Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

SIAM 2024 : L'UE donne son feu vert pour l'importation du miel marocain

La délégation de l'Union européenne (UE) au Maroc et le ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts ont célébré, mardi à Meknès à l'occasion du 16ème Salon International de l'Agriculture au Maroc (SIAM), l'ouverture du marché de l'UE aux importations du miel marocain.

No Image
Présidée par le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, et l'Ambassadrice de l'UE au Maroc, Patricia Llombart Cussac, cette célébration fait suite à la récente inscription du Maroc, en février 2024, sur la liste des pays depuis lesquels le miel peut être importé dans l'UE, indique-t-on dans un communiqué conjoint.



Grâce à cette nouvelle opportunité, les producteurs du secteur apicole pourront désormais accéder au plus important marché mondial du miel. L'UE, tout en étant un des plus gros producteurs mondiaux de miel, doit importer jusqu'à 40% de sa consommation, qui au total dépasse le milliard d'euros en valeur (plus de 10 milliards de dirhams).

"Le partenariat entre l'Union européenne et le Maroc est un partenariat gagnant – gagnant et l'ouverture du marché du miel aux producteurs marocains le symbolise bien: les apiculteurs marocains vont pouvoir bénéficier d'opportunités économiques considérables et les consommateurs européens vont pouvoir découvrir des miels aux nouvelles saveurs grâce au savoir-faire et à la richesse naturelle du Maroc", a déclaré Patricia Llombart Cussac, Ambassadrice de l'UE au Maroc, citée dans le communiqué.

"Le travail des apiculteurs est essentiel, tant pour notre plaisir gustatif que pour l'ensemble de l'agriculture et la biodiversité du Maroc", a-t-elle ajouté, tenant à "féliciter le ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, ainsi que l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires, qui ont réussi à fournir les garanties nécessaires à l'UE pour permettre l'ouverture du marché européen au miel marocain".

"Cette décision favorable qui s'inscrit dans les ambitions communes et engagements mutuels du partenariat UE-Maroc de prospérité partagée, représente une nouvelle opportunité économique importante qui s'ouvre pour le Maroc qui est doté d'un potentiel apicole riche et unique en raison de sa diversité floristique, faunistique et paysagère importante", a déclaré, de son côté, M. Sadiki.

Cet événement témoigne du partenariat fructueux entre l'UE et le Maroc. En effet, l'UE est le premier partenaire commercial et le premier investisseur étranger au Maroc, tandis que le Maroc est le premier fournisseur mondial de légumes de l'Union.

La filière apicole marocaine se distingue par sa pluralité régionale, ainsi que la variété de saveurs et de modes de production. Ce secteur joue par ailleurs un rôle socio-économique très important. En effet, il puise dans le savoir-faire de plus de 36.000 apiculteurs, répartis dans plusieurs localités du Maroc.

Pour rappel, l'UE et le Maroc ont conclu, en 2022, un partenariat vert qui vise à renforcer leur coopération autour de la transition énergétique et la décarbonation de l'économie marocaine, l'adaptation et la résilience au changement climatique, la protection de l'environnement, ainsi que l'économie verte et bleue.

En marge de l'événement, Mme Llombart Cussac et M. Sadiki ont visité plusieurs exposants et producteurs, partageant un moment convivial de découverte et de dégustation des différentes essences spécifiques au Maroc
Lisez nos e-Papers