Matin TV

L'Info en Face avec Pr Ghassan El Adib


Start : 0
L'Info en Face fait le point sur la situation épidémiologique au Maroc avec Pr Ghassan El Adib, Chef de Service Anesthésie &Réanimation à l’Hôpital Mère et Enfant à Marrakech et ancien président de la société marocaine d’anesthésie et de réanimation.

Transcription automatique :

Au temps des inconnus, on est dans le terrain. On a beaucoup de réseau beaucoup d'informations dans ce temps d'incertitude et de questionnement et le devoir de partager des choses et tout et vous avez décidé effectivement aussi. Je vous remercie de partage tout cette date a aussi de de terrain covit avec nous aujourd'hui durant cette info, je rappelle pour ça que vous êtes chef de service anesthesie réanimation à l'hôpital de l'enfant de Marrakech mère-enfant à Marrakech cette commencer sur votre site appréciation de la situation du du moment. On nous annonce cette semaine, on fait un pic du du covit variant au micro. Voilà globalement vous dans un premier temps quel est votre lecture, j'ai envie de dire scientifique et de terrain dans la liste des animateurs. La situation de la femme de la franchise ce n'est pas la catastrophe quand on pourrait imaginer la situation particulièrement déplacé vers de réanimation les rassurante, il y a beaucoup d'éléments qui nous a sur c'est vrai qu'on est en train de vivre une vie Pie demi tout sur le caractéristique ça depuis qu'elle au micro c'est autre chose. C'est une autre maladie covit, c'est d'autres en jeu par rapport à la gravité par rapport au nombre de malades qu'on voit et que c'est plutôt rassurant vraiment mais quand vous assure professeur, vous êtes spécialiste en réanimation justement et voilà et c'est juste un petit peu les derniers chiffres d'admission d'hospitalisation, on est sur 80 90 qu'à voir 115 jours à venir en réunion sur l'ensemble du territoire. Train de me semble-t-il mais c'est tout à fait normal parce que quand il y a une explosion épidémiologique avec un nombre de cas très très important le pourcentage malade grave même s'il réduire de façon importante par rapport à ce qu'on avait avant. Ben, il va paraître. Il va être expressif toutefois sur le compare par rapport à Delta parce qu'il faut voir les chiffres autrement, on est en train de voir des chiffres qui ne correspondent pas encore moins à la réalité par rapport à avant quand on avait des chiffres Delta de nombre de quand on multiplié par 5 par 6 la lessive fracture, il faut multiplier minimum par 10 pardon parce que il y a pas assez de test à jour pour la réalité dans le 80.000. Prendre le taux de positivité de test qui aux alentours de 25 % alors si on faisait un million de test, on pourra avoir 25250 m 250.000 donc le taux de positiver te déteste, il est beaucoup plus pertinent en cette période que que les 6 francs de main parce qu'on sait que énormément de personnes ne souhaitais pas que ce qui saute est il y a des problèmes au niveau des tests et leur sensibilité qui a été modifié avec le avec le micro les tests les faux positif, en tout cas précis parce qu'avec le delta, je pense que votre ouvert. On était entre 20,25 % il y a une problématique de tête parce que la particularité de se loger beaucoup plus dans les voies aériennes supérieures. Que dans le poumon et pendant une période limitée dans le temps ce qui fait que ça fait beaucoup le prélèvement nasopharyngée, il est moins sensible, il y a même une étude qui a été publié qui a montré que la sensibilité de test salivaire était de 100 % alors qu'il était de 70 % par rapport à un nom que la sensibilité par rapport détaillé l'ABC donc c'est pour ça que certains sont en train de recommander que quand on fait un prélèvement vaut mieux associer, le prélèvement nasal et le prélèvement salivaire de combien les deux voitures de combiner les deux parce que ça augmente la la sensibilité de cette est dans sa chambre. Elle a dit parce que avec micro avec le riz au micro-onde les tests de positivité de tous les diviseurs de qualité spécial nasopharyngée parle avec avec. Précédemment, est-ce que ça veut dire parce que c'est positif et négatif on voit que c'est c'est moins clair, c'est facile que ce soit les médecins, ils sont perturbés avec ce qui se passe actuellement parce que il y a cette particularité des tests et leur sensibilité et par rapport à la période aussi à quel moment ça va être fait mais aussi parce qu'on est en train de Lure plusieurs épidémies en même temps, il y a pas que que le micro il y a aussi la grippe qui est de retour. Il y a du virus respiratoire syncytial y a d'autres rhinovirus par exemple ce qui fait qu'on a une symptomatologie qui est comme une qui sera avec moi le même particularité même par rapport au micro en certain symptôme qui nous auront été beaucoup vers la covit, ils sont réduits d'une façon phénoménal la perte de goût. La perte de l'odorat ce qui fait que sur le plan diagnostic y a des difficultés pour les tests dedans et certain contrainte par le micro, il est positif aussi, c'est une autre réflexion déjà au micro et cette particularité par rapport à Delta, c'est qu'elle contamine tout le monde. On avait remarqué, il y a été publié qui ont montré que il y a une réduction de la durée même si ce quelqu'un de vacciner haut du du d'anciens immunisé d'anciens infecté tombe malade la durée même s'il a une charge virale de parquet la même mais la durée de contagion et de positivité, il est extrêmement réduite, ce n'est plus le cas avec mon micro parce que la durée de contagion, il est pratiquement les règles de 1 jours seulement, il y a une étude qui a été publié a 3 jours qui a montré que en comparaison de taille au micro, c'est pratiquement la même durée et une réduction de durée de 1 jours seulement, ça devrait quoi ces 6,7 jours la contamination la durée. Le monde des études qui sont publiés et une seule dans seulement un prêt prince, il faudra confirmer le résultat qui est au Japon. Donc quand on est contaminé par le micro en le aux alentours du 5e jour 5e jour commence à ce jour pour 100 ans, on est positif. C'est pour ça qu'il y a sur la durée sur le plan scientifique qui fait que c'est les éléments la sens à lire avec beaucoup d'attention parce que la deuxième élément important c'est que même si c'est positif au bout de quelques quelques jours de 7 jours, ça veut pas dire qu'on est contagieux. C'est peut-être aussi du virus. Mort quand on a une charge virale important et on a retrouvé les Brindas et Rennes. Il y a pas d'inquiétude forcément avoir même si au bout de 7,89 jours après infection positif maintenant, c'est c'est le biologiste qui doivent être certain laboratoire au Maroc donne les CP et donc là, il est important pour déterminer est-ce qu'il y a un risque de contagion important ou pas parce que lors du démarrage du débat c'est la charge virale, est-ce que aujourd'hui il y a pas beaucoup professeur est-ce que il y a une différence entre le delta est le micro sur les individus infecté par la charge beaucoup plus importante, ça a été à tête par plein d'études particulièrement sur les enfants et jeunes parce que même si la transmission tout le monde mais la moindre élément même si des fois le micro est déjà ou des personnes affectées par le même micro en charge virale différentes. Parfois du simple au double mordus du simple au triple du système immunitaire biologiste, c'est un peu au-delà de mes compétences mais en tout cas ça ça se transmet beaucoup plus c'est peut-être lié beaucoup plus à se trouve des voies aériennes supérieures fait mention de sortir en tout cas vraiment importante parce que c'est les mesures qu'on est en train de faire pour se prémunir. C'est vrai que ça contamine tout le monde. Mais si on a un masque sur Maher à la limite si on limite la charge virale forcément va limiter les courses et est devenu dominant journée mais vous en réanimation aujourd'hui est-ce que les personnes patient qui arrive en réanimation en situation sanitaire. Différentes avec le micro qu'avec le delta alors il y a plus de ça il y a de moins en moins de saturation pulmonaire avec le delta qu'on a pas forcément avec le micro est-ce que vous confirmer alors d'abord je parle du terrain de ce que je viens à Marrakech et puis on a notre réseau. On a on a des informations un petit peu partout du Maroc et puis on peut parler de l'extérieur. On a l'impression que d'abord ça ça n'a pas du tout le même impact par rapport au nombre de cas et par rapport à la situation des pays P2000 Ogic qu'on a par rapport à la même situation logique pour le destin le nombre, il est extrêmement réduit. On a pas les soins intensifs plein quand on avait cette situation depuis 2000 aujourd'hui. Au cours du delta les soins intensifs, c'est très malade et puis Andrea c'est encore moi, c'est du passé. De circulation dans l'épidémie Delta on avait déjà le chapiteau qui est ouvert, on avait trois service de réanimation plein alors que maintenant on a pas beaucoup de malades de soins intensifs et puis on n'a que 9 malade dans réanimation sur Marrakech à Marrakech, il y a rien à voir aujourd'hui par exemple il y a une grosse circulation combien de temps on a l'impression qu'on applique est en train d'arriver, c'est un seul service que ce soit Marrakech Rabat ou sur pas de pression la pression pas de pression pression autre au niveau de la santé, il y a il y a un professeur service de réanimation qui nous a dit la semaine dernière et juste titre j'ai beaucoup moins peur. Que l'hôpital sois surbooké qu'il faut a rempli mais j'ai peur qu'il soit vide 200 personnes de son personnel. Ah oui, on en a une épidémie dans les hôpitaux d'atteinte du personnel qui est vide et les services et quand on a des difficultés à faire tourner un service, il y a aussi et ils sont en train de payer en terme de temps de travail. On doit aller vivre les on a une réduction des assurances une situation qui est qui a ses limites au niveau de notre système de santé. Donc non non en ce moment sont en train de se vider de leur personne parce qu'il tombe malade et donc infecté par le parle au micro, on a dit que d'autres catégorie 2 juste ça c'est très important. La semaine dernière lundi dernier et alors depuis ça a changé complètement semaine. Après on a dépassé je pense qu'on a presque du sang pour sang de micros partout de contamination et en terme de en Italie, est-ce que ça veut dire professeur dit que c'est cette semaine et que donc du coup c'est la fin de cette troisième vague au micro compte nickel à dominante sur l'ensemble du parc le pic, c'est pour cette semaine, on a l'impression parce qu'il y a des disparités et on l'a vu ailleurs dans d'autres pays. On a l'impression que tu as la faune, c'est même pas un peu un petit peu. Par contre d'autres vis en train d'arriver donc je pense que les premières villes il y a une grosse circulation sang. Arrivé au pic cette semaine mais d'autres sont en train d'arriver et qu'il peut voir une grosse circulation ce qui fait le petit national pas encore une dizaine de jours mais ça va se voir demain en fait la semaine en cours et la semaine prochaine la semaine prochaine, ça serait le pic le pic pourquoi on dit ça c'est parce qu'on en a vu d'autres pays, c'est important d'aller voir ce qui se passe ailleurs l'Afrique du Sud la situation des particuliers en Afrique du Sud parce que on s'était dit que c'est une vente de 5 6 semaines. Ben oui, ça a baissé, mais cette année aux alentours de 5 minutes à par jour depuis un certain moment pratiquement pas dans d'autres pays en Angleterre, c'est en train de baisser tout ce qui est Royaume-Uni tous les arts de la dynamite en train de flamber mais n'empêche que je reconnais que c'est que tu sabes donc quand on voit c'est projection la ailleurs. dire que a priori au Maroc après la la circulation dans les autres régions qui n'ont pas été on est épargné relativement jusqu'au moment c'est dans du jour le pic serait atteint au niveau national et que peut-on ça commencera à b c dans certaines agglomération Tecnocasa roue Marrakech cette semaine on peut aussi peut-être schéma l'Afrique du Sud à dire que effectivement le pic le plateau et mets à par contre pour semaine pour un petit peu partout c'est que ça dépend de beaucoup de choses ça dépend de mesures qui sont instaurer restrictive est-ce qu'il réduise la contamination quand comment circule mais ça dépend aussi beaucoup de du mur et militaire qui est constitué grâce à une ancienne vague et à la campagne C'est-à-dire que l'Afrique du Sud son taux de vaccination ce important en train de voir pour sens un peu près mais il vient d'avoir une vague très récemment peut-être ça va participer à ce que il n'y a pas de gravité chez eux et que ça a été réduit sur la durée ça nous ressemble un petit peu. Mais nous on a un taux de vaccination beaucoup plus élevé, peut-être qu'il fait que ce qu'on est en train de remarquer au niveau de réanimation des cas c'est vers ça n'est pas la même situation qu'on voit en Afrique du Sud qui c'est encore moi qu'est-ce qui se passe aux États-Unis en Angleterre en terme de son critique parce que le mur humanitaire, il est encore plus loin faut-il réouvrir pas les frontières qui c'est qui a la situation sanitaire à la fois chez nous Maroc marocain à la fois. La situation épidémiologique dans les dans les dans les autres juste aujourd'hui parce que vous êtes comment vous expliquer que veut dire autant de décès contenu une jumelle perdu, c'est déjà beaucoup au niveau des service de réanimation chez nous est-ce que 10 12 décès par jour voilà dans la même situation épidémique au cours du temps, on a 100 ans et plus de décès par jour. Alors c'est que la bague, il y a que 4 semaines très content et très court à 4 semaines, c'est vrai qu'on commence à avoir mais peut-être qu'avec le temps, on va voir des matchs qui vont en s'aggraver, ils vont arriver de façon plus important, c'est qu'il est généralement. Apparaître une deux semaines après les décès vont commencer à apparaître deux semaines après sur le micro et ça j'ai pas détailler les malades qu'on en réanimation ces 2 profils différents. La grande majorité, c'est des gens qui ont des 70 ans. Plusieurs comorbidité parti pour le diabète acheter un obésité qui sont vaccinés dodo généralement de Super U Racim à La Grande-Motte mais il faut le ramener à cette population la les populations de 70 ans et plus au Maroc, ils sont vaccinés. A plus de 95 % donc forcément quand il va y avoir quelques-uns c'est très simple pourcentage qui vont faire de la gravité d'un la grande majorité pour être des vacciné et se vacciner particulièrement CD vacciner qui n'ont pas été complètement matinée, mais surtout client un délai par rapport à la dernière d'autres qui est super facilement parce que ce sont des terrains immunodéprimé dans les cités de la vaccination n'était pas phénoménal. équation de 3050 pourcents efficacité vaccinal sur les populations 35 au-delà de 6 mois il y a en garde que 45 pourcents de batterie et est-ce qu'on sait si on a pas beaucoup de détails parce que là-bas c'est une autre particularité parce que la grande majorité qui se sont passés sur les anticorps c'est pas que des anticorps que l'immunité cellulaire c'est elle qui protège de forme sévère et elle est conservée pour tous les vaccins particulièrement les origines activer entier et c'est pour ça qu'on voit que dans les vaccins ils vont montrer leurs limites par rapport à la transmission surtout par rapport au contrôle épidémie de cette notion d'immunité collective Le vaccin on était extraordinaire, ça fait 3 ans avec la même génération de vaccin 2 ans avec la même personne et garde plus de 70 pour 90 % de protection. Donc ça c'est pas grave. Y a pas de problème, est-ce qu'on peut passer sur l' ouverture un peu souffler sur le nombre de personnes aujourd'hui entre sécurité infecté par les différentes souches compris Delta au micro-ondes donc ils ont développé unité de million de personnes plus de venir aujourd'hui chez nous. Donc du coup, on est sur débuter additionnel additionnel, est-ce que on peut avoir une idée aujourd'hui de la protection d'une est-il du pays parce que par rapport à au forme sévère, on est à plus de 90 % pour les femmes et les hommes et les femmes. Les anticorps qui fait que tu as des proportions très très très importante, il y a même des collègues du réseau au niveau de l'Afrique du Sud, ils sont en train de nous décrire des cas de rien fiction parle au micro, c'est des gens qui ont été affectés de questions à se poser dans l'avenir infos sur les anticorps sur naturel quelle est sa durée quelle est la durée pour développer suite à une infection parce que c'est partout dans le monde même l'Afrique du Sud. La commande dans une bonne famille, il y a certains qui sont infectés certains qui ne le sont pas alors c'est quasiment H24 la même configuration que les présences avec le avec le micro difficile de répondre mais avec le micro en c'est maintenant qu'il y a plus de 50,6 % qui vont ferme des symptômes. Donc on a énormément aussi de porter asymptomatique beaucoup beaucoup de début parce que maintenant il y a une publication qui ont fait la contamination dans un hôtel de confinement et donc y a des gens qui ont contaminé d'autres gens dans d'autres chambre dans l'autre bout du couloir, ça veut dire que ça qu'on fait. Ils ont même fait des modélisations pour confirmer la transmission parleur comment il s'est fait, il y a une transmission aéré et puis forcément, il y a des gens qui ont super sprinter à résister ce débat entre vous en tant que scientifique professionnel de santé spécialiste en réanimation anesthésie, aujourd'hui, il y a des voix qui se lève pour dire voilà qui s'appelle en fait les pouvoirs publics, les autorités sanitaires et les autorités publiques à réouvrir les frontières pour des raisons économiques sociales et dans typologie de Raiponce et de prison chacun une voix de son prisme, puis le décideur, ils ont d'autres visions d'abord au départ. On était devant un inconnu un mouton qui se transmet ailleurs dans un autre pays, on savait rien sur sa gravité, on peut comprendre que le principe de précaution. Maintenant, il est arrivé chez nous. On est en train de voir ses effets. On a assez de recul pour voir son sa gravité. Il est en train de tourner et d'une façon phénoménal. En plus, la population n'est pas une population disciplinaire qui est fait le nécessaire pour limiter la transmission dans cette transmission cumul phénoménal. Le retentissement qu'on voit au niveau des réas, il n'est pas important. Le système est capable d'absorber dans le dans la population pour laquelle on avait peur parce que c'est elle qui était la plus transmettrice, c'est les enfants et on peut parler des enfants tout à l'heure de maladie vraiment baigner ça confirme, il y a plus avoir peur du tout pour les enfants qu'est-ce que ça va être trop dur. Toujours le micro qui est en train de circuler au maximum qu'est-ce que ça peut avoir dans ton petit moment est-ce qu'on peut avoir deux pour le système santé s'il y a des d'entre notamment les touristes qui vont avoir besoin de soins tant mieux pour nous clinique, ça c'est une autre approche et puis quel est le rapport bénéfice-risque est en train de courir là, c'est le citoyen qui va parler. C'est catastrophique la situation de la fourniture. En toute une colonie énorme qui est basé sur le tourisme le risque économique de pauvreté et de décès et de sécurité phénomène pour bénéfice-risque pour moi, je préfère en tant que médecin souffrir avoir plus de malade et avec au micro en amande de session de la je préfère que l'économie redémarre rapidement et qu'on vive avec senteur avec avec le petit risque, on pourrait prendre que voir. Ouvrir non, il a compris le appelle aujourd'hui à la réouverture. On doit on pourrait en tout cas urgent urgence pour la pauvreté les beaucoup plus grave comme écran qu'on est en train de voir sur et par rapport à ça, c'est les arguments arguments de scientifiques et de la citoyenne que vous voulez développer mais de l'autre côté les autorités sanitaires de la dernière sortie du 200 308 en Angleterre en Espagne à l'Italie en France mais on n'a pas on peut pas prendre le risque de réouvrir frontière avec des pays il y a encore un niveau épidémique important, ils sont déjà ouvert la réflexion pour moi, c'est qu'est-ce qu'on risque de plus. Au micro, il est là, il tourne. Et puis même les mesures de limitation ne sont pas phénoménal. C'est pas le citoyen. Il est il n'est pas dit si tu ne porte pas de mal, ça me changerait pas grand-chose. Il y a quand même s'ils sont pas la transmission, c'est des gens testé pour vous par exemple des personnes vacciné 3 doses en provenance de pas de la France, le premier premier marché touristique. En tout cas pour chez nous d'Espagne ou d'autres pays triplement vacciné, schéma vaccinal complet avec un T spécial arrivé un test le cerf au retour, c'est jouable. Scientifiquement, on se pose cette question parce que le verbe signer et beaucoup moins mais il y a beaucoup de chance, je me suis pas sûr scientifiquement, je ne peux pas avoir de certitudes là-dessus difficile, c'est pour ça que les autorités ça puis d'après d'après me dire là, tu vois tant qu' à niveau une dynamique et puis logique aussi importante. Mais même si ça baisse un petit peu dans certains pays européens, en tout cas les pays émetteur de touristes chez nous par exemple, il y a encore un niveau. Tropez lever ouvrir ça fait la position que le delta soit toujours existant dans l'art me croire, il a supplanté de ta part ou dans le micro et le micro c'est pour ça laisse pas par exemple en train de dire il y a. Occupé qui ont pris des décisions qui s'est dit peut-être que c'est une très bonne chose et après je suis pas d'accord du tout ça va conférer une minute et non ça se trouve excessif, c'est vrai mais tu sais pas est-ce qu' est-ce que le fond de vérité aussi aujourd'hui mais ne passe pas prendre de la décision de dire en tout cas publiquement, il faut laisser peut-être que nous d'ailleurs, c'est une décision prise de faire circuler le virus Israël, c'est ce qui est des autorités sanitaires aussi l'addition qui est en prison donc interdiction de test de dépistage réserver couple de 60 ans et des leçons majeur qu'on est en train de discuter depuis plus de 2 ans et il faudrait revoir et reprendre le système de santé pour qu'il soit cette capacité de détente de ressources humaines, elle est motivée. Il y a beaucoup de choses au niveau du système de santé parce que notre système de santé, il est il a énormément de limite sur mon niveau des ressources humaines. Donc par exemple, il y a déjà trois services qui sont plein le retentissement, c'est pas mineur parce que il y a d'autres malade ce qui est tu as besoin de rien d'autre pathologie, il y a les blocs opératoires qui doit marcher parce que pour ouvrir de nouveau service de réanimation sur Casa par exemple, on va pomper sur le personnel qui est dans les blocs opératoires dans d'autres services. En fait, c'est pas bon pour nous. C'est peut-être c'est pour ça que les autres qui ont des capacités phénomène, ils peuvent se permettre ça c'est à mesure et je pense pas que j'ai la petite sud de juger. Il y a beaucoup de citoyens d'abord. Moi je pense que le retentissement pour mes citoyens, il est beaucoup plus grave par rapport à la ferme et par rapport à la circulation ouverture ou pas la prise d'ici la fin du mois n'a pas fait de mal les sciences le 31 janvier certaines vois que j'ai contacté ce weekend en tant que scientifique indépendant, c'est que les pouvoirs des autorités sanitaires. Voilà, on va attendre encore un peu parce que avant le 8 le delta le micro, on aura certainement rien et que tant qu'on aura pas qu'on a pas à peu près, ça veut dire le profil du nouveau variant et peut-être qu'on parlera pas le riz peut-être ne prends pas le risque de rue ouvrez les frontières. Est-ce que aussi une part de une part de raison parce que on avait le premier variant initiale le premier la sauce initial est arrivé alpha qui était cette fois plus transmissible est arrivé de ta qui est 7 fois plus transmissible est arrivé au micro qui est encore beaucoup plus transmissible en non c'est pas si c'est ça que c' est en train de taper dire ça c'est une bonne nouvelle maintenant qu'on micro et on sait que c'est un virus qui oui il est en train de faire des mutations quand on a entendu le détartrant mémo Maroc une mutation qu'on pourrait appeler au microdelta quand il va faire une mutation qui va faire gagner une fonction paire d'une fonction je t'envoie ça c'est juste des titres qui sont en train de peut-être apparaître ces quelques nombre de patients qui n'ont aucun retentissement. ça fait des titres ça fait entretenir la peur je pense que c'est c'est des choses à prendre avec mesures doucement et beaucoup de temps il faut mettre les bases pour surveiller pour quel concours tension de séquençage génomique soit fonctionnelle qu'il est les moyens d'observer les choses correctement il faut qu'on voit ce qui se passe sans panique son cheval aujourd'hui aucune idée de savoir la durée de ce qui va rester le delta il a été plusieurs mois 4 mois tu m'aimes plus dis-moi voilà c'est moi c'est moi au micro risque aussi de formation là-dessus on avait l'impression que ça allait très rapide avec ce qu'on voit en Afrique du Sud par exemple ça c'est en train de bloquer la descente n'est plus aussi phénoménal toutefois le retentissement sur le système santé sur les cas graves et sur les décès et il est mignon Attentivement beaucoup pour les enfants et on a pas de cadeau grave chez les enfants, sauf quelques cas de pathologie vraiment sévère de comorbidité qui atterrit à l'hôpital mais c'est pas là, c'est pas énorme. C'est vrai que depuis le début il y a une trentaine de dans le fond donc de 4 enfants des formes de sévérité qu'on a vu c'était pas énorme par rapport mais n'empêche que pendant le mois d'août le pic de décès équivalent une année 2018 d'évolution Delta a fait des ravages et il y a eu des décès chez des enfants comme on dit qui ont des pathologies des pâtes, on a eu un moment. Des services de pédiatrie qui était rempli particulièrement parce qu'on appelle le syndrome inflammatoire chez les enfants pour le moment, on peut pas savoir pour le syndrome inflammatoire. C'est trop précoce, c'est une logique et par et 4 mois 4 semaines après donc on le voit pas dans d'autres pays beaucoup moins et on a énormément et que ce soit sur le plan et que ce soit pour le plan sur le terrain au micro, il est beaucoup plus belle que des temps par rapport aux enfants, ça c'est une réalité et scientifique. Elle a parlé tout à l'heure de mon compte. En tout cas arguments contre argument sur la couverture des des frontières qui a été prise par les autorités de la fermeture de certaines écoles et des écoles fermées pour éviter des foyers d'éventuelles cluster et d'enfants enseignants et en même temps est revenu un petit peu sur le sur la table le débat sur la vaccination des enfants des cinq 11 ans en tant que scientifique. Est-ce que aussi une position trancher sur l'addition qui est plus à faire les écoles et des écoles privées même si certains auraient ouvert aujourd'hui même d'ailleurs faut rester fermée et 2 sur la vaccination des enfants 5 ans 11 ans ovule à une fois de plus du contexte dans lequel nous sommes avec invariant au micro qui qui est très contagieux mets peux l'éteindre. Non personne ne doit avoir de position tranchée parce que il y a beaucoup d'incertitudes a beaucoup de prison satin voir en a même des bars extrêmement passionner pour des réalités et personne me dire la vérité en toute humilité. Moi je pense que l'attitude qui a été fait elle est correcte pourquoi parce que l'école qu'elle est extrêmement importante le retentissement de la fermeture d'une école et un retentissement a très très longtemps qu'on arrive pas à encore à mesure. L'école doit rester ouverte d'une façon ou d'une autre maintenant, on fait des choses par rapport à au micro. On a pas de crainte par rapport aux enfants et peut-être que si ça tourne sur les enfants ça leur confère une minute et on a l'impression même comme il est moins grave que la grille pour les enfants maintenant la crainte qu'il y a c'est que ces enfants-là vont aller chez eux et contaminer des Lumières rappelé donc il faut avoir une approche par cluster par situation epidemic hall. Ce qu'il faudrait voir c'est les critères de fermeture des écoles mais en fait, tu as parlé du privé mais elle est privée. Ils ont les moyens de tester le télé ou des RTT par les parents de le faire tester par les parents ce qui est plus rapide et ça peut donner l'impression qu'il y a une équité dans la décision et je n'ai pas là, je pense l'école. Elle est très très important. Il faut tout faire pour la mettre derrière ouverte peut-être discuter les critères de fermeture des glaces et des écoles en fonction d'une situation épidémie pour que les vulnérable à la maison ne sois pas trop mais c'est très difficile les pays sont en train de patauger dans ces discussions qu'on appelle Valérie et ça se vend la France et l'agrément le particulier vaccination, est-ce que vous vous considérez que de plus en plus convaincu. Il ne faut surtout pas obligé l'obligation et et quelque chose scientifiquement le rapport bénéfice-risque en 7 personnes. Le rapport bénéfice-risque de la vaccination chez la population des enfants n'est pas très clair. On peut le comprendre, c'est les vulnérable les enfants cardiaque épileptique, ils ont plus de risque d'attraper la maladie, ils ont plus de risque de faire les formes de musc, ils ont plus de risque aussi de faire le dessin le covit c'est rien par rapport au covit dans la population est la population des enfants à long terme qu'est-ce que ça va donner et donc et puis aussi la discussion autour de vaccin nouvelle génération, qu'est-ce que ça donne qui va au mois de mars, il y a de pays qui nous ont précédés des enfants les études qui ont été fait avec le message et c'est des études qui sont promotionnaire par le biais de l'intérêt dans les résultats et sur l'efficacité toutefois, il y a des études de pharmacovigilance de structure indépendante. Tu as montré que les craintes qu'on avait sur le mieux car dit par rapport à la messagerie, c'est zéro chez les enfants de moins de 12 ans, ils n'ont pas de myocardite avec les messages, ça c'est très rassurant en terme de en terme de bénéfice-risque. En c'est ça a été publié aussi pour le 6 novembre la population de 2 à 17 ans, il y a pas de risque. Personnellement, je ne peux pas me situer aux spécialistes de la vaccination de la Véro logis d'une unité et à chaque fois quand j'aurai fait cette question, je me dis qu'est-ce que je fais pour mes enfants. J'ai 2 enfants que j'ai l'argent plus de 12 ans que j'ai vacciné normalement parce que Delta on avait des éléments qui montrent que la gravité la transmission beaucoup de choses au moment de détente. Maintenant, je ne suis pas sûr que