Menu
Search
Dimanche 19 Mai 2024
S'abonner
close
Dimanche 19 Mai 2024
Menu
Search

Tunnel de Gibraltar : La liaison Maroc-Espagne sera uniquement ferroviaire (Médias espagnols)

Dans le cadre de la dynamique des relations entre le Maroc et l’Espagne, les initiatives se multiplient pour accélérer le projet du tunnel de Gibraltar. Selon les médias espagnols, la liaison se fera exclusivement via la voie ferrée. Des deux côtés, ce chantier stratégique est hissé en priorité notamment en prévision de la Coupe du monde 2030 organisée au Maroc, en Espagne et au Portugal.

No Image
Les contours du projet du tunnel du Gibraltar commencent à se dessiner. A en croire les médias espagnols, le projet stratégique de connexion sous-marine entre le Maroc et l’Espagne sera basé sur une connexion par voie ferrée. Ces médias ont récemment rapporté que le projet serait bientôt lancé et qu'il s'agirait de l'un des plus grandes œuvres de génie civil de l'histoire apportant une avancée majeure en termes de connexion logistique avec un impact certain sur les coûts de transport et sur la rationalisation des infrastructures...



Ainsi, le média « La Razón » a indiqué dans ce sens que ce tunnel de 40 Km, qui reliera les deux pays, ne permettra pas la circulation des véhicules. « Le tunnel, selon les études préliminaires, prévoit le transport de passagers et de marchandises entre deux terminaux avec des trains navettes pour véhicules et camions, auxquels devraient s'ajouter des trains conventionnels de voyageurs et de marchandises. La distance entre les gares terminales sera de 42 km ; celle du tunnel de 38,7 km, dont 27,8 kilomètres sous l'eau », a précisé la même source.

Le quotidien espagnol « AS », explique pour sa part que la raison pour laquelle les véhicules doivent être transportées via des trains est que « le tunnel qui va traverser le détroit de Gibraltar est connu comme un « goulot d'étranglement » avec une multitude de mouvements de marchandises. De ce fait, l’important est d’éviter tout embouteillage dans cette zone ». Et d’ajouter que bien que le projet n'ait pas encore été finalisé, « Secegsa , la société espagnole en charge du projet, a indiqué que, s'il se réalise, le tunnel pourrait être prêt entre 2030 et 2040 ».

Selon ces mêmes sources, le tracé du tunnel est au cœur des travaux d’étude de faisabilité de ce projet gigantesque. L’idée est de relier les deux pays et les deux continents à travers les points les plus proches des deux côtés, à savoir celui qui s'étend de la ville de Punta de Oliveros à Tarifa jusqu'à Punta Cires, un ensemble de deux îles situées en mer méditerranée non loin du port Tanger Med. Toutefois, selon la société en charge du projet, ce passage est irréalisable, en raison de la profondeur de la mer dans cette bande. Comme alternative, les experts suggèrent la possibilité de prolonger le tunnel de Gibraltar entre les rives de Punta Paloma et Cap Malabata du côté marocain.
Lisez nos e-Papers