Menu
Search
Mardi 27 Février 2024
S'abonner
close
Mardi 27 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Culture

Foire d’art contemporain africain 1-54 : la galerie L’Atelier 21 présente à la cinquième édition

La Foire d’art contemporain africain 1-54 est programmée du 8 au 11 février 2024 dans La Mamounia, à Marrakech. La galerie d’art L’Atelier 21 présentera, au sein de son stand N°B02, des œuvres de Moustapha Baïdi Oumarou (Cameroun), M’barek Bouhchichi (Maroc), Mohamed El baz (Maroc) et Hamid Nii Nortey (Ghana).

Mohamed El baz.
Mohamed El baz.
La galerie d’art L’Atelier 21 participe à la cinquième édition de la Foire d’art contemporain africain 1-54, qui se déroulera du 8 au 11 février à La Mamounia, à Marrakech. Elle y exposera des œuvres des artistes Moustapha Baïdi Oumarou (Cameroun), M’barek Bouhchichi (Maroc), Mohamed El baz (Maroc) et Hamid Nii Nortey (Ghana).



Moustapha Baïdi Oumarou est un artiste camerounais qui a développé une peinture aérienne marquée par un regard humaniste et optimiste qu’il pose sur le monde et les personnes qui y vivent. L’artiste explore également le thème de la végétation et de la nature dans ses toiles, lui conférant une signification symbolique. Pour Moustapha Baïdi Oumarou, l’humain s’est progressivement éloigné de son environnement originel, perdant ainsi une connexion vitale et une part essentielle de son identité. Ses toiles sont aussi une invitation à célébrer la communion de l’homme avec la nature.

Le corps constitue un thème aux ramifications multiples dans l’œuvre de M’barek Bouhchichi. Moulé, sculpté, dessiné, peint, il est mis en exergue à travers un kaléidoscope de signes, de fragments (presque votifs) et d’images qui donnent à voir une préoccupation majeure chez l’artiste : peindre des hommes et des femmes marocains à la peau noire.

Depuis plusieurs années, Mohamed El baz a assigné comme mission à l’art de «Bricoler l’incurable», une formule inspirée par le philosophe Cioran. À partir d’installations, de photomontages, de performances ou de sculptures se pose en permanence l’équation d’un monde marqué par la déflagration. Mohamed El baz compose un univers à la fois intime et lointain, en semblant parier sur la capacité de subversion de ses œuvres pour imposer leur présence au spectateur.

Peintre autodidacte, Hamid Nii Nortey puise son inspiration dans la vie courante. Son art figuratif se nourrit des scènes de la vie quotidienne de la jeunesse ghanéenne à travers des toiles à la chromatique éclatante, marquées par des hachures croisées, qui contribuent à définir son style distinctif. Si la jeunesse et ses préoccupations constituent un sujet central dans l’œuvre de Nortey, l’artiste aime aussi s’emparer des réalités «glamours» qui dotent ses peintures d’une tendre féerie.

Dédiée à l’art contemporain d’Afrique et à sa diaspora, la 1-54 est une foire d’art internationale majeure qui connaît des éditions annuelles à Londres, New-York, Marrakech, Paris et désormais Hong Kong. Engagée dans le dialogue et l’échange, la foire 1-54 permet de réunir des galeries de tout le continent africain, mais également du reste du monde. La 1-54 s’est imposée comme une foire de référence, permettant d’attirer les feux des projecteurs sur la scène artistique africaine. L’Atelier 21 participe à cet événement pour mettre en lumière l’apport significatif des artistes marocains et africains dans l’évolution et le rayonnement de l’art contemporain mondial.