Menu
Search
Mardi 20 Février 2024
S'abonner
close
Mardi 20 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Économie

Immobilier : chute des ventes de 7,2% et hausse des prix de 0,3% au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers s’est apprécié de 0,3% au troisième trimestre 2023 sur un an. Quant aux transactions, elles ont chuté de 7,2%.

L’indice des prix des actifs immobiliers a connu une hausse de 0,3% au troisième trimestre 2023, par rapport à la même période de l’année découlée, selon l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI), élaboré par Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC). Cette hausse traduit les augmentations des prix des terrains (1,1%) et de ceux des biens à usage professionnel (1,7%). En revanche, les prix des biens résidentiels se sont légèrement dépréciés (-0,1%).



La hausse des prix des biens à usage professionnel recouvre une progression de 1,2% pour les locaux commerciaux et de 3,5% pour les bureaux. Pour la baisse des prix du résidentiel, elle résulte de la contraction de 0,2% des prix des appartements et de 0,6% de ceux des villas et de la hausse de 0,3% de ceux des maisons.

Pour ce qui est du nombre global de transactions au troisième trimestre 2023, il a chuté de 7,2%, avec des baisses de 5,6% pour les biens résidentiels, de 10,6% pour les terrains et de 13,2% pour les biens à usage professionnel. Le repli des ventes dans le résidentiel reflète des régressions de 4,9% pour les appartements, de 14,8% pour les maisons et de 14% pour les villas.

Pour les biens à usage professionnel, la baisse des transactions provient notamment de la décrue de 16,5% des ventes des locaux commerciaux, au moment où une progression de 4% est observée pour les bureaux.

En ce qui concerne la tendance du marché immobilier par principales villes, elle montre qu’à Rabat, les prix ont augmenté de 1,9% au troisième trimestre 2023 par rapport au trimestre précédent. A contrario, les transactions se sont repliées en rythme trimestriel de 18%. À Casablanca, les prix ont reculé de 0,4% et les ventes ont chuté de 13,1%. À Marrakech, les prix ont connu un retrait de 0,5% et les transactions une nette baisse de 9,9%. À Tanger, l’indice des prix a affiché un accroissement de 2,5% et les ventes ont enregistré une croissance à deux chiffres (10,6%).