Menu
Search
Samedi 13 Juillet 2024
S'abonner
close
Samedi 13 Juillet 2024
Menu
Search

BEI : plus de 7,5 milliards de DH octroyés aux TPME marocaines en 4 ans

La Banque européenne d'investissement (BEI) renforce son partenariat avec les institutions financières marocaines pour soutenir les TPME dans le contexte post-Covid et des multiples chocs successifs. Entre 2020 et 2023, elle a alloué 686 millions d'euros de lignes de crédit, soit environ 7,5 milliards de DH, marquant une augmentation de 56% par rapport à la période 2016-2019. Cette initiative vise à stimuler l'économie et à faciliter l'accès au financement pour les entreprises marocaines.

En 2023, trois lignes de crédit ont été signées, dont un contrat de financement de 50 millions d’euros avec la BCP, dans le cadre du «Trade and Competitiveness Programme».
En 2023, trois lignes de crédit ont été signées, dont un contrat de financement de 50 millions d’euros avec la BCP, dans le cadre du «Trade and Competitiveness Programme».
La Banque européenne d'investissement (BEI) se positionne plus que jamais comme un partenaire solide pour les institutions financières marocaines en faveur des entreprises. Cette collaboration s’est particulièrement renforcée depuis la crise sanitaire de Covid-19. Ainsi, entre 2020 et 2023, la Banque de l’Union européenne a accordé 686 millions d’euros de lignes de crédit (prêts intermédiés) en faveur des microentreprises, PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire) marocaines. Soit environ 7,5 milliards de DH. Ce qui représente une hausse de 56% par rapport aux 440 millions d’euros de lignes de crédits signées entre 2016 et 2019, en soutien aux TPME marocaines. À noter que tous financements confondus, la BEI a investi 1,59 milliard d’euros au Maroc durant les 4 dernières années. Les lignes de crédit représentent ainsi 43% de cette enveloppe globale.

La BEI coopère avec divers intermédiaires financiers au Maroc qui proposent des produits à l’appui de projets de petite et moyenne dimension. Elle bénéficie ainsi du savoir-faire de ses partenaires, de leur connaissance du terrain et de leur proximité par rapport aux projets. Plus concrètement, la BEI accorde des prêts à des institutions financières à des conditions avantageuses qui les rétrocèdent ensuite aux bénéficiaires finals, afin d’améliorer l’accès au financement et les conditions de financement pour les TPME.
Entre 2020 et 2023, la Banque européenne d'investissement a signé 11 lignes de crédit, dont deux pour la microfinance (Al Amana et Jaida). En 2023, trois accords ont été signés, dont un contrat de financement de 50 millions d’euros avec la Banque Centrale Populaire (BCP), dans le cadre du Programme de l’Union européenne pour les échanges commerciaux et la compétitivité «Trade and Competitiveness Programme». Ce financement vise à faciliter l’accès au financement des PME exportatrices afin de soutenir leur l'intégration dans les chaînes de valeur locales et internationales.
De même, l’année dernière, la BEI avait signé deux accords d’un montant total de 55 millions d’euros avec la succursale marocaine de CaixaBank. Cette opération entre dans le cadre de l’initiative «Tajawouz», qui vise en particulier à soutenir les banques commerciales à atteindre un plus grand nombre de TPME, leur permettant ainsi de bénéficier d'un plus large choix de financements et de conditions d’emprunt optimales. L'initiative «Tajawouz» soutient également les objectifs du Partenariat vert signé entre l'UE et le Maroc en octobre 2022. À souligner que, durant cette période, la ligne de crédit la plus importante a été signée avec «Tamwilcom» ( Ex-CCG), en deux tranches (2020 et 2021), pour un montant de 300 millions d’euros.

Ces fonds ont été destinés à renforcer le dispositif de Tamwilcom au profit des TPME face aux impacts de la crise du coronavirus. Ils visaient particulièrement à consolide la liquidité de Tamwilcom pour fournir les garanties nécessaires aux banques partenaires afin de les inciter à accorder de nouveaux prêts aux TPME. Les 300 millions d’euros appuyaient notamment les mécanismes de garantie «Relance TPE» et «Damane Relance», déployés pour financer le retour progressif des entreprises à une activité normale. À noter que les prêts intermédiés de la BEI sont plafonnés. Les montants élevés sont négociés directement avec les grandes entreprises éligibles.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.