Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

Séisme : les professionnels du BTP mobilisés pour contribuer à la réhabilitation et la reconstruction des zones sinistrées

Bureaux de conseil et d'ingénierie, architectes, topographes, laboratoires de bâtiment et de contrôle, travaux publics... Les professionnels du BTP se sont engagés à apporter toute leur expertise pour évaluer les dégâts causés aux bâtiments et infrastructures et proposer des plans architecturaux innovants avec des techniques adaptées aux spécificités locales.

No Image

Les professionnels du bâtiment et travaux publics (BTP) sont mobilisés pour accompagner la mise en œuvre du programme d'urgence de réhabilitation et d'aide à la reconstruction des logements détruits suite au séisme d’Al Haouz, en coordination étroite avec toutes les composantes du gouvernement. Cet engagement a été exprimé lors d'une réunion mercredi avec les présidents des représentations professionnelles du secteur concernant la reconstruction des logements, organisée à l'initiative du ministère de l'Équipement et de l'eau, en partenariat avec le ministère de l'Aménagement du territoire national, de l'urbanisme, de l'habitat et de la politique de la ville.

>>Lire aussi : Séisme au Maroc : le Mouvement des Ingénieurs engagé pour la reconstruction des zones sinistrées

Lors de cette rencontre présidée par le ministre de l'Équipement et de l'eau, Nizar Baraka, les représentants du secteur du BTP (bureaux de conseil et d'ingénierie, architectes, topographes, laboratoires de bâtiment et de contrôle, travaux publics et entreprises) se sont engagés à apporter toute leur expertise pour évaluer les dégâts causés aux bâtiments et infrastructures et proposer des plans architecturaux innovants avec des techniques adaptées aux spécificités locales, tout en examinant la possibilité de réutiliser les matériaux de construction locaux issus des décombres dans les opérations de bâtiment et d'urbanisme, indique un communiqué du ministère parvenu jeudi à la MAP. Ils ont également affirmé leur disposition à accompagner le programme d'urgence par l’établissement d'un plan cadastral avec des images aériennes des zones sinistrées, avant et après les travaux de déblaiement, tout en accompagnant et en impliquant la population dans toutes les étapes de bâtiment à travers la formation et la sensibilisation, notant que «le Maroc dispose actuellement d'un stock suffisant de matériaux de construction».

D'autre part, et compte tenu des grandes aspirations en termes de réparation des dommages, de reconstruction et de développement des zones sinistrées, M. Baraka a souligné que les attentes de l'ensemble des intervenants dans le secteur du BTP requièrent la fédération des efforts, chacun depuis sa position et en fonction de son champ de compétence, et avec le sérieux requis pour garantir une reconstruction en toute sécurité, favorisant le développement de ces régions et réparant les dégâts du séisme. Et d'ajouter que cela nécessite une réflexion stratégique et des compétences en ingénierie qui cernent plusieurs volets, notamment la mise à disposition de matériaux de construction de qualité et en quantités suffisantes afin de prévenir toute spéculation et hausse des prix.

Le ministre a également appelé à examiner les solutions technologiques innovantes dans le domaine du bâtiment et à actualiser les normes techniques et les textes régissant la sécurité des infrastructures et des bâtiments afin de renforcer leur résistance aux séismes, mettant l'accent sur la nécessité de poursuivre la dynamique de mobilisation collective afin de coordonner les interventions sur le terrain selon une bonne gouvernance, le but étant de garantir la qualité du bâtiment et de respecter les délais tout en prenant en compte les contraintes liées au changement climatique et les spécificités des zones sinistrées, conformément aux Hautes Instructions de S.M. le Roi Mohammed VI.

De son côté, le secrétaire général du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l'urbanisme, de l'habitat et de la politique de la ville, Abdellatif Ennahli, a insisté sur la nécessité d'impliquer les professionnels du BTP dans les opérations de reconstruction des zones touchées, en fonction des besoins de la population concernée et des spécificités architecturales locales.

Lisez nos e-Papers