Suggestions du moment :

#COVID-19 #NMD #Chroniques #Lifestyle #Hi-tech

Matin TV

L'Info en Face avec Jaafar Heikel


Start : 0
Débat autour du vaccin et de la campagne de vaccination, dé-confinement et re-confinement, impact socio-économique de plus en plus dur, … ces questions, et autres, seront au cœur du débat Grand Format de L’Info en Face avec Jaafar Heikel, Epidémiologiste, Professeur de Médecine préventive, spécialiste des maladies infectieuses.

Transcription automatique :

Merci Rachid de ton invitation toujours un plaisir d'être avec toi toujours un plaisir de vous recevoir Jean fallait que j'appelle que je t'ai dit professeur de médecine préventive spécialiste des maladies infectieuses et docteur aussi en économie, la santé passe avant parle également parce que je rappelle que le menu du jour qui est complet entrée-plat-dessert avec le la vaccination le vaccin est-il on va parler de ce vaccin cette année a été validée en urgence la semaine dernière par les pouvoirs publics et de la Commission en charge le l'autorisation de mise sur le marché donc un petit peu est-ce que est-ce que c' est qui est ce vaccin bien sur le contexte sanitaire covit SAB SAB SAB, est-ce mes règles et test best également et voir effectivement si tester tracer isolé avant de vacciner est-ce que c' est la gagnante ou pas et bien sûr venir aussi sur la deuxième interrogation que se posent les Marocains, c'est est-ce que nous allons vers durcissement des directives sanitaire voilà, c'est en tout cas, c'est un bien donc tu mets le vaccin. Vaccination interrogation de magie de l'ensemble de nos concitoyens y a-t-il beaucoup de la vaccination reste aujourd'hui l'ange majeur de santé publique pour pouvoir infléchir cette dynamique épidémie, tu sais pas on n'a pas décidé de vacciner comme ça c'est qu'aujourd'hui les mesures le confinement ont montré leur limite, on le sait mais il y a des limites et pour pouvoir réfléchir une dynamique épidémique le vaccin et il est sur le plan sur le plan sexuel pour freiner une épidémie. Maintenant, il faut qu'on le met en œuvre sur le terrain et qu'on puisse vacciner les gens parce que c'est les vacances en tant que professionnel de santé, est-ce que vous savez si les doses de vaccins sont quelques-unes sont sont pas du tout arrivé, voilà écouter nous attend. Nous attendons la décision du gouvernement du ministre de la Santé, il en a parlé à plusieurs reprises, il a parlé donc des commandes vous vous rappelez donc de 2 million donc dodo d'abord pour avec sinopharm et puis ensuite à suite à l'autorisation de astra-zeneca. Nous attendons le feu vert du ministre de la Santé et des autorités donc marocaine pour démarrer la campagne parce que c'est quelque chose de plus et a priori aujourd'hui, on est le 12 janvier à moi pour les centaines et des centaines de centre de vaccination pour que les gens puissent aller se faire vacciner mais on attend toujours qu'est-ce qui explique, je pense que il faut bien comprendre que en matière de vaccination l'enjeu l'enjeu quand on avait passé la le stade de l'innocuité et de l'efficacité sur le plan théorique au pharmacologie. On arrive sur le terrain et dans les campagnes de vaccination de masse à travers le monde et ce qu'on est historiquement d'un point de vue de santé publique épidémiologique, c'est que la logistique et l'opérationnel prime c'est pas d'avoir un matin, c'est d'être capable que je vois que ça soit produits qu'il arrive chez vous et qu'il soit à cheminée, c'est vous et qu'on puisse ton vacciner les gens donc la logistique et le côté opérationnel sont les chiots planifie pas à l'avance la logistique et opérationnel et bien on se trouve dans des situations compliquées l'entreprise Bouyer de contrat des contrats commerciaux avec des laboratoires sinopharm le laboratoire chinois et ensuite puis je prends le vers le mois de septembre avec le laboratoire Astra Zeneca Université d'Oxford de planification de la campagne vaccinal mais sans avoir les doses de verrouiller la signature de contrat commercial de précommande. C'était des précommande de mettre en place une stratégie nationale orientation royale de d'entamer une campagne nationale, donc de vaccination de c'est une première et en plus qui va qui va être gratuite, c'est crucial et évidemment il faut planifier. Il faut planifier l'arrivage, est-ce que celui que j'ai acheté il a fait capacité de production quand est-ce qu'il va me livrer dans quelles conditions il va me livrer avec des vrais véritable engagement pour être honnête avec vous. Intellectuellement, j'en ai aucune idée. J'espère que ça a été fait par le ministère de la Santé au par les pouvoirs publics pour que ce vaccin puis c'est disponible parce que ça fait un mois un mois que nous nous savons que c'est important pour nous de santé publique et c'est pour ça que attention attention, tu as dire la vaccination n'est pas une fin en soi, c'est un outil si on ne maintient pas. Mets sur barrière pendant quelques mois également en même temps que la mondiale de production des vaccins, je pense pas mais j'ai l'impression j'ai l'impression que dans cette histoire dans cette histoire beaucoup de pays, peut-être que je n'en sais rien mais beaucoup de pays n'ont pas pensé à différentes choses, c'est-à-dire la capacité de production de l'industrie pharmaceutique à l'échelle mondiale devrais avoir 10 milliards dodo dodo, ça se fait pas du jour au lendemain mais ce sera pas possible. Apparemment a priori dans les prochains mois voilà quand on veut commander 1065 million donc il faut s'assurer que celui qui va d'abord est capable de produire de la cheminée, on est capable de le stocker dans les Et de les livrer au patient pour assurer garantie de ça, j'avais quelque chose quand je vais à l'école qu'on est un peu dans le même scénario la même configuration commande mars avril dernier avec l'histoire des masques les masques de protection. En fait, on a bien vu. On avait tous en mémoire sur le tarmac chinois. Voyez les hauts et les Américains se battre au cul au cul de l'avion pour pouvoir acheter des masques de protection Saïd à toute la ville, est-ce que la sur les vaccins c'est pas la même chose écouter note sur les vaccins. J'espère que non parce que c'est Christiane c'est pas dire que aujourd'hui la vaccination est crucial est fondamental parce que c'est ce qui va nous permettre de modifier le visage épidémique donc de donc de circulation de temps que nous ne sommes pas à l'abri comme dans tous les pays du monde de pas aujourd'hui. Une bonne dynamique puisque les indicateurs de gravité, je le répète des indicateurs de gravité au Maroc sont beaux, c'est-à-dire que la létalité toujours à un point 7 pourcents le nombre de pas sous surveillance médicale le nombre de pas grave, ce n'est pas une augmentation. Donc exponentielle, ce sont de bons mais par contre la présence du virus, elle est là, il continue à circuler est pas présent, il a pas ta présence du vaccin et des doses de l'accès n'est pas loin. On aurait voulu commencer à vacciner le plus vite possible 12 semaines ce qui ce qui était prévu dans trois mois pour que d'ici au maximum pour le mois de juin. On voit les effets positifs de la vaccination, le virus va circuler beaucoup le R0 va chuter donc de façon façon importante et puis on va pouvoir protéger les gens et surtout revenir à une vie relancer l'économie sociale et la semaine dernière. Est-ce que est-ce que par rapport à ça se dit voilà donc du coup parce que je rappelle que c'était jeudi dernier donc les autorités sanitaires marocain en valider le vaccin astra-zeneca est-ce qu'il faut une autorisation mais c'est normal ou pas on se pose beaucoup de questions parce que de toutes les façons quel que soit le vaccin et souverain dans sa réglementation d'autorisation de marché des médicaments des vaccins sinon on doit passer par une procédure de la direction du médicament de la pharmacie le laboratoire de contrôle du médicament pour la procédure accélérée mais aujourd'hui pour le vaccin chinois développé par le laboratoire, il y a déjà il y a déjà un mois et d'avoir par le vaccin chinois et ensuite par un autre un autre vaccins, c'est pas le cas aujourd'hui, il est extrêmement important encore une fois avec sérénité encore une fois et il faut continuer à souvenir à je le dis. On est critique critique constructive, il faut soutenir les eparres donc de l'État parce que c'est fondamental pour nous mais il faut absolument qu'il y ait un effort de communication de l'autorité publique et du mystère pour expliquer aux gens quand est-ce qu'il va arriver comment va le faire exetera en toute bonne foi pour assurer les gens de la campagne de national de vaccination pour vous est-ce que le fait que le vaccin développé par le laboratoire chinois sinopharm et qui est beaucoup plus cher que le vaccin développer paroles laboratoire Université d'Oxford un facteur de blocage de 310 ans pour le vaccin chinois pour le vaccin développé par pourquoi parce que la vaccination nationale de masse au Maroc, elle est gratuite pour tout le monde, c'est une décision financé par l'État directement par les ménages. Est-ce que ça a été un facteur c'est possible mais ça a été pas ce n'était pas mon jour que ce n'était pas le facteur prioritaire annoncé par le gouvernement c'est-à-dire que le la première fois que le ministre de la Santé parler ou que le gouvernement a parlé a dit nous allons nous avons fait une convention importante. Elle était signé entre quand même les deux et à avec le vaccin chinois pour le chinois donc avec sinopharm mais à travers évidemment le gouvernement chinois, il faut le rappeler que le gouvernement donc chinois et joue un rôle important comme le gouvernement donc marocain, il y avait des engagements donc de sur transfert de technologie de la coproduction comment anticiper l'importance d'avoir une vaccin et deuxièmement a annoncé que nous allions démarrer la vaccination le plus vite possible maintenant, est-ce qu'il y a eu de l'autre côté c'est-à-dire. à part de l'industrie pharmaceutique non-respect des engagements je ne sais pas peut-être une planification qui n'a pas été suffisamment optimal ce qui n'a pas été suffisamment bien tu as 10 minutes parce que nous avons besoin d'urgence de réponse par rapport à la de la Jordanie pas très loin de chez nous ils ont ils ont reçu une livraison de du vaccin chinois autour de nous et il aura il aura il aura le soutien nécessaire il faut simplement vous savez qu'on vous m'expliquer pas suffisamment aux gens leur montrer pas tous les éléments que vous avez que vous avez que vous Parce qu'il y a des fois des éléments qu'on peut pas exprimer pour des raisons de l'importance pour l'État, il faut il faut expliquer en marocain. Voilà quand est-ce que ça va arriver pourquoi ce n'est pas arrivé qu'est-ce qu'on va faire de la question du prix de fait que le vaccin chinois sur beaucoup plus cher que le vaccin développé par Astra Zeneca, c'est pas le 6 qui est à l'origine du mois qu'on a pas de dose de vaccin mais si c'est gratuit bassin coûte cher à l'État marocain, ça va coûter cher de façon indirecte au ménage. On est bien c'est pour cela que nous avons décidé de ralentir par exemple est-elle livraison en prévision une autre ce n'est pas grave l'essentiel c'est quoi l'essentiel c'est que les Marocains soient vaccinés et de façon gratuite avec un vaccin dans line. A été trouvé et l'efficacité également pour nous protéger que le virus ne circule plus et que nous puissions reprendre en main notre destinée sanitaire social et par rapport à cette pandémie notre destinée toujours entre nous par rapport à la sortie d'une crise sanitaire avec Orlane aussi. Donc ça veut dire quoi ça vient qu'aujourd'hui, il va falloir encore patienter longtemps seul à vous d'avoir une dose de l'échéance éventuelle au niveau du comité d'organisation de la campagne maximale semaine avant 10 jours par semaine, on dit normalement ça devrait arriver. Il y a pas de problème de production est-ce que c'est un problème de livraison est-ce que c'est un problème de stockage. Poste un problème de distribution et est-ce que c'est un problème technique non puisque les Chinois ont publié qu'ils ont 79 % d'efficacité 70 et 90 pour l'en. Je n'ai pas en niveau de la d'autant que nous avons plusieurs millions de personnes qui ont été vacciné par ces deux vaccins les autres d'ailleurs et pour lesquelles nous avons observé que les effets indésirables était mineur voir j'allais dire très très simple et que il n'y a pas de risque majeur que qu'au contraire la vaccination reste la meilleure aussi aujourd'hui entre aujourd'hui et qu'elle n'a aucune idée précise sur les sciences d'arrivée du tout. J'aimerais apprendre à développer par semaine, c'est arrivé au lapin. On a pas d'idée. Les professionnels sont les centres de vaccination sont prêts la population souhaite se faire vacciner. Je n'ai pas de réponse sur le plan approvisionnement et logistique donc de bénéficier, il est produit sur le fait que le sur les essais cliniques phase 3 et aucun volontaire marocain qui a participé à cette technique de laboratoire astra-zeneca est est-ce que ça s'appelle déjà non pas écouté non, ce n'est pas pour bénéficier du bien sûr évidemment, vous êtes prioritaire pour avoir je vous rappelle que par exemple pour Modern Art tous les pays du monde n'ont pas eu des volontaires pour le vaccin modern idem pour donc c'est pas ça, c'est vrai que ça facilite contre participer à des phase 3 phase 3 pour un pour un pour un vaccin particulier mais c'est pas ça l'enjeu majeur Majeur, c'est que le vaccin à travers le monde. Est connu pour son efficacité et son innocuité et qu'il a reçu les autorisations, je vous rappelle que même quand un vaccin est autorisé aux États-Unis Modern Art et par là, il doit passer la procédure, il doit passer la procédure si vous venez au Maroc, il doit passer la procédure Market, il y a des procédure d'urgence. Mais non, je n'ai pas aujourd'hui. C'est un jeu de management opérationnel logistique de terrain d'être capable d'avoir donc les vaccins et donner des livres et le plus rapidement possible au population cible qui était déjà choisi au Maroc, on a des populations mais de toute façon donc on sait que en fait la production du du vaccin contre la matière première des vaccins produits à travers le monde se soit la chaîne. Sois entre la Chine et l'Inde les deux rendez-vous compte, c'est 60 % la production mondiale, c'est la matière première. Il faut bien comprendre que l'enjeu il est aussi à ce niveau-là la capacité de production et la capacité dans de livraison sur un échéancier avec des télé des dizaines de pays qui font des demandes si vous comprenez bien que il y a des anges et à ce moment-là qui sont pas uniquement sanitaire, il faut qu'on aie le courage de le dire, il y a des enjeux économiques et politiques. On est dépendant de laboratoire indien qui a commencé à produire le vaccin se raser les cas, on n'a pas démarré sa campagne de vaccination pour la démarrer cette semaine tout voilà, on est en attente de tout ça dire que tant que tu auras pas une production suffisantes et le lancement d'une campagne, on sera en attente écouter quand je vous dis il y a des enjeux au-delà du sanitaire prioritaire la santé de l'humanité évidemment mais en dehors de la santé, il faut. Pour arriver à préserver cette santé, il y a des enjeux politiques économiques, il y a des pays qui vont dire écouter je produis sûrement ça sur mon seul. Je priorise ma population. Il y a d'autres. Je priorise c'est le cas et bien j'ai un meilleur prix ailleurs, il est possible que je rentre ailleurs et vous allez bien vu que même l'OM est-ce qui est quand même l'organisme mondiale prioritaire important pour la santé qui recommande ce qu'on fait pour la santé un petit peu les mains liées par rapport à des décisions de commande ou de livraison, ce n'est pas entre les mains de vous l'avez bien compris, c'est pas lui qui décide de laboratoire. d'ailleurs donc les 100 million dose prioritaire sur la banque pour le virement indien et pour le population indienne, je veux dire après il va falloir attendre sachant qu'on est pas les seuls tout à fait qu'on est pas les seuls donc c'est pour ça encore une fois l'ange majeur indication ce qui est il faut bien le reconnaître le Maroc a été parmi les premiers pays au monde parmi les premiers pays monde a annoncé que nous allons faire vacciner maintenant, il y a d'autres il y a un contexte global mondial comme j'ai dit de matière première de production de capacité donc de livraison jeu politique est dangereux économique et tout cela et c'est pour ça que je dis il faut que nous soyons indulgent, ce n'est pas facile à gérer et probablement qu'il y a plusieurs facteurs qui sont intervenus, mais tu continues d'intervenir et qui explique la situation dans laquelle vous ai pas dit aussi c'est que dans le protocole à fait d'accord avec toi le 20 septembre dernier avec le laboratoire astra-zeneca l'Université d'Oxford, c'est que le La production de SFR à Moscou en Russie donc aujourd'hui c'est en fait depuis quelques semaines donc le site qui est le pays qui a été choisi un petit peu, je me suis rendu compte que le gouvernement indien financier hauteur de milliards 2 dirhams la recherche de ce vaccin Astra Zeneca donc est-ce que ça veut dire que du coup aussi pour verrouiller aussi au-delà de la précommande de vaccin, il aurait fallu aussi essaie de voir comment vous pouvez contribuer au cofinancement à la recherche de quelqu'un et évidemment et et c'est pour ça qu'au début c'est important que nous nous participer à la page 3 qu'il allait avoir une coproduction avoir un transfert de technologie, il y avait beaucoup de belles choses pour notre pays est d'ailleurs le Père notre pays allait être un œuf sanitaire également pour l'Afrique et pour d'autres d'autres pays peut-être vous savez il y a une dynamique, il y a une dynamique. C'est pas c'est pas statique et donc il y a d'autres facteurs qui sont intervenus entre-temps et en fait, on est passé de Moscou. Il y a des enjeux politiques économiques. Vous avez vous avez un produit médicament qui va me coûter 10 dollars et si on s'aperçoit que la demande a augmenté x 5 et ben sont pris son prix va changer. C'est une évidence et demander auprès de ce laboratoire indien en fait d'avoir une d'avoir des des des prix qui sera la semaine faible. Oui parce que j'appelle que ce site indien en fait va alimenter aussi la distribution pour tous les pays tiers, c'est exactement tout à fait parce que l'enjeu c'est de dire c'est très bien. Nous avons participé à la recherche pour la mise en place d'un vaccin qui répond à des normes scientifiques donc de protection contre la 19 et contre certains donc c'est Marion mais à la condition que ce vaccin que ce vaccin soit le plus accessible aux populations vulnérables à travers le monde ce qui était une. Décision un de ces deux en disant nous voulons qui soit le plus accessibles et c'est pour ça d'ailleurs que le prix vous avez vu qu'il aux alentours de 2 dollars de 42 dollars 50 donc 20 dirhams la dose est-ce qui était acceptable entre guillemets est accessible pour les pays donc vulnérable maintenant, il faut que cela soit respecté d'ailleurs même le projet OMS. C'est pas sûr qu'on puisse j'espère qu'on pourrait aboutir vous rappeler que le projet OMS c'est de pouvoir mettre à la disposition des pays les plus pauvres. Espèce de faune le poil a pas de fonds pour financer donc j'espère que cela va aboutir commencé mais je ne sais pas est-ce que les contenus dans démarrer sa campagne vaccination que dans la semaine fin de semaine a priori donc faut la distribution du vaccin as qu'à en provenance des Indes va mettre un peu de temps. qu'on pourra démarrer la vaccination dans une semaine 10 jours mais je n'ai pas je n'ai pas de réponse parce que je ne sais pas quels sont les les accords les décisions le tout ce qui a été défini entre le gouvernement marocain et certaines fille en pharmaceutique certains pays d'ailleurs parce que des fois ça ne se traite pas au niveau pour mon commercial ça se traite à au niveau entre découvert des ministère des Finances dessin de souci parce que il était passé jusqu'à présent auprès du laboratoire à Saint-Nazaire qu'est-ce que ça risque aussi de coincé et également j'allais dire de décision du laboratoire de livrer ou non c'est quand vous avez un groupe de pays qui dit moi je fais comme Cendrillon 2 dose évidemment le laboratoire va plus se concentrer sur cette commande S'il te paît se concentrer sur une commande de trois ou quatre pays qui chacun va demander 5 million de dose ou 10 million 1 million quand vous avez une grosse commande car il est de la part d'un puissant puissant groupe à exprimer bien plus que cela évidemment mais ce que je veux dire l'Union européenne et puissante et d'autre part ça tu sens à tout point de vue politique économique humaines et sociales exetera et bien ça comment va être prise en considération pas de ralentir notre livraison, je ne sais pas j'espère que non est-ce que aujourd'hui ça existe à chaque fois dans dans les relations économiques sociaux économique ou socio-économique en politique, il y a toujours des facteurs des impôts d'érable qui a qui peut arriver lui dire on va jouer le souhaite pas pour mon pays le plus rapidement possible. Si par exemple tu dois être pris en considération, ça s'appelle de la bonne planification de la stratégie parce que nous devons aujourd'hui clairement, je m'en apporter une réponse à à la pandémie dans le contexte marocain aujourd'hui les réponses que nous avons c'est les mesures barrière et des formes de restriction de confinement, ce n'est pas suffisant l'État a fait ce qu'il a pu mais ce que nous avons besoin aujourd'hui urgences à une vaccination selon vous on pourrait démarrer la vaccination à partir d'un stock de dose de vaccin hauteur de combien je me dis est-ce que 50000 c'est suffisant pour démarrer il faut au moins est-ce que une dose pour sauver un Marocain c'est bien je vais vous dire une dose c'est bien mais pour assurer d'immunité collectif comprendras et je m'excuse si je peux prendre une minute à la chaîne bien sûr pour expliquer ça ne sert à rien de démarrer une stratégie nationale de vaccination dans une pandémie épidémiologique 6. X pour cent de la population cible vacciné, je m'explique dans le contexte marocain au chiffre du R0 ça veut dire le taux de reproduction demain à la dynamique épidémique eu égard aux indicateur épidémiologie que nous avons il faut vacciner au moins 60 % de la population cible, ça veut dire que nous devons vacciné dans contact marocain à peu près 25 million de personnes 24 millions 50 million de bien sûr, il y a il y a beaucoup aujourd'hui d'étude qui parle. On va peut-être venir sur une dose mais normalement on est parti sur de dose qu'est-ce que ça veut dire si c'est pour vacciner cette population cible, ça ne sert à rien si aujourd'hui vous me dites et bien c'est mieux que rien. Je vais vacciné 5 % de la population marocaine, tu veux dire je suis heureux individuellement pour les 5 pourcents met collectivement communautaire man, ça ne sert à rien d'un point de vue épidémiologique, ça ne sert strictement à rien dedans. Épidémiologique. Il faut bien il faut bien il faut bien il va bien le docteur de vous dire que l'enjeu effectivement de l'immunité collective et donc la vaccination d'au moins 60 pourcents, la population est entièrement dépend du nombre dont je dispose parfaitement raison pour la population, je n'attendrai pas l'objectif de protection collective et qui va empêcher le virus du cirque parce que si vous vacciné que 10 % le virus continue comme ça veut dire quoi de dose dans au moins 1 mois maximum, je ne pourrai pas atteindre les minutes et collective dans les deux sens. Voilà, je vais être obligé de la retarder. Je vais être obligé de retard des objectifs, c'était quoi c'était rapidement donc de démarrer pendant 12 semaines de donner toutes les deux d'abord aux professionnels de santé, est-ce qu'on appelle les fonctions stratégique les militaires la police le ministère de l'Intérieur les enseignants tout ce qui ce qu'on appelle les fonctions stratégique donc du pays avec les professionnels de santé, ça faisait à peu près. Entre 650000 et 700000 personnes puis ensuite, on passait aux personnes qui était âgé. Donc parce qu'elles sont plus vulnérables, puis les personnes porteuses une maladie chronique. N'oublions pas que 70 % des décès au Maroc sont imputables aux maladies chroniques et puis on allait passer au 18 à 45 ans ceci faisait en tu as un certain nombre de personnes au revoir ses priorités et ses populations contenu, je n'aurais pas suffisamment de dose de vaccin pour démarrer une campagne massive, est-ce que maman elle est éligibilité la flexibilité quelle est la priorité la priorité, c'est quoi tout de suite ta priorité, c'est qui le les professionnels de santé et les agents stratégique la police les militaires sécurité et les personnes âgées avec maladie chronique ou été la priorité, ce n'est pas les population âgée de plus de 65 ans qui aujourd'hui constante la majorité des cas de décès covit oui mais également pourquoi est-ce que les professionnels de santé c'est important parce que c'est Les gens parce que il faut pas oublier qu'on aura encore des cas et qu'il faut soigner des qu'il faut s'occuper des malades qu'il faut les traiter la même chose les forces de l'ordre la sécurité publique la sécurité sanitaire et social et donc si vous vacciné pas les gens qui sont responsables et il faut aujourd'hui le rendre hommage de notre sécurité publique dans son sens le plus beau et le plus grand c'est crucial personnes âgées. Et donc il faut réajuster peut-être population contenu que je sais commencer par 7 jours et je n'aurai pas beaucoup de temps pour démarrer la aujourd'hui. On peut encore une fois ce n'est pas moi qui suis responsable, je parle en toute honnêteté intellectuelle en tout en toute modestie, c'est-à-dire, je suis d'accord sur les 25 million sur me dis je vais avoir 2 mois 3 mois de retard de livraison qu'est-ce qu'on fait c'est une évidence, il faut aller faire. Personne âgée pour 2 ans d'une maladie chronique avec les professionnels de santé les agents de la sécurité publique et ceci c'est 9 million donc on peut commencer par la commission en urgence et ça veut dire que la population générale en attendant 2022, on peut attendre on peut atteindre. On peut attendre peut-être vers 6h, je pense pas avoir des dodo 3 mois. Si jamais on a parlé de moi, je ne veux pas retarder oui bien sûr, mais si on a pas les d'autres mais attention mais qu'est-ce que tu fais en même temps que je fais ça, il faut pas non plus, j'allais dire déshabiller Paul pour habiller Pierre, c'est-à-dire en même temps que je fais ça en même temps, c'est ses autres mais qu'est-ce que je fais je communique les mesures barrière, je les ai dans les mesures barrière. Je fais la promotion des mesures barrière. Je vois quels sont les restrictions qu'il faut exetera, c'est-à-dire quand je continue. Mais j'ai tant que je l'avais pas donné de nouvelles donc vous seriez pour voir un peu les priorités en matière de population cible la logistique nécessaire écouter le bon je l'aurais je l'aurais pas dit si les deux il faut le dire. Bon voilà, je vais surtout pas parler d'abord les régions les plus touchés par le sais parfaitement d'accord avec vous. Il faut une approche par population cible, c'est clair et aussi nécessaire pour des raisons logistiques d'approvisionnement et de capacité et bien évidemment, je vais des calmants m'organiser d'un point de vue. Donc régional, ça ne veut pas dire que les régions ne sont pas prioritaires ce que je veux dire, c'est un point de vue circulation du virus, je peux mieux le contrôle et si je vais également dans les endroits il y a le plus il y a le plus donc de rire sachant attention que dans les endroits où. Prevalence d'antivirus est la plus élevée il y a déjà une forme de 10 minutes et que ça dure 5,6 mois, on sait pas que ça va durer plus, je le souhaite pour ce virus. Elle était pas loupé un anticorps. Donc système immunitaire tout à fait, je rappelle d'ailleurs qui n'est pas contre-indiqué pour les personnes qui ont fait déjà une infection à covit et qui en sont entre guillemets donc guéri guéri pour le moment, il n'est pas contre-indiqué pour eux de se faire vacciner. Il faut bien faut bien le comprends en même temps en temps que j'ai pas suffisamment tôt, je vais pas priorisé ce que je t'ai expliqué pas aux gens si vous leur dites pas dans un langage qui est simple dans un langage qui est crédible dans un langage de ton honnêteté de transparence et de dire. Voilà pourquoi je suis persuadé que les gens voient le meilleur moyen de faire c'est de leur montrer que la confiance elle est que la transparence elle est que le gouvernement il y a personne qui doutent le gouvernement le ministère de la Santé veulent protéger la santé des citoyens marocains, ils vont faire le maximum et donc je suis persuadé que si stop plus de communication pour expliquer pourquoi le vaccin n'est pas encore disponible dans les centres de santé dans les centres de vaccination pourquoi il faut maintenir les mesures barrière pourquoi on va rajouter ça pourquoi on va prioriser cette population parce qu'on a pas encore tous les vaccins, je crois que l'ensemble de la population va adhérer et soutenir aussi bien le ministère de la Santé de le gouvernement en tout cas nécessité aujourd'hui pour vous donc je fais avec elle de réajuster la stratégie nationale de vaccination à la lumière du nombre de dose de vaccin dans ton dispo. Ah c'est gentil, tu es de prendre la décision. Moi je suis je suis un simple professionnel de santé, je suis un technicien pour pour le terme. Je dis ce que je pense qu'un point de vue technique et scientifique maintenant Commission nationale scientifiques et techniques les compétences nécessaires pour prendre ses décisions ministère de la Santé, il y a le gouvernement. C'est aujourd'hui, c'est pas de communication dans ce sens. Moi, je le dis en toute modestie, ce n'est pas à moi de le dire ce qu'il faut faire la seule chose que je peux dire c'est que il me semble encore une fois il me semble, je le dis avec avec la mesure la sérénité, il me semble que c'est très important que si nous avons des problèmes de planification de logistique que c'est le bon sens de réajuster notre stratégie pour être une fille n'est pas ce qu' est-ce qu'on va à la fin, c'est le maximum de marocain les protéger et infléchir la dynamique épidémie pour arriver à cet objectif. changer de méthode de depuis le début depuis demi 40 % des 4 villes sur le sur la sur au niveau national sont concentrés dans la région de Casablanca et aussi qu'il faut bloquer ou réserver 40 % des dose de vaccin lorsqu'on a les deux de vaccin pour la région de Casablanca qu'il faut pour avoir cette approche un peu de mathématiques automatique ou pas est-ce que ce que vous dites c'est-à-dire il faut avoir une approche de sont les populations les plus vulnérables si les populations les plus celles qui sont porteuses une maladie chronique 40 % sont concentrés dans cette zone oui je suis d'accord je suis d'accord c'est quoi un indicateur on a pas le nouveau cas quotidien ou le nombre de décès quotidien c'est le nombre de pas aujourd'hui on le sait 94 % des 4 covit au