Menu
Search
Jeudi 07 Décembre 2023
S'abonner
close
Jeudi 07 Décembre 2023
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Économie

OCP a nettement amélioré sa rentabilité au 3e trimestre

Le groupe OCP a nettement amélioré sa rentabilité au 3e trimestre par rapport au trimestre précédent. Il a, toutefois, bouclé les neuf premiers mois de l’année sur une baisse du chiffre d’affaires, principalement attribuable au recul des prix de vente dans toutes les catégories de produits par rapport aux niveaux exceptionnels de 2022.

Les ventes d’engrais phosphatés ont constitué 69% du chiffre d’affaires au cours des neuf premiers mois de 2023, en progression par rapport aux 65% enregistrés en 2022.
Les ventes d’engrais phosphatés ont constitué 69% du chiffre d’affaires au cours des neuf premiers mois de 2023, en progression par rapport aux 65% enregistrés en 2022.
Le groupe OCP a tiré son épingle du jeu au troisième trimestre 2023, améliorant nettement sa rentabilité par rapport au deuxième trimestre. Il a, toutefois, terminé les neuf premiers mois de l’année sur une baisse du chiffre d’affaires. Ce dernier s'élève à plus de 61 milliards de DH à fin septembre 2023, contre 89,53 milliards enregistrés au cours de la même période de l’année écoulée. Cette baisse est principalement attribuable au recul des prix de vente dans toutes les catégories de produits par rapport aux niveaux exceptionnels de 2022, explique le groupe phosphatier dans un communiqué financier.



«Les résultats de l’OCP sur les neuf premiers mois de 2023 ont été renforcés par la performance du Groupe au troisième trimestre, marquant un rebond significatif de la rentabilité par rapport au deuxième trimestre. Les conditions de marché favorables amorcées en août, ont persisté tout au long du mois de septembre et se sont poursuivies au quatrième trimestre, avec une hausse progressive des prix des produits phosphatés, soutenue par un renforcement de la demande dans les principales régions importatrices», a indiqué Mostafa Terrab, président-directeur général. «Grâce à ses avantages concurrentiels, notamment sa flexibilité industrielle, son agilité commerciale et son leadership en termes de coûts, l'OCP a réussi à gérer efficacement son carnet d’ordre avec des achats importants. Ainsi, le Groupe a su pleinement tirer parti de l’amélioration des prix, transformant une augmentation séquentielle de 22% du chiffre d’affaires au troisième trimestre en une augmentation de plus de trois fois de l’Ebitda par rapport au second trimestre de l’année», ajoute-t-il.

Les résultats du groupe montrent que le chiffre d’affaires des engrais a reculé de 28% par rapport à la même période de l’année précédente en monnaie locale, essentiellement en raison du repli des prix des engrais d’une année sur l’autre. Cette baisse a été partiellement atténuée par l’augmentation des volumes d’exportation, stimulée par une demande mondiale accrue dans les principaux marchés d’exportation du groupe, notamment en Amérique du Sud et en Europe.

«Les ventes d’engrais phosphatés ont constitué 69% du chiffre d’affaires au cours des neuf premiers mois de 2023, en progression par rapport aux 65% enregistrés en 2022. Il est à noter que le Groupe a maintenu un fort intérêt pour le TSP, un engrais très prisé pour la fertilisation des cultures légumineuses. La première des trois nouvelles lignes de production d’engrais, achevée au deuxième trimestre, est actuellement en phase de montée en puissance pour la fabrication de TSP. Les deux lignes supplémentaires devraient être opérationnelles début 2024. Cette initiative s’inscrit parfaitement dans l’approche modulaire de l’OCP pour étendre ses capacités, adaptée en fonction des besoins du marché», a noté Mostafa Terrab.

Le chiffre d’affaires de la roche a également reculé, affichant -42%, au moment où le chiffre d’affaires de l’acide phosphorique a régressé de 50% par rapport à l’année précédente en monnaie locale. Cette contraction s’explique principalement par la baisse des prix d’une année sur l’autre et de la diminution des volumes exportés vers les principales régions importatrices. Néanmoins, les volumes d’exportation de l’OCP ont nettement rebondi au troisième trimestre, «permettant de rattraper une partie des reports de vente de roche et d’acide rencontrés au premier semestre de l’année». La marge brute s’est élevée à 32,186 milliards de dirhams contre 56,246 milliards un an plus tôt, principalement impactée par les coûts élevés des stocks de matières premières antérieurement constitués et par l’accumulation significative de stocks en 2022. L’Ebitda s’est, quant à lui, élevé à 17,179 milliards, contre 42,964 milliards un an auparavant, générant une marge d’Ebitda de 28%.