Menu
Search
Dimanche 16 Juin 2024
S'abonner
close
Dimanche 16 Juin 2024
Menu
Search
lock image Réservé aux abonnés

Immersion au cœur du Pôle Agriculture de la Cité des métiers de Tamesna

Une offre de formation diversifiée, des installations ultramodernes, un programme fondé sur le learning by doing, des laboratoires de pointe ou encore une ferme pédagogique équipée. Le pôle Agriculture de la CMC de Tamesna s’érige en véritable modèle de développement de la formation professionnelle. Les stagiaires et les professionnels ont de quoi se réjouir. Ce site hors du commun générera des retombées économiques indéniables en termes de qualification de la ressource humaine. Reportage.

Ph : Saouri
Ph : Saouri
Il fallait le voir pour le croire. Le modèle économique des établissements de formation professionnelle se réinvente. À l’instar des autres Cités des métiers et des compétences opérationnelles, celle de Rabat-Salé-Kénitra connait une véritable révolution en proposant un modèle de formation professionnelle efficace qui répond strictement aux besoins spécifiques des professionnels, défiant complètement le modèle traditionnel. Conçue dans un esprit innovant, la CMC est organisée autour d’infrastructures modernes favorisant une formation immersive et une expérience d’apprentissage unique, regroupant des pôles métiers, notamment le pôle Agriculture. Pour en savoir plus sur le dispositif mis en place, l’équipe du Matin s’est rendu dans ce joyaux.



«Pilier essentiel de l’économie et de la société marocaine, l’agriculture nécessite une main-d’œuvre qualifiée. C’est dans ce sens que la Cité des métiers et des compétences de Tamesna, à travers le pôle Agriculture, forme dans trois niveaux de formation : les techniciens et techniciens spécialisés et qualification, en plus de la formation qualifiante», nous explique Hanaa Abassisse, chef de pôle Agriculture de la CMC de Tamesna.

La force de cet établissement est d’offrir aux stagiaires un large choix de filières. «Le pôle Agriculture permettra de former environ 400 stagiaires, chaque année, dans différentes spécialités à savoir : agriculture de précision, technique agricole, management agricole, transformation et valorisation des plantes aromatiques et médicinales», ajoute la manager.

Pôle Agriculture de la Cité des métiers de Tamesna : Une formation de qualité

Pour que la CMC remplisse pleinement sa mission, la formation se base sur des pédagogies qui accordent une importance au «learning by doing». «Grâce à des ateliers pratiques dotés d’équipements à la pointe de la technologie à savoir, l’atelier des techniques agricoles, l’atelier de l’irrigation, l’atelier du machinisme agricole, les laboratoires des analyses agricoles ; l’Unité de transformation et de valorisation des plantes aromatiques et médicinales, le stagiaire s’immerge dans la réalité du travail», tout en se rendant compte de leur futur rôle en tant que créateur de la valeur ajoutée agricole, se réjouit Mme Abassisse. La chef du pôle Agriculture a, en outre, mis en avant la pédagogie active prônée par la CMC qui abrite également une ferme pédagogique de deux hectares, équipée d’une variété de plantations d’outillages requis pour ancrer les apprentissages dans le réel et favoriser ainsi l’intégration professionnelle des jeunes stagiaires. L’objectif à travers cet espace est de responsabiliser l’apprenant en lui inculquant la notion de l’engagement et du travail collaboratif. Abonant dans le même sens, El Hadi Boubtana, formateur à la CMC de Tamesna, affirme que l’établissement offre aux formateurs tous les moyens nécessaires à la pointe de la technologie pour assurer, pleinement, leur mission et atteindre les objectifs assignés en termes de développement des compétences. Il s’agit, pour cet ingénieur agronome, de préparer les stagiaires à prendre le relais pour remédier aux différentes problématiques engendrées par le réchauffement climatique mais aussi apporter des solutions innovantes aux défis et challenges du secteur agricole.

Par ailleurs, et en vue d’initier les apprenants à l’esprit créatif, la CMC assure l’accompagnement des jeunes porteurs d’idées innovantes. C’est le cas par exemple du projet initié par Abedlhamid et Omar, qui vise à lutter contre les attaques des ravageurs, comme nous l’expliquent les deux stagiaires- option agriculture de précision, qui suivent leur formation au sein de la CMC- pôle Agriculture. L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) met les bouchées doubles pour être à la hauteur des ambitions de la feuille de route pour le développement de la formation professionnelle. Le pari semble relevé.



Témoignage

Doha, stagiaire


«J’ai intégré la CMC de Tamesna pour me former aux métiers du management agricole. J’ai choisi cette formation car elle offre de belles opportunités sur le marché de travail, sachant que l’agriculture est parmi les secteurs pourvoyeurs d’emploi. Suivre cette formation me permettra d’assurer une gestion efficace du rendement et une optimisation de la productivité. Je me sens chanceuse de vivre cette expérience d’apprentissage entourée de formateurs de qualité».
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.