Menu
Search
Mardi 27 Février 2024
S'abonner
close
Mardi 27 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Économie

Zaki Lahbabi : Le Mondial 2030 aura un impact positif sur le PIB qui pourrait se situer entre 3 et 5%

La Coupe du monde 2030, qui sera organisée conjointement par le Maroc, le Portugal et l'Espagne, va-t-elle ruisseler à travers l’économie marocaine ? C’est la question que nous avons posée à Zaki Lahbabi, DG de Transatlas Sport Management. Lahbabi a reconnu qu’il était difficile d’évaluer dès aujourd’hui les retombés économiques dudit événement. Néanmoins, il assure que le Mondial aura un impact significatif sur le PIB qui pourrait se situer entre 3 et 5%. Il prédit également que les secteurs du tourisme, du BTP, des nouvelles technologies et la consommation intérieure vont tirer vers le haut la croissance.

No Image
En l’absence de chiffres officiels sur les montants qui seront investis dans la rénovation des stades, dans l’hébergement, dans les infrastructures routières, autoroutières, sanitaires... il est difficile de s’avancer sur l’impact qu’aura la Coupe du monde sur la croissance économique du Royaume. Pourtant, les experts s'accordent à dire que la Coupe du monde 2030 tirera vers le haut l'économie marocaine.



Interrogé par «Le Matin» à ce sujet, Zaki Lahbabi assure que la Coupe du monde aura un impact positif sur l’économie marocaine. Le patron de Transatlas Sport Management part du constat que l'organisation d'un tel événement dope la confiance des citoyens et par ricochet la consommation intérieure : «La croissance économique repose sur la confiance, et l’organisation de la Coupe du monde 2030 au Maroc et de la Coupe d’Afrique des nations en 2025, ça donne de la confiance aux Marocains. Les gens vont se regrouper autour des Lions de l’Atlas qui vont être le visage du Maroc, et cela va créer une dynamique géniale. Plus les gens sont en confiance, plus ils sont dans une dynamique positive et plus consomment. La consommation intérieure va tirer vers le haut la croissance», a-t-il indiqué.

Mondial 2030 : Le BTP, le tourisme, les technologies de l'information, les grands gagnants

Pour Lahbabi, la croissance économique sera aussi générée par les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration : «Après la Covid, le Maroc a fait un boulot phénoménal à travers l’ONMT. Malgré le tremblement de terre, les touristes reviennent. Forcément, le Mondial va booster encore d’avantage ce secteur. Le marché marocain du tourisme va pouvoir s’ouvrir vers de nouvelles cibles. Des touristes qui n’auraient jamais pensé venir au Maroc pourraient venir, soit lors la CAN 2025, soit lors la Coupe du monde. Le football est un excellent vecteur de communication et un dynamiseur économique pour un pays. Il suffit de voir le Qatar et récemment l’Arabie saoudite pour vous rendre compte de l’effet du football sur l’image d’un pays et sur sa dynamique économique», a-t-il analysé.
Outre l’hôtellerie et la restauration, Lahbabi cite également le secteur des BTP comme grand bénéficiaire de l’attribution du Mondial au Maroc. «Le Maroc va devoir construire de nouvelles infrastructures, que ce soit des stades, des routes, des structures médicales ou des hôtels. C’est donc une bonne nouvelle pour le secteur des BTP, mais aussi pour le secteur des nouvelles technologie». Mieux encore, il souligne que l’enjeu de l’organisation de ce méga événement footballistique va valoriser encore davantage l’image du pays. L’effet de miroir que produit la compétition et les opportunités d’affaires poussent les investisseurs à faire plus d’investissements que dans les temps normaux. Pour lui, la croissance du PIB pourrait se situer entre 3 et 5%.

Mondial : Renforcer l’image du Maroc à l’international et son soft power

L’autre grand enjeu du Mondial consiste à renforcer l’image du Royaume à l’international, souligne Lahbabi. L’image d’un pays accueillant, confiant, capable d’organiser les grands événements sportifs et où règne la paix et la sécurité : «C’est presque une belle histoire qui nous arrive. Il y a l’équipe nationale et Walid Regragui qui ont fait un carton plein au Mondial et qui ont fédéré les Marocains. Dans la continuité, on va accueillir la CAN et ensuite la Coupe du monde. Il faut saluer le travail de la Fédération sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Cette promotion à l’international n’a pas de prix. On ne pourra pas la quantifier».

Mondial 2030 : Les sponsors s’arrachent déjà les Lions de l’Atlas

Les performances des Lions de l’Atlas au Mondial Qatar 2022 et l’attribution de la CAN et la Coupe du monde au Maroc ont provoqué un engouement des sponsors pour l’équipe nationale. «Beaucoup de partenaires commencent sérieusement à s’intéresser aux Lions de l’Atlas. D’abord parce que cette équipe a fait rêver tout le monde en Coupe du monde. Ensuite, l’attribution de la CAN et de la Coupe du monde ont rendu le Onze national plus attractif. Les entreprises marocaines ne peuvent pas y être insensibles. C'est le moment où jamais pour les entreprises d’associer leur nom à celui de l’équipe nationale. Son image est très bonne et le contexte économique est favorable. J’ai presque envie de dire que c’est le moment ou jamais. L’entreprise qui n’associe pas maintenant son image aux Lions de l’Atlas ne le fera jamais», a-t-il expliqué. Lahbabi a refusé de divulguer les noms des nouveaux spnsors de la sélection nationale, mais il a dévoilé que la durée des contrats est de 3 ans minimum et que les montants varient entre 3 et 23 millions de DH.