Menu
Search
Jeudi 13 Juin 2024
S'abonner
close
lock image Réservé aux abonnés

La variante de Casablanca : une contribution majeure au jeu d’échecs

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Casablanca sera la capitale mondiale du jeu d’échecs du 17 au 19 mai. Ce tournoi prestigieux et unique va réunir les plus grandes stars pour introduire une nouvelle façon de jouer : la variante de Casablanca. Un apport qui pourrait devenir majeur pour cette discipline très populaire dans le monde !

Hicham Hamdouchi
Hicham Hamdouchi
Le jeu d’échecs intrigue par ses chiffres. Si l’on a 20 façons différentes de débuter une partie, ce chiffre augmente de façon exponentielle au fur et à mesure que les coups défilent. Jusqu’à atteindre, au 40e coup, le nombre improbable de 10 puissance 123, autrement dit 1 suivi de 123 zéros ! Et pourtant, le cerveau humain a réussi, au fil du temps et à travers la pratique de ce jeu millénaire, à codifier les débuts de partie, pour mieux appréhender la portée des choix que l’on fait au début, et aussi anticiper les grandes idées stratégiques qui se développeront plus tard dans la partie. Ceci donna naissance à ce qu’on appelle la théorie des ouvertures. Ces ouvertures aux échecs ont été baptisées en référence à des lieux, des nationalités ou simplement au nom du joueur qui les a mises en pratique. Ainsi nous avons la partie italienne, l’ouverture espagnole, la défense sicilienne, l’attaque yougoslave, le mur de Berlin, le gambit de Budapest pour n’en citer que quelques-unes.



Certaines ouvertures vont générer des parties riches en manœuvres et passionnantes, tandis que d’autres, au contraire, vont amener des parties égales très douces et entre les mains de joueurs chevronnés, somme toute, souvent ennuyeuses pour le public. Force est de constater que sur les dernières années, alimenté par la mémoire prodigieuse des jeunes joueurs et le développement rapide de la théorie grâce aux ordinateurs, le nombre de parties nulles a fortement augmenté dans le haut niveau.

C’est dans ce contexte qu’intervient la variante de Casablanca, une nouveauté 2024 que nous avons développée au cours des 3 dernières années, Tarik Senhaji et moi-même, pour le compte de la Bourse de Casablanca. Il s’agit d’une variante de jeu classique où les parties débutent, non pas depuis la position initiale, mais plutôt à partir d’une position d’une partie déjà jouée par le passé (de préférence entre deux champions), ou bien d’une partie entamée qui serait purement imaginée. Cette position préexistante est soigneusement sélectionnée par les «Maîtres de l’échiquier» et vise à garantir une situation captivante, encourageant le jeu offensif, offrant des opportunités égales aux deux joueurs, tout en célébrant la riche histoire de notre noble jeu.

C’est à l’occasion des célébrations du centenaire de la création de la FIDE (Fédération internationale des échecs), fêté au Maroc, que cette variante va, pour la première fois, être introduite. Elle sera testée dans un tournoi international, le «Casablanca Chess», qui va proposer un plateau exceptionnel. Un champion de chaque continent sera présent et le public marocain ainsi qu’une audience mondiale en ligne auront la chance et le privilège d’assister en direct à un combat de titans entre Hikaru Nakamura (le champion américain et actuel numéro 3 mondial), Viswanathan Anand (le légendaire multiple champion du monde indien), Bassem Amin (multiple champion d’Afrique venu d’Égypte) ainsi que Magnus Carlsen (le quintuple champion du monde norvégien, numéro 1 mondial et probablement le plus grand joueur d’échecs de tous les temps).

Nous espérons, avec cette nouveauté «marocaine», marquer les esprits auprès des plus de 600 millions d’échéphiles à travers le monde et que la variante de Casablanca soit pratiquée et devienne, à terme, populaire dans le monde entier. Il est à noter que les champions présents dans le «Casablanca Chess» représentent l’élite du gotha mondial, et sont certainement les «trend setters» du monde très large regroupant les fans de ce jeu. Le fait qu’ils aient accepté de participer au tournoi de lancement de cette variante est un réel coup et un important vote de confiance qui fera que, le temps d’un week-end, la ville de Casablanca et sa variante seront au centre du monde échiquéen.

Nous vous invitons donc à venir nombreux assister aux multiples activités dédiées au grand public, du 17 au 19 mai, lors du festival Morocco Chess Week, que Sa Majesté le Roi a bien voulu honorer de Son Haut Patronage, et qui est organisé par la Bourse de Casablanca, Casablanca Events & Animation et la Fédération Royale marocaine des échecs. Le programme est consultable sur le site «mcw.ma», et le principal objectif de cette manifestation, en sa troisième édition, demeure la promotion et la popularisation de la pratique de ce sport intellectuel, ouvert à tous dans notre pays, et aux multiples bienfaits.

Par Hicham Hamdouchi, premier joueur marocain à avoir accédé au titre de Grand Maître international décerné par la FIDE (Fédération internationale des échecs). Ce natif de Tanger a été 11 fois champion du Maroc et a remporté 1 titre de champion de France. Il a également été sacré champion d’Afrique et champion arabe. Il demeure le seul joueur arabe et africain à avoir accédé aux 16es de finale d’un Championnat du monde. Surnommé par le magazine «Europe Échecs» «le premier héros de l’Afrique», il se consacre aujourd’hui au développement de la théorie du jeu, à la transmission et à l’éducation et la formation des jeunes talents.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.