Menu
Search
Dimanche 19 Mai 2024
S'abonner
close
Dimanche 19 Mai 2024
Menu
Search
lock image Réservé aux abonnés

Book Club «Le Matin» avec les auteurs de la BD «Les Lions de l’Atlas – Dir Niya»

De héros à Superhéros, les Lions de l’Atlas sont le sujet d’une BD à la façon «Marvel». Les concepteurs de ce travail, Sean Chen, Bernard Chang, Darren Sanchez et Ayoub Qanir ont été les invités du Book club «Le Matin» en marge du Salon international de l'édition et du livre à Rabat.

Ph. Saouri
Ph. Saouri
Il y a 17 mois, presque jour pour jour, l’Équipe nationale du Maroc atteignait les demi-finales de la Coupe du monde de la FIFA, pour la première fois de son histoire. Un exploit inégalé en Afrique et dans le monde arabe, qui a permis au Maroc de conquérir les terrains et les cœurs de la planète. À l’occasion de la vingt-neuvième édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL), qui se tient actuellement à Rabat, la performance des Lions de l’Atlas a fait l’objet d’une bande dessinée (BD), illustrée par les dessinateurs Marvel, Sean Chen et Bernard Chang et éditée par Darren Sanchez. Un projet initié par le réalisateur marocain Ayoub Qanir.

La BD «Les Lions de l’Atlas – Dir Niya» a été le thème d’une rencontre du Book Club «Le Matin», dans le cadre des Escales littéraires, organisées au Sofitel Rabat Jardin des Roses, à quelques pas du SIEL. «Je remercie le ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication, qui nous a permis de faire aboutir ce projet, a indiqué Ayoub Qanir. Je remercie aussi nos amis Marveliens, qui ont accepté ce défi, puisqu’on avait un délai de 2 mois entre février et avril, afin de pouvoir l’offrir aux enfants gratuitement à la porte de notre espace. En voyant leurs grands sourires, cela nous a fait infiniment plaisir.»

Une BD pour les enfants de tout âge

La victoire face au Portugal, les célébrations qui s’en sont suivies et la portée des messages proférés par l’Équipe nationale au Qatar, par exemple l’étreinte des joueurs avec leurs mamans, ont constitué des moments de joie, qui ont été gravés dans la mémoire collective marocaine, mais aussi mondiale. «Ce genre de BD ressemble d’habitude à un résumé de moments forts, comme on peut le voir sur YouTube. Mais ce qui m’a été donné a été beaucoup plus que ça, assure de son côté Sean Chen, chargé des illustrations. C’était l’histoire de tout un pays qui s’est rassemblé autour de cette victoire. Je pense qu’on appelle le public le “Douzième homme” qui représentait le Maroc dans toutes ses composantes. Même les mamans des joueurs ont eu un rôle important dans cette histoire. Le fait d'avoir visité le Maroc et rencontré ses gens m’a permis de ramener cette histoire à la vie et rassembler tout ce que j’ai appris dans le monde de la BD pour le mettre au service de ce travail. C’était un honneur pour moi», assure celui qui est surnommé par les fans de Marvel comme «Monsieur Ironman».

Quant à Darren Sanchez, l’éditeur de la BD, celle-ci s’adresse aux «enfants de tout âge», dans la mesure où la BD représente un défi supplémentaire. «C’est plus difficile de réaliser une BD de ce genre, parce qu’il y a tellement de choses que l’on veut raconter. Ce n’est pas une fiction où seule l’histoire que vous voulez dire est la plus importante. C’est comme un iceberg où la partie invisible représente 70%. Nous devons décider ce que nous pouvons décrire dans l’Histoire, car une BD a un espace limité. C’est comme si vous vouliez réaliser un film de 30 minutes, avec une histoire qui dure 2 heures.»

Capturer l’esprit de l’exploit des Lions de l’Atlas, un défi en soi

La performance des Lions de l’Atlas à la Coupe du monde a suscité l’émerveillement et l’enchantement bien au-delà du monde du football et bien au-delà des frontières du Royaume. Le défi réussi par les illustrateurs a été d’illustrer non seulement l’excellence des footballeurs, mais aussi et surtout les émotions que provoque naturellement un succès glané dans la plus grande difficulté. «Dans les BD de Superhéros, tout tourne autour du storytelling dynamique. On a l’impression que les Superhéros chargent le lecteur, assure Bernard Chang, illustrateur en charge de la couverture. Ce que j’ai visé en ce qui concerne l’Équipe du Maroc, c’est le moment où les joueurs foulent la pelouse avant le match, entouré par les fans. Ce moment provoque la chair de poule et pousse les joueurs à être performants. C’est ce que j’ai essayé de capturer dans cette image de la couverture.»

Aujourd’hui encore, l’exploit des Lions de l’Atlas continue de faire rêver les Marocains. Immortaliser l’épopée au Qatar dans une BD à la façon Marvel permet, comme tout autre livre, d’avoir un souvenir palpable, avec un message simple, mais universel : dans la vie, peu importent les difficultés, du moment que l’effort et la foi dans la réussite sont là.

-----------------------------------------------------------

Des héros de la BD à la rencontre du public marocain

Pour rendre hommage aux doyens du genre tout en présentant la relève, une équipe de dix immenses artistes a été sélectionnée pour faire le déplacement durant le SIEL. Dix grandes signatures de l’univers des bandes dessinées qui vont former une «Dream Team» composée des vétérans emblématiques Sean Chen ("Iron Man" et "Wolverine") et Bernard Chang («Superman» et «Wonder Woman») ainsi que des nouvelles superstars, Skan Srisuwan («Batman» et «John Wick») et C.F. Villa («Avengers» et «X-Men»). À ce casting de choc vont se rajouter le fameux illustrateur de la série «Spidey et ses amis» ; Mario Del Pennino et Roberto Poggi, l’illustrateur de «Venom», parus dans la série «Carnage». Et bien sûr, le grand Stefano Landini connu pour ses illustrations des succès planétaires, «Black Panther» et «Les Gardiens de la Galaxie».
L’événement au SIEL comptera aussi sur la présence de l’un des plus célèbres créateurs de l’écurie Marvel qui, à lui seul, est responsable des plus iconiques pages de couverture des bandes dessinées de «La Guerre des étoiles», le fameux Elia Bonetti.

Les visiteurs du Salon ont ainsi l'occasion de découvrir la bande dessinée «Les Lions de l’Atlas», l’œuvre qui est illustrée par les mêmes artistes de Marvel et DC, et qui retrace l’épopée des joueurs de l’Équipe nationale du Maroc durant la Coupe du monde Qatar 2022.
Lisez nos e-Papers