Matin TV

L'Info en Face Spécial Femmes avec Hind Laidi


Start : 0
Le monde célèbre la journée internationale des droits de la femme, L'Info en Face aussi. A cette occasion, nous consacrons cette semaine aux débats avec et autour des femmes. Le deuxième débat à suivre aujourd'hui avec Hind Laidi, présidente fondatrice de l'association Jood.

Transcription automatique :

aider vivre à combattre le cancer cancer qu' est-ce que le fait que les deux parce que j'ai 80 g et être culture me dis quand est-ce que quand on est fasciné près de vie comme celle à laquelle vous avez été confronté, est-ce que ce midi dentiste dans deux soirs c'est des générosités vis-à-vis de vis-à-vis de l'autre pressé d'être personnel, est-ce que au contraire d'être militant et de s'acharner à aider les autres fréquences oublie un peu tout au contraire, j'ai pour cette période de maladie. J'ai prendre au lieu de donner. Je me suis retrouvée porté par ma famille et mes amis qui qui ment supporter qui m'ont soutenu et qui ont affronté la maladie avec moi pour que je m'en sorte non non. J'ai j'ai laisser le militantisme de côté, il fallait absolument que j'arrête de penser aux problèmes des autres et que je me focalise sur ma petite personne le temps de me rétablir. Je suis contente de m'en sortir aujourd'hui parce que j'ai une famille qui a encore besoin de moi parce que il y a des choses à faire pour les sans-abris que je pourrais peut-être réaliser. Je suis reconnaissante peur moment de Peur non, c'était difficile subir les douleurs physiques, c'est très difficile à vivre. Non même pas parce que on dit en tout cas parfois on dit voilà, il faut arriver à dépasser ses peurs ses craintes. Il Volo grande quand on est con, on est confronté à ce type d'épreuve à la clause a été confronté au niveau de la peur la peur de mourir et peut-être légitime de la souffrance, je la vois comme la découverte d'un autre monde peut-être plus beau certainement plus beau dans mon dans mes bras dans mes convictions, excusez-moi. Non non, j'ai accepté la mort et je n'en avais pas peur. On n'a plus peur de subi comme douleur. C'est physique cisca supporter. Je pense que le plus dur à vivre pour un être humain et la douleur physique en tant que la douleur psychologique et d'ailleurs, c'est derrière aujourd'hui et je peux me dis tu es de nouveau ce 8 mars pour moi, ce n'est pas un jour de fête comme le système économique veux qu'il soit c'est un jour de droit de rappels des acquis et de parler de ce qu'il faut faire est-ce qu'il doit être fait pour que notre société vivent mieux. Dire que ce 8 mars placé sous le petit peu sous le dire le voile économique une espèce de fête de journée marketing, ça c'est ça. Malheureusement que c'est une journée de droits des femmes, il y a déjà plusieurs droits que la femme a pu arracher, il y en a d'autres pour lesquelles elle doit continuer de se battre personnellement en tant que présidente de l'association jaune, j'ai envie de parler du droit à l'avortement et je profite de cette interview pour lancer un appel aux parlementaires qu'il parle de droit à l'avortement. On va pas s'en cacher encore plus les femmes aujourd'hui. On des relations sexuelles extraconjugale et subissent les parents puis pour se retrouver à la rue et la rue égale la déchéance totale et pour la femme et pour l'enfant qu'elle met au monde, ce n'est pas le seul problème de loi qui doit être modifié, je parlerai aussi de la loi 490 pour le concert de liberté et puis tu m'envoies me parler, il me dit vous êtes allés vous sur en matière de droits des femmes rappelle que c'est la Journée internationale des droits de la femme et le droit à l'avortement le droit à l'IVG, est-ce que c'est parce que vous deux par vos activités entreprise en de la session Jude vous vous constatez de plus en plus. De femmes a eu de relations sexuelles hors mariage avec sa conjugale. En tout cas, il se retrouve à la rue avec des enceintes à la rue abandonnant leur scolarité abandonnant leur le foyer parental se retrouver souvent à la rue, la rue est cruelle la rue = le viol d'ailleurs une autre loi qui doit être modifié comment aujourd'hui au 21e siècle donné le choix à l'homme si il accepte d'épouser sa victime qu'il ne qu'il n'aille pas en prison Comment avoir aujourd'hui des peines légères pour leur permettre de continuer violer des femmes. C'est des c'est des lois qui doivent impérativement être changé, il y en a plusieurs les lois concernant l'héritage est-ce qu'aujourd'hui une femme des pandas frère. pour ne citer que la moitié la société a aujourd'hui est différente le mode de vie aujourd'hui est différent l'individualisme prime et il est en d'adapter nos lois notre société, il faut il faut il faudrait en tout cas vous appeler aujourd'hui en ce jour de mars, je sais que c'est pas spécifique vous en profiter pour le pour le rappeler ce jour aujourd'hui. Mais en fait à faire en sorte de mettre à niveau des lois nos lois avec la virement dans lequel nous vivons aujourd'hui à l'environnement socio-économique, il y a même fait Mans cette date du 8 mars à tous les droits obtenus et tout ce qu'il faut absolument décrocher. Pour vivre mieux pour moi oui mars est synonyme de droit mon compte et ceux qui considèrent que les colons Naulleau en fait, ils doivent être plutôt arrimée au cadre sur religieuse spirituel et culturel plutôt un environnement et aucun dans socio-économique. Je suis une personne très croyante musulmane qui connaît parfaitement les textes de loi mais qui pense que notre société notre notre Maroc aujourd'hui fonctionne différemment et ses lois ne sont plus adaptés à l'air actuelle donc il faut donc il voulait réadapter en fait exactement, il faut des mises à jour par rapport à ce qu'on vit aujourd'hui le fait que j'appelle moi j'appelle les parlementaires et les politiques à se saisir de ce sujet. Vous avez quitté le droit à l'avortement donc le droit à l'IVG. Voir aussi le l'article 90 du Code pénal donc pénalise écrit une analyse les relations sexuelles hors mariage consenti même temps, c'est pas sujet à des bas aujourd'hui, on voit même aujourd'hui toute l'année qui vient de s'écouler si on fait un point de situation aujourd'hui sur la situation des femmes au Parlement le politique les les écuries des formations politiques même même si je sais que c'est problème, j'avais la tête ailleurs ce qui est tout à fait légitime la campagne électorale des partis politiques n'avais pas prévu dans leur leur campagne électorale de programme électoraux d'aller sur ces sujets la avec des prises de position claire compréhensible la crise sanitaire à générer une crise économique, il y a des priorités. Je comprends quand on parle d'autre chose que des droits de la femme mais faut pas l'oublier. Faut pas l'oublier la crise économique et la paire. emploi génère des sans-abris supplémentaires dans la rue Autant que c'est loin. Et je n'ai jamais voulu m'investir dans la politique parce que j'estime que je fais ma part de travail en étant militante dans le social et j'espère que les politiciens feront leur part de travail. Il me le dis décidé un jour covit de moi, c'est pas bosser aujourd'hui pour porter plus fort votre votre message sur ses droits des femmes qui doivent être reconnu, j'ai pas le droit l'IVG ou ou le droit à faire dans ton cas l'extension des libertés individuelles, viens-là t490s pas vous seriez pas beaucoup plus importante. J'avais dire si vous étiez si vous étiez engagé dans un parti politique et aux responsabilités politiques. Je ne peux pas être partout d'une part d'autre part. Il faut connaître ses limites. Je suis heureuse de m'investir dans ce quoi. Je m'investis aujourd'hui et je ne peux pas faire plus et nous sommes déjà 37 millions, il y a beau nombres qui peuvent agir politique. En tout cas, il y a pas il y a plus de 18 million de femme est majoritairement dans la société sur les parler des libertés nouvelles, c'est parti 490 à l'heure actuelle, il y a un nouveau code pénal qui doit sortir qui doit être présenté par un petit mot abîmer de la justice, on l'attend d'ailleurs, il y a des beaucoup de militante et qui menait depuis avec un magnifique se manifeste hors-la-loi. Vous avez tu vis comme un petit peu de est-ce que vous voulez un véritable enjeu dans cet article sur le terrain des libertés individuelles pour plus émancipation de la femme. Est-ce que c'est un sujet un levier pour vous aussi important aujourd'hui de vous un couple qui se forme sans avoir coexister sans avoir vécu un bout de chemin ensemble avant de décider de se marier ça n'existe plus qui va toquer chez d'autres pour dire je veux épouser votre fille sans la connaître il se fréquente ces gens-là se retrouver à subir loi juste incroyable aujourd'hui qui qui qui les pénalise qui qui qui les fait emprisonner ce n'est pas normal elle doit absolument changer et j'espère que cet article de loi sera appliquée impatiemment mais vous vous savez quoi. La bouger parce qu'il y a tout un sujet là, tu tu tu es sujet débat d'ailleurs pour moment parle et exactement comment dire beaucoup plus sur la logement que sur la Baume à Sion, il pourrait avoir le retrait de peine d'emprisonnement mais il pourrait y avoir toujours la possibilité de recourir à la à la justice y a la loi. Le mis 7 jours à prononcer sur le sujet mais voilà pour avoir reçu des militantes dans dans ce sens le ministre. Ah je comprends mais j'espère qu'il prendra la peine d'être réaliste et qu'il fera le nécessaire pour effacer les peine par rapport aux libertés individuelles autre autre sujet de la famille, mais vu ce matin il y a le Conseil économique et social environnemental, tu fais toujours tout une série de recommandations sur différents sujets et le comité donc ce conseil que le mettez Swann est vraiment elle qui est prise et paramétrer des amis. D'ailleurs. Appelle une révision plus audacieuse pour prendre les termes employés du code de la famille, est-ce que pour vous en tant que militante associative en tant que femme en tant qu'ami tentative, il y a nécessité aussi 2. Au revoir de la durée ajuster de remettre à niveau le code de la famille vous d'avoine à la dernière date de 2004 le divorce gagner beaucoup de terrain est atteint énormément de famille aujourd'hui, je n'ai pas les pourcentages exact mais c'est un fait les familles monoparentales se développe à une vitesse impressionnante et il est certain qu'il faut adapter les lois aussi par rapport à ça. Je l'espère en tout cas de la possibilité aux femmes droit celui de pouvoir divorce et aujourd'hui, j'ai 18 ans après le souci et l'inquiétude et il est qui peut qu'est-ce qui a priori tu es extrêmement gênant, c'est lorsque la femme, c'est son droit de se remarier et tout ce qui concerne la garde des enfants. est-ce que pour vous c'est aussi un sujet dit voilà ce que quand une femme se remarie ce qui sont droits d'ailleurs elle peut éventuellement faire de la garde des enfants à mon avis c'est c'est les juges d'évaluer parce que entre entre un foyer et un autre c'est toujours différent il faut évaluer la responsabilité du parent qui va qui demande la garde il faut donner bien sur le droit au mère tant que les enfants sont encore petits parce que naturellement et instinctivement une mère s'occupe mieux des enfants que le père qu'elle perde la garde des enfants parce qu'elle trouve un mari qui qui va l'aider à vivre C'est cruel à peu près récemment culturellement l'homme le Marocain chez nous a du mal à admettre le fait le statut de beau-père à part en fait et voilà, ils ont les enfants en commun et que qui est un beau-père en fait au mieux. Vaut mieux de mieux tout ça, c'est bien dimension culturelle qui en fait, il est extrêmement gênant, tu es mal vécu donc il y a 17 dimensions culturelles. Sérieusement pour avoir eu un beau-père moi-même qui était juste seigneur magnifique très gentil que pour lequel je prie très souvent est très régulièrement, je dirais que ça dépend encore je prends en considération mon propre cas mais je vois d'autres qui traite mal les enfants d'un autre. Faut trouver le juste milieu que c'est pas facile non plus parce que vous aussi avec la sœur, je dois c'est vrai sujet de société aussi et qui interpelle beaucoup de Wendy, c'est voilà le dernier dernier relevé chiffres et que nous avons en tout cas qui date de 2020 les peines par contre la doivent être beaucoup plus sévères quand un parent permet le mariage d'un enfant d'une enfant mineur. Même si c'est légal et que c'est le juge qui a autorisé qui a délivré une dérogation pour pour que le Mas du juge d'évaluer et d'estimer si je pense aux enfants d'orphelinat qui vivrait qui vivrait certainement mieux dans une maison avec un mari que dans cet orphelinat par la force des choses, c'est au juge d'évaluer encore, je ne parle pas de dérogation et de et d'exception, je parle de généralité certains villages aujourd'hui le pays arrière permet le mariage des mineurs et ils ne doivent pas un humain doit avoir toutes ses capacités physiques et mentales pour pouvoir choisir et décider de lui-même. Et de s'accoupler ou de se marier ou pas un adolescent. Non, on a pas encore la capacité n'a pas la clairvoyance par rapport à la complexité de la constitution du mariage même s'il y a des us et coutumes chez nous, il faut que dans certaines régions. Voilà, c'est un peu l'arrière-pays 6 ans seulement effectivement dans le dans le monde rural qui a le plus de dérogation attribué pour les pour les mariages des mineurs précoce en fait fideus et que tu me dis voilà la modernité sociale et sociétale aujourd'hui, c'est le mariage avec un minimum de 18 ans et tout ce que vous vos pratiques âge a veut dire socio-culturel. On en veut plus encore. Je sais qu'un article de loi est apparu. Il y a pas longtemps pour pénaliser les parents qui ne scolarise pas leurs enfants et c'est une très très bonne chose. Que je salue faut d'abord éduquer faut scolariser et pas avoir le droit de mariée 1 enfants, on peut lutter contre le mariage des mineurs. Je te l'envoie par l'éducation, ça passe pas la scolarisation. Les parents ont un rôle primordial d'enseigner à l'enfant que dans la vie, il ne doit pas dépendre d'un autre. Il doit bâtir son avenir qu'il doit travailler pour réussir à vivre d'une part et d'autre part l'école aussi à sa part de responsabilité, excusez-moi par rapport à cette prise de conscience. Et sur les sur les questions des questions de d'égalité au 115 est-ce que je rappelle que cette journée du 8 mars aujourd'hui donc organisé par le par les Nations Unies a décliné comme tu aimes le l'égalité homme-femme pour un avenir durable, est-ce que vous considérez pas si tu vois là, il faut aller beaucoup plus loin sur le droit anniv et j'ai le droit donc à l'avortement détendre beaucoup plus l'espace est la surface dédié aux libertés et donc au revoir la petite 490 sur le match des mineurs municipaux aussi légiférer pour faire en sorte aussi que effectivement de sa de 18 ans, on est pas mal. Voilà, passez de maturité en tout cas suffisante pour se marier est-ce que ça veut dire pour autant que vous considérez que aujourd'hui on est plus proche de l'Égalité, on s'est éloigné de cette égalité homme-femme, est-ce que pouvez sa véritable enjeu des filles de dire là, il faut aller vers sa du droit à l'avortement par exemple rentre. l'égalité homme-femme un homme Enceinte, excusez-moi pour moi l'égalité homme-femme, aujourd'hui, je peux dire quand la le droit au travail, on l'a tous les deux. On travaille l'accès au travail. On dit que une femme et moi est rémunéré en moyenne 2 - 20 entre réveille-moi dans 30 pourcents que que non pour le même niveau de qualification et pour le même un peu occupé les moyens de se considérer même et d'imposer son valoir pour moi, c'est pas une question de l'égalité, je me sens égale à l'homme à 100 % jeux de méchant ni inférieur ni moindre ni opprimés par rapport à l'homme dans notre société aujourd'hui me concernant et j'estime que c'est des choses qui. Pour vous aujourd'hui, il y a pas de problème d'égalité homme-femme l'accès par exemple aller à l'éducation, il est égal pour il y a du mérite pour l'emploi, je ne pense pas qu'il est question de homme ou femme. Je pense vraiment pas les femmes gagnent du terrain. Elles ont fait leur preuve, elle avance très bien. Elle arrive à des postes de pouvoir nous le constatons de jour en jour. Je ne vois pas de raison d'en parler encore au même quand on est ici par exemple, on disait que les femmes dirigeantes qu'on se voit devant le pays, c'est un peu pris entre 15 et 16 pourcents qui restent faibles et que de prévenir que les 85 % c'est les hommes qui occupent les postes à responsabilités et les fonctions décisionnel revint par exemple, ça ne va pas se faire du jour au lendemain mais l'essentiel, c'est qu'on gagne du terrain de jour en jour vous avance avance et que ça avance et bon il y a pas de ça en tout cas. Je ne pense pas que ça recule, je ne pense pas du tout que ça recule quand même. Je m'appelle président de la session. Donc joue qui qui vient en soutien en aide aux personnes donc ultra vulnérables dans la vraie précarité sociale qui est aussi intervenez sur tout ce qui est instrumentalisation des enfants qui peuvent faire l'objet de mentalisation en matière de demande si tu es est-ce que sur les deux deux dernières de l'année qui vient de s'écouler Hyundai dire le disais tout à l'heure, on évoquer une crise sanitaire sans précédent qui a causé effectivement beaucoup de dégâts sociaux collatéraux donc et perte d'emploi des fragilités sociale, est-ce que l'ascenseur je vous avez vu vous tirer la sonnette d'alarme, je viens attention parce que nous on voit un flux à trafic important de personnes qui aujourd'hui sont en rien fragilité sociale y compris notamment notamment des femmes et les jeunes filles. Exactement écouter cette crise sanitaire à générer des pertes d'emplois qui a généré des pertes de maison et qui a qui a fait que un très grand nombre de personnes se sont retrouvés à la rue. Je tire la sonnette d'alarme en effet à ce prix pour le nombre de personnes qui échouent à la rue devient alarmant aujourd'hui en arriver à se retrouver à la rue c'est quand on est arrivé au fin fond. Il y a tout un secteur qui a été affecté de manière extrême. J'espère qu'on leur trouvera une solution pour qu'il puisse continuer à vivre et limiter les dégâts mais le nombre devient exagérément élevé de personnes qui se retrouve à la rue et comme espérer dès aujourd'hui 2 ans après la pandémie qui a des dents qui a démarré en 2020, je sais pas dire qu'elle est fini mais en tout cas, on parle de moi d'une d'une forte atténuation du virus est la situation épidémiologique, il y a plus de personnes aujourd'hui qui sont dans la rue qui ne l'était avant 2020 pour donner un chiffre exact sachant que notre dernière recensement remonte à janvier 2019, excusez-moi janvier 2020. Mais à vue de les joues d'heure, on voit de plus en plus, ils sont en première ligne du fait qu'ils sortent à la rue vers ces gens-là, ils ont beau vouloir les soulager. Nous n'avons pas en tant qu'association les moyens d'agir plus qu'on le fait aujourd'hui et on espère que l'État agir, est-ce que est-ce que dans ses dents sont beaucoup plus important de personnes qui se retrouve à la rue après 2 ans de pandémie, est-ce qu' il y a plus de femmes que d'hommes les femmes SDF représentaient 5 % de la population de personnes à la rue maintenant, c'est 5 % procréer et il faut dire que suite au viol, elle progrès tous les 11 mois. Faut absolument arracher les femmes de la rue d'urgence pour pas multiplier le nombre de SDF nez. toujours dans l'extrait majorité des cas une femme à la rue quand elle n'est pas violet elle elle se bac ou avec le cahier de d'un clan de rue et de toutes les façons c'est ça génère des enfants STF nous aujourd'hui il y a des enfants qui ne nous sommes à la 4e génération de SDF c'est-à-dire dans les grands-parents était SDF ça ne peut pas continuer donc il y a pas la fonction sociale quand on est quand on est dans la rue ou qu'on est de parents de SDF en fait on finit par être LFA 100 % un SDF ne peux pas avoir de pièce d'identité pour pas avoir une adresse et donc un certificat de résidence il ne peut pas prête à la carte nationale d'identité nationale et donc c'est un fantôme qui fait naître des fantômes qui n'ont aucun moyen de Trouver auprès des autorités leur leur existence et qui sont totalement marginalisés et son parti pour les jusqu'au bout de leur vie, ils ne peuvent ni aller se soigner ni être scolarisée ni prétendre à un d'emploi ni pouvoir louer sur son social de de de de ces personnes qui naissent SDF, il est quasiment nous sommes en train de nous battre pour créer le centre joue d'espoir un centre dans lequel on doit recruter des jeunes qu'on va faire interner pour une durée de 9 mois durant laquelle en dois les sevrer des drogues leur faire les pièces d'identité en collaboration avec les procureur du Roi les formes et à des métiers et les formats, tu es au code de vie d'un humain normal. ça serait un gros challenge pour nous ok on aboutira jamais sans les des autorités les valeurs aujourd'hui vous avez le l'oreille et l'écoute des autorités publiques mon vous accompagne dans ce jeu dire dans ce projet extrêmement ambitieux sincèrement très sincèrement je trouve qu'on est vraiment vraiment aidé par le ministère de l'Intérieur nous en tant qu'association jaunes pour pouvoir aboutir à nos objectifs qu'ils prennent en considération il sans conscience du problème et sont conscients de notre apport nous en tant qu'association et font en sorte de nous aider il y a des MDH qui a signé un partenariat avec nous en juin 2021 maintenant du fait qu'il y ait des tiers qui doivent impérativement s'impliquer auprès de nous les choses sont difficiles à Rapidement, je viens viens en aide aux sans-abris exactement. Donc voilà à aider et à distribuer les aide humanitaire au famille pendant la période de covid juste vu les conditions de crise, mais notre champ et cheval de bataille les sans-abris ceux qui sont à la rue sans toi sans plat, il y a aussi un autre cheval de bataille me semble-t-il c'est la mendicité infantile est-ce qu'elle a augmenté aussi 204 la pandémie est-ce que aujourd'hui voilà le fait qu'on se retrouve on le voit dans différents coins de rues, on va les enfants quel marocain est en train de constater que la mendicité augmente de façon extraordinaire que les enfants sont exploités de plus en plus d'ailleurs. Le Maroc a été classé premier dans la mendicité dans tous les pays du monde arabe par 196 mondes gens au Maroc sachant que les chiffres remonte à 2007 et l'Égypte derrière par 40.000 mendiant sachant que la population marocain représente à peine la moitié de la population d'une seule ville au Caire et que toute personne qui a pu visiter l'Égypte, c'est très bien que nous avons nos pauvres certes mais que le niveau de vie du Marocain est nettement supérieur à celui de l'égyptien sur se retrouver en tête de liste des billets à mendiant. Me dérange en tant que marocaine est-ce que c'est pour cette raison il est dit que vous appeler ou durcissement des peines d'emprisonnement à l'égard de ces personnes adultes mendiant covit qualifié de mendiant professionnel qui instrumentalise les enfants à la mendicité est encore suffisant, je dirais que c'est de la vente d'humain prendre un enfant en base âge le drogué l'initier à la mendicité lampe et le faire travailler pour ses propres intérêts l'empêcher d'aller à l'école et d'avoir une enfance normale et de prétendre à un avenir normal et un crime très lourd que les peines d'emprisonnement soit au maximum à 6 mois de prison, c'est moi ces réseaux mafieux. Continuer d'exploitation d'exploiter les enfants parce que les pains sont extrêmement légère que vous avez au durcissement donc de ses peines d'emprisonnement à l'égard de ces personnes adultes qui utilise en tout cas des enfants à la mendicité, vous souhaiteriez que les peines d'emprisonnement soit combien être beaucoup plus lourde quelqu'un qui sait qu'il risque une peine de 15 ans de prison et il va y réfléchir à deux fois tandis que quand il s'agit de 6 mois, c'est des vacances pour vous. C'est pas grave vu l'intérêt jute très je te vois ça ça ça crée des des réseaux qui s'y investissent pour pour ramasser le maximum et ils se disent qu'au pire il risque 6 mois de prison au toujours d'actualité en même temps. Lady c'est les vu comment je vais certainement le constater comme moi parce que c'était les faire vos courses ou votre plein d'essence, c'est l'augmentation de la des prix de la vie la cherté de la vie, je me dis voilà quand on vous présente fondatrice d'une association ajouté au plus près des des sans-abris des personnes en situation à situation d'extrême vulnérabilité sociale, est-ce qu'il y a pas le risque avec tout ce que ça veut dire une passion des prix qui va qui coûte de plus en plus cher d'avoir aussi d'autres catégories des catégories de personnes qui bascule aussi dans la pauvreté. D'avoir quelque part des nouveaux pauvres la crise sanitaire agir générer cela on se retrouve face à une crise possible du à la guerre possible en Ukraine, ça générer des catastrophes, je prie. Je ne peux que prier pour que ça ne se fasse pas mais la plus à Sion des prix doit impérativement être supporter parler parce que le Marocain ne peux pas assumer et assurer toute la famille qu'il a derrière sachant qu'on voit aujourd'hui des prix impossible que ce soit pour le blé pour l'huile pour le sucre et pour toutes les l'essence toutes les matières premières est nécessaire aujourd'hui. Est-ce que est-ce que vous comptez éventuellement parce qu'on la voit déjà le le prix du baril de vous avez effectivement plusieurs produits de grande consommation alimentaire qui augmente qui flamme qui augmentent sensiblement est-ce que vous voilà est-ce que vous comptez interpeller des pouvoirs publics aussi essaie de voir aussi par rapport à ces populations que que vous côtoyez qui de venir avec des peut-être des aides un soutien nous cherchons les aides nous n'arrêtons pas de les chercher. Nous nous préparons il y a longtemps qu'ils arrivent et énormément de famille quand on a aidé pendant la crise sanitaire en train de nous contacter de nous supplier de leur fournir des aides non cherchant des des dents alimentaire à leur fournir et nous espérons pouvoir les aider de nouveau. C'est difficile pour nous en tant qu'association de se retrouver au milieu et face à cette misérable qui nous appellent à l'aide sont sans pouvoir les soutenir. Je fais confiance à la solidarité des Marocains en tant que l'individu et j'espère trouver pour de quoi aider le maximum de personnes possible ramadan c'est dans moins 2 mois, est-ce que la se positionner renforcer son positionnement en tout cas mener des actions spécifiques pour le ramadan au vu de la cherté des denrées alimentaires parce que le ramadan c'est on consomme beaucoup de lentilles de produits qui sont en train de flamber une continue à distribuer les Dans le mois de Ramadan aux SDF les repas les vêtements les couvertures les chaussures et les médicaments si on obtient des dents alimentaire pour en faire des paniers à destination des familles démunies, nous le ferons également nous n'en savons rien à ce jour nous espérons en avoir on verra demain mais pourtant solidarité, est-ce qu'aujourd'hui voilà tout a perdu covit vous souvenez donc la solidarité nationale abattu abattu son plein, on va s'entraider c'est un virus que personne ne connaissait est-ce que la solidarité aujourd'hui vis-à-vis de ces personnes sans-abri que vous côtoyez au quotidien est-ce que vous considérez qu'il y a de moins en moins de personnes qui sont dans l'indifférence sociale sont beaucoup plus sensible à cette pauvreté ces gens aujourd'hui qui sont des êtres humains avant tout et qui se retrouve du jour au lendemain ce totalement démuni. Tu as fait c'est un constat depuis un moment déjà, je préfère me concentrer sur sa au lieu de ça au fait, il y a de plus en plus de personnes qui rejoignent jaune et qui rejoigne et d'autres associations pour aider, c'est magnifique, on est en train de lutter afin que la solidarité et le don de soi soit une idéologie chez le Marocain et qui investissent à aider d'autres, quel que soit le genre d'intervention pas nécessairement les SDF ceux qui sont touchés par les malades peuvent les aider. Voilà mais c'est en train de revenir en gagner du terrain joue de que j'avais démarrer avec 19 copines et aujourd'hui pour tes parent. Plus de 4900 d'heure la mentalité par rapport au partage et à la solidarité envers gagné du terrain et j'en suis ravie le monde le monde de l'entreprise aussi le secteur privé, est-ce qu'il est beaucoup plus sensible aussi à ses appels comme la de l'association joue pour venir Nancy jouer la carte de la solidarité services RSE et qui investissent réellement à impliquer leurs collaborateurs dans l' associatives ou bien part de leurs heures et leur temps en donnant de leur argent ça comment je dirai ça s'installe doucement et ça se développe doucement. C'est en bonne voie, c'est en bonne voie. Nous sommes soutenu également par des entreprises et nous avons des partenaires qui nous permettent de réaliser beaucoup de choses et c'est magnifique. J'espère voir plus de société s'impliquer pour aider les films. En tout cas joues de jolies, c'est plusieurs centaines en plusieurs villes du pays Casablanca-Rabat Marrakech, j'ai vu quand j'ai les Jadida et Marrakech devant bientôt lancer Essaouira et sa fille et aussi j'espère pouvoir au moins ouvrir deux antennes au cours de l'année 2022 est doté dans une équipe de bénévoles. Voilà une structure qui va vers les démunis et qui apporte son aide qui repère ceux qui sont rien, c'est râble pour les aider à retrouver une vie est une ligne tu es sur tout en assurant le logement l'argent de poche et bien sûr l'emploi et le gros le gros du chat veut dire le gros du job, c'est essentiellement Catamarca capitale économique à Casablanca, mais le plus grand nombre de SDF installé dans le nord du Maroc dans la région tanger tétouan qui recense entre entre marocain et prétendants à l'émigration plus de 8000 individus, il y a plus de personnes en situation de 2 rue 2 rue à Tanger à Tanger que je pense à toi, tu as Casablanca. Nous sommes autour de je ne peux pas annoncé un chiffre exact. Nous sommes autour de trois mille recensés en 2019. Donc il y en a toujours des chiffres 2019, je n'ai pas le recensement actuelle et donc 3000 à Casablanca autour de trois mille et donc quasiment 3 fois plus de la région Tanger vers l'Europe et qu'ils espèrent passer donc du coup il y a des à la fois des marocains à la fois des des personnes, je suis arrivé juste pour conclure à une veillée. J'ai dit qu'est-ce que tu veux dans le toujours encore cette pêche pour être toujours être engagé engagée en cas, j'ai engagé. On est dans quelqu'un en cette soi-même. En faisant du bien à un autre en se fait du bien soi-même, je le fais pour moi. J'adore le faire. Je ferai jusqu'au bout merci en tout cas film à vous. Bonne continuation. Merci aussi parce que c'était pas prévu, ça dépend d'aller conduire du du live d'avoir partagé aussi en introduction de ce débat un moment. Je veux dire qu'ils étaient certainement douloureux lorsqu'on avait vécu et merci