Matin TV

L'Info en Face avec Pr Majida Zahraoui


Start : 0
Situation épidémiologique, mutations du virus, nouvelles vagues, immunité collective, vaccination... Pr Majida Zahraoui, Professeure en médecine interne, pathologies infectieuses et médecine tropicale, fait le point avec L'Info en Face sur l'état actuel de l'épidémie et des craintes autour d’une nouvelle vague.

Transcription automatique :

Voilà, on va tout le monde entier, ça craint une nouvelle menace d'une nouvelle vague covit votre lecture de la situation chez nous, est-ce que on doit craindre aussi une situation épidémiologique qui pourrait se compliquer ou pas. On déjà on fait une lecture de la situation épidémiologique aujourd'hui si on doit se comparer justement, on a eu deux vagues qui sont survenus à peu près en même temps va dire qu'on avait la vague. La deuxième. Elle avait commencé principalement vers le mois d'août juillet août et puis elle a atteint son acmé en novembre décembre demandé sans cette année, on voit que novembre décembre, on est encore relativement bien avec une prévalence nettement nettement plus faible que que l'année dernière donc pas de parler, il a priori c'est rassurant mais il faut toujours rester vigilant déjà, il faut savoir que moi j'attribue ce résultat au fait que peut-être notre population et fraîchement vacciné. Or vous savez comme et franchement si je dis ça veut dire quoi, je mens parce que on s'est très très bien que tu les vaccins tels qu'ils sont à l'état actuel sont des vaccins qui ne seront protecteur que momentanément un moment donné, il y a un épuisement des anticorps et des Taux d'anticorps qui qui baisse qui n'est plus protecteur on est on peut être contaminé vous considérez-vous professeur c'est que si on est relativement favorable voir très favorable au pays du pourtour méditerranéen par exemple c'est au fait que la vaccination est encore tout récent chez nous. La population est en juillet août septembre si on voit les les chiffres et donc moi je pense que pour le moment ça intervient c'est à le seul élément parce que de toute façon la vaccination n'est pas le seul élément protecteur et il n'est pas le seul moyen de lutte contre cette infection. Il faut ce virus variant contrairement à d'autres pays même temps quand on fait avec la situation épidémiologique, il y a quasiment jour pour jour elle était à 3 miles 3 miles 4 miles. Jour a été sur un train de 80 90 covit aujourd'hui, c'est pas le cas 0 décès covit hier donc 80-90 cas mais est-ce que pour autant l'hypothèse de vous écarter l'hypothèse d'une rebours du virus, il faut jamais il faut pas écarter l'hypothèse le risque zéro n'existe donc il faut toujours être vigilant. Tu as la possibilité d'autres vagues parce que ce vieux cette épidémie va partir comme elle est venue et c'est bon bien sûr non lu ton annonce et pour sauver les gens mais en fait l'épidémie arrêtera quand le virus aura épuisé toutes ses ressources de mutation venir mais le virus, il partir quand il aura épuisé toutes ses possibilités de mutation et qu'est-ce qui fait muter le virus et toutes nos méthodes aussi de défendre. Enfin, il faut il faut être clair. Non méthode de défense le fait. D'avoir pour objectif comme je vous l'ai déjà dit au cours d'une de nos entrevues de mieux s'implanter dans une région dans la planète et cetera donc voilà, il faut savoir que pour à peu près une centaine de mutation qui vont être avorté qu'ils vont pas qu'ils vont pas aboutir. Il y en aura une qui sera qui qui va nous attendre comme ça avec le virus anglais ou avec le virus et les vaccins. De toute façon, il faut voir il faut pas justement. Je voulais dire parmi les deuxièmes meuf donc nous sommes fraîchement vaccinée. Nous devons absolument contribuer à faire des séquençage chez nous au Maroc tout le temps, c'est quand c'est pour avoir une idée type de virus qui qui prévaut dans notre pays pour pouvoir être 2 phase 1 avoir une prévention plus plus optimale. C'est ça oui, c'est le frigo que les autres donc on avait parlé le bus et cetera mais ce sont pas Avery finalement tellement pathologique en même temps quand on va la situation, je l'ai vu à partir d'aujourd'hui un pays comme Autriche bientôt de vaccination de couverture et il a quasiment identiques aux nôtres même si tu es en ville de reconfinement général donc taux de vaccination quasi identique au nord et un reconfinement général qu'est-ce que ça vous inspire moi je pense que finalement notion c'est que la liberté elle va être en relation avec le taux d'incidence dans un pays. plus le taux d'incidence et la prévalence Rabat et plus on sera libre plus elle sera élevé et plus notre liberté va être disons amoindrie parce que l'objectif étant de protéger l'ensemble de la population pour parler de façon très objective les maîtres de jugement de la population un pays comme la France aussi ont été vacciné sur 70 plus avancé aujourd'hui à matière de vaccination mais il repart de confinement il y a des décisions politiques en matière de compliments ça aussi les populations de manifester des manifestations de rue extrême importante au niveau au niveau européen en nous imposant Même temps, on est aujourd'hui qui repart et donc du coup l'efficacité une efficacité des vaccins. Moi je pense qu'il fallait pas vendre au début. Je pense qu'on l'a pas fait au Maroc, il faut pas vendre au début le fait que la vaccination va protège à 100 % finalement, ce virus n'est pas différent de tous les virus ARN, c'est des virus qui mute énormément et donc comme la grippe chaque fois, je me réfère à la grippe parce que les gens connaissent bien donc c'est énormément et donc on a besoin de constamment de renouveler les vaccins en fonction du type de mutant qui est qui est en vigueur au moment de l'élaboration des vaccins. Donc à chaque fois il faut il faut restructurer les vaccins en fonction des mutants, il faut pas dire aux gens ce vaccin ma vous protéger à 100 % et puis l'histoire de la troisième. Dos il y a des beaucoup de gens, ça veut dire quoi. De la santé et la protection sociale avec les membres du comité de vaccination le comité scientifique quelque part quand tu l'as fait la promotion du vaccin de la vaccination bien que 90 % des personnes aujourd'hui infecté ne sont pas patiner. Moi, je pense qu'il faut informer plus les gens quand on a une personne informé pourra prendre sa décision de façon plus éclairés et puis il faut la peur c'est à l'ignorance ça j'en suis persuadé et après on peut pas obliger les gens de toute façon même pour d'autres maladies virales pour lesquelles il y a le vaccin comme la grippe. Tout le monde ne se vaccinent pas donc obligé l'histoire du Pass vaccinal. Je voulais pas te donner une communication peu un peu bizarre avec un tweet mes derniers du pour saluer l'adoption du passe sur l' appli via le cdH l'adoption du en fait, on a l'impression que les deux armes dont disposent les étapes, c'est à la fois le compliment ou un reconfinement comme comme l'Autriche addition avec après l'autre et je peux préparer d'autres pays parce qu'après la nouvelle et et la vaccination mais que les deux pour les gens, ça serait fastidieux laborieux, ils perdent très vite les habitudes mais je vous assure que le fait de se laver les mains régulièrement après tu contactes suspect même avec des surfaces inertes, ça protège beaucoup et il faut moi je pense que c'est la conjugaison de tout de tous ses moyens qui va permettre au moins de ne pas avoir de forme grave, on sait maintenant, il y a même des études pour prouver que le port d'une porte le masque dans une zone à risque, on va on va filtrer même si on file trouve filtre a beaucoup moins de virus en fera moins de forme grave, c'est très important et puis Le corps médical doit traiter les personnes malades le plus tôt possible pour avoir le moins de deux formes graves aussi parce que je n'ai avec le fait aussi. Je m'apprête déjà précédent attention parce qu'il y a pas la covit est important pour l'effacer une pandémie, il y a d'autres aussi maladie de pathologie quand je serai pas mais est-ce qu'il y a un risque si de lien c'est parce qu'on a pas été traité ou traiter tardivement avec le développement aussi du virus et il est sévère pour le développement, c'est autre chose le risque de contamination à partir du moment on a une charge virale qu'on soit guéri d'une de la maladie. qu'on soit vacciné si à un moment donné on a chopé excuser de faire le virus et qu'on a une charge grave en soi on est contaminant c'est une personne qui a perdu ses anticorps qui n'est plus protégé peut être en as vu qu'il y a des personnes vacciné qui a été contaminé donc on peut pas dire qu'une personne vacciné va être plus contamine en moins contaminant une personne non vacciné tout et tout et fonction de la charge virale c'est le c'est tes enfants c'est pratique ou même les adultes porteurs asymptomatiques ne contaminent pas c'est pas vrai ça dépend de leur charge virale on peut porter une très très forte charge virale et se porter très très bien parce que notre état immunitaire supporte très bien le virus qu'on va passer tes propres à toutes les tous les virus les virus Gros compagnon de cave des des consignes man localiser puis le loto d'avancement de vaccination a démarré depuis demain, on a émis dans la plupart des pays dans le monde mais on voit que les pays les plus avancés. En fait, ils sont pas là, ils parlait d'une unité collective en avril dernier quand on prend ce pays qui parle d'une unité collective, il y a il y a 6 mois aujourd'hui qui est complètement débordé de la population très très tôt. Donc comme je vous ai disais tout à l'heure le taux de protection abc parce que la protection les anticorps le taux d'anticorps dans le sein de la population à BC. Juillet juillet-août danse pas y a pas de sentiments parce que c'est les êtres et être et observer mais c'est il faut que tu fasses attention aujourd'hui, tu as été vacciné en juin juillet août dernier message que la moyenne aujourd'hui de résistance des anticorps les de 5 mois mais fatiguant de faire attention ou la rendre obligatoire la 3e dose donc ils doivent cela c'est pour ça que les autorités ont prévu la 3e dose, c'est justement à cause de cette baisse de l'immunité, mais bon combien de t-il nous falloir de dose de rappel jusqu'à ce que le virus et puis c'est tout ces potentialités de mutation est parti et s'en aille et que cette épidémie arrête, on sait pas. Il faudrait il faudrait juste l'innocuité des vaccins avec leur taux de protection. Je pense que c'est la seule préoccupation de la population en général. Ils ont pas s'opposer à être vacciné, si le vaccin le présente pas de risques importants mais alors je souligne qu'il faut faire attention que dans les médias aussi. On exagère un petit peu les infos sur une question aussi de fréquence et de prévalence des effets secondaires. Et donc c'est c'est le rôle des scientifiques qui doivent absolument déclarer tous les effets secondaires pour qu'on sache pour qu'on puisse parce que finalement on est en train de vivre l'expérience et on a aucun recul. On peut pas moi, je suis un petit peu étonné pour des gens qui affirment et avant oui le fizer l'Astra Zeneca, c'est le meilleur sinopharm. Entre 60 et 80 pourcents, on n'est plus à 90 ans et voilà le taux d'efficacité de tel vaccin était le 90 voire 92 % que aujourd'hui on fait ça me fera 4050 55 % maximum, c'est trop tôt pour avoir des affirmations parler des vidéos. Mais il y avait aucune pas évident en plan scientifique, est-ce que j'arrive à comprendre les récalcitrants résident à l'idée de se faire une troisième dose de vaccin, j'aime pas trop les antivax. Mais bon personne n'a le droit de vouloir détenir tous les éléments d'informations avant de vous savez même chez nous au plan culturel l'injection le ramasser. ça toute une une connotation voilà il faut quand même que les gens soient informés moi je pense que il faut qu'on fasse par exemple je sais pas moi pour le fizer il il faudrait expliquer aux gens que d'abord le le système de fonctionnement une cellule pour donner de l'information à partir du noyau des jeunes du noyau de l'ADN elle donne de l'information pour elle se donne de l'information par le biais de l' ARN messager pour pouvoir transmettre l'information de fabriquer des protéines mais l'inverse n'a jamais été vrai qu'on peut pas à partir de l' ARN messager à les colonisés l'ADN ce que certaines personnes disent moi j'ai quitté de la RAM aller dans ma dans mon noyau cellulaire c'est c'est pas possible maintenant l'autre point et ça il faut que les scientifiques qui ont travaillé là-dessus moi je moi-même je ne peux pas en parler mais les scientifiques et on travaille Expliquer aux gens c'est des c'est des vaccins qui sont utilisés en thérapie génique, c'est la première fois qu'on les utilise en prévention est-ce que c'est mal probablement pas c'est là, on est entre les mains dans les médicaments et les médicaments et alors qui n'était pas du tout destiné à cette maladie. Mais moi je comprends tout à fait qui des gens qui sont réticents professeur qui soit fait pour savoir si effectivement la personne qui pourrait être qui pourrait faire un petit peu le développé des anticorps et puis une personne qui est tombé malade, il faut aussi tenir compte du 7 épisode de maladie comme d' un épisode de vaccination est évalué. Bon moi honnêtement, je fais ma troisième dose très très vite. Je fais partie du personnel de santé, je ne discute même pas. Franchement ouais depuis hier voilà le lendemain mais c'est comme tous les vaccins les vaccins pour enfant, il y a toujours une poussette et sur la vaccination pour les enfants mes 1217 ans voilà, c'est il y a tout autour de ça aussi mais voilà les adultes, quel était l'objectif de la vaccination des enfants, c'est que les enfants même s'ils ne font pas la maladie, ils vont contaminés leurs grands-parents, est-ce contaminé il doit y avoir des personnes extrêmement fragile, ça c'est maintenant vacciné des enfants avec un vaccin dont le taux d'anticorps va disparaître au bout de 6 mois, je ne sais pas vraiment de sens de nouveau, il faut se donner le temps et à toute façon une bonne partie de notre population d'enfants qui a été vacciné complètement B. surtout passe ovarian Delta depuis l'apparition du variant Delta, il y a une trentaine de décès chez les enfants et que du coup et ben du coup c'est ça qui a motivé la décision de vacciner massivement des 2 x 7 ans oui parce que avec le variant Delta moi-même, j'ai vu plus d'enfants, j'ai vu des enfants malades alors qu'avec la première le premier variant le virus SARS-CoV 2 original on avait les enfants tomber pas malade, vous avez reçu des enfants malades mais là, tu covit carrément d'accord. Donc bon hamdoulah, on a pas eu de décès mais bon, il y en a eu du vent des Alpes. Il faut vous savez les gens ne veulent pas les personnes qui veulent pas se faire vacciner. On va je vais prendre l'exemple de l'Allemagne pays. Ces deux régions d'Allemagne de l'Est donc je ne sais pas ils sont très très opposé à la maxime est bien. Ils ont un taux effarant vous connaissez les chiffres et vous savez et ils ont un pass sanitaire et impasse vaccinale. Mais vous savez moi j'ai moi-même en lisant ce passe sanitaire, c'est extrêmement complet la liberté, on n'est pas du tout libre un pass sanitaire. Les établissements et cetera en trois zones 3 g 2 g et et de j'ai plus en gros les 3 g, ça veut dire vacciné guéri et et est pas parce que ça commence en faire, il faut avoir un mémo de un petit polycopié pour pouvoir circuler il y a des hauts. Nous vous devez être soit soit guéri depuis plus de 14 jours soit avant soit. La liberté vois la liberté conditionnée par le parle le taux de prévalence plus libre pour le Pass vaccinal, tu peux chez nous donc met en place du Pass vaccinal communiquer avec l' application, on a appris via Peter et un tweet du cdH le Conseil national des droits de l'homme qui avait déjà commandé il y a la mise en place du Pass sanitaire que le pas sanitaire avait été adopté par le temps sauf que le commun des mortels sais plus trop à quoi correspond se passe écouter prenons les choses positivement, ça veut dire que tout de même nous autorités prennent en compte de la de la volonté de la population générale bien sûr en s'éloignant pas des objectifs de prévention et de soins mais bon maintenant se passe sanitaire qu'est-ce qu'il veut dire fossile. Aujourd'hui donc les pouvoirs publics adopte le Pass sanitaire après avoir le Pass vaccinal et la voix rendue obligatoire est-ce que c'est pour le virus est-ce que c'est pour permettre aux gens d'être beaucoup plus mobile est-ce que ça va permettre aussi de se doter d'une oublié un petit nouvelle vague parce que voilà si on reconnaît actualiser les choses, on s'est pas trop quel est le sens est l'intérêt de se passe on va voir ce que l'avenir nous réserve et moi de toute façon la réglementation, on va s'y plier mais à côté de ça, il est très important comme je vous l'ai dit. Bon vaccination. Je pense que maintenant pour les deux doses la plupart une grande partie de la majorité de la population, c'est se vacciner 5 million de personnes sont partis à la chasse pour la conquête de côté. Mais en même temps, c'est pas trop si le pas sanitaire aujourd'hui permet d'accéder aux lieux publics, est-ce que il y a une voilà ce que celui qui a une population population Pass vaccinal qui peut vivre à peu près à peu près, j'ai bien dit normalement circuler d'aller au théâtre exemple de l'Allemagne, c'est extrêmement surtout que franchement ce serait fastidieux pour nous, c'est très très compliqué parce que et puis ça change tout et tout et chaque semaine, ça peut changer un établissement qui était deux. Je peux devenir 3G vice-versa si c'est vraiment c'est une grosse galère. D'entendre ta voix le même vocable que précédemment ça évolue le virus évolue même si le delta et et et et aujourd'hui qu'il faut avoir une nouvelle approche beaucoup plus flexible et ici aussi beaucoup plus en cohérence avec la réalité du moment et celle de celle de demain, ça marche pas mais je vous ai dit tout à l'heure le taux de le confinement en dépend du taux d'incidence. Mais bon ça y est, on commence à s'habituer. Faut absolument que les méthodes de prévention soit respecté et voilà, on peut pas on peut pas rester confiné à 2h mais c'est pas possible. Je vous considérait que le Maroc ne prends pas la prendre et tu n'auras pas à la prendre. Je sais pas si ça va être respecté par la peau par toute la population marocaine. C'est qui porte. Qui porte le masque il y a le feu de tout et aussi voilà ce que c'était le bon temps de le faire pour vous. est-ce que le petit immense à Colombes les enjeux de danger du moment épidémie en Europe Moi, je pense que c'était justifié parce que vous avez vu les taux de prévalence des maladies psychiatriques et des autres maladies parce que finalement c'est comme si on était tout en stand-by et on en a déjà parlé et les autres pathologies ne sont pas aussi bien prise en charge qu'avant la lère covit que moi le l'économie du pays les échanges le plan social et c'est la santé psychologique aujourd'hui. On est le 21 novembre, il certaines professions de santé sur ta vos confrères prédisent. En tout cas une nouvelle vague qui serait la carte est en bas de chez nous. Non pas la cinquième comme les pays européens se trouve mon prochain, je l'espère pas mais en tout cas il faut être préparé. Préparer ça veut dire quoi alors les pouvoirs du lors de la conférence de presse une fois plus de se voit la vaccination relancer les sensibilisation si on est convaincu d'une action, il faut qu'on essaie de convaincre les autres, il faut argumenter mais est-ce que tout ça même si effectivement il y a l'accélération l'accélération de la vaccination de vaccination des des personnes qui doivent bénéficier et recevoir la 3e dose est-ce que ça pourrait immunisé le Maroc le point de vue pour une éventuelle 4e vague à venir. Possible si on est prêt schmand vacciné mais c'est pas sûr du tout c'est pas sûr pas sûr du tout. C'est quoi qu'on fasse aujourd'hui même si j'ai pas ce que je t'avais parlé, il y a quelques mois d'une unité collective qui porte atteinte par le Maroc au mois décembre malgré ouais, sauf qu'il espérait à moi mon espoir, c'est que peut-être le virus est en train d'épuiser. Je voulais dire dit et j'y crois. Fermement, c'est que le virus est en train d'épuiser ses possibilités de mutation et que Lale pide risque de partir d'elle-même aujourd'hui qui est dominant domine à travers le monde et quand tu es chez nous bien entendu pour voilà pour rester avec le temps. Machine pas chez nous mais pour le donneur de voix c'est tout à fait donc je parlais des séquençage. Continue les c'est qui qui sont spécialisés, il faut il faut faire les séquençage ou travailler avec descente qui s'en occupe et savoir ce qui se passe comment est-ce que ce virus chez nous au Maroc, il me dit ou pas donc c'est des postes sentinelle de séquençage, ça c'est très important que les médecins continue à être organisé pour traiter et traité très tôt. Donc des gens doivent consulter quand ils sont malades et il faut faire attention aux personnes qui me sont immunodéprimé essayer au maximum dans les familles d'éviter d'exposer cette personne-là à GO immunodéprimé la prévention comme je vous l'ai dit par le lavage des mains, c'est pendant 2 ans, on avait plus de pratiquement très très peu de gastro-entérite très peu de maladie transmise par les mains sales et ça reprend, ça veut dire qu'on est Beaucoup moins efficace que durant ces 2 dernières années le port de masque en situation de risque et cetera je crois que ça c'est c'est les armes qu'on a entre les mains. Je pense qu'il va très pragmatique médical et avec les cheveux ou le ou le virus circule fortement, est-ce que aujourd'hui on avait ouvert nos frontières, je sais plus cette année cette année alors qu'on était un taux de prévalence très faible et juin et ils sont rentrés chez eux, c'est normal et dans la perspective. Plutôt favorable à ce que d'ores et déjà pourtant dit que en fait la meilleure la meilleure gestion anti covit, c'est d'anticipation à travers le monde aujourd'hui quand on voit que ça monte en France, tu sais 5e vague fulgurante pour prendre le terme employé par la porte par Louis Armand qui se passe à l'Allemagne qui se passe au Portugal. On attend après c'est pas trop le cas aujourd'hui. Mais c'est voilà avec faire en sorte qu'ils sont stables avec un taux de prévalence bas donc tout ça va dépendre de de l'Observatoire épidémiologiques et en fonction de ce qui se passe dans les pays, on va voir donc il y a les vacances de fin d'année comment on part de l'univers de cas des professions de santé, faut pas non plus la population en danger avec tous les efforts qu'on a fait. Qui sont les qui dépasse peut-être aussi nos moyens, il faut qu'on soit vigilant si on doit se si on doit faire un contrôle aux frontières, il faut le faire contrôler fermeture entretien pour éviter un risque pour le pays pour pour la population. Je pense qu'il faut en parler de l'Autriche depuis aujourd'hui de reconfiner dans un verre de rendre aussi. Je pense à prendre le l'obligation vaccinale pour les adultes à partir de février 2022 appeler comme l'Australie, c'est qui comme la Nouvelle-Zélande déconfinement et tu remplis de fermer parce que c'est c'est plutôt schéma l'Australien. apparemment, il y a un pays le look down hyper respecter dès qu'il y a une menace, il faut il faut un confinement strict qui sont ils sont bons mais maintenant c'est beaucoup de discipline beaucoup d'autorité pour ne pas dire de Tracy est-ce que chez nous Disposé à à faire et accepter ce genre de comportement, je ne sais pas mais en tout cas ça marche pour éviter une nouvelle vague d'avoir une question un peu rénover un peu parce que je veux mais pour qu'elle soit rénové, il faut qu'on est toutes les infos, il faut qu'il le maximum de ce que j'ai appelé tout à l'heure au niveau de toutes les disciplines épidémiologie au niveau virologique le séquençage, il faut qu'on commence à publier le cas de patients pour voir un petit peu comment ça se passe au dit c'est très mais il faut il faut des publications pour savoir quel est le taux de gravité chez nous que le décès en as une idée du tu oses est alité, il est pas si catastrophique donc le fait que tu le taux de létalité bouge pas, on est toujours sur un 5 6 7. Ce serait bien qu'il baise c'est clair, c'est clair. Sur l'autre jour, c'est parce que tout le monde parle 5e 5e vague au niveau l'Europe beaucoup de Marocains des marocains, est-ce qu'on va être confiné est-ce qu'on va nous remettre le couvre-feu à 23h ou 20h est-ce qu'on va encore me reste un peu de liberté qu'est-ce que leur dis rien aujourd'hui à ceux qui se pose des questions qui qui s'interroge, ils t'ont fait peur aussi et cette crainte de revivre éventuellement et potentiellement une situation pas encore encore difficile. Voilà, c'est une nouvelle du taux de prévalence dans un pays et du risque du risque que va vivre un pays et donc je pense qu'on est obligé un moment donné quand même de se plier à la politique générale du pays quand il s'agit de protéger la population, c'est complètement complètement complètement con. ça s'arrête à l'information va améliorer le chiffre de dire qu'elle va baisser elle va permettre de baisser le nombre de gens qui ne sont pas convaincu On aura jamais toute la population qui sera vacciné mais si on a un fort mieux, il y a un certain nombre de personnes parce que moi je sais je discute avec mes patients que certaines personnes détiennent des informations sur ce qu'elles veulent pas se vacciner qu'il faut informer plus sur les éventuels effets secondaires une sortie vers chez nous en faible que voilà, c'est bien comme ça tout le monde, il faut aller aussi la population les médias qui sont plus proche de de l'ensemble de la population et transmettre ces informations à la course contre la montre. est-ce que vous partagez vos sentiments c'est la prévention sélection prévention cette fête de prévoyant mais je ne suis pas non plus pour effrayer la population de la terreur rien ne va on va aller dans le sens que l'on voudrait, il faut que les gens soient très calme. Mais en même temps des tiennes tout moi, je répète toutes les informations pour pouvoir le mieux se prémunir formation, c'est quoi c'est de dire que même si la quatrième vague éventuellement ce sera explosion de nouveau comme ça va pas dire ça va pas dire qu'on aura notre taux de au niveau des soins intensifs et réanimation qui va te reposer aujourd'hui de portable et le manque de décès, on voit jusqu'à l'Allemagne la Grande-Bretagne explosion des cas par contre par contre, il est beaucoup beaucoup beaucoup plus facilement diversité il y a des fois deux trois test par semaine, c'est la quatrième vague, c'est pour vous amener. le visage de courir dans cette blague je l'espère et je pense moins moins grave que que les autres vague parce que le le virus ça fait 2 an qu'il est là, il évolue par poussées, c'est qui dure en moyenne entre 3 et 5 mois et il mute mais il est en train d'épuiser ses possibilités de mutation. Donc sa virulence est en train de diminuer s'il y a des nouveaux cas si on parle avec la situation covit dans dernier la même époque était sur un train de 3504 jours et entre 80 90 décès covit jour est-ce que si la Nouvelle Vague est-ce qu'on se dirige vers la rue je l'espère même avec un taux de décès moins important d'une part du fait de cette baisse de virulence prévisible dont je vous ai parlé je l'espère ça c'est ça, c'est les prévoyance mais vous avez vu que il arrive parfois que que le virus évolue différemment général tous les virus à ARN, c'est comme ça qu'ils évoluent et deuxièmement parce qu'on connait mieux la maladie, on la traite mieux. C'est mieux nouvelle vague qui frappe un certain nombre de pays dans le monde et de pays européens par de nouvelles parce que c'est le nouveau 4 puissance mais il y a pas il y a pas explosion de décès covit qui est sous en train d'observer tous les cas mais dans toutes les maladies, il y a des toutes les maladies virales. En tout cas les maladies infectieuses, il y a comme ça des poussées mais est-ce que pour autant en fait tu le tapage qui est fait actuellement pour c'est sûr, est-ce qu'il y a eu plus de morts que avec d'autres pathologies non non, c'est pas très bien que les rende plus obligatoire la vaccination vaccination qui ne serait pas qui serait une option mais non pas la solution covit. C'est pas une conjonction de deux solutions qui va permettre. Je dis bien d'éviter le maximum de décès parce que ce qui nous préoccupe CDD, c'est jusqu'à ce que le virus s'en aille et il en ira tout seul mais est-ce que on a pas de prise en 2022 et 2022 continue à vivre avec le virus en 2022, il faut pas que j'oublie. Il faut qu'on continue de maintenir les mêmes en tout cas les mêmes les mêmes comportements pour appréhender éventuellement d'autres épidémie même temps aujourd'hui depuis qu'il a pu le couvre-feu et qui est levé l'assoupissement en tout cas dès réception sanitaire. Vous avez vu comment je pense à Casablanca en tout cas, c'est dans d'autres contrées aussi dans d'autres villes du pays, ça revient après normalement est-ce que c'est est-ce que j'ai t'inquiète vous quand vous êtes là, je vais dans la rue et que vous voyez que tu peux voir les gens pas forcément porter le masque des personnes. Voilà, il faut quand même que les gens sont conscients que c'est un moyen de préserver leur santé parce que voilà mais en même temps si il y a eu le sanitaire pour le couvre-feu beaucoup de personnes ne comprenais pas non plus alors que la situation favorable de me lever le couvre-feu mais en même temps dans les situations à risque se protéger. Par exemple, je prends l'exemple du personnel médical et sont constamment exposé au virus va donc il se protège c'est ce qu'il faudrait dans la population générale quand je suis dans une situation risque, je me protège je me lave les mains. Je porte un masque éviter trop les rassemblements. On avait parlé des supers spread contaminateur éviter les rassemblements, on sait pas trop quel est le statut virologique des personnes éviter les rassemblements on est il y a une agglutination, c'est ce qui explique les pouvoirs autoriser les les cafés les restaurants et les bars à certains a en tout cas réouvrir ou en tout cas pas de contraintes horaires à maintenir les stades de foot pour ceux qui sont les passions de football vide parce qu'il y a pas d'accès même si on est vacciné, on fait partie de ces pays on peut pas aller assister au match de football. Normalement au grand terre, c'est il y a moins de risques mais c'est c'est au fait de la glue 6 nations des populations, peut-être qu'il faudrait restreint à un nombre moins important de personne mais l'avantage pour le retour du bénéfice-risque la protection vaccinale est lié au taux d'anticorps protecteur que l'on porte et on sait que ce taux d'anticorps. Merci de façon très éphémères. Voilà ça ça ne change