Matin TV

L’info en Face avec Mostafa Labrak


Start : 0
Avec la guerre en Ukraine, la menace d'une forte poussée inflationniste des prix de l’énergie est bien réelle. Importateur net de ses besoins en énergie, le Maroc ne pourrait échapper à un éventuel choc pétrolier, prédit Mostafa Labrak, directeur général d’Inergysium consulting et expert en matière des carburants. Il est l'invité de L'Info en Face de ce jeudi.

Transcription automatique :

Super Nîmes aujourd'hui conjoncturelle et structurelle dans ce cas je ne sais pas ce qu'on a vu que effectivement la pousse inflationniste sur les prix des hydrocarbures et des matières premières avec démarrer bien avant le conflit armé en Ukraine simplification aujourd'hui de covit et les voir beaucoup plus clair avec vous sur ces différents enjeux et différents impact économique et surtout énergétique sur le Maroc à la lumière de ce qui se passe depuis 7,8 jours en Ukraine le P démarrer avec vous, ça va là-bas que sur ce conflit armé et son impact aujourd'hui, elle monde est-ce qu'il est avant tout économie est-ce qu'il est avant tout énergétique. Oui ou non très bien. Faut dire que l'inflation à mesurer ces derniers temps un peu partout dans le monde n'est pas du uniquement ce conflit avec quoi comme vous l'avez dit c'est pour moi, c'est d'abord le le covit qui est essentiellement lundi des principales causes de cette inflation dans toutes les matières énergétique ou non énergétique le conflit qui vient de exploser en face du monde entier parce que personne ne s'y attendait pas y avait des tensions un peu entre l'Occident et la Russie depuis un certain temps mais le conflit qui devient armée et Tonton s'est pas laissée à va devoir un peu axantis est cette inflation, est-ce que ça va là-bas qu'on aille quelque part avant le démarrage se confirmer, ça y avait une inflation et plus inflationniste, ça veut dire qu'on peut qualifier de Je suis taureau démarrage l'économie mondiale et que en fait aujourd'hui on surtout avec une autre une autre impression coronavirus à un petit plat se confirmer et donc en fait moi une double plus inflationniste tout à fait aujourd'hui parce que ce qu'il y a c'est que on est toujours en pandémie à l'heure d'aujourd'hui l'Organisation mondiale de la santé n'est pas sorti encore dire que c'est la fin la pandémie et donc on sort un petit peu un peu dans différents pays chacun fait ce qu'il peut pour dire bon, on reprend la la vie comme avant avec un peu de de croissance qui s'installe et donc cette croissance, elle-même a créé ce qu'on s'est inflation parce que il y a un problème de rareté de produit. Je m'explique pendant ces 2 années un peu partout dans le monde avec manque de visibilité, on n'a pas pu voir comment anticiper un peu la croissance à cause de covit donc il y a des ralentissements d'investissement. Il y a une loi de finances qui est pas un peu, je dirais pour pour accompagner ça et rien que pour l'énergie par exemple les investissements dans les la découverte de gisements été retardé parce qu'on voyait pas le bout de tunnel par rapport à la covit et donc ce manque d'investissement à et de retard sur la production de la rareté de produits et donc l'inflation sûrement par l'énergie mais ça s'est coupé connais sur les autres produits parce que c'est exactement certains experts parce qu'on va aller dans le dans le fond du fond avec vous et vous ça va là-bas. Tu Duran Duran tous ces débats n'aime pas en fait ce matin te craignent en tout cas. Un choc pétrolier un petit peu ou choc pétrolier choc gazier en fonte risque à la lumière de ce qui se passe aujourd'hui en Ukraine, est-ce que vous faites partie de celles de ce qu' il y a aussi le risque peut-être enlisement en tout cas de se de se confirmer d'un choc pétrolier comme le monde l'a vécu dans les années 70 et en 60 en particulier un peu, c'est un peu mitigé mais y a un semblant de conflit qui va qui va venir parce que valeur d'aujourd'hui si on voit ce que produit attention la Russie, c'est deuxième producteur si 10 million de Paris par jour qui qu'il quel produit danser au jour. En fait, c'est le premier producteur. En fait aujourd'hui, il n'a pas encore arrêté parce que ils ont regardé cette ligne de pour pouvoir après avoir des devis suite à ce problème de taré de de toutes les opérations commerciales. Mais c'est demain, il arrête ça on va avoir un problème réel de rareté de produits et donc ça sera un peu qualifié dans quel parc de semis choc pétrolier à venir si jamais la garçon, on va y aller tout droit droit dans le mur parce que faut-il trouver ce pas de produit qui qui produit par par pour dire que le dossier sur le pour se dénouer dans dans les prochains jours et les prochaines semaines, c'est que du coup on pourrait avoir sur le sur le marché aussi du du pétrole iranien avec la levée de l'embargo. Je pense que le mien là, ils ont une carte à jouer parce que s'ils veulent revenir sur la sur la sur le marché éviter tous les embargos, ils vont devoir demander un peu plus je ne sais pas si les Américains vont accepter tout cas, c'est très très dur qui vont s'enchaîner et c'est pas pour tout de suite pour lever. Non hier, il y a des affinités entre les Russes et les réserves c'est pas si vous savez pendant tous les nouveaux ciation pendant les réciter un peu caché des airs Amiens aujourd'hui, il faut bien qu'ils rendent un peu servi silence, ça va pas être évident aussi aussi simple que c'est évident surtout peut-être sur le faire. Mais en tout cas rien que il va y avoir des tensions à venir très fort sur le baril de Brent le baril de pétrole qui date qui a dépassé les 100 dollars sur tes expériences financiers. Et aujourd'hui il est à 100 à 111 dollars certaines boissons, on pourrait qu'on pourrait atteindre 120 ou 125 dollars dans les dans les prochains jours selon l'évolution de la situation armée et militaire, est-ce que demain on va voir la disponibilité et les tensions sur l'approvisionnement plus les spéculations qu'on va y aller les prix les traders qui rentre en jeu, c'est vraiment très très. Vous êtes rentrés des approvisionnements énergétiques même dans cette séquence là, il y a le il y a beaucoup de circulation beaucoup de le moment, c'est pendant la crise que certaines des enfants le bonheur des autres pendant pendant ce temps-là que les les spéculations va aller très fort et d'ailleurs et les détails dans la main, il peut mettre la pression sur éviter de le premier très complexe qui les intermédiaires y en a tellement le les parages ou parfois ce jeu-là pour un peu les retrouver quand ils ont besoin de donc c'est c'est un peu complexe pour ça que la spéculation va aussi continue pour vivre avec un pétrole à 100 à 120 roues à 110 n'ai pas de problématique en deux entre 2006 et 2012 à 2013 pendant quasiment 2 ans plus de 100 ans mais il y avait le problème. Il y avait pas de rareté, le problème était disponible y avait d'autres. D'autres raisons pour ça mais on avait vu qu on avait vu qu'il y a avec ça donc est-ce que ça veut dire pour autant aujourd'hui ça va comme pourrais revivre avec un baril de Brent à ça, ça met de la problématique qu'il y a c'est que il y a une forte demande donc on peut vivre probablement parce que si je reviens au Maroc parce que c'est un point pendant cette partie-là de l'histoire pendant ces 2 ans au Maroc. Ne voyez pas un peu le direct parce que le produit c'est mentionné, il faut dire pendant cette partie-là en décembre 2015 et pendant ces 2 années là, il y a et en avance que tu m'as jamais de compensation, c'était tout le temps. Il y avait des problèmes d'indexation mais ça n'a pas tenu trop trop longtemps l, j'ai juste l'exemple de gasoil était silencieux. Entre 3 et 5 dirhams pardon, c'est bon si on n'existe plus et c'est pour ça qu'on la voit au niveau des stations-service, on dira mais voir plus dans le temps qu'ils vont revenir beaucoup énormément passé beaucoup de temps sur le sur les hydrocarbures. Je vous rappelle notre cœur d'expertise, est-ce qu' il y a aussi et parallèlement aussi un risque d'un choc Ghazi que certains experts des voilages sur le pétrole, ça ça devrait pas trop dérapé par contre sur le gars, il y a un vrai risques parce que vous le disais d'ailleurs tout à l'heure la Russie le premier producteur de gaz naturel, il faut me à hauteur de 40 % l'Union européenne et par ricochet. Ben profite aussi. Voilà de ce fait on bénéficie de ce gaz naturel. Oui, mais important aussi un peu de gaz mêmes mêmes jeux de la Russie donc il faut le dire 40 % de des besoins de gaz naturel pour l'Europe si c'est énorme donc le seul qui sera également gazier, il a appelé deux également le conflit entre un pays qui produit le produit donc c'est pas avec des différents pays mais c'est le même payer sur la réussite produits. Donc on aura un choc pétrolier si la guerre sans Lisa donc le footing donc le président de la Russie n'a pas coupé le robinet gazier pour le pognon. Les approvisionnements se déroule toujours même si la plupart des pays européens ont des stocks importants 2 - 3,3. Mais il y a pas de tension, j'ai envie dire sur la sur l'approvisionnement gars, c'est juste une question de temps à mon avis, c'est parce que on a trop de pression fonction à tel point qu'il faut les les poupées donc il va pas aujourd'hui car d'un peu c'est parce que ça fait des devises qui rentre toujours parce que on n'a pas arrêté aujourd'hui parce que politiquement c'est une carte à jouer qui va pouvoir un moment donné sortir parce qu'on peut pas continuer comme ça, ça n'a pas de sens pour vous vous considérez que il y a un risque élevé que Vladimir Poutine couple le robinet gazier pour l'Union européenne et les sanctions continue, ils se font sentir sur la position par rapport à cette guerre, il va revenir n'oublie pas qu'il a à prendre et la menace nucléaire. Ne sait jamais exprimé sur le sur le gars, c'est la seule réaction officiel qui a eu de la part de la de la Russie, elle est venue de Dmitri Medvedev lancer de l'ancien président très proche de Vladimir Poutine lorsque l'Allemagne a décidé de mettre en sommeil voir suspense voir peut être interdite. En tout cas pour l'instant de suspense ce fameux projet de gazoduc Nord Stream 2 projet pour l'instant la partie allemande qui qui gère le tronçon en allemand et en faillite de quel peuple est le plus vivre avec la perspective de ne pouvoir ne pas pouvoir travailler donc ligne de crédit qui sont en même temps, je crois que l'Europe se passe. On ne peut pas se dispenser deux de ces matières premières de cette matière gaziniere gaz en provenance de Russie, c'est ça le chien aujourd' hui, il va le falloir me chercher ailleurs. Incapable, on a fait les calculs statistiques membres qui sont incapables de compenser la la partie ris donc il y aura un choc il va falloir il va falloir les plans et pour nous donc dépendance énergétique des trolls matières premières yoga aujourd'hui, c'est grosso modo avec 40 % du de la covit de l'Urban provient de la Russie. Nous aussi on importe du gaz de Russie directement et on importe aussi du du gaz d'Espagne. Notre voisin direct les plus proches voisins geographic. Voilà donc est-ce qu'on sait dans quelle proportion le gaz pour nous pas le plus important par rapport en fait pourquoi parce que aujourd'hui on utilise beaucoup plus dans deux centrale de gaz, je pense c'est 2 6 2 6 2 centrale, ils sont à l'arrêt mais ça n'a pas empêché. La production énergétique de la production d'électricité de d'être disponible parce qu'on utilise d'autres contrats avec le charbon et ça qui est disponible chez nous, c'est quoi ces 60 % sur les tricité, c'est du 53 % il y a aussi d'autres éléments 40 l'éolienne qui commence à donner le solaire un petit peu ce qui est énergie propre mais on est loin encore parce que 50 % de ça veut dire quoi tout cas pour nous Mustapha, est-ce que tous les pays se débrouille, je me suis quand même avant même la crise la crise armée en Ukraine, il y a les pays comme l'Allemagne les pays comme la Grande Cavée relancer la production d'électricité de charbon plus pour lui remet moi écoute la valeur aujourd'hui pour nous. Si effectivement il se chauffe gazier petrogaz en tout cas donc inflation des prix à en voler des frites est-ce que la seule alternative dans vos dispo. Le Maroc, c'est d'aller beaucoup plus loin ou pas de produire beaucoup plus d'électricité à base du charbon dans sa chatte et les solutions alternatives existent qui sont en plein développement tout à fait aujourd'hui le charbon restaurant parce que même en qu'on soit d'autre d'autre centrale à base de charme charme en le gaz, j'espère que avec les découvertes qu'on a fait à sur le genre de Lexus qui très très prometteur et ta date que aussi très promoteur mais ça va demander un peu de temps. Voilà l'immédiat, c'est pas une alternative attention aujourd'hui notre clientèle majeur de seller central. C'est un peu le souper est nul en CP et quelques-uns des strings pas qu'il y a pas une porte industrie. Même si même si je mens parce que notre industrie temps plein d'amis qui est en train de chercher les grands pays industriels 11 mois qu'on l'a fait une grosse économie industrielle parce qu'on pourrait pas forcément si tu veux venir aux besoins énergétiques, c'est sympa parce que je veux dire mais il faut il faut qu'on soit aujourd'hui dans dans cette conjoncture, c'est un peu difficile mais il faut pas quand même si tu l'as venir aujourd'hui, c'est moi, je dois faire qu'on se voit ensemble et qui a besoin de charbon au de dégâts, je penserai gars c'est parce que j'ai des gisements qui se dévoile à est peut-être beaucoup plus dans le futur au lieu de les voir parce que tout ce qu'on va trouver, on va pouvoir les commercialisé la facture énergétique forcément mais on va pas pouvoir faire les utilisations que lorsque le train d'esprit se développe pas davantage. distance et d'esprit commenté en charge industrielle dit aussi montée en charge en matière de l'énergie pour pouvoir de c'est le cas c'est c'est C'est clair voyant dans le sens on a quand même un grand projet mais j'ai rien dit que il aura peut-être me me rappeler de 8 ans 10 ans pour être mais pour notre industrie pour la il faut la réponse et en fonction de tous ces éléments tant qu' est-ce que le gaz peut-être un élément à l'Allemagne l'Allemagne le premier la première puissance économique européenne est le premier pays en fait européen le plus dépendant en gaz, vis-à-vis de la Russie et que tu es en train de repenser de manière très active Liars à diversifier, c'est sans coincer aux comme vous dites, c'est le pays qui sera le plus touché et donc il va être il y a des états parce que c'est qui qui sont pas vraiment pour les sanctions mecs qui savent du que ça va arriver, c'est eux qui vont qui va payer la facture. Le pouvoir Le Mans a décrété la suspension de ce fameux projet projet de gazoduc Nord Stream 2 merci Dimitri. Medvedev a dit dans le texte, je cite que c'est des Européens qui paiera la facture avec un prix de Ducasse mm carré de gaz pour 2000 donc ça veut dire que ça sera à la fois les industriels et elle déménage. Il faudra chercher les poches la rareté de produit, il va faire ce qu'on va. Maintenant. C'est là, c'est l'inflation et on va aller il va faire des des prix exorbitants encore trouvé le produit. Oui à dos vide, il y a un il y a aussi la dépendance est important sur l'inflation l'envolée des prix mais il y a surtout la question de la disponibilité et qui est aussi est à l'origine de l'inflation ISMANS qui n'ont pas été réalisé pas parce que on reparle est fermé parce que il y a moins de gisement au lit vivement qu'ils s'en sert exploiter donc il faut chercher pour chercher ailleurs, faut aller dans dans les endroits les plus reculés mais ça c'est très coûteux l'Agence internationale de l'énergie a estimé qu'il faut avoir 650 milliards de dollars d'investissements manuellement pour pouvoir suivre la demande de câble de pétrole parents ils ont que sur la table qu'environ 430 stocks la différence est énorme ça veut dire qu'à terme on va pouvoir faire les orages et l'exploration nécessaire pour produire davantage loupé le pape qui a donné un peu plus d'avantages pour réguler le prix c'est parce qu'il peut pas ils sont ils sont au maximum de production et d'ailleurs on leur a demandé de te libérer un peu le stock ils ont de stockage pour justement essayer de tenir le prix du baril stratégie Parce qu'ils savent que si les verres davantage, ils vont pas produire pour restituer ce stock parce que la demander l'effort la demande de rester fort encore rien quand on consomme pratiquement. 100 million de barils par jour c'est c'est c'est c'est on arrive plus à les faire donc survie au gars, c'est donc un volet des prix du du gaz et du gaz naturel à la lumière effectivement de de de de de l'évolution du conflit armé en en Ukraine, nous concernant nous au niveau du Maroc pour la du butane consommé par essentiellement par les ménages pas que mes anciens à faire le ménage et on a le propane est-ce qu'il y a un impact aujourd'hui, on est sur la compassion de le gaz butane et suivant sur les par l'État et on dit qu'aujourd'hui la plus de faire à peu près 110 - 102 dirhams. Donc déjà on voit bien que l'État est en train de fusée. J'avais dire dans ses ressources financières, on n'a pas totalement. Le le gaz butane et le propane il est libre, il représente rien du tout à présent le 10 pourcents de la consommation au Maroc en consomme pratiquement 3 million de temps de Logan de Big Time Rush 3 million de temps qui qui a 3 amis allemands presque 2,5 % donc le besoin, il est il est là, il est énorme parce que l'utilisation savez très bien. C'est le c'est le chauffage et c'est la cuisine c'est ça ma cousine. C'est c'est même l'agriculture gourde qu'il faut corriger parce que malheureusement en suivant sur les filles une autre manière, ils ont sur autre chose pour les produits destinés principalement domestiques, mais on le retrouve on le retrouve en industrie au secteur secondaire qui est pas la finalité primaire. ça c'est une autre chose qui vous l'a aussi régler des politiques sans doute sur la bouteille de gaz annuel que que des bourses la l'état ça va continuer parce que le prix va augmenter ça va ça qui bénéficie de cette subvention attribué au gaz butane le Marocain le consommateur comme vous comme moi comme celles et ceux qui nous écoute ne l'ouvre pas pas du tout comme lorsque les carburants pensionnés exacte 2013 et avant d'être libéré est-ce que ça veut dire pour autant que un moment si l'État va pouvoir continuer éternellement comme ça prend mon charge C'est la subvention sur le gaz butane qui pourrait augmenter aussi dans les dans les prochains jours les prochaines semaines, je pense à plusieurs tentatives de faire ça mais à chaque fois une bute sur c'est un volet social parce que on touche quelque chose de très sensible et qui est les gens pas tous les foyers une voiture mais par contre tous les foyers acheter une bouteille de bouteille de gaz à la maison à la maison à vendre à son prix coûtant ou plus une marge, ça veut dire trip lissant sa valeur. Donc ça va ça va toucher le dire, il les ménages les plus les plus les nécessités dans dans leur poche et ça va crier. On va se voir quel état est le gouvernement augmentation du GAP prochains jours les prochaines semaines et ça sera l'état qui doit prendre en charge au nom de la du budget de la compensation exacte de la conversation 17 milliards 7 années, peut-être ça va aller. 20 milliards pour 10 de 25 il y a en bois Sabrina peut-être doubler doubler mais le problème c'est que la loi de finances 2022, on t'a blessé à faire à pétrole à 80 dollars et 80 dollars et on va aller dans les 120-125. Vois plus donc faut chercher ses différentes confessions, je rappelle des produits la bouteille de gaz à bouteille butane le sucre et la farine nationale fait l'électricité l'électricité pratiquement 3 milliards de dirhams à l'heure d'aujourd'hui, c'est votre facture de l'électricité, vous m'avez pas vu encore d'augmentation parce que l'État maintien des choses très très sensible aussi non plus n'a pas été bien quand on est en période un peu de stress stress hydrique très très sévère et qui qui malheureusement ne m'arrange pas. Parce que même sur le plan de la production céréalière cette année, on parle de 30 million de 6 meilleurs matériaux. En tout cas donc le gaz butane le consommateur salir le citoyen qui nous et cathy, tu mets écouter qui vous écoute attentivement, il va pas le sentir la baguette parce qu'il faut dire que la forêt soit pas touché non plus parce que on a pas parlé un peu de blé parce que on avait juste tension sur le pétrole le gaz de documentation sur Hercule que moi et en plus difficile d'en trouver aujourd'hui certains pays africains au rendez-vous des problèmes de sécurité alimentaire. Parce qu'il va pas trouvé de blé l'acheter mais il y a tellement le premier producteur mondial de blé des céréales le jeudi et le 5e 5e c'est que c'est le premier producteur mondial de l'énergie et tout donc ça ne présage rien de nouveau sur le disais. Donc tu vois sur la farine sur la farine blanche n'a pas eu national mais aussi la subvention. Le sucre est également subventionné, on va aller sur les hydrocarbures mais c'est aussi selon les dires de Nadia l'économie et des finances le gouvernement pourrait au vu de la situation conflictuelle en Ukraine aller vers nail art sur d'autres produits à subventionner, on parle de l'huile, on part de des lentilles. Respective un peu du Ramadan et voilà, il y a il y a aussi les tensions société là, je crois que l'huile de table augmentation entre 7 et 8 pourcents aussi et ça pouvait encore monter en puissance que vous l'avez dit à cause de la disponibilité également donc est-ce que est-ce que tout ça c'est voilà, c'est les marges de manœuvre qu'ils ont aujourd'hui sur des produits de grande consommation alimentaire consommation d'air plus en plus un père de Ramadan, tu n'es pas un peu près moi du du Ramadan, c'est des voilà, je suis vention tout ce que je paie Suisse, tu as sonné en élargissant le bras armé financier. oui, le problème est le même parce que sur les denrées alimentaires sur les matières premières ici bis tous les les la problématique de de l'inflation des ce conflit me dis ce qui se passe dans le monde est la la croissance porte covit s'il est à veux faire ce ce geste en allant un peu et en élargissant, ce c'est le roller parce que aujourd'hui le panier de la ménagère et c'est assez secoué Ramadan qui est les ou les gens street un peu ce genre de choses beaucoup plus de façon attentionné, donc c'est c'est une c'est une approche mail problématique trouver l'argent, est-ce que on a les moyens de faire aller chercher la dette encore et tout ça le le mode et le financement, c'est les la subvention a d'autres produits de consommation, je fais référence à lui de par exemple ou parce que c'est presque la consommation de la lentille. En fait, il y aura un arbitrage. Débat a priori au niveau du chef de gouvernement et de ses équipes, ça serait de réduire ou la métisse ma public qui a été annoncé à 240 milliards de dirhams est le produit doit-il en 2022 prévoit une réduction des pourcents du de la vessie ma puce qui a été fait en 2012 et 2013 à Notre-Dame le baril à 120 dollars. Vous avez parlé tout à l'heure, on avait réduit la pluie tout de 10 pourcents, je crois en 2012 et 15 % en 2013. Donc a priori c'est cette option la deuxième option, c'est de laisser filer le déficit budgétaire a d'autres produits que c'est ce financement bien aussi les raifort aujourd'hui. On a commencé à penser à réformer 2000 2022 fait partie d'un grand champ de réforme sur l'éducation, la santé, c'est les gens la généralisation de la couverture médicale, c'était énorme qui Est-ce qu'on va aller les les reporter alors qu'ils sont d'une est-ce qu' est-ce que la situation exceptionnelle si tu veux pas prendre des mesures exceptionnelles directement tout ce qui était prévu ce qui était pas prévu se confirmer en Ukraine et que du coup ben l'agenda pour être faire en sorte de décaler dans le temps c'est la dette en demandant est finie d'autres d'autres crédit. On n'a pas on n'a pas on n'a pas trop le choix mais il va falloir payer ça directement directement donc la formation parce que il va falloir rembourser d'une manière ou d'une autre et ça ça va c'est toujours le citoyen qui est le père de manière ou d'une autre donc mais on n'a pas le choix si si on a toujours cette possibilité d'avoir des crédits encore par les institutions internationales. je pense qu'on a pas trop le choix allée des pas dépasser la dette qui dépassera les 100 % et puis c'est faisable ça se fait ailleurs des rares marge de manœuvre dont bénéficie le tonton bénéficiant de te voir dans le temps le Maroc c'est bon élève parce qu'il a quand même c'est ça sa dette extérieure et la paix il a pu faire un remboursement dans les dans la règle de l'art et qui était bien noté par les institutions internationales ou public ou creuser le déficit voilà deux options qui sont sur le sur la table est sur le bureau du chef de gouvernement pour financer l'élargissement des produits de nouveaux produits en tout cas à subventionner dans les prochaines semaines vous allez il est pas chez moi si ça peut attendre jusqu'au mois de juin dit-on de la lentille ou de l'huile à qui pourrais-tu faire sonner à côté du sucre à côté du capital est à côté de la farine nationale l'hydrocarbure Sur la sur la subvention le l'amortisseur le bouclier pour le pouvoir d'achat concernant les produits de denrées alimentaires, il y a des options, il y a des solutions par contre sur les héros blackout français, est-ce qu'il est possible envoie une flambée des prix à la pompe bien avant le confirmer en Ukraine, ça s'amplifie la est-ce qu'il y a des solutions vous qui êtes un expert sur le sujet, on entend peu de tout. Ah il faut pas faux mais il faut plafonner les marches des distributeurs, il faut plafonnier les prix à la pompe. Il faut baisser la pression fiscale et la tique est la TVA sur sur le car vous dites quoi quand vous entendez tout ça, il est parfaitement au fait du sujet par rapport à ce problème des chambres 2015 le produit te quitter. Entre 2013 et 2000 2012-2013 l'état payé presque 50 milliards de dirham dirham parents parents de celui qui était au reine de gouvernement, c'était c'était une plaie par rapport à au budget. Il a dit qu'il fallait trouver une solution, il y a une chose qu'il faut savoir que les gens le monsieur tout le monde ne savais pas moi c'est c'est une chance que je suis dans le métier. Les gens n'avaient pas idée que le produit et c'est mentionné. Moi je parle peut-être les professionnels oui. Mets au jour on a enlevé la la subvention, il y avait quand même une conjoncture assez complètement, il a 60 60 dollars donc 5,4 dirhams de subvention de convoyer parce que le produit tu es toujours abordable et ça te dérange donc mais aujourd'hui les engrange quand même cette différence 25 milliards 30 milliards de dirhams sur le gasoil, ça dépend ça dépend ça dépend aussi des des prières à l'international lorsque on fait un amortissement pour savoir à quel niveau on va ben c'est l'État qui est fixé à l'époque les prix et donc et donc c'est pour ça que tu es un peu variable mais je vous ai parlé de 50.000 hier. C'était c'était très fort. Après si on prend une moyenne c'est à peu près 25 à 30 dirhams par an. Depuis depuis de recette de recette au niveau de la recette de l'État donc c'est c'est c'est c'est 25 allée disons 38 pour faciliter les choses sur 5 ans depuis 2016 jusqu'à sa fille. Je pense. J'imagine, je suis sûr que 750 milliards s'en fallait ailleurs les investissements qui ont des porté leurs fruits plus tard. C'est ça c'est une c'était le but de départ d'économie fait sur la suivante le retrait la subvention étatique sur les prix des hydrocarbures sur les sur les produits, c'est pour les infrastructures des rideaux base et cetera mais maintenant demander à l'aide pas, je suis pas cette parabole de dire et pour compenser. Les hydrocarbures des transporteurs les fédérations appel au retour du système des exactions des prix de faire ce sacrifice ne plus avoir cette possibilité et maintenant faire cette semaine. Il y a aussi un élément qu'il faut savoir le Maroc voulais libéraliser l'économie, il y a pas que ça il y a d'autres choses par rapport aux investisseurs étrangers si vous leur dit aujourd'hui. Moi j'ai libéraliser puis maintenant, je réalise plus. En plus, ils ont fermé temporairement. Parce qu'il y a une conjoncture internationale aujourd'hui une inflation des prix parce que les prix du gars, je l'ai maîtrise plus parce que les prix du pétrole plus que c'est pour ça qu'on a aucune visibilité sur la sortie de crise armée et militaire en Ukraine se sert tous et il faut savoir comment jouer comment jouer sur ces deux aspects parce que oui, au moins tu investisseurs le jour les choses se tassent, on va dire. Le Maroc c'est pas c'est pas crédible, il a il a libéraliser puis il a repris les choses en main par rapport à cette question, est-ce que tout le monde veut la même chose, il faut dire que dans le temps si on va passer par des multitudes de crises comme tout le monde mais il se met c'est possible le levier mais l'État devrait se porte pour vous c'est pas le premier levier, il y a un retour aux systèmes d'extinction des prix des carburants une revendication de la majorité, j'avais dire en tout cas des syndicats ou des associations des fédérations de transporter et de logisticien, c'est essentiellement ça qu'ils revendiquent que vous dites c'est pas la première option que tu pourrais être retenu selon si ça j'ai que des transporteurs logisticien qu'on vous dit probablement. Façon de faire c'est de cibler la population défavorisés se briser. C'est un système qu'on n'a jamais rêvé à le faire avec la technologie, on peut le faire en 2022. Donc tout est tout est pareil. Par contre les directs des subventions aux transporteurs est le physicien a priori ça aussi, c'est un dossier le dossier prioritaire sur les ministres et qu'est-ce qu'on entend par contre, il y a eu la libéralisation parce que il y a une âme véhicule qui appartient à deux trois personnes. Voilà et donc il y a priori chez les transporteurs, c'est un peu la même chose très très très complète avec donc du coup. En tout cas difficiles à mettre en place a priori tout est difficile pour prendre une décision difficile avec les locaux. Il exetera la l'inflation donc il va falloir prendre une décision parce que le citoyen attend quelque chose aujourd'hui. Donc je ne pense pas qu'elle est à revoir son système de retour chez toi. Je ne pense pas c'est très difficile