Matin TV

L'Info en Face Spécial Femmes avec Rajaa Aghzadi


Start : 0
Le monde célèbre la journée internationale des droits de la femme, L'Info en Face aussi. A cette occasion, nous consacrons cette semaine aux débats avec et autour des femmes. Le premier débat à suivre aujourd'hui avec Raja Aghzadi, Chirurgienne praticienne, présidente de l’Association marocaine “Cœur des femmes” et membre de la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement.

Transcription automatique :

Première fois mes premières engagé qui qui démarre cette semaine en face donc je remercie d'avoir accepté mon invitation et je rappelle le professeur de médecine à chirurgie cancérologique de la commission de nouveaux modèles de développement également président de l'association coeur de femme association qui a été créée en 2000 en est est démarré avec vous sur ce qu' il y a pas de parti pris quand on est un homme ou une femme en tout cas invité dans cette émission de débat sur l'actualité actualités qui malheureusement est dominé par la guerre en Ukraine dans une idée quand on est comme vous une citoyenne une citoyen engagé, est-ce qu'on a un avis là-dessus rapport ce qui se passe. à quelques milliers de kilomètres de chez nous de faire couler du sang je trouve 21e siècle La fille c'est un gâchis dans les répercussions va être énorme que ça soit sur sur les morts que ça soit sur ce qui va rester comme blessé et sur tout ce qui est sociaux économiques et on le voit dès aujourd'hui. On voit le baril de pétrole mais ce qu'il en est donc les répercussions vont être très fort, il y a tellement de y a tellement de danger qui nous guette qu'on a pas besoin de gars en ce moment mais vous savez un médecin, il se bat pour la vie et la guerre, elle fait elle enlève hotplay. Donc voilà, c'est regrettable mais je crois en la diplomatie, je crois à la communication, il est toujours pas trop tard de le faire l'histoire dans cette région du monde les méandres de dans cette région, il faut les connaître et il a la communication la diplomatie j'espère. Arrêtera aujourd'hui a priori ça fait plus de 10 jours que c' est que se confirmer a démarré est la solution diplomatique. Elle est difficile à trouver limite, ça te expert quand il va falloir que ça va être difficile de trouver une de trouver une issue en tout cas diplomatique pour le moment, il y a un moment il faut que ça s'arrête, il faut que ça fait un moment même si elle a la CAN que c'est que ce soit éventuellement conflits ont confirmé qui qui dure et qui s'enlise. Je pense que il y a des médiateurs, il faut des médiateurs encore plus fort pour pour avoir une l'écoute des deux parties et trouver un compromis une solution qui arrange les deux parties 3 mission qui était trouvée par le par l'État dans notre pays de Maroc le rapatrier massivement les Marocains qui sont qui qui résidez ou qui réside en tout cas en Ukraine température la bâtiment la protection de nos concitoyens là-bas et c'est c'est la sagesse qui qui a été prise par la décision. D'être hors de décision de à ce niveau-là 18000 j'ai entendu ce chiffre et qui sont rapatriés vers le MI sur l'enseignement supérieur, ça va pas être une mince affaire mais c'est on est on est dans l'obligation de les de les mettre dans le circuit pour qu'ils perdent pas leurs années de d'études confirmer parce que c'est pour tout le monde en fait qu'un te confirmer qui intervient après 2 ans de pandémie et pouvoir enfin avoir la liberté puis. Ensemble, on se développe et qu'il y a une équité dans ce monde cette guerre un peu bouscule et j'espère que elle s'arrêtera rapidement c'est la vie mars, est-ce que c'est on est à la veille du 8 mars Journée internationale des droits des fans dans un contexte de l'an dernier, c'est un contexte covit et c'est le contact plutôt sous sous la je veux dire avec la marqué par le parce que confirmer en Ukraine pour vous invite mars et celui mars qu'est-ce qui présente le 8 mars est une journée une journée de fête pour beaucoup de femmes pour toutes les femmes dans le monde, c'est une journée internationale mais c'est une journée qui va donner de l'énergie aux femmes aiment beau mon cœur, mais c'est aussi une journée des hommages, c'est c'est la journée. On rend hommage aux femmes et surtout celle. Qui se bat pour pour faire progresser les fausses pour pour améliorer leur quotidien je pense surtout à la femme rurale et qui qui se bat pour améliorer son son le quotidien de dessiant de ses enfants et bien sur la femme qui se bat aussi pour faire progresser les choses dans le pays en même temps, c'est pas que la journée de faite ni des hommages mais c'est aussi la journée des bilans on doit faire son bilan on voit chacune avancer sur la vidéo sur la reculer et quels sont les efforts à faire encore qu'est-ce qu'il faut renforcer qu'est-ce qu'il faut évaluer les fausses personnellement et en globalité pour pouvoir faire avancer les choses que j'ai le sentiment que que la femme chez nous à la elle est quoi la progresser en matière de statut de conditions de vie ces dernières parce que l'année l'année écoulée. Mars 2021 est-ce qu'elle a stagné est-ce qu'elle a régressé mais bon beaucoup de choses ont progressé ont évolué mais il faut encore beaucoup de choses, il faut que la femme marocaine sur lovoo, elle est plus autonome aujourd'hui le premier d'évaluation, c'est l'autonomie le premier économique et donc tout le monde, n'évolue pas même rythme et alors la femme c'est plusieurs visages plusieurs angles. C'est pour ça que je dis il y a encore des choses à faire. Il y a encore une bataille à pour cette parité surtout la parité économique parce que aujourd'hui c'est un monde économique, c'est un monde qui qu'ils les réparent l'économie. Donc quand on voit que aujourd'hui 20 % des femmes sont à la tête de l'art de la famille et c'est elle qui est quand on voit pas le même taux au niveau des chaînes entreprise femme autant on regarde la population est le chef de famille ou la chef de famille du dos mais il y a pas 20 pourcents de covit vide il a mis à genoux les choses ont d'ailleurs une des recommandations c'est d'aller jusqu'à 45 % de chef d'entreprise de femme est donc cette parité en matière de travail en matière d'écologie avec la vision que l'homme a de la femme que la société a de la femme énormément bouger et en fait en tout cas ça on a du mal à faire bouger les consciences on arrive pas à un peu à décoller de deux ça y est avoir la femme comme l'égal de l'homme vous savez on est on est formé de la même manière on a un décès des cellules nerveuses les quotients intellectuels sont les mêmes mais on arrive pas à un peu avoir la femme comme veux dirigeante comme comme qui apporte qui permet de développer qui permet décidé qui permet on arrive pas à en un petit peu du mal quand même du mal à admettre pour pour l'Egalité des femmes pour l'épanouissement des femmes aujourd'hui c'est se dit par tous les chiffres sont quand on a cette parité quand on a fait c'était pas glissement de la femme qui noyau de la fête de la femme il faut pas l'oublier avais dit que si on derrière et les noyaux de la société bah on a un développement du pays de Paris 2022 il a été placé parle L'Organisation des Nations gynephilia chaque chacun une thématique la thématique 2022 c'est l'égalité aujourd'hui pour un avenir durable, est-ce que à matière de parité d'égalité dans un secteur que vous connaissez très bien elle a dit que le secteur de la santé, est-ce qu' il y a aussi des formes de discrimination à l'égard des femmes se dira qu'on l'a beaucoup plus de médecins beaucoup plus de chef de service de toilette, est-ce que c'est une fonction en tout cas les fonctions de responsabilité décisionnel est-ce qu'ils sont beaucoup plus occupée par exemple que par des femmes de question à part et le secteur ça me fait sourire parce que justement c'est le secteur il y a le plus de femmes donc c'est le secteur prometteur infirmière infirmière infirmière plus de médecin femme quand on vous allez à la fac ou départ il y a quelque chose comme 68 % de d'étudiante fille donc ça promet pour la pour la fonction, ça promet peut-être que à un avenir proche. Montre à soigner par des femmes je plaisante mais c'est disant que c'est c'est un secteur la femme à trouve sa place ou la femme porte à part maintenant, vous avez parlé de décision à la tête des responsabilités d'hôpitaux d'organisme, est-ce que c'est c'est c'est c'est la femme qui est la femme et la deux deux fonctions quand même bien la fonction de personnel et l'éducation des enfants, c'est pas rien. C'est pas rien si on veut avoir une société équilibrée et avoir des générations futures qui qui qui qui sont qui sont l'avenir du pays donc il y a cette responsabilité qui qui qui repose sur les épaules de la femme. La responsabilité professionnelle est-ce que la femme ne va pas jusqu'au bout peut-être que épis à Bron certains phrase certains phrase et n'oublions pas une chose c'est que la femme est très perfectionniste. Alors tu t'es l'avance. Il faut que ça soit parfait pour pouvoir avancer peut-être que c'est un élément qui qui qui lui permet de la soirée les choses doucement et progressivement en tout cas beaucoup plus de d'étudiants en médecine femmes des filles et ça c'est mon oncle que les garçons même temps la réalité sur le test sur les terrains au niveau du secteur de la santé des postes à responsabilités les fonctions décisionnel, c'est sûr beaucoup plus occupée par les hommes, ça te paraît paradoxal et contradictoire hier, il faudrait une autre copine aussi. Oui juste avant de passer une autre question. Moi, je voudrais quand même parce que la femme c'est c'est la sœur la mer la la fille et donc lui moi je voudrais par votre tribune si vous permettez rendre hommage aux femmes malade contre les maladies graves et à qui je souhaite soins et grise. Voilà, il faut jamais l'oublier même si c'est la laver du 8 mars souhaiter aussi rendre hommage aux hommes de la société et surtout aux hommes qui a qui ont cette vision de d'équilibre sociétale et de parité homme-femme avant de passer sur la réforme du secteur de la santé que j'appelle la commission nouveau modèle développement dont vous avez plancher aussi aux côtés de chimie sur tous tout le secteur la santé dans quand il pète, il est très fort mais qu'est-ce qui peut être mis en place comme outil instrument pour pour avoir un modèle. Modèle sanitaire qui soit équilibré aussi juste et bien réparti ses véritables enjeux juste pas par rapport au au 8 mars, il y en a qui appelle as des nouvelles générations de réforme. Par exemple de la famille pour proposition d'un petit peu la la femme aussi, est-ce que vous conservez vous que l'outil l'instrument juridique politique au sens noble du terme est le seul outil le 16 tu mens qui pourrait permettre début, c'est une nouvelle une nouvelle à Plesder en tout cas sur concernant la femme et ils sont statuts, c'est important tout ce qui est juridique mais certainement, il va falloir revoir certaines choses surtout les zones d'ombre les zones d'ombre. Oui, on arrive pas à trop on peut on peut ne pas trop comprendre ce qui est dit sur la loi la CDC, il faudrait peut-être toi l'été c'est 6 lois pour qu'ils soient claires pour que tout le monde soit dans dans dans dans l'épanouissement, elle développement philosophie égalité homme-femme. Depuis le foyer que que l'homme ait les mêmes tâches de foyer pour que la femme puisse se libérer aussi. Il progressait dans sa carrière l'Égalité à ce niveau l'égalité au niveau du travail, c'est la même production. C'est la même intelligente la génération aussi, j'ai vraiment et aujourd'hui quand on dit 20 pourcents des femmes sont à la tête de famille et même dans les des postes de décision qui est pas et que qu'on soit dans un méritocratie qu'on fasse pas attention homme femme mais dans la méritocratie donc ça passe ça passe par la loi mais pas que par la loi prise de conscience individuelle. Une tolérance une prise de prise de conscience et du travail la base c'est l'engagement je le rappelais membres de la commission spéciale nouveau développement de recommandation sur dans différents secteurs de économique et autres y compris. Celui de la santé, c'est ses recommandations sont tombés en plein en train de situation pandémique plein covit secteur de la santé déjà est-ce que pour vous est-ce que je rappelle bientôt professeur de médecine chirurgie cancérologie qu' est-ce que quelle est la situation aujourd'hui, ça veut dire sanitaire non conduis et je sais que j'ai effectué. On dit qu'on allait plus en situation pandémique mais on est toujours un petit peu. On n'est plus en situation épidémique Iman les toujours aussi encore un peu donc parce qu'elle est dans l'esprit des de nos concitoyens, on peut revenir au stade de foot, on les a vu qu'ils sont bondés même temps, il y a certains établissements qui demandait pas de vaccino. Voilà, on est pas trop con. Je crois que c'est un virus et j'espère que il va disparaître à jamais de nos vies. Je suis pas la personne la plus apte pour pour vous parler de la situation épidémiologique. Mais bon, je pense que le covit de par sa nature c'est sa vie, il s'est épuisé, il est en train de s'épuiser de se terminer si on peut dire il y a des signaux vers ça a été annoncé officiellement son on va dire qu'ils sont ouverts mais il faut rester on a une immunité collective qui s'efface. à part les vaccins soit par la maladie elle-même mais mais je pense qu'il faut rester vigilant d'abord le virus de sa nature et il est traître donc il peut muter il se calmer un moment qui muté et ressurgir d'une autre manière ça s'est connu pour le virus c'est pas une levée de toutes les restrictions sanitaires plus vite on sait jamais ça peut revenir je pense qu'il faut partir il faut rester vigilant si il va falloir tout de suite il faut rester vigilant il faut garder quand même c'est barrière de distance les barrières de protection des barrières de protection il faut faire une course dans la rue je pense que il y a vraiment plus besoin par contre Dans une salle il y a plusieurs personnes en réunion, je pense que par acquis de conscience ce qu'on sait pas trop ce qui se passe avec ce virus. Donc autant avoir des une protection, je pense que en dehors du covit, il y a ces changements climatiques qui qui qui nous guette et c'est pas ça, c'est pas impossible. C'est pas impossible que d'autres virus réapparaître au fait, c'est c'est fonte de glacier qui vont faire émerger des virus et donner des maladies insoupçonnable. Donc il faut rester vigilant peut-être que c'est un mode de vie qui est en train de s'installer à on l'a vu, je l'ai vu dans les aéroports, il y a une dizaine d'années une quinzaine d'années les gens de d'Asie. On les voyait toujours avec des masques et on comprenait pas trop c'était une culture qui est déjà. Aller chez eux peut-être qu'on va falloir y arriver chez nous, c'est quoi la distance entre la protection passe quand on est dans un lieu public pour protéger l'autre c'est pas une crise, il faut jamais la gaspiller, il faut apprendre et je crois si on veut les deux grandes leçons que je verrai par rapport à à la santé, c'est c'est quand même le système de santé qui a fait le covit à Amy annuler toutes les défaillances de ce site toutes les toutes les toutes les tous les dysfonctionnements et donc je pense que la la leçon et tu fais tes prises aujourd'hui deux santé obligatoire. et urgente, est-ce que a priori il a pas démarré ce qui a été fait de revoir à la hausse de revoir la hausse le salaire des médecins du secteur public, c'était il y a 2 jours de 3 jours donc augmentation des salaires du des des médecins du public, est-ce que ça ça rentre dans le cas de la réforme du secteur la santé sur le jour du système de santé, c'est un cadre d'ensemble multifactorielle, on peut on peut disséquer ça si vous voulez mais ça c'est un point parmi d'autres peut-être augmenter le salaire de pour tout. On est tous impatients, on veut tout avoir tout de suite et est partout surtout les secteurs c'est pas c'est pas c'est pas évident. C'est pas possible qu'un pays ne peut faire des réformes sur tous les secteurs et partout et pour tout le monde et satisfaire ses énormes que ça soit financièrement que ça soit organisationnelle et tout et bah dessus, il y a des professionnels de santé des confrères dès qu'on sera moi qui considère que la réforme du secteur de la santé, je rappellerai travaille beaucoup là-dessus au niveau de l'étang de la commission nouveau modèle de développement. Et au niveau des recommandations quand a été fait dans ce secteur la qui considère que c'est pas n'augmentent un le le budget limité à la santé augmentant les salaires des médecins du public à réformer hacker qu'en fait tu le sais que c'est pas forcément le point d'entrée de la réforme. Après c'est pas après si tu as des bas accueillant voix voix être performant avant être vont pouvoir donner l'accès à tout le monde et dans les quitter dans la qualité et non c'est pas ça même la motivation la performance des professionnels de santé par la rémunération mais passe aussi par leur statut qui qui est obligé de voir un petit peu. C'est ce qui se fait en ce moment le statut du médecin qui lui travaille 24 sur 24, il doit être disponible 24/24. Ne peux pas avoir un statut de fonctionnaire donc il va falloir voir les choses soient performant et donne ce qu'il a de mieux. Donc si vous dîtes il faut pas faire un focus aussi que sur l'augmentation des dons qui a été attribué à partir de je le rappel du 1er janvier 2023 à part entre 3500 et 4 million par mois pour les médecins du du secteur public, c'est pas mal mais c'est pas suffisant pas mal mais c'est pas sûr, il est 4h donc à partir du 1er janvier 2023 même si effectivement c'est pas le point vocale de la réforme du secteur dit il faut avoir une vision d'ensemble sur cette mission qui a été qui a été prise augmenter les salaires des des médecins, est-ce que vous considérez que la motivation c'est de freiner aussi la fuite des compétences. Les des médecins parce qu'il y a nécessité de valoriser leur métier de voilà et de faire en sorte qu'ils soient payés de soins mais en même temps est-ce que c'est pour vous est-ce que c'est fait pour freiner le l'exportation de ses compétences en matière de santé à l'étranger. Et je vois que les choses avancent. Savais le lancement de la couverture sanitaire universelle par sa majesté qui a été fait même avant avant la fin de montre avant c'était je pense à rien si je me trompe pas donc déjà c'est un signal très fort pour le citoyen, c'est-à-dire qu'on va protéger les citoyens qu'on va diminuer les dépenses le fameux Pocket qui est deux de plus de 60 % et qu'on souhaite le recommander tout à fait, il a il a été recommandée qui qui soit plus bas que les 30 pourcents donc c'est cool. Tu vas emmener un souffle va pouvoir en une paix sociale, il va falloir qu'on reprenne confiance au système de santé, il va falloir restructurer tout le système qu'est-ce que la santé c'est quoi la santé c'est quoi la santé c'est trois grosses composantes ici, je peux me permettre la métaphore, c'est un contenant et contenu et Des des des maladies maladies contenant c'est les hôpitaux tout ce qui est la science, elle évolue d'une manière incroyable. Vous savez que la science et la technologie évolue chaque 3h que vous acheter un appareil 3 heures plus tard, il peut être qu'elle duc donc il y a des efforts à faire et puis le le contenant et le contenu, c'est-à-dire les personnels de santé, c'est tout ces ressources humaines, c'est le pilier de du système de santé ces deux qui travaillent c'est la cheville ouvrière et donc il va falloir et les écouter, on les a beaucoup écouté et il voir leurs doléances et voir les épines les les les points qui ne laisse pas lire ce personnel de santé, je me souviens de ça donc avant qu'il devienne Nice en charge de l'éducation sur l'augmentation de Engagement de campagne d'un parti politique en l'occurrence donc sur l'augmentation des salaires des médecins, ils étaient par contre sauf qu'il a il avait il avait il avait il avait fait sa déclaration. Je voulais évoquer ce mot de performance conditionné une valorisation salariale du médecin du personnel de soins est conditionné par plus de productivité et ne meilleure rentabilité ok tu te débats philosophiques là-dessus au sein même de la profession le personnel de santé ne doit pas être soumis à un espèce de voilà de temps d'actes chirurgicaux. Et beh j'ai tant de prime à la fin du mois ou à la fin de l'année. Voilà parce qu'on va nous on n'est pas là, on voit pas on vend pas des tomates et les et les concombres donc est-ce que je peux il y a des bas dessus, il y a toujours des petites collatéral qu'on peut discuter mais vous avez un médecin, il est quand même. Responsabilité de la vie donc quand quand vous lui confier cette responsabilité il va la faire maintenant il faut un certain épanouissement une certaine sécurité un certain bien-être pour accomplir cette tâche dans de bonnes conditions et dans la sécurité voilà maintenant si on discute, je vais en faire trop pour 7 personnes. Je pense d'abord cette couverture sanitaire, elle va emmener 2 million de personnes si j'ose dire sur le marché pour qu'il y aura du boulot pour tout le monde, il va falloir qu'on soit bien organisé bien dans sa peau pour pouvoir donner les meilleurs soins pour 22 million de personnes qui vont arriver entre guillemets sur le sur le marché parce qu'ils vont ils vont jouir d'une couverture médicale, mais en même temps effectivement, il y aura. Il y aura des besoins qui vont émerger et tu vois de plus en plus croissant et un temps et en même temps, on est en déficit croissants et structurelle de profession de santé pour les infirmiers que dès que des médecins je parle. Je parle même pas les spécialités comme la bouteille comment on va arriver effectivement de côté à généraliser 22 million de personnes à une une couverture couverture sociale médical et en même temps passer une pénurie de droit de mettre sur la table. Je disais il y a les hôpitaux les infrastructures reviendra sur cette pénurie parce que il faut que tu as lizée, il y a des endroits il y a plusieurs médecins qui ça c'est important deuxième chose, il y a des endroits il y a et sur charges de personnel et d'autres il y a un désert donc il va falloir équilibrer et pour aller dans dans ce désert. Citation pour aller dans des endroits enclavé du pays bah il faut des invitations je ne peux pas envoyer un jeune médecin comme ça et lui dire va trouver une maison tu vas allongé va te faire ta ta soupe. Fais un effort un effort important sur ton situation des fous les finances publiques sont extrêmement tendu augmenter les salaires, est-ce que demain ce qu'on a vu ces dernières années il y avait des médecins qui refusait d'aller exercer dans des endroits reculés est plutôt vouloir rester dans l'accès Casa Rabat est-ce qu' est-ce que demain nous aurons plus droit entre guillemets de refuser une mutation dans une dans le monde rural ou en tout cas une une région que j'avais son serment d'Hippocrate d'abord. Il est il est responsable et il a le droit et l'obligation de soigner partout. Et c'est un devoir c'est un devoir donc c'est juste juste un problème de régulation et un problème. De communication des fois de communication et de performance qu'on peut avoir spontanément automatiquement que la personne se sente en bien-être crois que les résultats arrive tout seul sans qu'on ait une baguette en train de dire oui, il faut que tu es sans calculer les chiffres tout ça que les gens donnent le médecin a une responsabilité qu'il assume, il a une une une une sagesse en lui une responsabilité de son métier. Donc je continue mon idée de les ressources. Humaines est un élément important sur lequel d'abord. Je me bats deux ou trois foncièrement c'est la prévention alors on a dit les infrastructures les hôpitaux les ressources humaines. Mais en allemand puisque on est en pénurie, on est en difficulté puis ce qu'on veut c'est trop fond, il va falloir. Ce système de santé quand vous avez une une digue de problème qui arrive, il faudrait un petit peu les stopper en allemand et la la prévention, j'y crois énormément, c'est qui va nous permettre de 10 minutes jusqu'à 30 % des maladies jusqu'à 40 % des dépenses moins de pression sur ce système de santé, qu'est-ce que j'entendais pas de la prévention la prévention et ça c'est un pilier fondamentale. On ne le pal pas assez, on a pas falloir mettre une politique de la prévention dans le pays, c'est celle qui va soulager notre système une prévention ce qu'on appelle communément la prévention primaire à prévention secondaire, il y a la tertiaire la quoi. Je vais pas en parler mais la primaire c'est celle de mettre une culture G le citoyen de d'une vie saine quand vous mangez mieux quand vous vous faites votre sport quand vous et compris, vous êtes un comportement correct sur les routes donc. Moins de d'accident c'est combien des accidents nous console en dehors des morts qu'on des pleurs mes 16 milliards de dirhams, on peut économiser quand le tabac l'alcool tout ça une meilleure un meilleur style de vie meilleure pas par à-coups papa juste phénomène de mais que ça soit compliqué que le citoyen de Vienne qu'il acquiert cette cette culture de devis scène savez ce qu'on ce qu'on voit ce qu'on va annuler comme possibilité de maladie qui arrive hypertension le diable et je suis dans les cancer le cancer. C'est c'est une vie saine en allemand quand on donc on va beaucoup beaucoup économiser la prévention secondaire qui est celle de dépistage à partir d'un certain moment de la vie, c'est le Stage est nécessaire pour que au même si on devait trouver une maladie, on va pouvoir la garder le plus et le moins sur la chirurgie pour ce qu' il y a nécessité, c'est parce que ça fait partie des recommandations de la commission du développement et de digitaliser mais en fait, il vous covit à Sion intelligente entre l'homme avec un grand H et les nouvelles technologies, est-ce que aujourd'hui pendant tout ce covit d'ailleurs, on part et téléconsultations de télémédecine de tes l'expertise de télésurveillance de télé assistance, en lui que c'est l'avenir de la santé covit, est-ce que nous là-dessus dans le cadre, il approche globale de la réforme du secteur de la santé pour aussi lutter contre les déserts médicaux. Là, il ne pas être forcément une bonne implantation de d'infrastructures physique du mail à matière de de santé, il y a la nécessité aujourd'hui d'accélérer aussi sur ces questions-là de télémédecine de télé consultation et de télésurveillance de toutes les manières, on est dans un monde. On dit que c'est un village donc on est obligé d'aller dans la technologie LLL facilitera énormément les choses savez ce patient qui qui fait des allers-retours alors prendre le rendez-vous, il faut plus qu'on voit ça on met un coup de Digital. Il prend son rendez-vous, il arrive, il se présente au moment de son rendez-vous ça c'est une économie une économie aussi tout c'est toutes les applications qui vont permettre de aux citoyens justement d'être dans dans la prévention d'être dans faire attention à sa santé à son corps tout ça, c'est important évidemment que ces zones enclavées la télémédecine peut apporter avec quelqu'un qui je sais pas moi qui saigne en haut de la montagne. Bon et un message et qu'il faut du premier cours de premiers soins peut lui sauver la vie donc. Financière voilà, il y a des pays à revenu intermédiaire comme moi le paquet sur la télémédecine se voit effectivement parce que on fait des économies parce que ça me fait parce que surtout ça permet de sauver des vies et voilà donc télémédecine. Bon, je vois la télé sur teleexpertise ou emploi on peut déjà dors déjà, il y a des applications des solutions innovantes qui est anticipée l'émergence d'un d'un septembre XL voir tes d'un cancer maintenant, nous devons lui évite de faire 500 km de trajet de l'économie. Donc c'est un investissement qui est très rentable, c'est clair. Maintenant, il faut qu'il soit cadre et il y a des lois avec ça. Il y a il y a un problème aussi de responsabilité de part et d'autre qui qui c'est qui est responsable. Si si si on dit avec Sion et qui a un problème, c'est qu'il y a. Mets la responsabilité médicale de mariage et il faut il faut voir aussi sur le plan éthique qui est responsable. Donc si vous laissez des moyens qui peuvent coucou faire évoluer les choses qui sont forts pour le citoyen mais il faut toujours des gardes faut dans la vie est partout surtout les secteurs sur ce que vous entreprenez, ça va être difficile professeurs parce que je me suis beaucoup intéressé au sujet de télémédecine teleexpertise téléconsultation, ça peut se faire hors des frontières hors de nos frontières. En fait, c'est un peu être sollicité un cancérologue qu'on vous qui était en Australie qui est aux États-Unis qui est en France à l'Italie dans un peu n'importe quel pays du monde et que du coup est-ce qu'il y a pas nécessité de d'aller vite sur ce sujet parce qu'il y a aussi on a on est dans un monde. il va partir d'un smartphone et on va pas rester seul aujourd'hui c'est de la nanotechnologie du robot tisme de du ciseau génétique aujourd'hui on va couper le le jeune qui ne va pas et pour pour que des organes imprimer et tout ça fait que la grève la grève qui qui va falloir la greffe aujourd'hui on est aux multiples la grève multi tout ça il va falloir qu'on qu'on y aille rapidement qu'on est des cons forme des experts con on est la technologie qui faut qu'on puisse le faire sinon on va être happé par par la mondialisation on va rester à la traîne Non pas forcément. Voilà, c'est une vois pas le secteur de la santé comme un secteur économique à part entière et non pas à part un petit peu le parent pauvre le secteur de la santé, d'ailleurs le budget, il le montre on est à 5 % alors que préconise pour qu'un pays puisse te les a été même signé, il y a que 5 pays en Afrique qui qui ont pu suivre cette recommandation d'aller jusqu'à 17 % pour que le pays des vers le développement donc le problème, il covit covid-19 et beaucoup de choses. Je pense qu'il y a une prise de conscience que le ciel de la santé s'il piliers du développement de l'éducation de la santé parce que c'est mon domaine mais si vous voulez déjà ça, ça démarre pas un budget plus consistant pour pouvoir. Les trois grands paquets l'hôpital les attrape turf pour aller dans cette voie de développement de technologies et aussi sur le plan économique donc aujourd'hui et pouvoir d'achat et un petit peu un peu 60 % la couverture sanitaire va permettre de souffler et permettre aux citoyens d'être un peu plus mais il y a énormément de contraintes à cette couverture sanitaire d'abord. On voit que les délais sont