Menu
Search
Mardi 27 Février 2024
S'abonner
close
Mardi 27 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Économie

Entreprises privées : le coût du crédit à son plus haut niveau depuis des années

Le taux d’intérêt des crédits accordés aux entreprises non financières privées a atteint 5,42% au 4e trimestre de 2023, soit un sommet inédit depuis au moins 2019. Les grandes entreprises sont particulièrement touchées, avec un taux débiteur atteignant un pic de 5,25%. Les TPME ne sont pas épargnées, avec un taux de 5,70%, se situant parmi les plus élevés des cinq dernières années. Cette flambée des taux de crédit, combinée à une stagnation apparente des conditions de financement, soulève des préoccupations quant à l’accessibilité au crédit pour les acteurs économiques.

Dans un contexte de hausse des taux, les crédits aux sociétés non financières privées n'ont évolué que de 0,1% en 2023.
Dans un contexte de hausse des taux, les crédits aux sociétés non financières privées n'ont évolué que de 0,1% en 2023.
Ils n’en finissent plus de flamber. Les taux d’intérêt pratiqués par les banques sur les entreprises non financières privées ont atteint 5,42% au cours du dernier trimestre de 2023. Soit une augmentation de 6 points de base sur un trimestre et de 102 points de base (pbs) sur un an. Il s’agit d’un niveau record depuis au moins l’année 2019.

Selon les derniers chiffres de Bank Al-Maghrib, le taux débiteur au titre du quatrième trimestre (T4) de 2023 s’est renchéri, surtout pour les grandes entreprises. Pour ce segment, il s’est élevé en effet à un sommet de 5,25%, soit une hausse de 20 pbs sur un trimestre et de 106 pbs par rapport de la même période de 2022. Concernant les très petites, petites et moyennes entreprises (TPME), le taux se situe à 5,70%. Même s’il est en baisse de 5 pbs comparé au 3e trimestre de 2023, le taux appliqué aux TPME reste dans les 3 niveaux les plus élevés de ces 5 dernières années. Par secteur, les taux ne cessent de grimper pour les facilités de trésorerie. Ils ont atteint 5,37% au T4 de 2023, en augmentation de 102 points de base sur un an et de 5 pbs en glissement trimestriel. Pour les crédits à l’équipement, le taux a baissé sous le seuil de 5% au T4 à 4,91%, restant néanmoins à des niveaux parmi les plus élevés de ces dernières années.

À noter que Bank Al-Maghrib mène, depuis juin 2006, une enquête sur les taux débiteurs pratiqués par les banques. Cette enquête renseigne sur le volume des crédits accordés à la clientèle, ainsi que sur les taux d’intérêt appliqués au cours d’un trimestre donné. Le suivi de ces taux revêt une importance cruciale aussi bien pour l’appréciation du coût d’accès au crédit des agents non financiers que pour l’analyse des mécanismes de transmission de politique monétaire par les taux. En 2018, la Banque centrale a repensé l’enquête, afin de mieux appréhender les conditions de financement par taille d’entreprise.

Ainsi, les résultats de l’enquête de Bank Al-Maghrib sur les taux débiteurs au titre du quatrième trimestre de 2023 font ressortir un taux global de 5,36%, en stagnation sur un trimestre et en augmentation de 86 points de base par rapport au T4 de 2022. Le taux appliqué aux crédits aux particuliers se situe à 5,94% et celui des prêts aux entreprises non financières à 5,30%, pratiquement en stagnation sur un trimestre, mais en augmentation sur un an, respectivement de 22 pbs et de 100 pbs.