands chantiers qui attendent Belaïd El Fakir

Unique candidat à la présidence du Hassania d’Agadir, Belaïd El Fakir a été élu, jeudi, sans surprise président du Hassania d’Agadir. Il succède à Amine Dor, démis de ses fonctions. El Fakir n’arrive pas en terrain conquis. Il sera, comme ses prédécesseurs, dans l’œil du cyclone et aura la lourde tâche de redresser le club.

No Image
Le Hassania d’Agadir a un nouveau président. Il se nomme Belaïd El Fakir, élu jeudi à l’issue de l’assemblée générale élective du club. Il succède à Amine Dor, démis de ses fonctions. Le nouveau président à plusieurs chantiers prioritaires sur son bureau.

Renflouer les caisses Le premier chantier concerne les finances. Le club est englué dans une crise financière aiguë, au point de ne pas pouvoir payer les joueurs. El Fakir devra donc se mobiliser pour trouver de nouveaux sponsors afin de renflouer les caisses du club. Une mission très ardue, car ses prédécesseurs y ont échoué.

Redresser le HUSA sportivement

El Fakir devra s’impliquer dans le volet sportif du club, lanterne rouge avec seulement cinq petits points en dix matchs disputés, pour l’aider à sortir de la zone rouge. El Fakir devra remobiliser ses joueurs et les impliquer davantage dans le projet du club pour renouer avec les victoires. Le Hasania est la seule équipe de la Botola qui n’a pas gagné le moindre match depuis le début de la saison. Il a concédé cinq défaites et a fait cinq matchs nuls. Un bilan plus que décevant pour un club appelé à jouer les premiers rôles en Botola.

Renforcer l’équipe lors du mercato d’hiver Face aux résultats décevants enregistrés lors du premier tiers de la Botola, le nouveau président du club est appelé à renforcer l’équipe avec de bons éléments lors du mercato hivernal pour lui permettre de sauver sa place parmi l’élite. L’effectif actuel a montré ses limites. Preuve en est les résultats obtenus depuis le début de la saison. L’entraîneur du club, Abdelhadi Sektioui, attend des renforts pour éviter le pire en fin de saison.

Redonner vie à l’école du club Champion du Maroc à deux reprises au début des années 2000, le Hassania d’Agadir a perdu de sa verve depuis qu’il a délaissé la formation et s’est orienté vers le recrutement tous azimuts. Une politique qui a plongé le club dans un endettement abyssale en raison des litiges qu’il traîne auprès des juridictions de la FRMF. Le nouveau président devra donc relancer la formation au club. La région du Souss regorge de talents à qui il ne manque que l’encadrement. En favorisant les jeunes de la région, le Hassania ferait d’une pierre deux coups : réduire sa masse salariale et s’appuyer sur des jeunes de la région prêts à mouiller le maillot pour leur club.