Menu
Search
Lundi 22 Juillet 2024
S'abonner
close
Lundi 22 Juillet 2024
Menu
Search
lock image Réservé aux abonnés

Vers un partenariat stratégique ONEE-BEI pour moderniser l’infrastructure électrique du Maroc

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable s’apprête à s’associer avec la Banque européenne d’investissement pour lancer un programme d’investissement ambitieux visant à renforcer et étendre l’infrastructure électrique du Maroc de 2024 à 2029. Ce partenariat stratégique met l’accent sur la durabilité et l’intégration des énergies renouvelables, tout en améliorant la fiabilité et l’efficacité du réseau électrique national, face à la demande croissante en énergie dans le pays.

L’ONEE et la BEI consolident leur partenariat de plus 30 ans en faveur des secteurs de l’électricité et de l’eau
L’ONEE et la BEI consolident leur partenariat de plus 30 ans en faveur des secteurs de l’électricité et de l’eau
L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) planche sur un nouveau partenariat stratégique avec la Banque européenne d’investissement (BEI). Cette fois, il concerne la branche Électricité, visant à renforcer l’infrastructure du secteur, selon une approche de durabilité. Ce projet ambitieux consiste en un programme d’investissement à composants multiples couvrant la période 2024-2029, incluant plusieurs schémas de transmission électrique, allant de 60 kilovolts (kV) à 400 kV, répartis géographiquement à travers le pays. L’objectif est de renforcer et d’étendre l’infrastructure électrique du pays (lignes de transmission et sous-stations) en réduisant les pertes, en améliorant la fiabilité et en répondant à la demande croissante d’électricité. De plus, le programme inclut l’intégration de nouvelles capacités de production d’électricité renouvelable qui garantiront un système énergétique plus durable et plus efficace. Rappelons que l’année 2023 a été marquée par une contribution soutenue des énergies renouvelables à hauteur de 20,9% dans la satisfaction de la demande nationale.



Le soutien financier de la BEI à l’ONEE est désormais soumis à l’approbation du Conseil d’administration de cette Institution de financement de l’Union européenne (UE). Ce nouveau financement, dont le montant n’est pas encore dévoilé, va permettre de consolider les programmes d’investissement structurants pour le Royaume dans le secteur énergétique, et de renforcer ainsi la résilience environnementale et économique ainsi que l’équité territoriale dans le pays.

En effet, ce projet de partenariat entre l’ONEE et la BEI représente une nouvelle étape vers la modernisation du réseau électrique marocain, en alignant le pays sur les objectifs globaux de durabilité et d’efficacité énergétique. Grâce à ces investissements dans les infrastructures, le Maroc pourra non seulement répondre à sa demande croissante en électricité, mais aussi promouvoir l’accès à une énergie plus propre et plus fiable pour les consommateurs.

À noter que le financement envisagé de la BEI en faveur de l’ONEE bénéficiera de la garantie de l’UE via le Fonds européen de développement durable, qui soutient les opérations de financement et d’investissement dans les pays partenaires en Afrique et dans le voisinage européen.

À fin 2023, l’ONEE assure l’exploitation et la maintenance de plus de 29.100 km de ligne Très haute tension (THT) et Haute tension (HT), 99.021 km de lignes Moyenne tension (MT), 249.788 km de lignes Basse tension (BT) et des postes totalisant une puissance installée (hors production) de 30.527 MVA (mégavolts ampères). Le parc électrique national a atteint, lui, une puissance installée de 11.474 mégawatts (MW), dont 2.071 MW à base des éoliens et 831 MW du solaire.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.