Menu
Search
Jeudi 18 Avril 2024
S'abonner
close
Jeudi 18 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Culture

Le Canadien Alex Henry Foster dévoile «A Silent Stream», un morceau de son album «Kimiyo»

L’artiste, attaché au Maroc, dévoile un projet introspectif autour de la poésie «Voyage à la mer». En collaboration avec l’artiste japonaise Momoka Tobari, il nous invite à réfléchir aux messages qui comptent réellement dans la vie.

Dans une annonce qui ne manquera pas de ravir ses fans, l’auteur-compositeur-interprète et musicien canadien Alex Henry Foster lance, le 27 mars, son tout nouveau single «A Silent Stream», un avant-goût de son album «Kimiyo», également disponible en prévente.

«À Silent Stream» se présente comme un voyage introspectif. Il nous invite à méditer, à explorer les profondeurs de notre être et découvrir «le but des jours qui passent», loin des illusions de maîtrise du temps et des perceptions superficielles. Ce morceau se distingue par une profondeur et une richesse émotionnelle particulières. Il promet une expérience immersive, empreinte de réflexion et de contemplation.

Une collaboration inspirante

Dans ce voyage, Alex Henry Foster a collaboré avec l’artiste japonaise installée au Canada, Momoka Tobari. Les deux artistes nous proposent le fruit d'une vision commune de la vie et de la spiritualité. Momoka apporte une dimension supplémentaire à l'album «Kimiyo» en incarnant la poésie «Voyage à la mer», âme de ce projet musical. «J’ai toujours cherché un prétexte ou une excuse pour travailler avec Momoka. Elle a un esprit des plus uniques et elle est une personne très inspirante et intuitive. Lorsqu’il est devenu clair pour moi qu’il me serait impossible de chanter ou parler sur les chansons dont nous avions fait les esquisses, Momoka deviendrait la seule personne habile à transcender l’esprit du projet, selon moi. La poésie de “Voyage à la Mer” deviendrait l’élément central sur lequel le projet trouverait son appui, mais je voulais que Momoka puisse faire sa propre interprétation du courant lyrique sous-jacent et s’exprimer dans sa langue natale, afin qu’elle n’ait pas à incarner ma voix ni à tenter d’imiter ce que mes mots tenteraient de communiquer. Nous avons posé la toile et défini l’ensemble des couleurs, mais c'était à elle de s'exprimer et d'être le tableau», explique Foster.

«Voyage à La Mer» est fondée sur l’asymétrie des émotions humaines. Ce projet tire sa référence du titre d’un livret de notes de poésie introspective et de méditations dont Alex avait entamé l’écriture durant un voyage au Japon en 2010. Selon un communiqué de l’artiste, il symbolise la connexion fondamentale qu’ont les individus et communautés avec l’eau : le début des temps, le rituel des pèlerinages, les processions rédemptrices, la purification, l’incarnation en lien avec le courant de la vie, la naissance et la mort, le passage à l’au-delà, la transition et la renaissance.

Une expérience de vie

«Voyage à la mer» est né suite à une rude épreuve qu’a vécue Foster en 2023. L’artiste a dû subir une double greffe cardiaque. La procédure chirurgicale, qui devait durer 4 heures, a été prolongée à 10 heures. Malgré le succès de l'opération, les complications post-opératoires, incluant une intubation prolongée et de multiples transfusions sanguines, ont eu un impact dévastateur sur l’artiste. Alex Henry Foster était incapable de parler pendant plusieurs mois et incertain de pouvoir rechanter. «Je n'étais dans aucune autre position que de choisir : soit m'apitoyer sur mon sort et nourrir une pitié dépressive face à ma situation, soit poser un regard prolongé sur moi-même pour comprendre qui j'étais au-delà de la sensation angoissante de perdre mon identité en raison de l'aliénation personnelle croissante et de la distanciation collective à laquelle je faisais maintenant face. C’est une fois que j’ai lâché prise à tout ça que tout est devenu beaucoup plus clair. Cette clarté introspective m'a ramené directement au Japon, dans ce qui avait été pour moi une expérience qui a changé ma vie. S’y pencher est devenu l’étincelle qui allait donner un sens à ma difficile convalescence et qui allait finalement donner vie à l’improbable projet qui allait devenir “Voyage à la mer”», confie l’artiste. Alex Henry Foster a composé quatre entités créatives diverses ; les albums «Kimiyo» et «A Measure of Space and Sounds», le film «Voyage à la Mer» et la conversation devant public & improvisation musicale en direct intitulée «Of Flashes and Other Currents», toutes conçues pour voir le jour durant l’année 2024. Foster nourrit son art par ses expériences de vie, voyages et rencontres. Pour cet artiste, chaque inspiration compte.

Un amoureux du Maroc

Il convient de noter que Foster a une relation particulière avec le Maroc notamment la ville de Tanger. Il y a trouvé refuge pour la première fois en 2016 après le décès de son père. Son voyage programmé pour quelques semaines a duré deux ans. Inspiré et séduit par la ville et ses habitants, il a décidé de s’intégrer à la communauté locale en acquérant une charmante maison d’hôte : La Maison de Tanger. Alex Henry Foster a soutenu les victimes du séisme d’Al Haouz en lançant des initiatives de dons directs et des messages de soutien pour la population locale.
Lisez nos e-Papers