Menu
Search
Mercredi 19 Juin 2024
S'abonner
close
Mercredi 19 Juin 2024
Menu
Search

Le déficit budgétaire caracole à 50,5 milliards de DH à fin novembre 2023 !

Le déficit budgétaire s’est nettement creusé, s’élevant à 50,5 milliards de DH à fin novembre 2023, contre 41,7 milliards un an plus tôt. Pour le solde ordinaire, il est positif de 7 milliards contre un solde ordinaire négatif de 3 milliards à fin novembre 2022, soutenu par les recettes (8,6%), les dépenses ayant progressé de 4,8%.

Le déficit budgétaire s’est creusé de 8,8 milliards de DH au terme des onze premiers mois de 2023.
Le déficit budgétaire s’est creusé de 8,8 milliards de DH au terme des onze premiers mois de 2023.
Le déficit budgétaire s’accélère. L’exécution de la Loi de Finances au terme des onze premiers mois de 2023 s’est soldée par un déficit du Trésor de 50,5 milliards de DH, compte tenu d’un solde positif de 36,7 milliards de DH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor et les services de l’État gérés de manière autonome, contre un déficit du Trésor de 41,7 milliards de DH à fin novembre 2022.



C’est ce qui ressort des derniers chiffres publiés par la Trésorerie générale du Royaume (TGR) sur l’exécution de la loi de Finances. Le solde ordinaire est, quant à lui, positif de 7 milliards de DH contre un solde ordinaire négatif de 3 milliards de DH un an plus tôt. L’amélioration de ce solde provient d’un rythme soutenu des recettes encaissées (8,6% à 285,27 milliards de DH), dépassant celui observé pour l’évolution des dépenses émises (4,8% à 278.314 milliards de DH).

La hausse des recettes ordinaires est soutenue par la bonne tenue de la TIC sur les tabacs manufacturés (+2,8%) et des autres TIC (+3,4%), des recettes nettes de la fiscalité domestique (7,2%), avec un bond de la TVA à l’intérieur (+22%) et des majorations de retard (+23,5%), une montée des droits d’enregistrement et de timbre en hausse (9,2%) et de l’IR (+6,4%) et une légère hausse de l’IS (+0,4%). En parallèle, les recettes non fiscales ont surperformé les recettes ordinaires, affichant une nette progression de 50,5%.

En revanche, les recettes douanières nettes se sont contractées de 1%, plombées par TVA à l’importation (-4,4%), au moment où les droits de douane maintiennent leur bonne forme (9,7%) et la TIC sur les produits énergétiques ont connu une hausse de 1,3%.

En ce qui concerne les dépenses ordinaires, les chiffres de la TGR font état notamment d’un accroissement de 3,3% des dépenses de personnel, de 16,2% des charges en intérêts de la dette. Ils indiquent, également, un repli de 21,5% des dépenses de la compensation et de 3,2% des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux. Le montant global des remboursements de TVA à l’intérieur et à l’importation (y compris la part supportée par les collectivités territoriales) est de 11,9 milliards de DH contre 13,55 milliards de DH à fin novembre 2022. Pour ce qui est des dépenses d’investissement émises, elles se sont appréciées de 21,6%, s’élevant à 94,1 milliards de DH à fin novembre dernier.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.