Menu
Search
Lundi 24 Juin 2024
S'abonner
close

Inauguration mardi à Bouskoura d'une plateforme nationale

Dans cette plateforme, mise en place dans le cadre d'un partenariat Public-Privé, plusieurs opérations seront réalisées dans le strict respect des mesures de sécurité et de protection de l'environnement.

Inauguration mardi à Bouskoura d'une plateforme nationale
Il s'agit de la réhabilitation des transformateurs en service en vue de les retourner à leur propriétaire après leur décontamination.

La plateforme nationale (PFN) de traitement et de réhabilitation des appareils électriques sera inaugurée, mardi à Bouskoura, lors d'une cérémonie présidée par la ministre déléguée chargée de l'Environnement, Mme Hakima El Haite

La PFN, installée à proximité des grands axes routiers et du port de Casablanca, sera exploitée par le consortium franco-marocain Tredi-Maroc Maintenance Environnement, indique un communiqué du ministère chargé de l'Environnement.

Dans cette plateforme, mise en place dans le cadre d'un partenariat Public-Privé, plusieurs opérations seront réalisées dans le strict respect des mesures de sécurité et de protection de l'environnement.

Il s'agit de la réhabilitation des transformateurs en service, dont la contamination par les poly-chloro-biphényles (PCB) est comprise entre 50 et 5000 PPM, en vue de les retourner à leur propriétaire après leur décontamination, a précisé le communiqué.

Cette opération s'effectuera par une unité de déchloration à base de potasse opérant en circuit fermé, sans aucun risque sur le personnel et l'environnement, a rassuré le ministère.

Il s'agit aussi de la décontamination et la valorisation des transformateurs hors service contaminés aux PCB (entre 50 et 5000 PPM). Il sera procédé dans cette plateforme au démantèlement, au conditionnement et à l'exportation des équipements contenant ou contaminés aux PCB (supérieur à 5000 PPM) qu'ils soient en service ou hors service, en vue de leur exportation pour élimination dans le centre spécialisé de TREDI en France, conformément aux dispositions de la réglementation nationale et internationale.

Cette plateforme, «unique en son genre en Afrique et dans le monde arabe», a été mise en place dans le cadre du Programme national «Gestion et élimination sécurisée des équipements contenant ou contaminés aux PCB», a fait savoir le ministère.

Ce programme a été lancé en 2010 par le ministère de l'Environnement avec l'appui financier du Fonds pour l'environnement mondial, en collaboration avec l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel et du Programme des Nations unies pour le développement en qualité d'agences d'exécution.

Les PCB sont des produits chimiques dangereux, classés par la Convention de Stockholm comme polluants organiques persistants, autrefois utilisés comme fluide diélectrique notamment dans les anciens appareils électriques (transformateurs, condensateurs, régulateurs et autres).

La cérémonie d'inauguration connaîtra la présence de hauts responsables des institutions et organismes internationaux concernés ainsi que certains ambassadeurs. 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.