Matin TV

L'Info en Face Spécial Femmes avec Lamia Merzouki


Start : 0
Le monde célèbre la journée internationale des droits de la femme, L'Info en Face aussi. A cette occasion, nous consacrons cette semaine aux débats avec et autour des femmes. Le deuxième débat à suivre aujourd'hui avec Lamia Merzouki, Directrice générale adjointe de Casablanca Finance City (CFC, Maroc).

Transcription automatique :

Je rappelle dans ce réseau a pour vocation pour mission. Je sais pas vous me direz d'améliorer la représentativité des femmes dans le monde économique et dans la sphère de l'entreprise à la fois d'améliorer la représentativité des femmes dans le monde de l'entreprise, mais c'est également de contribuer dans le cas du nouveau modèle de développement à l'autonomisation économique de la famille et aux femmes qui sont vraiment des favoris des principaux indicateurs. En tout cas, on est le 8 mars toujours l'occasion de faire un bilan situationnel n'est pas très reluisant tout à fait pourquoi ça bouge pas la même bloqué sur les principaux indicateurs de la femme marocaine que soit la femme dirigeante la femme dans les pouvoirs qui est décidé décidé au niveau du monde de l'entreprise le taux d'activité des femmes, c'est précis pause indicateurs sur sont pas bon sens négatif. Non seulement ça bouge pas mais ça régresse parce que si vous prenez le taux justement d'activité de la population active féminine, il a pas de 20 % dans il y a quelques décennies dans les années 90 et jusqu'à 2000, il est à peu près de 30 % et puis il n'a cessé de progresser 25 % puis 20 % aujourd'hui quand vous voyez le plan d'un autre côté qui classe les pays par rapport aux écarts entre les gens, on est 144e sur 156 pays pas dire qu'on est parmi les dernier de la classe et alors quand vous prenez la composante économique parce que l'objet du bois avec Nicolas, en fait les pays selon plusieurs dont l'aspect gens genre sur le plan économique et sur cet aspect là, on est 148e derrière nous il y a l'Arabie. Saoudite devant nous, il y a le Bangladesh. Donc effectivement, c'est vraiment alarme. Et je dirais que notre ne mérite pas ça comme ça pourquoi parce que en fait pour la femme en tout cas à l'activité, c'était beaucoup mieux covit 1 et 2 sec aujourd'hui en 2022 plus le temps passe et plus puis on est déjà effectivement, il y a quelques années décennies quand le taux était de 30 % suite à ça, il y a eu la crise de l'industrie du textile qui est employé beaucoup de femmes et donc les femmes ont été touchés de plein fouet. Ensuite vous avez les mentalités aussi et c'est pour ça que nous ils font chier. On adresse un certain nombre de faits pour faire évoluer les choses que ce soir mais également les différents levier dans le monde de l'entreprise est également les billets du genre les mentalités et les croyances limitantes tous les conditionnements. Oui, il faut absolument qu'il serait à l'origine en fait que 2 facteurs de frein et de contrainte au ah au fait que les femmes sont beaucoup plus active et beaucoup plus visible dans le monde de l'entreprise est une des sources, ce n'est pas la seule à comme je t'ai dit c'est multifactorielle les croyances limitantes, ce sont des pensées des conditionnements est un sentiment de la part de la femme qu'elle n'est pas assez à la hauteur et et de peur de ne pas être à la hauteur peur d'être justement une mauvaise épouse, elle travaille peur d'être une mauvaise mère trop visible et donc d'avoir des coupes potentiellement et c'est vrai que le pouvoir est encore connecter connoté négativement, je veux dire on va dire on va pas qualifié une femme ambitieuse de la même manière qu'un homme ambitieux et ambitieux, c'est non. Une femme ambitieuse c'est quand même qu'on était négativement et quand elle arrive au pouvoir elle est presque mise en examen immédiatement toujours pas à sortir aujourd'hui de ce carton, il y a voilà qui est castrateur socialement économiquement et c'est d'ailleurs ce qu'on met en scène dans nos capsules Moussa et tu vas voir justement c'est pour y accéder au pouvoir quelquefois ils sont donc elles sont confrontés à ce plafond de verre mais elles ne veulent pas y aller. C'est ça ce qu'on appelle nous les croyances limitantes et donc pour nous c'est il faut tout de développement personnel et professionnel à mettre en place et donc non. Ah oui, ils font chier, on a un dispositif d'accompagnement personnel et professionnel pour dépasser ses croyances limitantes et Se recentrer sur ses forces en même temps pour revenir dessus donc ça l'éducation mais quand tu regardes de près les indicateurs les étudiants diplômés chez nous femme filles sont beaucoup plus important en termes de volume que les garçons et en même temps, c'est les gars qui décroche plus facilement donc espèce de tête à queue qui est pas forcément compréhensible, est-ce que la jeune fille étudiant diplômé lorsqu'il faut il faut accrocher le wagon et décrocher un job elle est plus elle est passé au plafond de verre c'est elle et schémas de pensée, c'est pas de travailler. C'est plutôt d'aller me me trouver un mari études et pourtant comme vous dites, on a la chance d'avoir un bassin d'ingénieur très important, on est meilleur que aux États-Unis des États-Unis, ils ont 25 % d'ingénieur. Nous on est la plus de 40 % des ingénieurs les universités de médecine à son à 80 % féminin. Donc c'est vrai qu'il y a un vrai problème une fois qu'on arrive au marché du travail à cause aussi donc de ces conditionnement de ces mentalités est ce qui est dommage aussi. C'est de voir que finalement la femme urbaine elle elle a toutes ses chances de réussir et elle arrive elle fait des études et un moment donné elle choisit l'inactivité versus, la femme rurale qui elle va son lot quotidien, c'est le travail et elle a travail non rémunéré donc tu es une vraie une vraie paradoxe. En fait, elle a plus de mal à décrocher un job et donc du coup elle est en marche du de l'emploi, c'est elle-même psychologiquement covit qui dit moi de façon effectivement, je me vois pas j'ai pas trop envie de travailler j'ai pas envie de le mettre sur une démarche active de recherche d'emploi. Vraiment les dirigeants qui m'ont le rôle à jouer les ce qui recrute avec des politique de recrutement des fois qu'ils sont en discriminatoire parce que une femme on sait très bien qu'elle va peut-être passer un moment donné à un moment de maternité et donc on va la perdre pendant quelques mois et elle sera peut-être pas autant engager. En tout cas, c'est ce qui est aujourd'hui présent dans dans dans les pensées et les conditionnements des malgré malgré le fait que vous êtes malgré le fait qu'aujourd'hui active de compétences dans différents secteurs d'activité comment on dit qu'effectivement le déficit de compétences et vous dites que malgré tout il y a toujours des cabinets de recrutement qui se rapproche un peu sexiste. Je pense qu'il y en a toujours évidemment, on a toujours maintenant encore une fois la femme c'est la première variable d'ajustement covit typiquement, il y a eu peu de place disponible grande compétition la femme de justement pourquoi pour plusieurs raisons parce que en plus pendant cette crise les six premiers mois de confinement, on fait que LCL quand même réorienter sur des tâches disons de manière disproportionnée par rapport à l'homme sur se détacha la maison, elle était fermée. Donc les femmes ont prendre en charge les enfants. Donc il y a il y a le fait que les femmes sont plus vulnérables pas parce qu'elles sont beaucoup dans le secteur informel. Alors là, j'ai un chiffre plus africain qui est que 10 % seulement seulement 10 % sont dans le formel 90 % des femmes en Afrique travaille dans le secteur informel pas très loin de ses proportions chez moi. Donc ça veut dire quoi c'est la colle en plus elle ne travaille pas quand elle travaille, elle travaille dans l'informatique. Coucou, vous voyez le travail en plus d'activité, c'est l'agriculture l'industrie un petit peu tactile mais c'est majoritairement l'agriculture au niveau de en train de voir comment c'est ça sur un plan économique forcément. Nous on pense que au lieu d'aller lutter contre les droits et faire du militantisme. Nous on fait notre vocation aujourd'hui, c'est d'aller dans un autre sens en tout cas et de dire que c'est à travers l'autonomisation économique de la femme, c'est à travers cette autonomisation que la femme va s'émanciper et qu'elle va se développer donc il faut que les activités qu'elle a un job avec un vrai contrat de travail avec qu'elle soit inscrite à la CNSS sur Zelda la caricature. D'accord, quel que soit le statut au début qu'elle sont effectivement l'idée c'est de les tirer vers le haut et en fait juste pour rappel le oui mais on veut pas on va pas rester entre nous. On a réellement à tirer vers le haut les femmes qui ont vraiment besoin parce qu'on voit bien que au Maroc est-ce qu on est dans un monde de paradoxe il y a des femmes vous avez vous voyez qu'il y a des réussites éclatantes de femme brillante et d'un côté la masse la grande majorité de femmes qui sont dans une situation d'échec chronique. Donc il faut qu'ils aient une une reliance entre ces deux, c'est de monde de féministe, est-ce qu'on doit considérer que oui, c'est un mouvement qui n'est pas féministe qui est voilà pour un monde plus inclusive pour faire en sorte que les femmes, il comprit les deux populations défavorisées si je verrai si j'ai bien vu et lui votre âme, c'est bien ça. On va dire que nous on est très modéré par rapport à ça parce que l'objectif pour nous, c'est le développement socio-économique d'accord et encore une fois le nous et inclusif, le oui, c'est vraiment nous pour elle. On veut embarqué les hommes avec nous parce qu'on pense qu'ils ont vraiment un rôle à jouer. Il y en a certains qui sont déjà convaincu et on veut travailler avec l'objectif. C'est l'autonomisation de la femme marocain. Donc on n'est pas du tout dans les tendances mondiales. On voit le nez au féminin, c'est pas la tasse de thé de pour le développement socio-économique d'un autre pays y compris notamment la population cible si j'ai bien compris, c'est les populations femme défavorisé, c'est si je peux peut-être faire une définition rapide de ce que c'est que le mois prochain parce qu'on est une émanation en fait du Africa CEO forum pour les Preneur qui veulent faire du business en Afrique et donc l' application forme aujourd'hui toutes les grandes entreprises du continent fait partie d'un réseau plus large de dans l'objectif d'améliorer la représentativité des femmes dans les instances dirigeantes d'accord ici au Maroc, on a élargi cette vocation à ce qu'on veut vraiment s'inscrire dans le nouveau modèle de développement et on a des membres qui sont qui ont la valeur du gif. Bah viens de contribuer à servir leur pays réellement et donc on a élargi cette vocation à l'autonomisation économique de la femme marocaine en train de mettre en place tout un dispositif pour ça. Je peux vous dire si vous étiez restés à la limite, j'avais dire sur un segment périmètre de favoriser la représentativité des femmes dans les fonctions décisionnel, c'était moins compliqué moins complexe en mode me semble-t-il que de partir sur un linge et je vous adresser à toutes les femmes en fait, il comprit de saignement de grade et socialement défavorisés. On a une ADN de Guise bac et tu es vraiment tout tout les membres et on veut s'inscrire dans son nouveau modèle de développement et on s'est déjà comment parce qu'on a déjà un certain nombre. Demande qui en fait, on renseigner à ce qu'on a mis en place pour dire voilà, moi je peux mettre à disposition mes compétences en comptabilité mes compétences en finance mes compétences en marketing digital, vous savez qu'il y a des femmes qui sont dans mon rurales qui ne veulent qu'ils ne cherchent qu'à écouler leurs produits à la elle ne savent pas comment être accompagné, genre de que nous on peut on peut faire aussi en synergie avec l'existence des structures d'accompagnement parce que très souvent malheureusement dans notre pays la tendance à créer des choses nouvelles et à travailler de manière. Isolée les massifs ecarteur parce que évidemment on va pas aller voir chaque femme recenser ses besoins, on a des relais. Hier, on a signé un partenariat avec Open village qui est une association qui accompagne Eva moral, elle a déjà des projets concrets, elle a déjà des besoins qui sont concret par exemple justement le marketing digital la pompe à la fine la gestion projet d'accompagnement même de village et pas seulement une femme. On va bientôt signer avec l'autre con qui est en fait l'organisme qui s'occupe de développement social et solidaire l'autre est la ministre du Tourisme de l'artisanat et de l'économie sociale et solidaire justement pour apporter à toutes ces coopératives l'autre con aujourd'hui pilote coopérative et ont besoin de cette donc là, c'est un échange de savoir faire de transfert l'expertise pour partager Maxime d'expérience et c'est pour ça que pour lancer un appel. Entreprise partenaire de Villefranche et vous en parlerai tout à l'heure, il y en a plus de 5 endroits 60 aujourd'hui. Elles sont prêtes à mobiliser leurs propres salariés pour que ses salariés hommes ont faim d'ailleurs donne du temps de la compétence de la mise en réseau juste un appel pour mettre en réseau telle et telle partie prenante pour aider à l'autonomisation économique de la femme marocaine mettre en place une plate-forme digitale entre l'offre et la demande donc avec une application avec un effet multiplicateur avec toutes ces entreprises comme vous savez la charge du genre a été signé par là, c'est comme ça. Voilà des fois parfois, j'ai pas eu le temps c'est qu'après si c'était le cas, on fait une belle photo. Donc voilà et puis en fait derrière, il y a pas grand chose qui est dans la l'eau avec des sanctions typiquement, son objectif est d'améliorer la représentativité des femmes dans les instances dirigeantes mixité dans le recrutement équité dans la rémunération mixité dans les conseils d'administration et mixité dans les CODIR et les autres à de l'orientation notamment le management d'accord entreprise quand est cette charte, elle s'engage à avoir une trajectoire de progression sur 7 4, on a pas de toi. Donc de seuil, on n'a pas dit voilà, il faut qu'il est 40 % ou 50 % on laisse en fait la liberté aux entreprises de définir leur propre trajectoire mais c'est déjà inscrit dans cette intention dans le cadre de leur politique RSE Zahia. Et nous on va faire un suivi, on fait un suivi chaque année et puis dans l' application qui donne un prix de la meilleure entreprise donner mauvaise entreprise, c'est comme les mauvais payeur sur les délais de paiement par les instances décisionnelles, mais pas la parité de la mixité des patrons pour répondre à la question, est-ce que c'est engageant ce n'est pas aussi engageant qu'un quota en juin 11 juillet de 2021, l'année dernière, il y a eu un amendement de la loi sur la SA oui qui a instauré des quotas pour les sociétés de faisant appel public à l'épargne au bout de 3 ans à 24 ans, elle doit avoir 30 pourcents de diversité dans leurs conseils et au bout de 6 ans donc on va va tata doigt. 40 % Là, c'est plus engageant mais mais on t-il seulement les sociétés cotées. Voilà en tout cas est-ce que j'ai disposé aussi parce que c'était il y a 48 ans, il y a des gens avec Mehdi et vice-président de la session cette charte a été signé en votre présence en présence aussi de retail. Allô voilà est-ce que on travaille aussi de votre part de réflexion tête de faire la même chose auprès de l'administration et de la fonction publique. est-ce que quand j'ai vu les indicateurs je me suis dit voilà les femmes dans des fonctions et responsabilités dans la fonction publique c'est un 3 % à peine je me dis est-ce qu' il y a pas aussi un job aussi identique faire aussi auprès de l' essence et d'ailleurs donné l'exemple et ça permettrait peut-être à des employeurs d'être beaucoup plus motivé s'il était en première ligne quand même une une augmentation de la diversité même dans les milieux étatique pas suffisamment évidemment on est à 10 % il y a quelques on est arrivé aujourd'hui près de 25 % effectivement oui alors pour le moment c'est vrai que on s'attaque plus au monde de l'entreprise évidemment il va falloir ça te l'ai aussi au monde Avait même signé la charte du genre à ce moment-là, elle est toujours malgré le fait qu'elle soit devenu mis sur l'économie des finances aussi. C'est tout. C'est tout. Elle est complètement ligne avec notre notre trajectoire et notre vocation de bruit de réfléchir idée de mettre en place mais citation fiscale aussi pour pouvoir favoriser la diversité la parité égalité dans l'entreprise dans beaucoup de pays qu'ils ont fait ça intéressant complètement une vraie politique des pays qui qui sont dans sa trajectoire donc c'est quoi ça vous allez parler avec vous. Allez en parler avec elle. C'est quelque chose qui pourrait effectivement et merveilles bien sûr que tu pourrais fermer ta feuille qui demander d'accélérer le processus aussi chez le chez le décideur et l'employeur est le chef d'entreprise pour qui la respecte et beaucoup plus la diversité la parité tout à fait tout à fait et puis ça ça rentre de toute façon dans les objectifs de développement durable les femmes aujourd'hui. Vous pouvez même plus attiré des bailleurs de fonds. Vous n'êtes pas dans cette politique de développement durable et dans le développement durable est important. Il adresse un certain nombre d'objectifs et ça dire que en fait on ne respecte pas ce qu'on a qu'on a pris en fait qui devient problématique aujourd'hui sur le fait de la dernière année s'est engagé sur beaucoup de choses et au final, on a pas beaucoup travaillé et qu'on se rencontre aujourd'hui que fais-tu sur les classements internationaux les écarts. Est-ce que moment il est pas temps aujourd'hui de se réveiller de faire ce qu'on dit le dire qu'on fait on est vraiment con sidéré par des pays pionnier dans le développement durable et c'est vrai que sur cet aspect gens on a encore du chemin à parcourir et nous il faut si justement c'est notre c'est ce qu'on veut faire tous les jours la dernière avec le Commissariat au Plan plus de femmes intégré dans le monde du travail et dans le monde économique pays ne pourrai pas franchir de nouveau palier de croissance économique et de développement hosta véritable enjeu vous et vous nous il fonctionne les pleinement inscris dans le nouveau modèle de développement et quand est-ce que tout ça va être augmenté dans le cadre des politiques publiques, est-ce que il y a un petit peu ce rôle aussi de poil à gratter pour que attirer l'attention de ceux qui sont aux responsabilités pour parler de Siam. Clairement de pousser parce que Emmanuel toi de le dire il dit que le développement pour le développement socio-économique d'un pays l'éducation de la femme et l'avancement du statut de la femme très important pourquoi parce que c'est elle qui est quand même l'un des piliers de la famille et donc c'est elle qui transmet le savoir aux enfants et donc plus son statut et son éducation va se lever et plus le pouvoir transmettre aux enfants et le développement socio-économique et en même temps, il m'a dit que et qu'il est une catastrophe. Mais c'est qui sont féministe jusqu'au bout des ongles. En fait, c'est une catastrophe, il a dit sur un ton provocateur et a beaucoup de mouvement féministe qui s'est qui s'est soulevée en France et qui lui en veux beaucoup mais considère que le néo-féminisme est une catastrophe pour les classes populaires. Alors non, on n'est pas du tout dans cette mouvance donné au féminin qui l'appelle le féminisme petit-bourgeois cynisme antagonistes qui diaboliser, on n'est pas du tout dans cette mouvance au contraire. Nous on veut embarquer avec nous les hommes parce qu'on a encore une fois, on a besoin et puis on est loin du contexte français. Effectivement, il y a quand même une classe populaire qui est très importante. Nous nous-même, on veut travailler sur l'autonomisation économie de la femme marocaine avec les hommes en mobilisant les salariés homme et femme pour une contribution sociale finalement pas du tout dans dans cette mouvance la La mélanger les est-ce que le pénis de chez nous il y a des personnes qui voit des féministes. En fait, ils comprennent pas trop beaucoup de choses qui se passent nous la seule chose, c'est que notre choix à nous, c'est un choix vraiment assumer d'aller dans le monde économique et encore une fois on veut pas du tout diaboliser les hommes contraire d'ailleurs. On a fait un groupe pour valider un concept. On voulait mettre en arrêt qui est le sponsorship, je pourrais vous en parler avec un focus group diversifié parce que dans les décideurs économiques aujourd'hui, il y a plus de représentant masculin que féminin donc voilà et d'ailleurs, on est en train de mettre en place un pool de ce qu'on sort avec. Parce que ça veut dire que oui Forchies par exemple avec sa tête la même si vous lisez ce réseau peut porter aussi, on peut se retrouver au côté de féministe qui porte des le débat public sur l'héritage sur l'égalité, est-ce que c'est des choses aussi qui peuvent avoir un lien aussi une résonance économique est-ce que c'est des choses sur le sur lesquels vous seriez disposez-vous à vous engager héritage, c'est une question sociaux économique économique et donc du coup on pourrait participer au débat pourquoi parce qu'aujourd'hui d'héritage c'est une franchement c'est une violence économique et psychologique. En tout cas, c'est comme ça que le vive les femmes parce que petite fille déjà, elle grandit avec le fait que avec l'idée que elles ne valent que la moitié de ce que tu vois. Non, je sais pas si il y a ce qu'on appelle le taxi qui est le fait que quand on a une famille, vous avez que des sœur il y a pas de frère et ben. Comment du décès des parents vous avez vous avez besoin d'un héritier masculin de mal pour pouvoir irrité et donc qu'est-ce qui se passe à ce moment-là, il y a des oncles des cousins pour faire les comptes dans l'inconscient collectif ne peux pas donc c'est très fort et et forcément il y a une conséquence et un impact de cette mentalité de ce conditionnement sur toutes les autres faire donc c'est complexe et le passé c'est typiquement c'est quelque chose qui n'existe plus aujourd'hui en Tunisie en Turquie, ils ont complètement laïcisé en face l'héritage pour qu'il faudrait adresse demain, il y a en tout cas, il y a de plus en plus de personnes et de rénovation des nouvelles générations. Génération de réforme sur le coup de la famille voilà donc je sais pas si la question de l'héritage sera abordé parce qu'en 2000 lorsque les premières réflexions avant que la réforme du code de la famille en 2004 pas eu le débat sur la étage en tout cas sur l'égalité ou un petit peu comment il pourrait y avoir des ajustements qu'ils soient portés peut-être que la prochaine prochaine réforme de la maison. Voilà, c'est important pour moi que nouvelle génération de réforme sur de la famille mais pas du Coran pour ça que je propose une interprétation sociale dans la salle on a une coresponsabilité entre homme et femme donc le contact du 7e ça tu ne peux plus appliquer ici alors ce que vous dites sur le code de la famille bien sûr, il faudrait une réforme et et et je salue d'ailleurs le. Contraction du CES oui debout temps de poser la question parce que c'est un peu plus en plus est-ce que c'est un sujet l'héritage l'Égalité Paris t es qui tu es qui pourrait faire l'objet de débats porté par une fourchette avec ses avec ses femmes urbaines et rurales alors pour le moment en fait, on a déjà beaucoup de chantier et on peut pas se démultiplier pour le moment. Je dis donc on a déjà pas mal de combat. Donc on peut pas se disperser. On est prête à a participé à des débats. Mais de à investir ce champ peut-être pas pour le moment mais il se trouve qu'il y a d'autres choses qui arrivent dans laquelle il y a d'autres interventions, je peux pas vous en parler aujourd'hui. Intervention ou qui qui vont être créé avec plusieurs parties prenantes nous on pourra intervenir sur notre part du genre sur la partie socio-économique et on pourra également une voix sur la tête ramener dans les prochains jours les prochaines semaines à devoir vous positionner vous en tant que président du réseau ils font chier sur des vrais sujets qui vont émerger certainement dans les prochains mois mais est-ce que vous prendrez position sur le monde économique voilà, on peut pas prendre connaissance et il y a beaucoup d'associations qui traite déjà du code de la famille dans un salon de voilà toutes les dispositions de la famille du fait qu'il faut leurs efforts mais il faut l'amener comment il faut l'amener, il faut trouver des consensus. Il y aura peut-être des 27 et des visions du monde qui sont en diamètre allemand poser si je reprends à l'économie, il faut trouver un consensus. Ouais. Non mais chacun peut faire sa part de dire à son niveau 6 essentiellement sur les billets du genre la campagne, c'est quelque chose de tout à fait, c'est vraiment important dans le cadeau, ils font chier avec la commission évadés confiance. Donc tu es des femmes de cette commission ce qu'on a certainement le commission. La Commission avait des consciences qu'à porter cette ses capsules, on a 3 capsules dont le la première traite du syndrome de l'imposteur l'autre sur le biais de la maternité et Didier c'est que ce soit traité sur un ton drôle et léger mais pour traiter des sujets très sérieux. Participe aussi à faire progresser les mentalités en fait, c'est quel type de population raconte quoi après parce que sinon ce serait pas une banque autour de la sur la sur la génoise au chocolat psychologiquement mentalement. C'était des croyances qui sont juste incroyable et conditionnement et en même temps, il y a des femmes aussi. Ok il y a pas que c'est pas que des hommes qui ont manifesté leur mécontentement sur les réseaux sociaux avec une certaine violence mais aussi des femmes qui ont considéré que effectivement que c' est ce packaging ce marketing été déplacé une activité qui va te complaire dans voilà, tu attendes d'avoir son leur cadeau d'accord. On en fait un cadeau le 8 mars c'est pas ça le fait pas je sais pas c'est pas une Saint-Valentin vraiment le 8 mars a été instrumentalisée et ça devient une opération marketing alors que ça ne sais pas c'est la Journée internationale des droits des femmes et l'objectif, c'est d'interpeller. à faire progresser le débat d'avoir d'avoir des droits comme cadeau objectifs fixés par les objectifs chiffrés quantifier dater avec un cure-dent le l'espace-temps ou pas des objectifs chiffrés au niveau de la charte du gens d'ici la fin de l'année mais je pense qu'on y sera sans aucun problème parce que véritable émulation alors on a des en termes de nombre de membres et en même temps on ne peut pas grossir trop vite parce qu'on est franchement les membres aujourd'hui sont sont formidables et on veut garder d'abord on veut grandir petit à petit et gare de noyau dur donc je voudrais pas parler d'objectifs chiffrés en termes de demande même si on reçoit beaucoup de demandes voilà après il y a également toute la partie autonomisation comme la femme marocaine combien Pour pouvoir aider aussi, on a un certain nombre d'objectifs aujourd'hui. Je peux pas vraiment vous parce que on a pas tout à fait valider avec le bureau des objectifs en termes sur toutes les vocations, c'est plutôt mettre le paquet sur sur sur le rural 50-50 soprano aujourd'hui l'autre colle à la signature avec votre commencé les coopératives y en a beaucoup qui sont dans l'eau, il y en a d'autres qui sont partis. Il y a aussi on est en contact. C'est quand même 50 % de la population féminine. Non mais je pense également entre elles sont différentes mais celui qui sont en plus à la marge a priori c'est plutôt dans le monde urbain. Ces choses en parallèle d'un dispositif d'accompagnement pour accompagner les nouvelles générations de femmes, on a un certain nombre de commission. On a une commission. On a passport chip et on a une commission qui s'appelle la commission sororité, la commission sororité a s'occupe d'abord de prendre en charge développement personnel et professionnel des femmes nombre parce que c'est vraiment que nous-même, on se remettre en question tous les jours progresser et le cas de la de se remettre en question quotidiennement tous les jours le certitude tout à fait, je suis dans un une un parcours, on va dire dans un chemin spirituel quotidien et dans un chemin de progrès quotidien, je matin et soir et pour moi c'est c'est vraiment important d'être dans ce chemin. Du coup il est pas c'est pas le fruit du hasard. L'ancien bon je vais devoir et bascule en tout cas l'engagement dans tout ce qui touche à l'homme toucher la vie l'homme avec un grand H, c'est quoi c'est c'est la mer qui se découvre qui se découvre qui voilà après les années et moi c'est que moi je n'ai jamais vraiment souffert. En tout cas de cette de tout ce dont ton parle aujourd'hui, la représentativité des femmes, j'ai été dans un comité exécutif a 27 ans donc j'ai pas vraiment moi-même souffert de ça mais je vois bien que il est en grand temps de ne plus être à propos de soi, mais à propos des autres et on voit bien que on est dans un monde de paradoxe il y a énormément de femmes qui ont dans l'accompagnement et c'est plus ça qui aujourd'hui voilà qui est pleinement engagé dans le réseau d'avoir des résultats. 300 pourcents dans une logique pragmatique opérationnelle de développement socio-économique dans une logique encore une fois modéré et de mobilisation de tous la diversité, c'est un levier de performance, c'est pas donc en tout cas oui parce que vous avez lancé votre mouvement si j'avais dire Maroc si on va descendre le lancement officiel, effectivement, il y a eu le jeudi 16 décembre 2021, ça a été le lancement officiel mais on a travaillé pendant 3 ans a déjà à consolider le réseau à mettre en place les missions à travailler surtout tout ce dont je viens de vous parler, ça c'est fait déjà avant et le lancement officiel, on est sorti du bois, on va dire en décembre donc projet à projet à court. sur le compte en 2022 on est déjà mars il y a des choses qui vont sortir du site il y a la charte du genre qui va être signé par l'entreprise on est déjà en contact on a préparé le terrain évidemment il y a beaucoup de choses et nous vraiment notre objectif encore une fois c'est que cet ascenseur social et pour ça il y a beaucoup beaucoup de choses en même temps il y a à la fois on va dire les questions prends ça à manteau noir y a les quotas mais il y a également un engagement volontaire des patrons il y a des le levier organisationnel dans les entreprises ça aussi on essaie de pousser pour que dans les entreprises piscine l'achat également des le vieux organisationnel comme la ménage ton travail pour les jeunes mamans comme il y a un certain nombre de un dispositif d'accompagnement et de soutien pour ces femmes-là il y a le front C'est très important, tu peux m'en parler encore 2 minutes. C'est ça c'est important parce que les femmes dirigeantes et ensuite il y aura un effet de ruissellement sur le bas de la pyramide aussi, il y a un qui est sortie aux États-Unis belle OK et qui dit que finalement les femmes sont 3 fois plus motore que les hommes mets deux fois moins pour cerise et