Matin TV

L'Info en Face avec Hassan Dabchy


Start : 0
Expert international en système de gouvernance publique, lutte et prévention de la criminalité économique et financière, Hassan Dabchy est l'invité de L'Info en Face mercredi 16 mars 2022.

Transcription automatique :

États-Unis entre une menace carrément du clair maintenant on est au bord de cette crise qui j'espère sera limité justement c'est confirmé aussi entre les États-Unis et il y avait effectivement ce risque de flamber de et de crise du Leclerc, est-ce qu' il y a des experts aussi qui traîne aussi cette option du voilà qui avait été évoqué à la fois par Jean-Yves Le Drian avec son costume et la réunion de l'OTAN a été repris le terme de dissuasion nucléaire parce que ou pas il y a un risque qui n'est pas maîtriser, on peut pas maîtriser tous les risques et ce risque et pas beaucoup de spécialistes ont signalé, il y a un risque évidemment d'engagement nucléaire de menaces nucléaires et je pense que personnellement. Qu'on aille aussi loin déjà quelques prémices notamment la l'intervention à la déclaration du ministre des Affaires étrangères chinois à cas déclarés à Macron. Nous ne souhaitons pas quitter une guerre. Nous allons intervenir pour essayer de t'arranger les choses quoi pour que la crise ne s'enfonce pour que la guerre mais pas plus c'est plus vite. Mais en tout cas si seulement ton soutien à la Russie et au chef du Kremlin Vladimir Poutine donc mais si justement si justement le monde attendait un mot de la Chine se sont alliés naturel et historique donc pas question qu'il lâche maintenant bien entendu mais je ne pense pas. Je pense aussi, je crois en la sagesse chinoise ça ça me payer quand même d'une grande sagesse le monde à tirer des leçons de la deuxième guerre mondiale, il y a eu la première la deuxième guerre mondiale, je ne pense pas que le monde ce soir qu'il a dit à tique. Eovi de s'enfoncer dans cette carte qui a priori je sais que je te parle en espérant en guerre et les deux options sont sur la table verre aujourd'hui la reprise des négociations et c'est la session de vendre les émissaires ukrainiens et pour trouver une issue et aussi d'obtenir dans un premier temps, c'est ce que je souhaite en tout cas Emmanuel Macron en tant que président par intérim de l'Union européenne, est-ce que cela vous la solution à va être le être militaire a pas de diplôme attique parce que c'est les deux options possibles qui sont sur la table la la force n'a jamais fait le droit, je pense que Je pense que nous arriverons à une solution diplomatique parce que évidemment cooking avance ses pions, il faut pas oublier que c'est un pays très beaucoup plus puissants que l'Ukraine 144 million d'habitants, c'est une force économique absolument fantastique 2 % du pible contre 0,2 % de l'Ukraine, y a que 44 ou 45 million d'habitants en Ukraine tout petit pays et la guerre est complètement déséquilibré, l'affrontement est déséquilibré donc je pense pas que on ira vers une guerre beaucoup plus vaste. Je pense que la diplomatie la raison vont même si même si aujourd'hui on va l'intensité relever aujourd'hui les bombardements russe et compris à qui aujourd'hui la capitale des choses qui les choses en train de se préciser beaucoup craignent aussi une bagarre générale une vraie guerre dans les quartiers les villes les quartiers en périphérie de la ville de qu'est-ce qui pourrait se traduire par Des décès des morts tout à fait important sur le port d'Ukraine va avoir beaucoup beaucoup beaucoup de perte mais comparé à l'intervention des des pays occidentaux s'enfoncer dans une autre guerre dans une guerre qui va l'amener qui qui va qui va mener cette guerre a déclaré, il y a il y a plus de 3 jours, il est pas franchement direct à part mais avec avec la Russie, je pense plutôt pour négociation. Je pense que les leçons vas réussir à prendre du temps parce que maintenant on est en français dans la guerre qu'est-ce qui va se passer après on sait pas pourquoi il faut que les deux parties peut-être pas compris sur le sur la position, il y a priori bladimir Poutine restes camper sur ses positions dont deux exigences qui sont pas négociables, c'est une adhésion de l'Ukraine. Et une intégration de l'Ukraine allô temps, je pense que le président écouter les informations ce matin-là président ukrainien mettre en train de rapport le train de dire que tu ne peux pas ne veut pas elle veut plus le veux plus en tout cas intégrer le temps tout à fait. Je pense que ça arrange aussi les pays de l'OTAN. Donc c'est pour ça que quand je pense que il faut voir les choses d'une manière un peu plus optimiste, je suis de nature optimiste, on sait pas ce qu'il va se passer après l'avenir nous le dira mais pour le moment je crois c'est celle qui disait que la prévision est un art difficile, surtout quand ça concerne l'avenir donc je pense que pour le moment weekend si tu veux. Amine quand on peut est-ce que dans ce guerre entre lien entre l'Ukraine et la Russie c'est exactement ce propos de Machiavel, c'est qu'on maîtrise pas forcément en fait quand est-ce qu'on sort d'une guerre quand est-ce que la termine c'est ça c'est bien, c'est bien un peu ce que je disais et ça veut dire on sait pas quand bien entendu mais je pense pas mal de spécialistes qu'elle sera courte. Ne serait-ce que par l'inégalité des forces un petit pays contre un petit pays membres de l'Union européenne et ses 450 million de personnes. Donc voilà, il y a les sanctions économiques extrêmement fort, tu as été prise d'autres a priori qui ceux qui sont à venir concernant le la musique en salle à Moscou les oligarques la Russie comme moi écarté de tous les marchés internationaux ne peut plus lever 2 dollars ou 2 pour se financer donc est-ce que Lana tu sais espèce de rapports de forces aussi et équilibré au vu de Informatique et les prises de décisions forte de l'immortel en soutien le crâne toujours un moyen de détourner les sanctions, il faut pas oublier que la Russie est assez autosuffisante bien sûr, ça ça peut pas durer des années. Il faut pas oublier que les intrants les intrants de l'économie russe sont à peine de 9 % pour donner une comparaison l'Espagne en Espagne, c'est 25 % donc ils sont moins dépendant de l'extérieur. Il fabrique un peu un peu de tout. Ils ont une agriculture ils ont donc ça ça peut durer quelques mois, ça peut pas durer une année. On est on est un petit village. Maintenant les ont besoin des autres sans oublier que la Russie a besoin d' exporter son pétrole et son gars qui représente quand même plus de 10 % à 11 % du marché mondial 109 pourcents. Et puis il y a aussi les oléagineux, il y a les mettre les métaux les minerais. Faut pas oublier aussi que c'est le premier exportateur d'engrais fini, il dépasse le Maroc c'est un concurrent sérieux. D'ailleurs tu Maroc en Europe donc pour vous la Russie pas encore malgré, l'avalanche est la plus les sanctions européennes et américaines aussi parce que je m'appelle que je la pris aussi la décision d'interdire toute importation d'hydrocarbures, en fait pétrole et de gaz. En fait, ils sont fonction de la Russie ils sont les clients et les fournisseurs de la Russie, c'est surtout les pays pauvres qui vont qui vont subir de plein fouet cette crise au Maroc qui lui il va s'en sortir mieux que d'autres pays africains parce que nous avons quand même à une économie solide, nous sommes à peine à 80 % de l'endettement. Par rapport à d'autres pays parce qu'il faut pas oublier que notre prêt principale clients, c'est la rue c'est la l'Europe encore si l'Europe subi des effets néfastes sur son économie d'en subir les conséquences parce que c'est nos clients mais c'est aussi mon fournisseur. On a commencé déjà il commençait déjà et je dois avec avec un impact réel de toute façon pour tous les économies dans le monde y compris la nôtre sur la flambée des prix des hydrocarbures du gaz en particulier le tailleur, mets-moi le baril de Brent qu'après tu remontes à 130 51210 112 dollars et aussi des augmentation des prix des carburants des céréales qui permet de fabriquer de la farine, est-ce que c'est aussi pour mes reins de Pâques direct de se confirmer Ukraine Ukraine Russie pour le Maroc est un nouveau défi aussi pour le pouvoir exécutif le grenier de l'Europe. Céréales le Maroc c'est ça je me disais que la guerre tu as toujours mal on est en plein plein plein de la juste avant les dernières précipitations de 13 % à 13 % de leurs capacités par rapport à l'année dernière, il y a nous vivons un stress hydrique absolument très très grave depuis 40 ans, on a pas on a pas vu et puis ça on a besoin d'acheter du blé. Faut pas l'oublier de plus en plus et donc au moment justement les courses en train de monter, on a besoin d'acheter du gaz. On est dépendant on est on est très dépendant à 90 % pour l'énergie par exemple à 50 % pour le blé mais une petite production locale mais cette année, ça va être ça va être énorme pour est-ce que je viens d'arriver est-ce que ça nécessite des politiques publiques changement de phase. Brutal structurel conjoncturel ça personne ne sait en tout cas la seule certitude, c'est que ça en tout cas toute l'année 2022 puisque après il y a aussi le fait que même si c'est le feu il y a ça c'est que je pourrais encore pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois supplémentaire au Crédit du la caisse de compensation pouvoir faire face à cette flambée des prix des matières premières et sincèrement derrière des hydrocarbures et des céréales et du gaz, je pense que jusqu'à présent vraiment très très bien réagir à cette crise, il a il a fait beaucoup d'efforts pour aider les populations. Et pour on a vu pour le professionnel de transport pour l'énergie plus d'efforts aujourd'hui, il a fait de pension attribué au transporteur. Exposé et aussi les populations quand ils vont mettre leur leur plein dans une station-service plus tu as pas l'impression qu'au si la priorité qui a été donnée par ce pouvoir exécutif, c'est plus les transporteurs que les que les consommateurs les clients et les citoyens. Oui, est-ce qu'il y a des arbitrages qui a été fait et qui est plutôt en faveur des transporteurs que dès que les citoyens ne va pas sans l'autre si je transporte les transporteurs transport des citoyens. Et donc ils ont ils profiteront peut-être pas de la baisse mais au moins de l'arrêt de l'augmentation des prix bien sûr cette situation doit avoir des limites parce que bon on est les capitaux l'argent n'est pas disponible. On n'est pas illimitées. On est déjà pratiquement 80 pourcents de la compensation a augmenté de 80 % Continue à augmenter pour subvenir justement pour pour une session mais c'est une situation qui peut pas durer alors qu'est-ce qui se présente à mon avis pour le gouvernement, vous avez parlé de la convergence des politiques publiques et d'évaluation des propos des politiques publiques, je crois que le gouvernement a mis en place et ça il faut le saluer pour la première fois dans l'histoire du Maroc à ministère chargé de la convergence des politiques publiques l'évaluation des politiques publiques de la convergence et de l'évaluation des politiques publiques et ça c'est important. C'est une nouveauté au Maroc par l'évaluation des politiques publiques public, c'est quoi en fait, c'est vérifier évaluer évaluer si les moyens les moyens juridiques administratif et financier qui ont été mis à la disposition d'un programme en eu leurs effets les effets attendus. Les politiques publiques est aux États-Unis comme beaucoup de système de gouvernance, c'est une après se développer en Europe à travers les pays scandinaves d'abord le Royaume-Uni et ensuite le pays scandinaves et enfin la France qui a essayé après plusieurs tentatives ont créé ont des conditions des comités cetera a fini par non mais carrément ministre chargé des convergences et leva les politiques publiques en 3 en 2007 avec notamment Éric Besson mais elle a abandonner tout de suite cette en 2009, il y avait plus ce ministère. Mets la Constitution donne tous les pouvoirs au Parlement pour évaluer m'en évaluer les politiques publiques au Maroc qui vient d'être je pense qu'il faut attendre qu'il se donne les moyens qualitatif et quantitatif pour entamer son travail et il a du travail à faire parce que le faut pas oublier le rapport sur Nouveau Monde. On a bien précisé qu'il y a beaucoup de choses à faire dans le cadre de l'optimisation des dépenses publiques et de l'évaluation le rapport le dernier rapport de la Cour des comptes le rapport annuel qui vient de sortir, il y a deux ou trois jours reproche justement au gouvernement balle l'ancien gouvernement, est-ce que le rapport c'est celui 2019-2020 le manque de convergence sectoriel et la sceance de convergence entre les politiques sectorielles beaucoup d'argent. Allez ta mère la cité de la dépense publique et politique espèce de tour d'ivoire, c'est pas forcément COLLECTO réalité, tu sens le sais depuis longtemps. Oui, on le voit, ça sera dur le vois même dans les rapports qui sont faits par des Pour le accepté par exemple qui est une institution nationale ou par des organisations internationales, on a tous des investissements publics qui est un des plus importants le monde est en haut taux de rentabilité de l'investissement public un des plus faible au monde sur le sais depuis longtemps rien et tes filles dans ce sens, est-ce que tu sais et il comprit sur le mets dans un contexte beaucoup plus aujourd'hui ou l'État va te voir Sand était fortement pour pouvoir faire face à ces assises impact deux à la fois de la sortie de la pandémie. Voilà covit de première plus c'est un passionné et à la fois aujourd'hui avec ce conflit armé Ukraine Russie qui qui va entraîner. De toute façon, on était en train de une hausse considérable des prix signaler. Le problème. C'est un problème depuis des années le 3 du monde parmi les pays qui investissent de plus par rapport au pire d'accord. Et par contre la rentabilité l'efficacité ou l'efficience est très faible. Alors c'est ce qui a fait que la banque la banque centrale du Maroc a fait une étude très intéressante et le lwalida y aura fait une présentation devant la commission parlementaire à combien les finances en précisant en disant que nous sommes en train de dépenser beaucoup d'argent pour peu de résultats de même en avançant des chiffres pour vous donner un exemple qui l'a donné et en lui-même qui est qui vient de des études. Faites pas à la mondiale, c'est que quand le Maroc investi. 9 dollars, il ne récupère que pratiquement la moitié alors que en Turquie par exemple ou au Malaisie beaucoup de payer payer on est beaucoup plus efficace qui a un problème le problème, c'est la la gouvernance à l'origine beaucoup de mots beaucoup de mots avec X évidemment et c'est pour ça que un pas en avant a été fait la création de ce ministère qu'il faut encore une fois c'est lui qui va procéder à l'évaluation. Mais mais mais ce n'est pas le seul à évaluer doit pas être le seul à évaluer les politiques publiques la l'évaluation des politiques publiques doit être fait aussi selon l'article 70 si ma mémoire est bonne qui précise que le Parlement doit évaluer les politiques publiques. Régulièrement et il le fait régulièrement par le biais des commissions parlementaires soit au moins une fois par an quand tu dis mauvaise gouvernance le terme qui était employé par le directeur de la banque de la Banque centrale, ça veut dire quoi mon réseau d'écouter ce que ça veut dire que c'est des politiques sont aux responsabilités et qui sont ministre et qu'il faut mal de boulot qui pense sans évaluer grosso modo, c'est comme dépenser sans compter et voilà, est-ce que c'est ça ce que ça raccourcit que comment il est possible d'envisager aux coudes à notre pays. On continue à dépenser sans évaluer sans œuf et sans surtout et mesurer l'efficacité alors que je le je le rappelle. Vous avez fait référence à l'heure, on est sur un endettement croissant et une croissance économique et en décroissance en tout cas qui stagne à Sion alors seulement importante parce que l'accumulation. capitale est limité on peut pas continuer à mettre de l'argent on met de l'argent chaque année dans le budget pour des résultats dans nous avons parlé qui sont faibles donc il faut aller vers la bonne gouvernance faut aller au revoir notre système de gouvernance ça veut dire faut évaluer identifié prioriser d'abord prioriser identifier les projets les évaluer les contrôles et avoir plus de transparence et de reddition des comptes il faut que chaque dirhams investi soit contrôlé dois contrôler l'efficacité ça veut dire d un contre-pouvoir qu'il soit beaucoup plus fort plus fort puissant et vous et vous ça se passe le Parlement qui doit être qui doit jouer ce rôle bien sûr il doit jouer ce rôle il y a pas que le Parlement mais il y a aussi toutes les autorités contrôle qui doivent être renforcés qualitativement et quant à fait-il quantitativement pour jouer pleinement son rôle fille doit être les gardiens des deniers publics ça fait partie aussi Le savoir est partie l'argent il faut quand je dis les autorités de contrôle sur est la Cour des comptes, il y a également les inspection générale du ministère à l'Inspection générale des finances qui font des depuis des années et les rapports qui reste sans sans suite. Alors juste derrière derrière le rapport de la Cour des comptes qui une fois de plus des anomalies des anormalité des parfois extrêmement importante et en même temps, il y a pas de suite. Alors alors ça c'est absolument pas l'impression d'être dans le mythe de Sisyphe, il y a un rapport qui sort avec plein de l'anomalie des dysfonctionnements et l'année prochaine, ce sera la même chose et cetera et cetera c'est pour ça que je salue encore une fois l'existence de ce ce midi mais pas seulement il faut absolument renforcer les autorités de contrôle les inspections sur le plan quantitatif pour formation. Recrutement pour absolument recruter en force et les formes et parce que ça c'est un gros gros gros gros problème les former à l'audit à l'évaluation des politiques publiques contrôle la gouvernance qui sont pas de pas de correction sur mauvaise gouvernance nom qui nous coûte entre sec et 7 % des pubs dans les amoureux sur un volume de 70 entre 50 et 70 milliards de dirhams le déficit structurel du service budgétaire en termes plus plus cru que ça veut dire ça veut dire que les efforts de croissance des efforts accomplis par le gouvernement, on est à peu près en moyenne 4,4 % sur les 10 dernières années de croissance à part la mauvaise gouvernance et on peut. Mets l'argent en adoptant en revoyant notre système de gouvernance et en parlant, excuse-moi pour les rapports de la Cour des comptes, c'est c'est absolument un outil fantastique de travail quand j'étais à la tête de l'unité, nous recevions les rapports de la Cour des comptes et les analyses ion voir avec évidemment le mois et demi cerf conserver quels sont les dysfonctionnements qui vient et comment on peut les mettre en place auprès du ministère donc assurer le suivi de ses rapports de ça devrait se faire au niveau de la Primature niveau du chef du gouvernement parce que en plus autorité surtout transversale recevoir l'analyser et faire des assurer le suivi vous qui étiez au côté de sa voiture ni pour le palais des grands qui était chef du gouvernement, est-ce que vous aviez la latitude ça s'est passé comment. Mauvaise gouvernance plus corruption c'est une perte sèche pour le pays nette entre 50 et 70 milliards de dirhams corruption qui est qui est omniprésente va dire tous les étages et quand on regarde les classements internationaux, vous y va la voir. On a réussi à tu connais les très très mal placé pour les toujours à cette zone grise aussi et qu'il a pas forcément une bonne chose pour attirer les investissements directs étrangers. D'ailleurs, il y a c'est aussi le corps, est-ce qu'on se dit j'étais j'étais impuissant aussi comme l'était aussi le chef de gouvernement comme les peut-être aujourd'hui derrière le nouveau chef de gouvernement qui lui a supprimé le l'unité de en charge de la prévention de la corruption et de la moralisation de la vie publique la correction existe depuis la nuit des temps au Maroc. la lutte contre la corruption et nouvelles dans votre pays d'accord. Sa Majesté le roi le discours de nous rappeler l'utilité de la bonne gouvernance et de lutter. Le problème c'est que la corruption c'est un art comme la médecine c'est quoi l'art de corrompre l'art de combattre la corruption la lutte contre pardon, on est anar d'abord du diagnostic, il faut qu'on sache pourquoi le Maroc pourquoi au Maroc il y a plus de corruption qu'ailleurs la du traitement. savoir comment traiter ce problème Et l'art de la prévention et le traitement traitement quand on dit hier, j'ai un classement international qui avait été qui a été sorti a quelques années. Les Marocains sont le peuple le plus mal en tout cas les plus pour appeler au responsable pour lutter contre la corruption de développer dans un territoire, est-ce que ça traduit le fait que individuellement chacun d'entre nous, on a une part de ma l'honnêteté moral est un non-sens de l'éthique sur des sujets me sembla-t-il je jeune à Des'ree le sujet en tant qu'expert si vous voulez. Pour qu'il y ait corruption, faut qu'il y a un environnement favorable environnement, c'est ce qu'on appelle dans notre jargon le triangle le triangle de la France sur la covit une sorte de Franck. pour qu'il ait corruption il faut 3 3 qu'on dit c'est pour ça qu'on appelle la première condition il faut évidemment une pression notamment pression financière fonctionnaire mal payé plus de chance de se plier à la corruption que la nôtre pour pression deuxième chose je peux avoir la pression il faut le port Tunis l'opportunité ça veut dire à des contrôles internes faible pas de analyse de risque il y a pas beaucoup de d'évaluation il y a pas de il y a pas de souci donc j'ai eu l'opportunité de ne pas de frauder ou deux d'être cocu 3e et ça c'est très très important c'est la rationalisation ça veut dire avant de passer à l'acte je je me dis est-ce que je me fais je me fais attraper qu'est-ce qui est arrivé aux autres de toutes les manières à rien est arrivé aux autres donc je vais le plus ces éléments sont présents et Pays et une règle valable dans tous les pays du monde mais est-ce qu'on sait aujourd'hui une fois je vais travailler là-dessus, ça fait plus de 30 ans est-ce que aujourd'hui on connaît le visage est-ce que ça paraît ça paraît un peu bête il y a que je dis mais identifié, je veux dire que on efface la petite correction de la moyenne de la grande corruption généralisée de la non éthique du non-respect de valeur, je sais pas parce que on veut pas être totalement, on peut pas on peut pas ressembler à la Norvège. Ok mais en même temps sur ce qu'on part des pourquoi pas aussi mais des pays j'avais un peu intermedia. On est quand même au niveau de caution beaucoup plus élevé tout à fait quand on parle corruption, il faut mettre en place des dispositifs anti-corruption pense que le Maroc a vu le très bonne idée en 2015 de mettre en place et pour la petite bière. La stratégie nationale de lutte contre la corruption pratiquement 2 ans à la mettre en place avec avec les cinq piliers qui seront à quel niveau sur la au niveau des résultats qu'elle a donné ou au niveau de la rédaction pour répondre j'arrive c'est déjà bien on a déjà une stratégie de 8 ans exactement ce qu'il faut faire maintenant, il faut le faire pourquoi est-ce que c'est la volonté politique de pas avoir bien identifié la nuit les adversaires effectivement différents visages la correction, est-ce que c'est parce qu'elle est trop tendu est-ce qu'elle est Élodie est-ce que tu es d'accord elle est très étendue, je pense pas qu'il n'y ait pas de volonté politique quand le roi par le moralisation de la vie publique quand il parle de lutte contre la corruption quand il parle de mauvaise gouvernance, il y a une volonté politique mais de la volonté à l'action, il faut beaucoup de conditions. Alors justement l'avantage de cette. Cette stratégie, c'est que les politiques elle s'attaque à tous les problèmes la gouvernance la prévention l'Assomption la formation et l'éducation, c'est très important l'éducation. Il faut inculquer à travers un système scolaire DPD d'éducation notamment en travers les jeunes, c'est notion d'éthique, il compris dans les facultés, les écoles supérieures et cetera notion d'éthique et de bonne gouvernance et ne pas tricher à l'école clairement exemple par exemple un enfant qui triche à l'école et on tolère cette tricherie sera plus tard à au responsable et continuera à parce qu'ils pensent que le succès viendra de la même temps, il y avait il y a aussi des enfants des enfants qui ont besoin d'avoir des repères il avoir des références à des personnes que qui inspire en tant qu' est-ce que aussi là, tu en as pas regardé le dire de pas faire ça parce que c'est pas bien ok mais la personne qui me le dit. Doit être crédible et légitime de l'exemple sur le rôle de l'État doit être exemplaire, c'est pour ça que maintenant la lutte contre son dois absolument venir des gouvernants deux de l'État être porté par le chat tout blanc vous qui avez porté te conseiller de la chef du gouvernement porté par le chef du gouvernement et les instances qui existe et ce qu'il attend de la société, si je vous dis que sans personnalisé bien entendu. Oui le chef actuelle n'a jamais jamais jamais employé le terme de la correction écouter je veux dire tout ça pour dire pas vous mettre dans une situation difficile volonté politique et en même temps en tout cas. C'était celui-là, tu sais stratégie nationale de lutte contre la corruption en 2015 et après politiquement ça pas été très très porté me semble-t-il et aujourd'hui il y a pas une drôle et politiquement le chef le gouvernement actuellement parle jamais écouté, si il y a eu quelques quelques des bars aussi. Je pense qu'il faut laisser du temps au temps. Il faut que je ne peux pas juger un gouvernement notamment quand on s'attache à la la la gouvernance et à la lutte contre la corruption parce qu'il faut beaucoup de temps le temps politique est lent dans une entreprise est le pas économique le temps économique et lampes aussi mais moi le problème du politique, c'est de gérer l'urgence numéro si le long terme et la lutte contre la corruption suite du long terme, ça veut dire mettre en place des institutions former éduquer prévenir et surtout surtout au revoir complètement la gouvernante introduire les notions. Bonne gouvernance du privé dans le public, c'était un peu le rôle que nous avions à la tête de l'unité proposer des solutions introduire le code d'éthique dans l'administration introduire les notions pourquoi le pourquoi le code de conduite sur m'approprier est-ce que veut dire parce que fait ça serait bien de faire ça de pas de pas faire ça ok mais si rigide en matière de bonne conduite aussi avec une panoplie catalogue de station, je pense que ça pourrait être beaucoup plus me semble-t-il franchement il faut d'abord mettre en place. il faut si vous voulez démonter démonter les mécanismes qui favorise la corruption d'accord mais pas encore dans la faut d'abord les démonter, ça veut dire je veux et et les remplacer par des mécanismes les dispositifs qui découragent la corruption, je veux protéger le fonctionnaire de l'hubris qu'on appelle l'hubris du pouvoir ou la tentation multiples du pouvoir je le protège en mettant en place des règles des barrières et des processus et des process on le parc un petit peu tous les pays aussi qui ont mis le faire reculer la confiance, c'est les pays qui sont les avancées fortement sur la digitalisation et numérisation et nous en reste dans l'avance mais très timide, est-ce que ça aussi selon vous ça entretient aussi les pratiques relatives au niveau des De lutte contre la conscience elle est pas le seul parce qu'il faut pas oublier que nous a encore un pays on a beaucoup de l'alphabet 30 % de prêt, on est un pays dans certains certains endroits on n'avait pas ni internet ni ni ni même parfois l'électricité même si c'est ça devient très rare donc il faut pas uniquement compter c'est bien ça fait partie d'ailleurs par le chef du gouvernement lui-même donc j'espère et je pense que le nouveau chef du gouvernement va reprendre cette stratégie, il va travailler et on parlait des évaluations. C'est des petits dans cette stratégie nationale, la première du genre a été initiée en 2015 présenter activer en 2017. On est en 2020 d'aujourd'hui évaluation a été fait de cette stratégie. national de lutter contre la corruption ou pas alors parce que moi j'avais j'ai rien vu l'as-tu de dire voilà c'est ça a été lancé en présentant 2015 activer en 2017 nous sommes en 2022 ces messieurs citoyen marocain voilà le résultat des chantiers de ce nouveau d'évaluer ça fait partie de l'évaluation des politiques publiques d'évaluer ensemble ça fait partie aussi des politiques publiques dans la gouvernance avec l'aide de lui c'est PC qui doit normalement non c'est tout le tous les deux en a une enquête propre pour voir est-ce qu'on en est dans les trompes la corruption en en en en à la corruption il faut pas oublier qu'on 2000 2012 nous étions à 7 sur 100 notations de le visa rapprocher de son plus de bon et et nous sommes même monté en 2018 justement quand on a commencé à mettre en œuvre la la la stratégie du contre la corruption 43 / 100 qui a moyen de mondial ce qui est une très bonne chose tout de suite après 40 et 39 cette année, on est à 39 donc on est en dessous de la moyenne malheureusement mais comme je vous l'ai dit la lutte contre la corruption demande beaucoup de temps beaucoup de temps, il faut démonter ce mécanisme voulais remplacer par d'autres mécanismes et je suis je suis personnellement est-ce que ça passe pas la force de la loi aussi au-delà de pénalité en tout cas les condamnations est-ce que ça passe par le fait parce que on est en plein on a en tout cas de la présentation de la réforme du code pénal et bah voilà, c'est qui le ministre la justice et ce goût le gouvernement tout cas de ne pas vouloir introduire une loi sur la riche histoire personnelle et clarté aussi sur déclaration du patrimoine, est-ce que pour vous ça fait partie aussi. En tout cas un instrument, c'est qui qui peut te permettre aussi un peu d'aller sur d'avancer un peu plus sur le chemin de la moralisation de la République bien sûr, ça ça fait partie de mes pas de moi la note personnelle, il figure pas dans le futur qu' est-ce que c'est pas encore le temps parce que il y a pas son fils y a la batterie final. On ne sait pas encore du temps à ce gouvernement du temps. Je pense que on pourra pas échappé que maintenant dans le monde depuis quelques mois tous les pays occidentaux les pays notamment du G20 se sont donné le mot pour revigorer la lutte contre la corruption. Pâques aux États-Unis, je dois pas y a quelques semaines par exemple, c'est un ange et de sécurité nationale tout à fait. Il vient de remettre de revoir leur stratégie nationale de lutte contre la corruption et non seulement. à quelques jours a mis en place une unité de lutte contre la