Menu
Search
Vendredi 24 Mai 2024
S'abonner
close
Vendredi 24 Mai 2024
Menu
Search

Cannabis médical et industriel : le Maroc sur une stratégie intégrée

Le secteur du cannabis médical et industriel présente à l’échelle mondiale une forte tendance à la légalisation ainsi que de très bonnes perspectives de croissance. Compte tenu des opportunités offertes par ce marché à l’international et des atouts dont dispose le Royaume, notamment en termes de savoir-faire et de proximité du marché européen, le Maroc s’apprête ainsi à mettre en place une stratégie de développement de la filière du cannabis licite. La feuille de route en projet mobilisera tous les acteurs institutionnels et économiques concernés, afin de positionner le pays en tant qu’acteur majeur et compétitif sur ce marché.

L'ANRAC recrute un expert pour l'accompagner dans l'élaboration de cette stratégie.
L'ANRAC recrute un expert pour l'accompagner dans l'élaboration de cette stratégie.
Dans un contexte où le marché mondial du cannabis médical et industriel connaît une forte tendance à la légalisation et des perspectives de croissance alléchantes, le Maroc s’apprête à tirer parti de son potentiel dans ce secteur.



L’Agence nationale de réglementation des activités relatives au cannabis (ANRAC), en charge de cette mission cruciale, est sur le point de lancer une étude approfondie pour l’élaboration d’une stratégie de développement de la filière du cannabis licite à Chefchaouen, Al Hoceïma et Taounate. Cette initiative découle de la volonté du Maroc de transformer le secteur du cannabis légal en un moteur de développement socio-économique durable. Elle s’inscrit dans une démarche stratégique visant à positionner le Maroc comme un acteur majeur et compétitif sur le marché mondial du cannabis légal.

L’objectif principal de cette étude est de définir les voies et moyens pour exploiter pleinement les atouts du Maroc dans ce domaine et pour atteindre les objectifs fixés. Un expert est en cours de recrutement pour accompagner l’agence dans ce chantier. «L’ambition du Maroc est de faire du secteur du cannabis licite un véritable pôle de développement socio-économique basé sur la compétitivité et le développement durable. Or la transversalité de la filière ainsi que la multiplicité des intervenants nécessitent la mise en place d’une vision stratégique nationale concertée, devant bénéficier de la forte adhésion et de la mobilisation totale de tous les acteurs aussi bien institutionnels qu’économiques.

Ainsi, l’objectif de la présente étude est d’élaborer, sur le moyen et le long terme (10 ans), un plan stratégique de développement de la filière du cannabis licite permettant de réaliser les objectifs y afférents», indique l’Agence dans le document de l’appel d’offres relatif à cette étude.

La mission consiste en plusieurs volets, dont l’analyse approfondie du marché international du cannabis médical et industriel, comprenant une étude comparative des réglementations, des techniques de production et des coûts dans au moins cinq pays. De plus, une évaluation de la compétitivité de la filière légale du cannabis au niveau national sera réalisée, mettant en lumière les forces et faiblesses de la production actuelle ainsi que les opportunités de croissance.

Une fois les données analysées, des rapports seront produits pour définir le positionnement cible du Maroc sur le marché mondial du cannabis, en identifiant les segments prioritaires et compétitifs (notamment médicinal, pharmaceutique, cosmétique, compléments alimentaires, construction, textile...). Des orientations stratégiques seront également définies, incluant des objectifs de parts de marché, des modèles de business plans, des recommandations pour l’organisation de la filière et des stratégies de promotion de l’investissement.

Pour concrétiser ces orientations, une feuille de route opérationnelle sera élaborée, détaillant les actions à entreprendre pour chaque segment prioritaire et pour chaque maillon de la filière du cannabis (culture, transformation, commercialisation, import et export des produits), avec des objectifs intermédiaires, des indicateurs de suivi et d’évaluation, ainsi qu’un plan de conduite du changement. Un plan de communication sera également élaboré pour informer et impliquer les parties prenantes concernées.

Pour l’Agence, les opportunités de développement du cannabis médical et industriel au Maroc sont réelles et prometteuses, compte tenu des atouts dont dispose le Royaume (écosystème : sol et climat propices, proximité du marché européen en plein essor, savoir-faire ancestral des agriculteurs traditionnels, etc.) et des opportunités offertes par ce marché à l’international.
Lisez nos e-Papers