Menu
Search
Lundi 04 Mars 2024
S'abonner
close
Lundi 04 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Économie

7e édition de l’Aerospace Meetings Casablanca : montée en puissance de l’excellence opérationnelle au Maroc

La septième édition de l’Aerospace Meetings Casablanca, qui a démarré lundi et qui se clôture ce jeudi, a encore ratissé large. Avec plus de 650 participants, dont de grandes entreprises internationales, l’événement offre d’importantes opportunités d’affaires et met en avant les réalisations et l’énorme potentiel du secteur aéronautique marocain.

La septième édition de l’Aerospace Meetings Casablanca, qui a démarré lundi pour une clôture ce jeudi à Casablanca, aura été un moment fort pour tout l’écosystème aéronautique. L’événement, qui a réuni plus de 650 participants, dont de grandes entreprises internationales, offre d’importantes opportunités d’affaires. Il est organisé par le ministre de l’Industrie et du commerce, l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) en collaboration avec le Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS) et Advanced Business Event (ABE).



Cette édition a été également une occasion pour une dizaine d’entreprises du secteur opérant au Maroc de témoigner de leurs expériences et notamment de revenir sur les facteurs qui les ont poussées à s’y implanter, lors de la session inaugurale. Il s’agit notamment, illustrent-elles, des conditions favorables d’implantation, des zones d’accélération, des incitations, un maillage industriel qui a atteint la masse critique et de la main-d’œuvre disponible et qualifiée.

Tous ces industriels ont confirmé la montée en puissance de l’excellence opérationnelle au Maroc. Au point que certains d’entre eux militent aujourd’hui pour le développement d’une supply chain locale, devenue une priorité. C’est le cas, par exemple, de Stephen ORR, vice-président/directeur général de Spirit AeroSystems Morocco qui a affirmé «ne plus accepter de partenaires qui ne sont pas installés au Maroc ou qui ne sont pas prêts à le faire».

Les professionnels ont d’autres attentes vis-à-vis du Maroc. Il s’agit notamment de continuer à assurer des ressources humaines de qualité afin d’éviter de recourir à l’international pour les recrutements. Cette alimentation en compétence permettrait d’accompagner leurs projets d’implantation ou d’expansion au Maroc, car le secteur continue de se développer.

En effet, aujourd’hui, le Maroc capitalise sur une plateforme aéronautique de classe mondiale, un environnement attractif et compétitif avec un écosystème des plus dynamiques au monde : plus de 142 entreprises opèrent dans les industries aéronautiques et spatiales au Maroc. Le secteur, qui emploie 20.000 personnes, dont 40% de femmes, génère un chiffre d’affaires à l’export de 2 milliards de dollars et présente un taux d’intégration de 40%, une croissance moyenne de 20% par an, soit 4 fois plus que la moyenne mondiale et 5 fois la croissance du PIB. C’est un secteur «stratégique pour le Maroc», a rappelé Ali Seddiki, directeur général de l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE). Et d’ajouter : «En effet, notre pays, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a atteint un niveau de maturité qui lui permet de saisir toutes les opportunités qui lui sont offertes». Pour sa part, Afaf Saaidi, directrice aéronautique au ministère de l’Industrie et du Commerce, a invité les 650 participants et donneurs d’ordre prenant part à cet événement, à «explorer le potentiel infini qu’offre le Maroc, notre environnement ouvert et favorable aux affaires, nos infrastructures de pointe et notre engagement envers l’industrie qui font de notre pays une destination de choix pour les investisseurs de l’aérospatiale».
Lisez nos e-Papers