Menu
Search
Jeudi 18 Avril 2024
S'abonner
close
Jeudi 18 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Automobile

Mercedes-Benz réalise le premier crash test aux rayons X au monde

Le premier crash test aux rayons X au monde, mené par Mercedes-Benz, capture des images spectaculaires d'une collision à 60 km/h avec une barrière de sécurité. L'utilisation d'un accélérateur linéaire à 1 kHz a permis d'obtenir jusqu'à 1.000 images par seconde, révélant des déformations internes auparavant invisibles et offrant ainsi de nouvelles perspectives pour améliorer la sécurité des véhicules.

Tous les processus dans les structures des véhicules et les mannequins sont visibles pour la première fois dans un crash test.
Tous les processus dans les structures des véhicules et les mannequins sont visibles pour la première fois dans un crash test.
Mercedes-Benz vient de mener le tout premier crash test aux rayons X au monde, en collaboration avec l’Institut Fraunhofer pour la dynamique à grande vitesse et l’EMI de Fribourg.



Ce test pionnier a impliqué une véritable voiture équipée d'un mannequin SID II, positionné du côté gauche pour simuler un impact latéral. Le mannequin, spécialement conçu pour les essais de choc latéral, a été soumis à une collision à 60 km/h avec une barrière de sécurité. Ce qui rend ce test particulièrement remarquable, c'est l'utilisation d'un accélérateur linéaire transformé en caméra à rayons X, suspendu au plafond du hall au-dessus du véhicule, capturant ainsi des images spectaculaires de l'impact.

L'expérimentation technologique réalisée au centre de recherche EMI à Fribourg a démontré la viabilité de l'utilisation des rayons X à grande vitesse pour visualiser les processus dynamiques de déformation interne. Cette avancée rend désormais visibles des déformations auparavant imperceptibles, permettant une analyse précise grâce aux nombreuses images haute résolution obtenues.

«Le premier accident de rayons X au monde montre que la technologie des rayons X peut fournir de nouvelles informations révélatrices. Nous apprenons ce qui se passe à l'intérieur d'un véhicule et aux mannequins lors d'un accident. Les images radiographiques offrent également la possibilité d’améliorer encore la qualité des prototypes numériques», a indiqué Paul Dick, directeur de la sécurité des véhicules de Mercedes-Benz AG.

L'intégration d'un accélérateur linéaire fonctionnant à 1 kHz a été cruciale dans le développement de la technologie de crash test aux rayons X par Mercedes-Benz. Offrant une énergie photonique allant jusqu'à neuf méga électrons-volts, cet appareil permet un filtrage efficace de tous les matériaux automobiles courants. De plus, la brièveté de l'impulsion des rayons X, de seulement quelques microsecondes, permet de capturer les processus de déformation lors des crashs tests sans flou de mouvement. Cette avancée permet la capture de jusqu'à 1.000 images par seconde, offrant ainsi un aperçu détaillé des impacts sur les composants de sécurité et sur les mannequins.

Des mesures rigoureuses de radioprotection ont été mises en place pour garantir la sécurité des employés, approuvées par les autorités gouvernementales et comprenant l'utilisation de dosimètres et l'installation de dispositifs de protection physique.
Lisez nos e-Papers