Menu
Search
Vendredi 19 Avril 2024
S'abonner
close
Vendredi 19 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Fête du Trône 2004

Faire des arts du bois de thuya une priorité

Les participants à une rencontre sur les métiers et les arts du bois de thuya ont appelé mercredi, à Essaouira, à la mise en place d’un plan d’action claire pour la promotion et la protection de ce secteur.

Faire des arts du bois de thuya une priorité
Le secteur, qui a prospéré dans les années 80 et 90, a subi l’impact négatif de la crise mondiale. Ph : DR

Les participants à la 1re Rencontre provinciale sur les métiers et les arts du bois de thuya organisée sous le thème «L’art du bois de thuya à Essaouira : la profession entre gloire du passé et espoir en l’avenir», ont appelé à faire de la promotion du secteur et de l’amélioration des conditions de vie des artisans, une priorité du développement local.

Pour Hassan Chamis, président de la Chambre d’artisanat de la région Marrakech-Safi, l’art du bois de thuya constitue une valeur ajoutée et l’un des fondements de la structure économique et sociale de la province, de même qu’il représente un patrimoine inestimable auquel il faut s’atteler à préserver et revaloriser afin qu’il puisse accompagner les mutations socioéconomiques nationales et internationales.

Malheureusement, a-t-il déploré, la crise mondiale a eu un impact négatif sur les revenus des artisans de ce secteur et cette profession.

La Chambre d’artisanat de la région Marrakech-Safi a mis en place un plan d’action ambitieux pour la période 2016-2020 visant à insuffler une nouvelle dynamique à ce secteur et le soutenir afin qu’il retrouve l’éclat d’antan, a-t-il assuré.

Le gouverneur de la province d’Essaouira, Jamal Makhtatar, a noté que cette rencontre constitue une étape importante pour pouvoir donner des réponses claires susceptibles de préserver ce patrimoine.

Cette rencontre se fixe comme objectif de tracer une feuille de route qui définit les priorités et les obstacles à la promotion du secteur en relation avec la crise mondiale qui a touché de plein fouet le secteur du tourisme et l’artisanat, a-t-il indiqué, ajoutant que les professionnels du secteur sont appelés à être dotés d’une vision claire pour la promotion du secteur, qui doit être présentée au Conseil régional de Marrakech-Safi lors de l'élaboration de son programme régional de développement.

Organisée par la Chambre d’artisanat de la région Marrakech-Safi et la direction provinciale d’Artisanat à Essaouira en partenariat avec les professionnels du secteur des professions et des arts du bois de thuya à Essaouira, cette rencontre s’inscrit dans le cadre des festivités célébrant la Fête du Trône et dans le cadre des activités célébrant la Semaine nationale de l’artisanat de 2016.

Au programme de cette rencontre des présentations d’experts sur des thématiques se rapportant à «La protection de l’environnement et la rationalisation des matières premières», «Techniques et chaines de production du thuya : la réalité et les perspectives», «L’importance des normes et de la qualité dans la commercialisation des produits du bois de thuya», «L’importance des designs dans la valorisation des produits du bois de thuya», «Le rôle de la coopération internationale dans la promotion et la préservation des métiers patrimoniaux : la profession et les arts du bois de thuya comme exemple», «L’innovation dans le secteur de l’artisanat -le centre de soutien technique comme exemple». 

La ville d’Essaouira est connue depuis l’antiquité pour son thuya, ce petit arbre qui pousse en abondance dans la région. Les artisans du bois qui excellent dans les travaux d’ébénisterie, de marqueterie et d’incrustation, ont su exploiter à travers les générations, l’aspect esthétique remarquable du bois de thuya pour fabriquer des articles de toute beauté (échiquiers, petites boîtes, cadres, tables, commodes, bureaux, chaises, lustres, chambres à coucher, coffres) qui sont fort prisées par les touristes étrangers et nationaux du fait de leur design difficilement égalé. 

Lisez nos e-Papers