Menu
Search
Mercredi 21 Février 2024
S'abonner
close
Mercredi 21 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Culture

Artisanat : Le programme de sauvegarde du métier de la sellerie brodée de Fès lancé

La première étape du programme des trésors vivants artisanaux marocains, visant à préserver la Sellerie brodée de Fès, a débuté, lundi au Centre de Formation et d'apprentissage des métiers de l'Artisanat traditionnel El Batha dans la capitale spirituelle.

No Image
Dans le cadre de cette étape du programme, lancé le 16 novembre denier à Rabat par le Ministère du Tourisme, de l'Artisanat, de l'Économie Sociale et Solidaire et l'UNESCO, le maître artisan Hicham Seqqat, considéré comme un trésor artisanal vivant à Fès, transmettra ses connaissances et son savoir-faire dans le domaine de la sellerie brodée de Fès à un groupe de huit jeunes sélectionnés. L'objectif est de préserver ce métier ancestral et d'en assurer la pérennité, et ce, à travers un programme de formation de 9 mois, a précisé Abderrahim Belkhayat, directeur régional de l'artisanat à Fès.

La formation sera divisée en 16 unités pédagogiques

Cette formation, a-t-il expliqué, sera divisée en 16 unités pédagogiques consacrées aux compétences spécifiques à développer dans l'atelier sous la supervision du maître artisan pendant 795 heures, en plus de 150 heures pour la formation de base relative aux compétences transversales.

Sanaa Allam, responsable culturel à l’UNESCO, a fait savoir que ce programme vise à former 57 stagiaires au niveau national, encadrés par six artisans considérés comme des "trésors vivants" du patrimoine culturel marocain, ajoutant que l'objectif est de généraliser ce programme sur cinq ans pour sauvegarder 24 autres métiers menacés de disparition.

"La première promotion du programme comprend six métiers en voie de disparition, à savoir la Blousa Oujdiya, la facture instrumentale, le Zellige de Tétouan, la fabrication de Tentes, la Broderie de Salé et la Sellerie brodée de Fès", a précisé Allam.

Selon les responsables du projet, ce programme des trésors vivants artisanaux marocains vise à mettre en place un système durable pour assurer la transmission des compétences et savoir-faire liés aux métiers de l'artisanat traditionnel, en particulier ceux qui ont été classés comme des métiers menacés de disparition, sur la base de l'inventaire réalisé par le Ministère du Tourisme, de l'Artisanat, de l'Économie Sociale et Solidaire avec l'appui de l'UNESCO.

Il est à noter que ce programme s'inscrit dans le cadre de la convention de l'UNESCO de 2003 sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, ratifiée par le Maroc en 2006. Il découle également de la convention de coopération signée en novembre 2022 entre le Ministère et l'UNESCO visant à assurer la transmission des savoir-faire artisanaux traditionnels aux jeunes générations.