Menu
Search
Vendredi 23 Février 2024
S'abonner
close
Vendredi 23 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Économie

Les ambitions de CFG Bank à travers son entrée à la Bourse de Casablanca

«Chose promise, chose due». CFG Bank s’introduit en Bourse concrétisant ainsi l’annonce de son président fondateur, Adil Douiri, faite en début d’année. La banque, qui bâtit son positionnement sur l’innovation et la technologie, procédera ainsi à une augmentation de capital. L’opération porte sur un montant total de 600 millions de DH via l’émission de 5,45 millions d’actions pour une valeur nominale de 20 DH et un prix de souscription de 110 DH. Les fonds à lever permettront à la banque de financer son business plan à l’horizon 2028 et de consolider sa notoriété auprès du public. Élargissement du réseau, lancement de produits innovants et consolidation des classiques de banque d’affaires sont les principaux ingrédients d’une banque en perpétuel rajeunissement.

C’est un joli cadeau de fin d’année pour le marché boursier. Le groupe CFG Bank concrétise sa promesse faite en début d’année et s’introduit en Bourse. L’opération, validée par l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) le 22 novembre, sera réalisée à travers une augmentation de capital. Elle porte sur l’émission de 5,45 millions d’actions pour une valeur nominale de 20 DH et un prix de souscription de 110 DH.



Le montant global visé s’élève à près de 600 millions de DH (prime d’émission incluse). La cotation s’effectuera du compartiment «F» du marché principal de la place casablancaise. La période de souscription démarrera le 30 novembre et sera clôturée le 7 décembre. La première cotation, quant à elle, est programmée pour le 18 décembre.

Les conseillers financiers de l’opération sont CFG Bank Corporate Finance, Upline, BMCE Capital, CDG Capital et Attijari Finances Corps. CFG Bank Capital Markets est le chef de file du syndicat de placement qui compte, entre autres, Atlas Capital, Bank Of Africa, Attijariwafa bank, Crédit Agricole et BMCI.



«Cette IPO est l’aboutissement de plus de 30 ans de travail acharné. Il s’agit de la première introduction en Bourse d’une banque depuis 2004, date d’introduction de la Banque Centrale Populaire. Nous élargissons ainsi notre actionnariat populaire. Nous faisons partie d’un secteur fortement réglementé au Maroc, ce qui est rassurant pour les petits porteurs», déclare Adil Douiri, fondateur et président du conseil d’administration du groupe, lors d’un point de presse dédié à la présentation de l’opération, le 23 novembre à Casablanca. Selon lui, les fonds à lever seront suffisants pour financer le nouveau business plan de la Banque. L’opération, motivée par la taille et les perspectives de développement de la banque, porte sur quatre objectifs. Il s’agit de renforcer les fonds propres pour accompagner la croissance rapide du bilan et d’améliorer les ratios prudentiels de la Banque, d’accroître la notoriété de l’institution et sa proximité auprès, entre autres, de ses partenaires et du grand public, d’abaisser le coût du capital de la banque et de l’ouvrir aux salariés et à ses clients de CFG Bank en les associant à sa croissance future.

Notons que compte tenu de la nature de l’activité de CFG Bank, l’augmentation de capital sera directement injectée dans les fonds propres et permettra ainsi à la société de renforcer ses capacités de financement et d’octroi de nouveaux crédits à sa clientèle. De même, l’opération vient libérer instantanément de nouvelles capacités de financement et n’a pas pour objectif de financer essentiellement ou exclusivement des investissements futurs. L’augmentation de capital permettra à la Société de poursuivre sa stratégie de développement et d’atteindre ses objectifs à l’horizon 2028. Le groupe, fondé en 1992 en tant que banque d’affaires, devient en 2015 une banque universelle qui offre des services au grand public. «L’établissement nourrit depuis cette grande mutation des objectifs ambitieux sur un marché en pleine croissance», souligne Younes Benjelloun, DG délégué de la banque, qui souligne que CFG Bank est une banque universelle et indépendante, pionnière dans les métiers de la banque d’affaires au Maroc doté d’un modèle innovant.

CFG Bank se fixe des objectifs ambitieux

Pour l’exercice en cours, CFG Bank devrait poursuivre la croissance de son PNB et l’amélioration de son résultat net. Les perspectives sur les années à venir prévoient la poursuite du développement du business modèle de la banque autour de l’innovation technologique et de la qualité de service, avec également des objectifs ambitieux en termes de conquête de nouveaux clients et de distribution de crédits et de collecte de dépôts. Le multicanal figure ainsi au cœur de sa stratégie de croissance avec des perspectives bâties atour de 3 axes : le renforcement du réseau bancaire à travers l’ouverture de deux agences prévue d’ici la fin de 2024, l’une à Casablanca et l’autre à Rabat, ainsi que le renforcement du nombre des GAB intelligents. L’objectif étant de conférer aux clients une accessibilité 7 j/7 et 24 h/24 à toutes les opérations bancaires.

À cela s’ajoute la poursuite du développement des segments actuels que ce soit en termes d’acquisition clients ou de distribution de crédits. Le troisième axe porte, quant à lui, sur l’élargissement de l’offre de produits et services dans ses segments actuels, avec un accent spécifique sur la digitalisation croissante des services et des opérations. CFG Bank entend également consolider ses métiers historiques de banque d’affaires, avec des objectifs de croissance et de maintien des parts de marché, notamment pour les activités de gestion d’actifs et d’intermédiation, ainsi que de développement de l’activité de gestion d’actifs alternatifs suite à l’acquisition de REIM Partners en 2021. «Forte d’un positionnement clair et reconnu, CFG Bank a connu un rythme de croissance élevé depuis 2018, avec des indicateurs financiers qui ont doublé, voire triplé tous les deux à trois ans», fait valoir Souad Benbachir Hassani, également DG déléguée de la banque.

En effet, le PNB a été multiplié par 2 entre 2020 et 2023 et affiche un taux de croissance annuel moyen de près de 32% sur la période 2018-2023. La croissance du PNB depuis 2018 a été portée notamment par l’activité bancaire avec un encours de crédits en forte progression avec un taux de croissance annuel moyen de 33% sur la période 2018-2023 pour atteindre 1 milliard de DH. De même, les encours de dépôts ont fortement monté pour accompagner le développement de celui des crédits avec un taux de croissance en moyenne annuelle de 23% entre 2018 et 2023 et une amélioration continue de la quote-part des dépôts non rémunérés.

La hausse du PNB a été également boostée par la hausse des commissions récurrentes générées par la diversité des métiers du groupe dont la gestion d’actifs qui s’élève actuellement à 21 milliards de DH et la gestion d’actifs immobiliers locatifs avec deux foncières cotées à la Bourse de Casablanca avec 6 milliards d’actifs sous gestion. Dans sa Feuille de route 2024-2027, le groupe entend accroître sa visibilité et sa notoriété en tant que banque à vocation universelle de nouvelle génération. Il s’agit également de développer le réseau bancaire et poursuivre la prospection de nouveaux clients dans le segment des particuliers exigeants et des moyennes et grandes entreprises. La banque compte aussi centrer ses efforts sur l’innovation et le développement de nouveaux produits et services. Portée par une activité prévisible et en forte croissance, dans un secteur bancaire caractérisé par dimension réglementaire stricte, CFG Bank ambitionne désormais de doubler son résultat net sur les trois prochaines années.