Menu
Search
Jeudi 18 Juillet 2024
S'abonner
close
Jeudi 18 Juillet 2024
Menu
Search

COP28 : Comment renforcer la place de la culture dans les discussions sur la résilience

La Fondation pour la Sauvegarde du Patrimoine Culturel de Rabat, présidée par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, prend part à la 28e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP28), qui se tient jusqu'au 12 décembre à Dubaï, par l’organisation de rencontres animées par des experts nationaux et internationaux sur le patrimoine culturel et les changements climatiques.

No Image
A travers sa participation à la COP28, la Fondation souhaite renforcer la place de la culture dans les discussions sur la résilience face aux changements climatiques, particulièrement le patrimoine culturel dans ses deux formes d’expression : matériel et immatériel.



Et c’est dans ce sillage que la Fondation a organisé une première rencontre, tenue le 2 décembre 2023 à la Zone Bleue en partenariat avec Philanthropy Cortes Solari sous le thème "Patrimoine immatériel et développement durable" au Pavillon Science pour l’action climatique.

Cet événement a mis la lumière sur la place majeure qu’occupent les pratiques locales, savoir-faire ancestraux et traditions dans les approches durables de l’adaptation aux changements climatiques. La rencontre a aussi porté sur les trajectoires d'innovation technologique et de recherche qu’offre le patrimoine immatériel pour faire face aux défis contemporains et assurer la durabilité environnementale.

La deuxième rencontre, qui a traité le volet matériel du patrimoine culturel, s’est tenue ce mardi à la Zone Bleue avec le Paris-Committee on Capacity Building, sous le thème "Leçons de résilience dans les sites du patrimoine africain : participation à la quête de solutions innovantes et renforcement des capacités des différents acteurs", qui s’inscrit dans la 5ème édition du Capacity-building hub.

Cette rencontre a été l’occasion de réunir des experts de différents pays pour discuter de la résilience dans les centres historiques en Afrique, en examinant des sites patrimoniaux faisant face aux changements climatiques et analyser les procédés de l’atténuation des risques relevés dans l’architecture et l’urbanisme.

La session a mis la lumière sur le rôle que jouent les différentes représentations du patrimoine immatériel et la communauté locale dans la pérennité et la gestion durable des valeurs patrimoniales des sites historiques, avec une ouverture sur les perspectives innovantes de la technologie et la digitalisation dans l’adaptation des méthodes responsables ancestrales aux défis contemporains.

L'organisation de ces activités importantes à la COP28 vient consolider l'une des principales missions menées par la Fondation pour la Sauvegarde du Patrimoine culturel de Rabat, en fédérant les différents acteurs et parties prenantes du patrimoine culturel : professionnels, institutionnels, ONG, experts et universitaires, entre autres.

Ces deux rencontres s’inscrivent dans le programme "Les Ateliers de la Fondation" qui se présentent sous de multiples configurations (ateliers, rencontres, conférences ou encore tables rondes) et favorisent la circulation d’expertises, d’informations et de bonnes pratiques, tout en renforçant les réseaux et en encourageant les collaborations et les partenariats.

Créée à l’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, et placée sous la Présidence effective de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, la Fondation pour la Sauvegarde du Patrimoine Culturel de Rabat se dédie à la préservation du patrimoine culturel de Rabat dans toutes ses composantes, qu’elles soient matérielles ou immatérielles, notamment celles qui sont nommément inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2012 au titre de "Rabat, Capitale moderne et Ville historique : un patrimoine en partage".

Portée par l’engagement de Son Altesse Royale en faveur de l’éducation et de la sensibilisation au patrimoine culturel, la Fondation envisage la sauvegarde de cet héritage dans un processus continu, fédérant les parties prenantes.

Aussi, la Fondation développe des programmes autour de trois axes fondateurs - éduquer, sensibiliser et fédérer. Ses actions convergent pour que le patrimoine de Rabat opère comme un puissant levier d’inclusion et de cohésion, ainsi qu’un moteur de développement social, économique et culturel.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.