Menu
Search
Lundi 15 Juillet 2024
S'abonner
close
Lundi 15 Juillet 2024
Menu
Search
lock image Réservé aux abonnés

Mohamed Knidiri nous dit tout sur la 53e édition du Festival national des arts populaires

«Ahouach», «Reggada», «Abidat R’ma», «Ahidous»... tous les arts traditionnels seront réunis à Marrakech du 4 au 8 juillet 2024. La 53e édition du Festival national des arts populaires promet une immersion sensorielle unique au cœur de la richesse du folklore marocain. Elle met à l’honneur les chants et danses traditionnels tout en célébrant les artistes régionaux sur le thème «Rythmes et symboles éternels». Le Festival verra la participation de plus de 600 artistes venant des quatre coins du Royaume, chacun apportant avec lui une part de l’âme de sa région. Rencontre avec Mohamed Knidiri, président du FNAP, autour de l’une des plus anciennes manifestations culturelles du Maroc.

Le Matin : Quels sont les objectifs principaux du FNAP pour cette 53e édition ?

Mohamed Knidiri :
Pour cette 53e édition, le Festival national des arts populaires (FNAP) à Marrakech vise à atteindre plusieurs objectifs majeurs. Tout d’abord, il s’agit de célébrer et de préserver le riche patrimoine culturel du Maroc, en mettant en avant la diversité et la richesse des arts populaires de différentes régions du Royaume. Ensuite, le Festival aspire à offrir une plateforme de visibilité et d’expression aux artistes locaux, leur permettant de partager leurs talents et de se connecter avec un public plus large. Par ailleurs, l’événement vise à promouvoir le dialogue interculturel et à renforcer les liens entre les différentes communautés à travers ce patrimoine oral.

En outre, le Festival contribue à dynamiser l’économie locale en attirant des visiteurs nationaux et internationaux, stimulant ainsi le secteur touristique de Marrakech. Enfin, cette édition particulière se concentre également sur l’innovation dans la tradition, en intégrant des éléments contemporains dans les performances traditionnelles pour attirer un public plus jeune et diversifié. En somme, le Festival national des arts populaires se positionne comme un pilier essentiel dans la préservation et la promotion de l’héritage culturel marocain, tout en favorisant l’échange et la créativité artistique.



Comment le FNAP contribue-t-il à la préservation et à la promotion des arts traditionnels marocains tout en offrant une plateforme aux artistes internationaux ?

Le Festival national des arts populaires à Marrakech célèbre le folklore marocain, un patrimoine oral d’une richesse exceptionnelle, en présentant des spectacles variés qui illustrent la diversité culturelle du Maroc. Chaque édition offre une scène aux chants et danses traditionnels, permettant ainsi aux artistes régionaux de démontrer leur talent et de faire revivre des traditions ancestrales.

En même temps, le Festival crée des opportunités pour des échanges fructueux avec des artistes venus de par le monde. Cette ouverture internationale favorise une synergie artistique où les expressions locales se mêlent aux influences, enrichissant ainsi le panorama culturel marocain.

En accueillant des troupes et des performers étrangers, le Festival encourage un dialogue interculturel, mettant en lumière les arts populaires du Maroc. Les artistes locaux, tout en maintenant vivantes leurs traditions, découvrent de nouvelles techniques et styles, ce qui nourrit leur créativité et renforce leur art. Ainsi, le FNAP devient un carrefour culturel, où le patrimoine oral marocain est magnifié et où les traditions populaires trouvent un écho dans les œuvres contemporaines des artistes internationaux. Cette rencontre unique contribue à la reconnaissance et à la valorisation des arts populaires marocains sur la scène mondiale, tout en offrant aux artistes régionaux une vitrine prestigieuse pour leur talent inégalé.

Comment le FNAP soutient-il la participation et l’émancipation des femmes dans le domaine culturel et artistique, et quelles initiatives spécifiques sont mises en œuvre à cet égard ?

Le Festival national des arts populaires à Marrakech soutient activement la participation et l’émancipation des femmes dans le domaine culturel et artistique. Depuis la nuit des temps, la femme marocaine joue un rôle central en tant que gardienne des valeurs et des traditions socioculturelles, transmettant ces précieux héritages de génération en génération à travers des événements tels que les mariages, les naissances et les célébrations communautaires.

Pour valoriser cette contribution inestimable, le Festival met en lumière les talents féminins en programmant des performances où les femmes occupent le devant de la scène. Des chanteuses aux danseuses, en passant par les musiciennes, chaque artiste féminine apporte une richesse et une authenticité incomparables aux spectacles, rappelant l’importance de leur rôle dans le folklore marocain.

Des initiatives spécifiques sont également mises en œuvre pour encourager l’engagement des femmes dans le secteur artistique. Des ateliers de formation et des sessions de mentorat sont organisés au niveau de l’Association du Grand Atlas, organisatrice du FNAP, pour permettre aux jeunes talents féminins de développer leurs compétences et de s’affirmer dans un milieu souvent dominé par les hommes. Ces programmes offrent non seulement un soutien technique, mais aussi une plateforme de réseautage et de visibilité pour les artistes émergentes.

En intégrant activement les femmes dans toutes les facettes du Festival, du spectacle à l’organisation, le FNAP contribue à leur émancipation en célébrant leur héritage culturel et en leur offrant des opportunités de croissance et d’épanouissement. Ce faisant, le Festival réaffirme le rôle indispensable des femmes dans la préservation et la promotion des arts populaires marocains, honorant leur contribution indélébile à la culture et au patrimoine du pays.

Quels sont les nouveautés et les temps forts de cette édition du FNAP, notamment en termes de programmation artistique et d’activités annexes ?

Pour cette 53e édition du Festival national des arts populaires à Marrakech, plusieurs nouveautés et moments forts promettent de captiver le public. La programmation artistique s’ouvre avec une parade majestueuse le 4 juillet, débutant à la Place du jardin Harti et se dirigeant vers le Théâtre Royal. Placée sous le thème «Rythmes et symboles éternels», cette parade met en scène plus de 60 troupes marocaines et internationales, célébrant la richesse du folklore marocain à travers un parcours enchanteur de 3 km. Les soirées thématiques, organisées au Palais de la Bahia, se distinguent par leur diversité. Parmi les temps forts, la Soirée maroco-chinoise et la Soirée internationale offrent des performances exceptionnelles de troupes chinoises, africaines et marocaines, reflétant un dialogue culturel fascinant. Les soirées dédiées aux «Ahouach» du Haut Atlas et à la musique «Raï» et «Reggada» promettent également des moments mémorables, mettant en lumière des traditions musicales emblématiques.

Au Théâtre Royal, le spectacle principal rassemble une sélection impressionnante de troupes, telles que les «Abidat R’ma» de Oued Zem, «Ahidous» de Aïn Orma, et «Ahouach» de diverses régions, offrant une immersion profonde dans les arts populaires marocains.

La Place Jamaa El-Fna, quant à elle, devient le cœur vibrant du Festival avec des représentations quotidiennes de groupes comme la «Daqqa» de Marrakech, les «Aïssawa» de Fès, et les performances spectaculaires des troupes africaines et chinoises, captivant les visiteurs par leur énergie et leur virtuosité. Enfin, la Nuit des stars au Palais des Festivals et des Congrès Mövenpick Mansour Eddahbi le 6 juillet, mettant en vedette Nouamane Lahlou, constitue l’un des sommets de cette édition, offrant une soirée inoubliable aux amateurs de musique.

En somme, cette édition du FNAP se distingue par une programmation riche et variée, célébrant le patrimoine culturel marocain tout en favorisant les échanges interculturels, et en créant des expériences uniques pour tous les participants.

Comment voyez-vous l’avenir du FNAP et quelles sont vos aspirations pour les prochaines éditions du Festival ?

L’avenir du Festival national des arts populaires s’annonce prometteur et porteur de grandes aspirations. En tant que véritable vitrine de la richesse culturelle du Royaume du Maroc, le FNAP continuera d’évoluer et de s’adapter pour rester un moteur essentiel dans la promotion des arts populaires et la préservation de ce patrimoine oral unique au monde.

Nous envisageons un Festival qui, année après année, renforce son rôle de gardien des traditions ancestrales marocaines. Ces traditions, transmises de génération en génération, sont le reflet d’un héritage inestimable, vibrant et vivant. Le FNAP s’efforcera de continuer à offrir une plateforme aux artistes des différentes régions du Maroc, leur permettant de partager et de célébrer leur art avec fierté et passion.

Notre aspiration est de voir le FNAP devenir un événement incontournable sur la scène culturelle internationale. En attirant un public toujours plus large, aussi bien national qu’international, nous souhaitons que le Festival devienne un lieu de rencontre et d’échange où les cultures se croisent et s’enrichissent mutuellement.

Nous ambitionnons de continuer à inviter des artistes du monde entier, créant ainsi des collaborations enrichissantes et des dialogues interculturels qui mettent en lumière la beauté et la diversité des arts populaires.

En outre, nous envisageons de renforcer les initiatives visant à l’émancipation des femmes dans le domaine artistique, en leur offrant davantage d’opportunités de se produire et de briller sur la scène du FNAP. La contribution des femmes à la culture marocaine est incommensurable, et leur rôle en tant que protectrices des traditions, est à la fois respecté et célébré.

Nous avons également l’intention d’intégrer de plus en plus de technologies modernes pour rendre le Festival accessible à un public encore plus large.

La diffusion en ligne des spectacles, par exemple, permet de toucher des personnes du monde entier, offrant ainsi une vitrine mondiale aux arts populaires marocains.

Enfin, notre aspiration ultime est de faire du FNAP un symbole de la capacité du Maroc à préserver son riche patrimoine culturel tout en embrassant le progrès et l’innovation. Le Festival doit être le reflet de l’âme marocaine : fière de ses racines, ouverte au monde et résolument tournée vers l’avenir.

Ainsi, en regardant vers l’avenir, nous voyons un FNAP florissant, continuant à propulser la promotion des arts populaires et à assurer la préservation inconditionnelle de ce trésor culturel. Nous avons foi en la capacité du Festival à inspirer, à émouvoir et à unir les cœurs, tout en honorant la grandeur et la diversité du patrimoine marocain. n
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.