Matin TV

L'Info en Face : La parole aux jeunes


Start : 0
En cette fin d'année 2020, L'Info en Face donne la parole aux jeunes pour savoir comment ils ont vécu la crise de la Covid-19 et quels sont leurs ambitions, projets et rêves pour 2021.... Pour ce premier podcast, Rachid Hallaouy donne la parole à Zineb Bennouna, Entrepreneure et Coach Sportif. Retrouvez-les ce lundi à partir de 19h30.

Transcription automatique :

Bienvenue si la bonne a accepté pour se fasse podcast comprimé dans ses dynamiques top chrono 15 minutes ensemble. J'aurais que l'entrepreneur alors en tant qu'entrepreneur dans le sport déjà, j'ai commencé par perdre tous mes contrats en moins de 48 heures, ça c'est un gros coup dur. Après c'est le flou artistique contrat de prestation de tous les événements que j'avais prévu dans l'année et ben en fait dès que le Siam annuler sa sa participation, on a compris que tout le reste. Allez allez suivre et c'est exactement ce qui s'est passé donc on a pris la décision de tout les autorités entre ses décisions la mettre de côté sans aucune visibilité. Alors au début. On a on a quand même garder l'espoir au mois de mars de dire bon d'ici juin juillet, ça va, ça va le faire. Tu es pas content du tout de ce cas de ce qu'elle arrivait et puis après on a été surpris de semaine en semaine, on est passé par la peur. On est passé par la surprise quand on a parlé de confit de Menton en français à 15 jours mais en fait au final tu vaux contrat si vous avez une activité pendant du mois de mars au mois de juin juillet qui était prévu entendent événement sur le moment. On les avait juste décaler dans le temps de reprendre. Normalement, on était là, ils sont perdu toute façon maintenant de l'année donc on dit oui, c'était une activité façon, c'était le flou. C'était il fallait qu'on comprenne ce qui se passe. J'ai l'avantage d'avoir plusieurs casquettes. Donc à ce moment-là, il y a eu des petites opportunité en dehors de ce que je faisais qui m'ont permis de bord de maintenir un petit peu financièrement et intellectuellement surtout parce que c'est dur sur trouver confiné, on sait pas trop on éloigné tes amis. On a plus de contact les seuls les seuls contact, on avait en plus au téléphone par Par Internet et terrasse était tout le temps des conversations qui tourne autour de ça donc c'est vraiment que ce jeune donc ça m'a permis aussi de faire des choses sympas. En plus, je pars. J'écrivais sur des choses positives assez sympa justement pour l'entreprise qui avait besoin d'un pull, c'est l'énergie positive donc j'écrivais de Vertik sympa pour c'est sympa ça mais est-ce que est-ce que ça vous a permis aussi de vous demander votre modèle de tête de créer d'autres activités en lien avec le d'habitude. Et comme je vends des communautés aussi à travers le sport, j'ai continué les animé via WhatsApp pour vraiment séance de course à pied avec au téléphone juste à continuer une activité physique. Alors il y avait la possibilité de courir et d'autres activités. Dis-moi je fais beaucoup de renforcement beaucoup de yoga a beaucoup de méditation enfin tout ça il y a une connexion aussi encore elle explique l'importance à ce moment parce que si on reste complètement inactif on devient un peu dingue mais en fait c'est la peur de l'inconnu de la peur du virus les conséquences du confinement donc seulement aussi et pas forcément de quarantaine Pascal est infecté par virus mais on a un rôle de peur on a trop fait une belle balade les entretiens aussi en même temps. On attendait aussi des médias. C'est ce qu'elle essaie de faire une coupe le matin quotidiennement depuis le mois de mars. En fait tu as proposé les débats pour permettre aussi au Maroc marocaine comprendre un petit peu ce qui ce qui se passe et c'était quoi ce virus et confinement et puis voilà et puis évolution Sylvie de l'épidémie. Qu'est-ce que chaque fois il fait des nouvelles découvertes chaque jour il y avait des nouvelles choses qui qui apparaît c'est une nouvelle expérience que ce soit dans les hôpitaux niveau des maladies cetera donc nous on essaie de se retrouver un peu la temps et c'était un peu compliqué après il y a ce qu'ils ont plutôt bien vécu ce qui était complètement flipper, je le vois encore aujourd'hui. Moi j'essaie de reprendre une vie normale faim, j'ai une vie plutôt normal et je vois il y a des gens qui sont complètement flipper confiné, il y en a qui veulent pas me voir parce que je suis en contact avec les gens et vous avez jamais j'avais jamais eu peur un petit peu après bien sûr, on a perdu virus mais un moment donné envie avec et puis on fait juste attention à la distanciation. On a le masque en fait attention cela soit par jour et puis on essaie de se trouve que se confiner ça s'arrête pas le problème porter un masque, c'est quelque chose aussi de nouveaux pour demain, c'est quelque chose de nouveau aussi pour Zineb. son physique donc pas beaucoup d'interaction sociale et puis en même temps aussi de voir j'ai remonté de course à pied et j'ai fini par le faire et puis d'abord parce que ça fait du bien sûr du sport en plus moi c'est mon activité première montée des communautés ça m'avait beaucoup manqué j'ai mis ça en veilleuse pendant tous ces mois mais au mois d'octobre novembre ça va ça m'a pris donc bon avec tout ça au début d'ailleurs sur la corniche de Casablanca je voyais des gens courir avec un masque de sous et après moi j'avoue que j'oublie même de courir parce que ça va pas ensemble le masque et courir et puis on est en plein air sur certaines personnes le problème c'est que Des citoyens ne respecte pas les mesures. Bah rien ne porte pas le masque et c'est ça qui fait aussi qui est insupportable est-ce que ça n'était pas très agréable très souvent, j'en ai partout, j'en ai dans mon sac, j'en ai dans ma voiture. J'en ai au bureau, j'en ai partout parce que j'ai tendance à l'oublier, c'est pas naturel dès que je prenne pas le mettre c'est bien donc je préfère rester loin des gens et ne pas le mettre c'est vraiment pas agréable. Maintenant si on part il faut pas que je suis pas je suis pas assez scientifique. Je suis pas j'ai pas la science de là-dessus. Je sais j'en sais rien. Je sais qu'elle est pour et les contre moi on dit passe le match le participe aussi. Il fallait il fallait se faire lorsqu'on a été testé. je l'ai reçu dernièrement parce que quelqu'un de proche elle a contracté donc pour montrer patte blanche aussi à mon entourage me suis dit bon je vais le faire juste pour la bonne conscience mais ce matin encore avec avec mon groupe avec qui je cours sur est-ce que moi symptômes il faut aller te faire tester il y avait un médecin avec nous qui disait oui j'ai dit mais c'est pas possible ça veut dire que c'est la grippe configure une qu'est-ce qu'on fait de tout ça hier quelqu'un m'a dit c'est le covit jusqu'à preuve du contraire moi j'ai un peu de mal avec ce débat moi j'ai pas pour des raisons je pense pas me faire tester autour du test ça c'était dur de mars à septembre octobre c'est autour du vaccin vous avez été testé deux fois c'est logique se faire vacciner ça c'est différent vaccin qui qui va y avoir sur être administrée le sans-gêne je suis sportive on a pas assez de recul sur le vaccin moi je sais pas quels sont les effets secondaires de ce vaccin maintenant comme j'aime bien bouger j'aime bien voyager et si ces conditions pour être avec le moment donné on va on va être pas ça se dit en même temps il y a aussi la vaccination et ben je 10 minutes et collectives plus de personnes se feront plus on devrait retrouver une vie à peu près normal plutôt pratique c'est prouvé scientifiquement ne veulent pas se faire vacciner on risque de retrouver une vie normale que en 2020 ou 2003 alors que Mais sans se retrouver une vie à peu près normal. Dis si si si moi je me suis jamais fait mais c'est le vaccin développé par le laboratoire chinois qui me fait peur, c'est qu'il va sur la nature du vaccin toute la planète la seule survivante sur terre, je suis de nature à pas prendre médicament pas faire vacciner le monde entier. Je sais que le vaccin chez nous, il y a à travers le monde, on me dit votre en tout cas, est-ce qu'elle est est-ce qu'elle va durer ou vous pouvez éventuellement sur le sujet dans les prochains jours la prochaine semaine, j'attends de voir ce qui se passe et puis si il y a pas trop de il y a pas trop de dégâts, y a pas d'effets secondaires indésirables et grave. Ben je suis prête aussi peut-être dans un second temps de faire vacciner maintenant, je le ferai si jamais il est imposé genre pour voyager ou pour X raison maintenant, je suis sûr qu'on on va nous imposer un carnet de vaccination. En tout cas, tu as une preuve de vaccination pour plein plein de choses. Donc un moment donné, je pense qu'on va te faire ça parce qu'à priori le virus. Tu continues à être là, il sera toujours et il pourrait devenir un peu 4 rue ciment saisonnier donc il va se faire vacciner tous les ans. Partie des populations priorité dans un premier temps avoir la chance de pouvoir attendre un peu difficile psychologique et professionnel donc attends par contre quand même donc je pense que la vie a plutôt reprise de manière. Je te donne normal, on va enfin moi je le vois dans la vie de tous les jours, je sors, je vois des amis, je travaille mais tu peux remonter une communauté une petite communauté. Donc pour moi au-delà du vaccin, je pense que il y a une demande aussi au niveau des activités sportives d'un point de vue physique et mentale les gens sur un truc en fait que sans sport, ils vont pas bien. Donc il y a une demande par rapport à ça maintenant le vaccin bien sur la facilité les choses, je suis hyper hyper contente aussi de reprendre fin de reprendre de continuer les événements de la semaine dernière, on a fini tout juste avant le 15 jours mais en fait du 27 février, on a beaucoup de demandes d'accord. On a beaucoup de collaborateurs. Donc je pense qu'il y a une vie normale qui est en train de reprendre. Alors bien sûr, ça va prendre du temps. On va pas retrouver vraiment la vie. On va pas commencer à refaire de marathon en 3000 personnes tout de suite. Méridien retour à la normale en tout cas moi je le vois dans mon activité, il y a de la demande quand même au niveau des entreprises vu qu'elles ont mis en télétravail la plupart des collaborateurs, ils vont pas tous très très bien. Donc aujourd'hui, il me demande des programmes sportif, il me demande des choses même en visio histoire de les rassembler d'abord doit faire du bien au niveau sportif et puis de les rassembler autour d'une activité un peu plus fun que faire des vidéo conférence toute la journée sur sur zoom autour de 2021 qui se présente a priori pas trop mal pour vous on est bien parti pour demain. J'ai plein de projets développés par rapport à des indicateurs que j'ai en ce moment autour de moi au niveau social au niveau au niveau économique, c'est le de l'année aussi de la reprise d'activité économique globale aussi de la reprise et puis La piscine il réalise on sait rien qui disent c'est maintenant qu'on va vraiment sentir les effets de la France a parlé déjà de catastrophe. Donc je sais pas c'est activité professionnelle. Ne serait-ce que pour le premier trimestre 2014, c'est plutôt positif maintenant si vous me parlez de reprise économique au niveau national qui est l'événement qui est le plus touché avec le tourisme. Donc on va pas revenir. On va pas prendre de gros événements tout de suite mais il va quand on commence à avoir des petits rassemblements des petits trucs qui se font petit à petit en 2021. Des grands événements qui rassemble des centaines des voir des personnes peut-être après on verra dans le prix du titane et une quarantaine de l'équipe cette année, on va partir à 2222 équipes pour pouvoir justement respecter toutes les mesures barrière et de distanciation même si il y a énormément de l'espace, on peut on peut pas partir tout de suite dès qu'on rassemblement, il a pas tu as hâte de retrouver une vie normale et à boire de l'eau de toucher du doigt. C'est normal, c'est normal parce qu'avec l'année combien de pas c'est pas forcément les conséquences de cette année. Donc chacun à définir ce que c'est normal parce que de toute façon on aura. Quand je vois par exemple à mes neveux 6,8 ans qui part avec un masque à l'école, ça me fait vraiment flipper. Je me dis voilà dans quoi ils vivent, ils grandissent avec un masque donc après voilà, c'est ça aussi la normalité, je sais pas mais on retrouve pas une vie normale. En tout cas en tout cas deux des populations de pouvoir retrouver enfin une vie normale en 2021, on se voir des invités à lire aller dîner à un concert en plein air. Pour conclure un peu pour demain matin pour vous. Qu'est-ce qui est vraiment activité sportive et continue à faire du bien et repartir avec l'association des beaucoup de femmes aussi j'ai bien hâte de reprendre mes activités avec elle parce que faire du bien aussi à sortir. ça s'en sortir ou qui sont en train de lutter contre le cancer c'est difficile à passer par on a beaucoup qui se sont pas soigner parce que j'avais perdu covit non non j'ai vraiment hâte de reprendre de reprendre mes activités avec le ruban rose de reprendre mes propres d'activité au niveau de l'animation est-ce que c'est ça finalement dans la vie c'est ça merci beaucoup en tout cas merci beaucoup à vous et merci infiniment j'appelle vous êtes entrepreneur entrepreneur dans le sport c'est faire du bien pendant que veut dire merci en tout cas vous et puis rendez-vous à demain matin

DERNIÈRES VIDÉOS »

Video : Ce que l’on sait du nouveau virus « Langya »
Video : 50 enfants maqdissis au Maroc pour participer à la 13è édition des colonies de vacances estivales
Video : Gaspillage des ressources hydrauliques : quel rôle de la Police de l’eau ?
Video : Respect de l'intégrité territoriale des États :  Déclaration de l'ambassadeur de Chine au Maroc M. Li Changlin
Video : Saison estivale : 16.367 noyades enregistrées depuis le mois de mai au 31 juillet 2022
Video : Covid-19 : fin de la deuxième vague Omicron au Maroc

Videos similaires »

Video : L'Info en Face spécial jeunes engagés avec Sylvain Alassaire
Video : L'Info en Face avec Younes El Himdy
Video : L'Info en Face avec Mohamed Naciri