Matin TV

L'Info en Face avec Hicham El Haid


Start : 0
Le président de la Fédération Marocaine de Plasturgie, Hicham El Haid, est l'invité de L'Info en Face éco de ce jeudi 17 mars 2022.

Transcription automatique :

est-ce qu'on peut aussi impacté par pas ce qui se passe au niveau au niveau de du conflit armé entre l'Ukraine et la Russie vous avez un avis là-dessus un avis en tant que citoyen du monde c'est toujours regrettable d'avoir un conflit au port de l'Europe qui qui nous un pack directement humainement et d'un point de vue sociétale ça c'est indéniable avoir un autre avis je suis pas particulièrement expert sur le sujet, je pense que il doit y avoir des raisons de mais je pense que la forme utilise est relativement brutale des Qu'on pensait pas que au 21e siècle, on pouvait encore avoir des conflits armés de cette ampleur au port de l'Europe. Voilà le constat que je que je fais moi en tant que citoyen du monde et est-ce que partie de sous aussi qui qui craignent que l'enlisement de se confirmer que cette guerre dur parce que aussi effectivement dimension humaine qui est dramatique mais il y a aussi une dimension économique. La l'issue de ce de ce conflit change certainement les comment dire la géopolitique international et impact aura directement des pays tels que le nôtre l'enlisement, on sait quand est-ce qu'on commence, on sait jamais comment est-ce qu'on finit ça c'est une c'est une règle dans les dans les conflits. Je pense qu'il est à prévoir au moins à court terme ça c'est une certitude d'aujourd'hui tous les Tous les stratèges de le 10 parce que il faut une sortie honorable pour les deux les deux pays belligérants et au jour d'aujourd'hui, je ne pense pas qu'il y ait. Status quo qui leur permettent d'avoir en tout cas une réunion 4e session de négociation et rentrer les émissaires du cornet russe il paye d'avancer mais pas l'autre pas d'avance et tout court. Je pense qu'il y aura pas d'avancer devant qu'il n'y a pas de mon point de vue quelqu'un qui est plutôt pro-russe à la tête de l'Ukraine clairement de monde de mon point de vue, ça n'engage que moi et effectivement le rendrons vont se succéder et j'ose espérer que Il y aura une issue très court pas très court terme pour pouvoir un peu de régler d'une façon politique ce conflit. En tout cas ce que se confirmer qui a démarré de peu dans trois semaines, c'est le 23 quel jour aujourd'hui à des ramifications économique extrêmement important, tu avais compris chez nous au Maroc avec un Irlandais des règles, effectivement moi-même, je les découvre, il découvre avec avec cette ce conflit. J'avais je ne pensais pas que l'Ukraine était le premier exportateur par contre les 50 % des exportations de blé dur de la planète et qu'il était un grand acteur sur les graines de tournesol et directement ça soit les deux pays la Russie ou l'Ukraine pour nous ou on se on se source et essentiellement sur une matière qui est qui le PVC qui était qu'il matières importantes pour pour le secteur. On se ressourcer a plus de 70 % de ces deux pays la. Donc, il y en a pas de direct aussi sur le PVC la dérivée du plastique chez nous conséquences de l'inflation de la flambée des prix du baril de pétrole. C'est un pack doublement notre secteur donc d'un point de vue matière première parce que la matière première pour faire les matières plastiques, c'est de l'éthylène qui a un dérivé du pétrole et le transport automatiquement, il est donc nous serons amenés à s'attendre à de fortes fluctuations et notre secteur ça c'est indiscutable. On va revenir largement aussi dur avec lui mais aujourd'hui c'est qui touche le plus grand moment. J'ai envie de dire c'est l'augmentation du prix du carburant hier record de l'essence qui a dépassé 14 dirhams le lit ça pour aller jusqu'à 14 15 14h virgule 16e et du gasoil aussi qui frôler les Blues dire en commentaire là-dessus et comment vous êtes aussi est-ce que c'est est-ce que c'est un paquet direct alors c'est des prix des carburants impacts effectivement parce que pour ce source et il faudra faire appel au transport ça soit en août ou en août donc il y aura Fatah. Répercussions sur les prix elle est pas elle est pas de facto aujourd'hui, elle est pas il y a pas de répercussions immédiates et automatique sur les prix dans votre secteur d'activité parce que la France est et il faudra bien que le leader les leaders annoncer les orientations pour que les autres suivent mes valeurs aujourd'hui pas encore mais effectivement les transports aujourd'hui avec lesquels on prend travail commence à me dire et on le sait on le comprend donc on aura une augmentation beau normaland pratiquement 10 15 % sur une peau, tu es sur la route pour le pour le transport tout le temps tout le temps port de marchandise. La chance c'est indéniable le covit le ministre de tutelle a reçu hier les représentants du secteur donc leur a promis un soutien financier sous forme de suivant qui seraient attribuées ventilé par un acteur qui a été choisi Varidel Farid bang donc comme ça vous avez suivi ça je suis vide comme comme tout un chacun dans le détail. Non mais effectivement être étant donné qu'il y a une augmentation du prix à la pompe, il y a une augmentation de recettes donc je pense qu'il faut utiliser cette cette domination de recettes déjà pour faire face à ces urgences. Augmentation dans certaines recettes fiscales la recette fiscale sur 14 elle est elle est plus importante que sur un mois avant d'acheter pas j'achète plus cher aussi donc je prends plus cher donc du coup le gars fille qu'elle n'a pas bougé c'est vrai sujet des bas aussi à ma connaissance. La taxe est relative à n'est pas absolue. Donc si elle est relative, elle est relative au prix. Auquel est revendu le carburant, elle n'est pas absolue. Ce n'est pas une valeur absolue pour qu'on associe ou sinon à ce moment-là. Oui effectivement là, c'est celle avec la même mais je ne pense pas le + 2 + 2 + 6. Aujourd'hui, nous achetons la matière la matière première au double du prix va à la recette au port de Casablanca à x 2 au niveau de la TVA. Donc déjà ça fait le doublement de vos nouvelles pour les finances publiques, c'est ça que ça veut dire si jamais une bonne nouvelle si c'est pas de nouvelles pour les transporter comme une bonne nouvelle parce que ce n'est pas quelque chose qu'il maîtrise demain, c'est ça descend de moitié, ça va descendre de moitié pour fini de recettes fiscales. Donc comment dire la la visibilité se sait jamais bon pour personne, il y a une loi de finances qui a été votée pour 2022, elle va elle doit être certainement amandes et elle doit être parce que tu actives le gouvernement a fait savoir que n'y est plafonnement des marges des distributeurs le gouvernement et le pouvoir exécutif a fait savoir que niet et baisse de la pression fiscale ministre du Budget, faut que j'ai l'argent a fait savoir que n'y est Alors, je dis donc effectivement cette une option solution, ça pourrait être de d'alléger la pression fiscale pour maintenir les prix pour en tout cas pour pas que les prix à la pompe sauf que les trois options possibles, il y a plafonnement des prix plafonnement des mariés distributeur ou baisse la pression fiscale parce que ça fait d'ailleurs à frère un pays comme l'Espagne qui est pas très loin. C'est niet du côté des pouvoirs du pouvoir exécutif, la solution qui a été retenu, c'est un soutien financier sur forme de subventions à au transporteur en tant que président de la Fédération de la plasturgie qui est aussi un pacte et de toute façon parle aux des frites parce qu'on a dit qu'il allait répercuter dans les prochains jours entre 10 et 15 pourcents la musique subir cette hausse comme ça vous dit voilà oui aussi peut-être les pouvoirs de réfléchir à cette option de tête de revoir un peu léger en tout cas la pression fiscale sur les carburants pour protéger les J'ai les transporter, il est les consommateurs finaux qui sont qui sont les citoyennes et citoyens. Je pense que l'idée qui qui se dessine, c'est effectivement accompagner ce réseau avec des Z pour pour le transport, c'est ce qu' il y a d'autres d'autres secteurs qui sont encore impacter. C'est c'est le secteur agricole avec les intrants du comment dire d'aliment de bétail. Je ne sais pas si vous êtes au courant mais la France a voté par exemple a dédié 7 milliards d'euros d'aide pour cette façon donc 400000000, excusez-moi alimentation de bétail. Donc aussi ça il faudra y penser donc il y a pas que le transport qui est impacté, vous avez beaucoup beaucoup beaucoup de secteur et ce n'est pas tous les secteurs qui sont impactés, mets-le mécaniquement hausse du prix du baril de pétrole hausse des prix des billets des hydrocarbures donc pour transporter de la de la tomate ou du concombre sans vouloir schématiser ou voilà, c'est voilà. Quand décidé d'agir auprès des transporteurs pour éviter une inflation des prix de 60 pour maîtriser et c'est le plafonnier en tout cas les prix à la consommation. Bonne stratégie pour c'est une stratégie déjà qui rassure. Bon elle est prise et je pense que le gouvernement rectifie Hao corrigera suivant, le déroulement est le dénouement de la crise en Ukraine et le conflit entre l'Ukraine et la Russie donc et surtout le baril de l'État 140 aujourd'hui la 90 si on prend le même à la même date, il y a 2 ans, je t'envoie covit, il était à 30 dollars. Donc il y a beaucoup de beaucoup beaucoup beaucoup de circulation beaucoup de fluctuation et je pense que c'est une politique qui est rassurante. Et qui devrait être corrigé au fur à mesure du dénouement de la crise entre l'Ukraine et la Russie gênant gênant que les voir ils viennent au secours des transporteurs est pas forcé à venir soutenir en tout cas et protégé préserver le pouvoir d'achat des consommateurs et des clients déménage qu'ils vont faire leur plein d'essence aujourd'hui avec à des à des prix de Man 1 directement les pouvoirs publics qui vient au secours des du secteur du transport soutiennent tous les ménages maintenant effectivement, est-ce que les jeux sont soutenus d'une façon équitable suivant les revenus là, c'est une autre question mais on pense à vous parler beaucoup plus la bouteille de gaz est tombé du du casque du que du pétrole. La réflexion doit être porté sur est-ce que tous les Marocains devrais acheter la bouteille de gaz à 40 dire à tout cas pour qu'elle soit maintenu à 42 dirhams aujourd'hui, il est tard et en train de remets la main dans la poche, vous avez vu. C'est ça la question, est-ce que il faudra pas plutôt aider le le nécessiteux acheter la bouteille plutôt que de mutualiser on va dire ce prix sur sur tous les Marocains qui ont lancé vouloir mobiliser 13 milliards de dirhams pour renforcer la subvention attribué déjà au produit subventionné et en même temps aussi peut-être élargir aussi. La subvention a d'autres produits qui à l'approche du ramadan. Je pense un produit comme la comme la lentille, il y a pas de plastique. Le plastique n'est pas prévu dans le elle est emballé dans du plastique parce que il pourrait y avoir une année la 13 mère veut dire avec donc ce qui fait très très additionnel, ça veut dire qu'on était prévu dans le niveau du crédit la casse à la donc le bus, tu dois la caisse de compensation donc on va pas se faire 3029 milliards 30 milliards. Envoie le classement du déficit qui se dessine donc. L'État qui qui joue ce sont à situation exceptionnelle mesures exceptionnelles, donc on peut que se féliciter l'action du gouvernement accompagner un peu cette cette flambée des prix sur premier convient façon conjoncture et j'espère que ça ne va pas s'éterniser ce qu'il va faire mettre un peu de mieux de mieux appréhender respecter les budgets qui ont été annoncée dans la loi de finances 2022, il n'y a pas grand chose qui va être avec qui va te respecter parce qu'il y a tout qui est bouleversé aujourd'hui. ça met le covid je me rappelle très bien du covid le 16 mars il y a eu les comment vous dire les mesures exceptionnelles qui ont été prises les mesures d'accompagnement et j'étais un petit peu moi surpris en disant bon pourquoi ces mesures pourquoi c'est Jamal relancer de la manne oxygénée et donc j'étais un peu moi personnellement j'étais sceptique jusqu'au jour j'ai comment dire la réflexion d'un grand banquier de la place m'a dit est-ce que tu es capable de me dire quand c'est terminal covit si tu es capable de le dire ok on pourra voir un peu c'est ces mesures mais à l'époque personne ne pouvait penser que ça pouvait durer 2 ans et on est encore aujourd'hui bon on est à la fin du covit mais Lola après les bases entier dit mais bon on a voit plus le bout du tunnel qu'avant mais personne ne pouvait prédire que ça a duré 2 ans en tout cas a priori on se diriger Un endettement massif pour faire face aux impacts économiques de cette guerre armée est confirmée entre l'Ukraine et et la Russie est-ce que vous parce que j'en fait ce qu'il veut mais voilà aujourd'hui aller chez lui, ça sera la course à l'endettement parce que le gouvernement a décidé de ne pas réduire la V6 man public, donc la dépense publique si vous voulez relancer si vous voulez c'est l'économie les principaux leviers sont la commande publique les marchés publics les projets structurants, c'est ce sont les les principaux levier de redémarrage économique utiliser à bon escient pour c'est c'est comment dire ses prérogatives, on peut que se féliciter en tout cas, ça sera là, ça sera financé largement par l'endettement. On va s'endetter on passe en heure d'été, on s'est endetté pour le covit et on va continuer à s'endetter pour le confirmer Ukraine Russie si c'est si c'est le passage obligé pour relancer. Je pense que tout le monde aujourd'hui, on est dans la même dynamique. Nous sommes pas un pays qui qui qui fait l'exception tout le monde et je pense a contrario. L'inflation est un peu plus contrôler au Maroc par rapport à d'autres pays ne se resque aux États-Unis l'Europe le panier le panier peut-être de calcul de l'inflation est différent dans dans dans dans ces pays-là par rapport à notre alors. Regarde notre pays amis, nous sommes à 2 % pendant que les autres sont pas 5 et 7 les relations aujourd'hui au travers de sur les produits petits vieux qui prennent directement du plastique par exemple, est-ce qu' il y en a placé une inflation qui est notable, j'ai vu que dans le monde la moyenne nationale et internationale de augmentation des prix ne serait-ce que les emballages plastiques. se situe aussi entre 30 et 40 pourcents de plus quand on part attention ne serait-ce que je me semble-t-il dans vois bien qu'il y a une inflation à deux chiffres l'emballage le plastique a pris mais ce n'est pas du à Lucas au conflit savais déjà marre et ça veut dire de prendre le covit avec le covit et j'ai démarré en juillet 2020 est-ce que c'est un coup dur confirmer parce que après par votre venue gmail du café Tim en savez des marins 2020 avec continuer persister en 2021, il s'était atténuée fin 2021 cette pression pris en relation sur le sur le plastique et que c'est reparti depuis février. Effectivement, c'est ce qu'on a tout le monde pensait que à partir de décembre 2021, vu qu'on avait une baisse, on s'est dit on va retrouver on va retourner vers des des cours normaux d'avant covit mais effectivement c'est reparti de plus belle et le conflit ukrainien. Le présage pas que ça se passe dans les mois à venir mais grosso modo gym est présent, je rappelle de la version de la plasturgie un baril à 100 dollars, c'est quoi carte de prix moyen du avant, il y avait une corrélation directe aujourd'hui. Personne ne peux vous dire des fois nous nous voyons le pari augmenter l'éthylène quelle est la matière première pour faire le plastique baissé et a contrario le baril décembre, il est-il un l'augmenter effectivement depuis 2007. Jusqu'en 2007 toutes les industries essayer de d'orienter le marché vers les frites structure et malheureusement à partir de la crise 2008, c'est l'offre et la demande qui qui fait que les lois du marché, on fait que subir depuis 2008 depuis depuis depuis intensément a priori. Moi, j'ai vu partout dans le monde. Il comprit sur le marché européen pour sanctions à l'égard de de de la Russie d'ailleurs une envolée des prix. Donc effectivement passer de l'éthylène explosion des plus au sud du polymère cette folle et qu'est-ce qui te permet de fabriquer du combien en tout cas Dieu qui permet de créer du politique qui permet de faire les Pullip net, vous avez les dérivées sireni vous avez PVC qui à base de chlore et de et des Silènes, vous avez PET qui est essentiellement utilisé dans l'emballage pour l'eau minérale et les boissons gazeuses tous ces prix-là, effectivement été directement impactés par la proportion parce que Est-ce que c'est du simple au double en parler juste avant le conflit la valeur aujourd'hui on est le 17 mars 2022 rapport à quelle date c'est ça la question en rapport démarre démarre le 106 rue sans en Ukraine, c'était c'était le 24 février dernier si ma mémoire est bonne au 40 pourcents 10 pourcents 10 pourcents 10 pourcents covit, on peut parler d'une augmentation de 50 % de 50 % à 50 % ça sera du par quoi et comment pour le pour les industriels quand vous est-ce que ça mange les facteurs de production industrielle porter les matières premières matières premières et il y a un producteur local qui produit à peu près 60 à 70000 tonnes de la de PVC et donc globalement de son un peu plus de 700000 tonnes de matière transformée. Bon faut savoir que le secteur de la plasturgie, c'est à peu près 28 milliards de dirhams de Je suis la paire de chez d'affaires. C'est un métier transversale. Donc c'est ça va de l'automobile en passant par le médical textile l'agroalimentaire la plastique culture le bâtiment l'article chaussant. Donc nous sommes présents à poulet dans tous les secteurs, il y a les secteurs qui qui absorbe c'est bon cette augmentation parce que ce sont des secteurs qui sont totalement Link et avec international donc je parle de ton mobile. Je parle de du secteur médical. Donc il est le secteur de la l'agroalimentaire particulièrement le la boisson, il arrive à gérer ça parce que ce sont des contrats entre les deux rives à ne pas augmenter les prix à maintenir les prix à certaines ou pas parce que la grande distribution aujourd'hui les ménages est-ce que aujourd'hui l'impact de la matière première. Est absorbé est mutualisé entre le fournisseur et le et le producteur donc c'est c'est un peu ça pour essayer d'accompagner parce que ce n'est pas une commande d'une fois sont des contrats qui sont pluriannuelle des fois oui et donc avec moi personnellement, j'ai vécu comment dire. un épisode assez assez parlant c'est que c'était même pas sur des matières plastiques c'était des produits chimiques sur le plus grand producteur mondial de l'engrais donc inutile de citer son nom est au 1er novembre je prends une augmentation de 150 et donc ce sont des gens qui sont parfaitement au courant de ce qui se passe et effectivement nous avons mis le montre Harold et nous avons fonctionnant au commande par commande donc pour vous dire que il y a vraiment une prise de conscience de l'impact et de l'énergie et du la première et de la première voir tous les acteurs maintenant la répercuter comme on le fait sur les carburants d'une façon systématique sur le consommateur sur le consommateur ça se fait pas sur le plastique ça se fait pas sur la résine qui a la matière première compliqué ça se fait dans le temps ça se fait dans le parce qu'il y a un secteur concurrentiel il y a il y a des stocks qui existe et il y a des partenariats donc effectivement Le sens pas toujours pas aujourd'hui aujourd'hui plastique, on peut trouver dans des grandes dents des points de distribution grande distribution plus cher pour le supermarché va. Vous dire que c'est la la barquette retrouve plus cher et ce qui c'est ce qui fait que je vous vends la la barquette de tomates plus cher mais il va dire non non, c'est la tomate qui est plus cher et donc passer sous silence que c'est la part qui a qui a qui a augmenté le prix au niveau du Maroc augmentation notable autour de 10 % actuellement, je parle après 10 février conflit sachant qu'il est sachant qu'il y avait une voix intérieure les acteurs du secteur que vous représentez en tout cas aujourd'hui, je rappelle vers encore qualité de président de la Fédération Marocaine de la plasturgie. Nous en tout cas nous aime. Vous êtes portés que la matière première nos acteur vos acteur, ils font partie la Fédération clairement, il importe que la matière première en provenance d'où est-ce que l'Asie principalement comme les principaux producteurs de matière plastique, c'est Moyen-Orient. Vous avez ensuite les les États-Unis et vous avez pour certains plastique technique. Vous avez l'Europe parce que Laurent n'est pas intégré. on est il est pour pouvoir faire envoie dire un polymère qu'on compétitif et vous avez l'Extrême-Orient et d'une façon, on va dire et puis unique à partir d'Amérique latine quand il y a un surplus et puis vous avez aussi la la Turquie et l'Égypte est-ce que valeur aujourd'hui le 17 mars 2022, je vous avez de la visibilité sur les sur l'approvisionnement en matières premières, je crois que ça commence à tirer un peu partout dans différents pays qui ont du mal à voir la matière première ou des produits semi-finis mets sur la matière première ce que j'ai la visibilité sur le fait qu'il y aura de problème d'approvisionnement, il y a des problèmes déjà existant sur sur les approvisionnements toutes matières premières confondu l'alimentation les produits pour la détergence la Verrerie plastique, ça y a un vrai problème de sourcing d'accord et surenchérit ce moment sur la Sur les toutes les matières premières ça c'est ton problème de l'approvisionnement et prouver votre problème de surenchérir et du coup ça provient la matière première pour un montant de combien le secteur le match de 28 milliards de dirhams de de 2021 mais en 2020 pour les principales matières premières que sont les l'épaule et les filles non polyéthylène et polypropylène polystyrène PET PVC ça si tu es vous attends aux alentours de 7 milliardaires cette merde dans préfecture de ça fait pas le 28 manière de dire là, tu me mets à côté cela il faut prendre un autre chiffre qui est très important très parlant, c'est que le chapitre 39 qui le chapi de la plasturgie représenter en 2020 à 27 milliards bien donc vous voyez un peu le gap, je vois encore à récupérer en recentrant et la production localement, est-ce que est-ce que leur jeu pour vous la lumière de ce qui se passe aujourd'hui. Distribution des cartes la visite qui se dessine ce nouveau rapport en tout cas rapport de forces politiques et économiques est-ce qu' il y a en parle de souveraineté industrielle sur 21 énergétique de souveraineté alimentaire depuis depuis un discours d'hier du du chef de l'État le dernier système y a donc un gap grosso modo la douche 7 milliards pour les principales pour les pas encore deux ou trois milliards donc on va dire 10 x 2827 milliards de chez d'affaires 10 milliards 2 de matière première de matières premières importées. Alors la formation la transformation, il y a un gars qui part en fumée qui a été qui a été initié aux mystères de l'Industrie avec tous les produits substitution donc nous avons failli me sens industrie et nous avons identifié un peu tous les produits finis. que nous pourrions éventuellement localiser en production maintenant c'est pas si simple parce que déjà il faut le matériel il faut vous avez des grands donneurs d'ordre qui vous dit bon d'accord je vais substituer le produit d'importation pour ma prochaine localement il faut que techniquement vous répondez à toutes les a tous les critères les normes et standards demander les normes et surtout ça va se faire dans le temps ça veut dire ils vont me dire voilà on va vous dédié 10,15 % on peut pas mettre notre distribution en péril si jamais votre produit n'est pas conforme et donc ça va se prendre mais ça prend du temps ça va prendre du temps pour pour ça s'installe mets le process a été initié il est un morse et je pense que dans les trois quatre ans à venir nous allons festive m'en avoir une croissance qui est à deux chiffres ça c'est avec elle qu'il y a t-il aujourd'hui les secteurs j'avais dire énergivore d'accord en matière de Dis d'électricité l'envoies le la flambée des prix de l'énergie qui avait démarré bien avant le conflit crème pour faire simple l'énergie et un un dirham le kilo impact hauteur indien de kilos. Donc avant c'était 10 pourcents si on prenait la le produit à 1000 dollars la tonne aujourd'hui, il a 2000 dollars serait pressenti vous dire que l'énergie un part à 5 % même si elle augmente de 5 centime en concurrence avec le marché mondial, c'est que les coûts de production le facteur de coûts de production, c'est un facteur qui compte à matière de compétitivité, je serai très très clair là-dessus pas peur de la concurrence internationale. Tant que c' est temps que la concurrence est loyal, nous n'avons absolument aucun grief concernant les produits importés maintenant la question qu'il faut se poser. C'est comment est-ce que du plastique peut bien voyager le plastique généralement en voyage très mal parce que c'est un trou duc et léger ça produit qui est volumineux et donc avec les coudes et des frettes et des coûts de transport qui qui qui existent aujourd'hui, je vois mal comment des produits d'emballage, surtout à l'exception du film parce que le film prend peu de place en transport et tous les autres ça le jouet ce soir les bouchons, ça soit les les les articles pour commander pour boisson, je ne vois pas comment est-ce que se produit la à concurrence. Loyal peut-être compétitif en importation si les ça veut dire que l'exportateur vers notre pays le fait à des coûts marche est-ce que la stratégie aujourd'hui des pouvoirs ville de me saouler du tel d'ailleurs peut-être que vous êtes aussi de derrière ça l'appelle aussi à ad à protéger le le marché sur le PVC sur le plastique et le PVC en provenance de c'est pas le prix, c'est la réciprocité. Si nous avons les acteurs dans le plastique qui ont exporter vers la Tunisie vers l'Égypte faire la Turquie. Je précise tunisie Égypte sur qui ils ont eu des blocages technique soupçonnant que le produit n'était pas fait au Maroc, il est importé emballé avec origine marocaine. Donc nous demandons la réciprocité, nous n'avons jamais rencontré ces problèmes avec l'Europe. Qu' est-ce qu' est-ce qu' est-ce que l'on joue donc tu repousses inflationniste infernal, il comprit sur les produits dérivés du pétrole en l'occurrence le plastique et tout ce qui va avec le qu' est-ce qu'il est de bon ton je viens de continuer à demain à demander du protectionnisme mais je vous parle pas de problème. Je vous je vous dis je répète ne me parlez pas de protection. Je vous parle de réciprocité. Ne me demande pas de protectionnisme ou demain, je pose une question et vous avez la Turquie. Pensez-vous que la Turquie est un producteur de pétrole non c'était donc les intrants et les importe comme tout le monde d'accord comment est-ce que vous pouvez concevoir que un pays comme la sur transforme 9 million et demi tonne de matière plastique c'est pas pour le marché local alors comment est-ce qu'ils peuvent porter un produit qui est transformé ils ont ils sont logés à la même enseigne que nous pour les intrants ISO énergie plus cher. Ouais d'accord, il est plus cher sur la sur le ramène à la rentabilité la productivité non, je suis pas sûr pas en parlant de chiffres. D'accord. Ils ont une valeur plus cher d'accord et ils ont des prix plus bas que la matière première arrivant au Maroc au niveau du plastique au niveau du plat salé d'accord d'accord alors c'est comment est-ce que déjà des gens ils ont une puissance militaire qui est plus plus conséquent être non parce que leur monnaie déjà et tu manges de la France et de la collectivité. Toi, il y a du napping sociale de la subvention intrinsèque quand on n'arrive toujours pas à détecter, soit il ne joue pas le jeu avec nous dans les accords de libre-échange et stop nos produits en prétextant que le produit n'est pas marocain et qu'ils les trouvent sur les états européenne et que donc ça peut être un produit européen. Mais en même temps c'est marrant parce qu'il achète le le baril de pétrole au même prix sachet de les intrants au même prix et il arrive es sorti le plastique. Alors que nous on arrive pas à le faire. Alors je vous je vous demandez notre réflexion vous apporter un produit à 2000 dollars pour bénéficier des accords de libre-échange, il faut avoir 40 pourcents de valeur ajoutée correct pour exporter le produit ici à 2200 dollars est donc déjà de faire et vous ne devez pas bénéficier des accords de libre-échange. Vous devez payer les est-ce qu' est-ce qu' est-ce qu' est-ce qu'on arrivera un jour avec. Le plastique exportable le plastique non nous sommes premier exportateur indirect. Vous prenez une voiture c'est 300 kg plastiques. Donc dessus par contre exporter des bouchons, ça n'a pas de sens ou des barquettes ou des barquettes ça ça n'a pas de sens donc aujourd'hui comme vous voulez porter une barquette de ses destinées aux commandes Heroes. Au secteur agroalimentaire essentiellement d'accord donc vous devez absolument utiliser des produits. Prime sur l'appel du prime et non pas du recycleo du régénérer nous n'avons aucun moyen de contrôle pour savoir si les barquettes importer sont fait avec des produits régénérer en partie au totalement au Maroc, il y a même pas besoin de les y faire. Il fallait qu'on se produit la ne veux pas être fait on peut pas le contrôler pour comme il tousse agroalimentaire, il doit être refusé à la à l'entrée comme il refuse ce que nous en tout cas pas pour la conjoncture, je le disais donc le le le confirmer la covit même si vous le virus quand il a circulé le confirmer, on va bien que a priori selon des grands spécialistes expert à tout le monde, ils prédisent y compris les acteurs de la plasturgie d'ailleurs à travers le monde le fait que l'énergie va coûter de plus en plus cher et qu'il y aura pas forcément de visibilité et que et qu'il va falloir s'adapter à la situation, est-ce que vous du côté marocain parce que j'ai fait la Fédération encore la plasturgie, j'ai pas vu de prise de parole dans ce sens tu dis voilà comment vous appréhendez les prochaines semaines. je pense que aujourd'hui le Maroc est l'un des pays les mieux logés puisqu'il y a une transition énergétique a été amorcée par par Sa Majesté et donc je pense qu'il faut accélérer cette transition énergétique pour mieux absorber la l'impact de l'énergie actuellement qui est faux cils ou qui est pas donc je pense que ça le salut du Maroc l'augmentation d'énergie. Conjoncturellement, il faut s'y attendre mais le Maroc n'est pas n'est pas le seul à être impacté, c'est toute la planète qui a passé toute la place donc je ne vois pas comment est-ce qu'on devient moins concurrentiel par rapport à des produits importés pour eux-mêmes, on voit que l'utilisation du charbon repars partout. le noir le retour de 55,56 % de charbon il y a un vêtement