Menu
Search
Lundi 15 Juillet 2024
S'abonner
close
Lundi 15 Juillet 2024
Menu
Search
lock image Réservé aux abonnés

L’INRH mise sur l’intelligence artificielle et le Big Data pour une pêche durable

L’Institut national de recherche halieutique planche sur l’opérationnalisation d’une stratégie Data et intelligence artificielle. L’objectif étant d’améliorer la performance et l'impact de l'observatoire halieutique marocain permettant la protection des ressources et la promotion d'une pêche durable.

No Image
L’Institut national de recherche halieutique (INRH) mise sur une profonde transformation numérique pour la protection des ressources et la promotion d'une pêche durable. L’établissement planche, en effet, sur l’opérationnalisation d’une stratégie Data et Intelligence artificielle (IA) lui permettant d'améliorer la gestion des observatoires halieutiques, d'optimiser les pratiques de pêche, et de faciliter la collaboration avec des partenaires internationaux pour une gestion concertée et durable des ressources marines.

D’ailleurs, ce projet s’inscrit dans l’initiative de la «Ceinture Bleue» communément désignée par la «Blue Belt Initiative», lancée par le Maroc en 2016 (COP 22, Marrakech), en partenariat avec des organisations régionales et internationales. «En réponse aux défis que représentent la protection des océans et le maintien d'une activité durable dans les secteurs de la pêche et de l'aquaculture, l'initiative “Blue Belt” a été impulsée par le Maroc avec l'ambition d'en faire une plateforme collaborative panafricaine plaçant les utilisateurs des océans au cœur du processus. Ceci afin qu'ils puissent agir ensemble en s'appuyant sur des travaux de recherche scientifique et des données solides. Dans ce contexte, la collecte et le maintien d'observations côtières et océaniques de haute qualité et la valorisation de cette mine de données via des cas d'usage multiples représentent un objectif stratégique et prioritaire pour l'INRH.», explique l’institution.

Aujourd'hui, l'INRH collecte des données extrêmement diverses et dont la volumétrie est appelée à augmenter de façon exponentielle. Ces données émanent de différentes sources telles que des capteurs, satellites, balises et contributions directes des pêcheurs, notamment via le projet «La pêche sentinelle». Dans ce contexte, l'INRH a défini une stratégie Data et IA ambitieuse afin de se doter des moyens humains et technologiques lui permettant d'utiliser et de valoriser au mieux ces données.

Cette stratégie de valorisation des données s'articule autour de deux axes principaux. À court terme, il s’agit d’améliorer la qualité, la performance et l'impact de l'observatoire halieutique marocain, et l'ensemble des outils et indicateurs permettant de contribuer à une exploitation durable et d'optimiser les conditions de pêche tout en respectant le milieu marin. À moyen terme, l’objectif est d'élargir la collaboration à un niveau panafricain et international, en mobilisant divers partenaires pour une gestion durable et concertée des ressources marines. Pour concrétiser ces objectifs, l’INRH s’apprête à recruter, via un appel d’offres, un expert qui sera chargé d’assister et d’accompagner la mise en œuvre de cette stratégie.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.