Menu
Search
Vendredi 23 Février 2024
S'abonner
close
Vendredi 23 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Fête du Trône 2004

Un intérêt accordé aux festivals et moussems culturels

«Le ministère du Tourisme accorde un intérêt particulier aux festivals et moussems culturels» Lahcen Hadad, dans une déclaration en marge de la cérémonie de clôture du 9e Festival de Tbourida de Beni Batao

Un intérêt accordé aux festivals et moussems culturels
«Les festivals culturels un des piliers de la Vision 2020 dans son volet de promotion du tourisme interne et rural», c’est ce qu’a ajouté Lahcen Hadad. Ph : DR

Le ministère du Tourisme accorde un intérêt particulier aux festivals et moussems culturels, eu égard à leur contribution au développement et à la consolidation du tourisme interne, à la création d'une dynamique touristique et économique et à la promotion de la culture locale, a indiqué, dimanche, le ministre du Tourisme, Lahcen Hadad.

Dans une déclaration à la MAP en marge de la cérémonie de clôture de la 9e édition du Festival de Tbourida de la commune rurale Beni Batao qui s'est tenue, du 02 au 05 avril, sous le thème «La Tbourida, un patrimoine et une authenticité», Lahcen Hadad a indiqué que l'intérêt accordé par le ministère aux festivals et moussems culturels s'inscrit dans le cadre de la stratégie «Tourisme pour tous» qui repose sur des services touristiques avec un bon accueil et des prix abordables, notamment dans les régions lointaines, connues pour leurs mausolées et leurs stations thermales, où le tourisme lié aux moussems constitue une culture ancestrale pour les tribus marocaines.

Il a ajouté que l'attention portée par le ministère à ces formes de tourisme vient du fait que les festivals culturels constituent un levier principal du développement socio-économique et un des piliers de la Vision 2020 dans son volet de promotion du tourisme interne et rural.

De même, ces festivals contribuent à l'animation de la vie culturelle, à la création d'une dynamique économique et commerciale et à la valorisation du patrimoine culturel authentique, notamment celui lié à la Tbourida. 

Lahcen Hadad a relevé, dans ce sens, que le ministère aspire à valoriser ce produit touristique en assurant une organisation de qualité, drainant un nombre important de sponsors, encourageant les jeunes et les femmes à s'intéresser à l'art de la Tbourida et en incitant les agriculteurs et les habitants des zones rurales à élever des chevaux et à en devenir propriétaires, dans le cadre d'un partenariat avec le ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime, ajoutant que les services de son département œuvrent à améliorer l'indice du tourisme interne de 28 à 40%.

Sur un autre registre, le ministre a soutenu que les festivals et les moussems culturels organisés dans plusieurs communes rurales relevant de la municipalité de Bejaâd se positionnent désormais au centre du système touristique marocain, vu qu'ils contribuent au soutien du tourisme interne et drainent des touristes étrangers, notant que cette forme de tourisme permet de renforcer le rayonnement des régions abritant ces évènements et de favoriser des opportunités de partenariat et de solidarité entre tribus, au service des échanges, de la coopération et du développement local.

Le Festival de Tbourida de Beni Batao vise à renforcer l'attrait touristique de la région et à faire connaître ses potentialités naturelles et patrimoniales, à sauvegarder le patrimoine culturel local, à créer une dynamique économique et touristique et à préserver l'art traditionnel de la Tbourida en tant que composante de la culture marocaine authentique.

Selon les organisateurs, le Festival, qui a connu cette année la participation de quelque 400 cavaliers et de 20 sorbas représentant plusieurs tribus de Béni Zemmour relevant de la municipalité de Bejaâd, a été marquée par l'organisation de spectacles de Tbourida et de plusieurs activités culturelles, éducatives, sportives et sociales.