Matin TV

L'Info en Face : La parole aux jeunes


Start : 0
En cette fin d'année 2020, L'Info en Face donne la parole aux jeunes pour savoir comment ils ont vécu la crise de la Covid-19 et quels sont leurs ambitions, projets et rêves pour 2021.... Pour ce troisième podcast, Rachid Hallaouy donne la parole à Koumou Mignon Bongo Rodman et Bah Mamadou Mountaga, étudiants à l'Institut Supérieur de formation technologique alimentaire de Casablanca. Retrouvez-les ce lundi à partir de 19h30.

Transcription automatique :

Tu es venu bah Mamadou Mountaga. Merci d'avoir accepté notre invitation et bienvenue également mignon. Merci et merci encore de nous avoir invité nous avoir invité parce qu'en fait dans ce dans cette info en face de fin d'année la particularité avec vous deux, c'est plus étudiant étudiant de pays du continent africain qui est qui étudie au Maroc, c'est qu'on vous a reçu dans les faces et vous c'était le 3 jours avant l'annonce du compliment. Tu es venu le 10 mars dernier et depuis on s'est plus revu et donc c'était c'était de vous revoir dans un premier temps et de voir comment chacun d'entre vous avez vécu cette période de cette année covit en fait, donc bah Mamadou toi de ton côté. Aller difficile est-ce qu'il y a des choses qui a marqué durant cette toute cette période de l'année cette année 2020 a été une charge une année chargée d'émotion pour beaucoup de gens moi et compris une année commune, c'est le moins qu'on puisse dire mais on a essayé tant bien que mal tiré le maximum particulièrement calme en tant qu'étudiant étranger ici au Maroc, c'est difficile du fait notamment des autorisations de sortie mais souvent tu accessible pour nous pour beaucoup d'entre nous le gros défi, c'était de faire ses profs donc pour moi, je n'ai pas de circulation de sortir mais je sortais avec la peur au ventre avec une fausse autorisation. Au moins, tu réponds à des besoins essentiels qui sont de manger et boire durant cette période du compliment mignon. Merci encore pour la question et je profite de cette occasion pour vous remercier. Vous êtes notre gratitude parce que c'est toujours un honneur et en plaisir pour moi d'être présent encore sur ce plateau. Nous vous en sommes reconnaissants et donc dans point de vue générale la situation conte des mille et une situation inhabituelle pour la plupart des personnes particulièrement car il y a eu des conséquences assez considérable dans ma vie et ce sur plusieurs plans déjà du point de vue psychologique, c'était pas du tout facile déjà quand on voit le caractère inconnue du virus et l'ensemble des rumeurs qui tournait autour de ce dernier bah ça crée un sentiment de peur et de tram à 6 dans la peur pourquoi parce que quand on voit des statistiques y est tu es vraiment charmante et puis la propagation du virus qui se faisait de façon exponentielle de quoi s'inquiéter et le traumatisme parce que moment donné des qu'on présentait certain symptôme, on se disait près du proche. Est-ce que je suis malade est-ce que je vais mourir parce que tu cette année 2020 mais tu vivais en je veux dire en direct le coronavirus ici au Maroc et et par procuration lol le coronavirus et le covit au Congo parce que j'ai essayé de faire des infos de voir un peu comment ça évolue l'avantage c'est qu'au Maroc pour un début la situation était vraiment maîtriser contrairement à certains pays et le Congo de son côté n'était pas vraiment touché parce que ça fait partie de certains pays africains déjà à être touché et malgré ça le fait qu'il était touché ma l'acrobate propagation et elles sont bons les moyens mise en place pour lutter contre ce coronavirus était maigre mais il y a pas eu assez de cas et jusque aujourd'hui particulièrement. Toute la famille de Sénégal par mes parents pour toi et après on est deux personnes à côté de personnes ont de soutenir et dans le pire des cas imaginant même si on m'aurait en supposant qu'il y aurait personne à l'autre enterrement qu'il y aurait personne proche de nous pour nous accompagner dans cette ultime voyage que c'est arrivé dans certains pays européens. Qu'on arrive à la situation on est obligé de sélectionner des gens en Espagne et il est clair qu'on peut avoir peur de ne pas faire partir avec mes parents le corona donc ça m'inquiétais vraiment et d'une part et d'autre part au Congo. J'ai parce que la famille elle est partie un peu maman, elle en France et puis les frères et soeur sans au Congo donc vu le les les moyens mis en place pour la lutte contre le coronavirus bah ça ça m'inspire pas confiance moi de mon côté au début, il y avait la peur bah après on a appris à vivre avec le virus des gens faisais confiance pour Maroc comme je l'ai dit au début, il en des pays qui a été le moins tu sais et qui maîtrise est vraiment la situation, il y avait des barrières tout tous les moyens de lutte contre le coronavirus était la donc, je m'inquiétais pour ma mère bien qu'elle se fesait de souci. Moi mais j'essaie de la rassurer. Moi j'avais plus peur parce qu'elle est dans le secteur médical et qu'il y a plusieurs personnes belle dans son service déjà parce que je rappelle que Mignon Mignon a 22 ans et bah Mamadou, il a dit non parce que on est plus grande taille mais vous n'êtes plus très souvent que les principales victimes. En tout cas il y a été le plus le plus certain du des différents directive sanitaire sur la distanciation et le couvre-feu, c'est surtout les jeunes. Donc toi qui a dit devant est-ce qu'il festivement de devoir s'habituer à des choses qui était totalement inhabituel quand on est jeune comme toi et qu'on a dit demain est-ce que c' est compliqué je parle en tant que j'aime les principales difficultés était justement ça de ne pas pouvoir sortir sachant que pour beaucoup d'entre nous, on ne fait que ça de notre temps libre de subir cette obligation. Montre Guillaume et de porter le masque même si c'est pour notre bien que c'était le cas de tout le monde mais je crois que c'est des jeunes de façon générale et tu étais vraiment opposés à cela se mesure en train de dormir. Je suis habitué à sortir me retrouver avec mes potes joue au billard par exemple sortir avec mon caca et tout et du coup on pouvait pas se voir, on pouvait à peine se voir quand il y a l'opportunité d anniversaire de des autres qui se passait à distance n'est pas facile passé l'été par exemple à la maison ne pas la plage. Bah c'était pas vraiment évident et comme on a dit chercher une attestation de dérogation pour sortir et quand on arrive on voit qu'il y a des pousses un peu partout. On se dit est-ce que c'est réellement le vide ou bien on va rentrer en guerre. Moi, je suppose que c'était une sorte de stratégie d'intimidation pour obliger les gens à la maison mais je crois que c'est un peu quand même ou quoi parce que quand on essayé de comparer la situation entre le Maroc et plus d'autre Beyoncé disais pas le Maroc, il exagère pas trop est-ce que est-ce que c'était pas facile c'est pas facile surtout ce qu'il y a beaucoup de conséquences parce que j'ai dit que les conséquences ont été beaucoup plus péjorative que positive, on va prendre le cas du cadre scolaire par exemple pour la plupart des écoles, il est pas encore fini et du coup particulièrement notre et quand on devait faire des cours en ligne, c'était pas évident que tu es pas habitué à ce style de vie parfois est la connexion plus que tout le monde à la maison. La connexion, il est saturé les cours ne se comprennent pas bien et surtout les cours basé sur les calculs, c'était pas évident le comprendre et avant stage de fin d'année comme il est coutume de notre école dans la coutume de notre école. Faut faire un stage chaque fin d'année donc. Pour toucher un peu du doigt dans le monde de travail et tout bah cette année, elle était vraiment différente parce qu'il fallait s'adapter faire des projet de fin d'étude à distance entre 1h des informations vous appeler. On vous dit que non le service n'est pas disponible donc c'était pas du tout facile étant donné que les cours sont quelque chose de lourd autant pour le professeur que pour les étudiants en était limité à faire de cours de matières différentes par jour. Donc ça ça nous a fortement ralentissent car à manger l'année scolaire d'un mois et demi mais en ce qui concerne le stage parce que comme il a dit il est dans notre école de faire un stage de fin d'année personnellement, on va dire que j'ai été l'exception, j'ai eu l'opportunité de trouver un stage, c'est très très difficile aussi pour trouver un stage ou alors en fin de partie. Et donc c'était pas du tout facile. Bon l'avantage avec notre secteur, c'est que c'est un secteur indispensable de l'alimentation. Donc les entreprises les entreprises présentes mais beaucoup plus réticente parce que engage une personne c'est une certaine responsable. Si la personne est contaminé infecté de la vaccination massive, tu vas être lancés au Maroc est un peu partout dans le monde savait sourire mignon. Mais même si vous vous êtes mignons et bah Mamadou 10 novembre. Palais pas prioritaire. En tout cas en terme de population peut se faire vacciner mais par rapport à tout ce qui se passe autour du autour du vaccin parce que je rappelle que vous êtes présents ici même le dimanche dernier, on avait parlé du 6 du mais voilà voilà mais on savait pas trop ce qui allait venir aujourd'hui. Comme il est toujours et on part de la vaccination Massy pour essayer des Jubilés le volume russe pendant ces quelques mois de confinement et je crois qu'ils ont fait que pour beaucoup pour moi et on est assez sceptique par rapport à ça. Donc il y a un vaccin, on s'en réjouit d'accord. Mais ma position n'est pas moi qui prendrai le maximum de personnes dans sa population exterminer la population. Musique avec ma grand-mère elle est trop risqué sont sur ce qui concerne les vaccins, elle elle préfère de la pharmacopée donc elle vous fait des plantes et tout ça donc du coup circule autour du vaccin déjà, je suis vraiment réticent pour être franc et après on se lever parce que il y a un vaccin bah ça va sauver des vies mais qui t'a le prendre et quitta le prendre la si notre situation, on sait très bien que si malheureusement il y en a qui sera le dernier en matière de vaccin, ça sent la borde les États-Unis qui ont développé 210 prioriser essence population et s'il y a des distributions de globalement le continent le plus grand perdant aussi en matière de vaccin de vaccination parce que les les vaccins des grands pays vont d'abord être distribué est administré chez de la population. L'Afrique risque d'être le continent impacté par le covit le continent qui devrait avoir un vaccin le plus en tout cas très tardivement. Allume un juste pour moi et de sauver le maximum de vie du coup, je pense que la priorité effectivement et de donner le vaccin aux gens qui sont les plus grands risques habite dans ces pays là, c'est pas un problème et il est important de me rappeler nos pays africains. Je veux dire ont été les moins impactés du monde parle. Ah ben dis donc, c'est une c'est une consolation. Nous avons mais il est complètement on va recevoir le vaccin au dernier mais il faudrait renforcer des mesures de prévention pour éviter que cette pandémie s'accroître que ça puisse croître encore la propagation et du coup puisque on aime les - Tours. Chanson du film et si nous pourrions mettre en place quand je dis non je parle des pays africains en général des moyens de prévention contre la pandémie ce soir encore beaucoup mieux et d'une part ça ça fait prendre conscience à l'Afrique aussi on va pas toujours attendre venant de l'Occident dans ce que nous devons faire si nous battre c'est parce qu'il a vu certains pays qui ont trouvé le vaccin bac il n'a pas été validé par les autorités, ça n'a pas été validé donc c'est un peu ça je me dis que on doit compter sur mes propres recherches mais aussi sur la recherche en tant que pays africains parce que le côté positif du covit pour les pays africains, c'est que ça nous a fait prendre connaissance prendre conscience, on dépend des jours presque totalement des autres du poing levé alimentaire donc je pense que pour les pays africains avec une très bonne leçon de vouloir mais indépendance financière. On sait très bien donc il y a le défi la vaccination général généralisée à grande échelle à travers le monde se dit aussi certaines disent. Voilà, c'est le dernier espoir de pouvoir retrouver une vie à peu près normal dans les prochaines les prochains mois, doit-on ton point de vue là-dessus de retrouver une vie normale ou tu te dis que même vaccination ou pas le virus, continue à être là, il peut se mettre en retour à une vie pas tout à fait normal, on a une importante Legend of Thrones vais aller de l'avant après avoir passé ce problème donc il y a toujours aujourd'hui des maladies qui existe depuis des siècles pour lesquelles on a développé certains remettre mais qu'on arrive pas à Mais malgré tout ce qu'on arrive à contenir d'une certaine façon et les gens arrivent à vivre normalement perspective de vaccination de côté le virus qui rate. De toute façon, on a toujours à présent. Je prie Dieu qu'il fasse grâce à totalement ce virus vraiment le souci, c'est de retrouver la vie normale bah ça sera pas facile. La vie normale ne sera pas retrouvé aussitôt bien que le vaccin et présent mais après c'est ancré dans dans nos esprits et tout malgré ça il y aura une certaine réticence déjà qu'elle a la réticence du à l'égard du vaccin. On va se dire malgré qu'on est vacciné bats les habitudes ne seront pas aussitôt comme avant de pouvoir retrouver si votre famille respective. Mets de la famille ne serait-ce que pendant deux mois après avoir été seul pendant presque 6 mois. Malheureusement, je le souhaite vraiment pouvoir retrouver nos familles retrouver nos proche d'ici peu de temps vraiment. J'ai l'espoir l'avantage c'est que j'ai pu voir ma mère, il y a je pense 1000 années de cela et ça fera quand même plaisir de revoir la famille de s'assurer d'être rassuré que la famille est importante et que personne a été touché déjà entendu à Dieu que personne a été touché en souhaite que ça soit la même chose continue ainsi que peut-être c'est une éventualité en demi 20h mais que peut-être que pour prendre un avion dans les prochaines semaines les prochains mois, il faudra présenter un passeport immunologique donc se faire vacciner. Bah Mamadou. Déjà déjà, il y a un point qui le font déjà là, c'est c'est pas du tout évident déjà en train de ton corps la population. Je pense qu'on a quand même la liberté le dire oui ou non bien que les prix des vaccins sont pas obligatoire mais peut-être que demain ou après-demain pour prendre un avion, il faut la présenter son on a pas le choix de mon famille respective. Bah, on n'est pas au-dessus de la loi fait complètement de merci en tout cas infiniment à tous les deux trois jours du confinement parce que tu es dans le présent se passe le 10 mars dernier bande-annonce du film le 13 mars dernier et donc de vous retrouver de revisiter ensemble comment chacun d'entre vous avez vous aviez vécu en tout cas ce Djokovic confinement les directives sanitaire chacun chacun loin de sa famille aussi de ses proches voilà c'était pas évident et merci pour avoir d'avoir partager tout ça avec avec nous mais en pour nous d'être ici présent ça fait plaisir au fait de donner son exprimer son opinion librement et c'est ce qu'on veut on désire en tant que jeune en veux comme Alain Foka l'habitude de le dire en veux que le compte aussi l'histoire de la chasse dans les jeunes puissent raconter leur vici

DERNIÈRES VIDÉOS »

Video : Vahid Halilhodzic: chronique d'un limogeage annoncé
Video : L’association Bahri se mobilise contre la dégradation des plages casablancaises
Video : Mustapha El Ktiri : la récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme
Video : Ce que l’on sait du nouveau virus « Langya »
Video : 50 enfants maqdissis au Maroc pour participer à la 13è édition des colonies de vacances estivales
Video : Gaspillage des ressources hydrauliques : quel rôle de la Police de l’eau ?

Videos similaires »

Video : L'Info en Face spécial jeunes engagés avec Sylvain Alassaire
Video : L'Info en Face avec Younes El Himdy
Video : L'Info en Face avec Mohamed Naciri