Menu
Search
Mardi 23 Juillet 2024
S'abonner
close
Mardi 23 Juillet 2024
Menu
Search
lock image Réservé aux abonnés

Raja-LNFP : tardive, la célébration du champion de la Botola ce mardi divise

N’ayant pu célébrer le champion du Maroc au terme de la 30e journée de la Botola Pro Inwi D1, la Ligue nationale de football professionnel avait reporté la cérémonie de remise du trophée au Raja de Casablanca à une date ultérieure. Samedi dernier, la LNFP a finalement dévoilé le rendez-vous de la cérémonie, provoquant l’ire des supporters des Verts. Et pour cause, le champion sera célébré ce mardi en soirée, juste après la demi-finale de la Coupe du Trône opposant le RCA au MCO. Les protégés de Joseph Zinnbauer devront donc fêter le sacre, même en cas d’élimination face au Mouloudia !

Le vendredi 14 juin dernier à Oujda, les joueurs et le staff technique du Raja de Casablanca étaient en extase au stade d’Honneur, poussés par des milliers de supporters, après une probante victoire qui a déclaré le club champion de la Botola Pro Inwi D1 pour la saison 2023-24. Néanmoins, Yousri Bouzok et compagnie n’ont pas pu aller au bout de leur célébration, puisque la Ligue nationale de football professionnel n’avait programmé aucune festivité au bout de la 30e et dernière journée du championnat.
Les joueurs et les supporters du Raja avaient également convenu d’éviter le vacarme, par respect aux composantes du MCO qui avait été relégué en deuxième division après le 3-0 du 14 juin. Il a donc fallu attendre la réaction de la LNFP, qui se devait de fixer une date pour la cérémonie. Au final, la Ligue s’est prononcée samedi dernier, annonçant que le trophée serait remis mardi au Raja, juste après la demi-finale de la Coupe du Trône opposant les Aigles au même Mouloudia d’Oujda. L’annonce a soulevé un tollé dans les rangs des fidèles du Raja, quelques minutes seulement après la publication du communiqué. Le timing choisi par la LNFP serait, selon ces fans, inadéquat, voire «inapproprié» et «choquant», si on tient compte des multiples scénarios prévus mardi.

Et si le Raja venait à s’incliner face au MCO ?

Sur les réseaux sociaux, les supporters rajaouis s’indignent du fait que la LNFP entend célébrer le champion de la Botola Pro Inwi D1... à l’issue d’un match de Coupe du Trône. La cérémonie aurait eu peut-être plus de sens, si elle avait été programmée au terme de la finale. La LNFP aurait ainsi pu fêter deux champions en simultané. Cela dit, la programmation de ce mardi pose problème également au vu de l’ambiance au stade d'Agadir, après le coup de sifflet final. Si le Raja venait à s’incliner face au Mouloudia en demi-finale, les joueurs, les membres du staff technique, les dirigeants du club et les supporters se retrouveraient forcés de fêter le sacre quelques minutes après une cruelle élimination.
Les Verts comptent bien se racheter de leur défaite face à la Renaissance de Berkane, lors de la finale de la précédente édition. Et malgré la consécration en Botola, les supporters sont toujours sur leur faim et réclament fermement le doublé cette saison. Tout autre résultat que la victoire serait perçu par les «afficionados» du RCA comme étant un échec. Le fait de fêter un titre juste après un tel revers relèverait davantage du supplice, comme l’estime une large frange des fans. Aussi, la délocalisation des festivités à Agadir, à des centaines de kilomètres du fief du club, provoque aussi une vive colère.
Pour les Orientaux, en revanche, programmer une cérémonie de remise du trophée pour l’adversaire, juste après le match en Coupe du Trône, évoque plusieurs interprétations. Le club serait-il donné perdant avant même de jouer la rencontre ? La LNFP aurait-elle parié sur une victoire du Raja, favori sur le papier, au moment d’opter pour cette décision ? Même dans le cas inverse, celui d’une victoire du MCO ce mardi, quel serait l’état d’esprit des joueurs du Mouloudia en voyant leur bourreau, qui les a expédié vers la deuxième division, célébrer en fanfare alors qu’ils ont arraché la qualification ? La décision de la LNFP semble manquer de tact et de clairvoyance. Elle pourrait donner lieu à une ambiance crispée mardi, si ce n’est pire. Espérons que le fairplay et le respect mutuel ayant marqué le match RCA-MCO du 14 juin dernier à Oujda soit encore de mise, ce mardi à Agadir.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.