Menu
Search
Dimanche 16 Juin 2024
S'abonner
close
Dimanche 16 Juin 2024
Menu
Search

Le groupe Tissint émerveille ses fans à Ouarzazate

Le coup d’envoi du Festival national des arts d’Ahouache, qui se tient du 11 au 13 août sous le Haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, a été donné jeudi à Ouarzazate avec la prestation du groupe Tissint qui a émerveillé un grand public venu nombreux admirer dans l’espace historique de la Kasbah de Taourirte la cérémonie d’ouverture de cette manifestation artistique.

Le groupe Tissint émerveille ses fans à Ouarzazate
Le Festival national des arts d’Ahouache, à Ouarzazate présente un aspect du patrimoine national immatériel avec toutes ses composantes. Ph : MAP

Considérée parmi les plus importantes danses d’Ahouache, la danse Tissint est connue aussi sous le nom de la danse de poignard du fait de la présence du poignard comme symbole et élément essentiel de la chorégraphie.

Le groupe Tissint représentant la ville de Tata a revisité avec brio un florilège des plus beaux chants de cet art patrimonial enchantant ainsi des férus de divers horizons.

Par la suite, le groupe local Fint et Tikirt, Aklaf Essif de Zagora, Ahouache Afous Gho Fous (Guelmim) et la troupe des stars d’Ahouache, entre autres, se sont relayés sur scène avant d’enflammer les spectateurs avec des chants aussi envoûtants les uns que les autres.

Initié par le ministère de la Culture, ce Festival qui présente un aspect du patrimoine national immatériel avec toutes ses composantes (costumes, paroles, rythmes et danses), vise surtout à contribuer à la promotion d’Ouarzazate en tant que destination culturelle et touristique et à préserver l’art d’Ahwache comme l’un des principaux affluents de la culture et du patrimoine marocain.

S’exprimant à cette occasion, le directeur régional de la culture de Draa-Tafilalet, Lahsen Echarfy, a souligné que l’organisation de cette édition s’inscrit dans le contexte de la régionalisation avancée mise en œuvre par le Royaume, mettant en évidence l’importance de la culture et du tourisme en tant que vecteurs du développement durable.

Lahsen Echarfy a, en outre, relevé la nécessité de préserver ce riche patrimoine qui constitue une valeur ajoutée du développement régional, appelant dans ce sens toutes les parties concernées à conjuguer les efforts dans la perspective d’assurer le rayonnement du festival devenu avec le temps un rendez-vous culturel incontournable.

Initiée en partenariat avec la province d’Ouarzazate, l'assemblée provinciale, le conseil municipal et le conseil provincial du Tourisme, cette 5e édition se distingue par une programmation riche et variée. Plus de 480 artistes représentant différents groupes d’Ahouache à travers le Royaume vont animer trois jours durant de grands spectacles artistiques.

Le programme prévoit également une conférence sur le patrimoine immatériel et le développement, une soirée poétique ainsi que des expositions d’habits traditionnels et d’arts plastiques.

Comme il est de tradition, les organisateurs ont, également, rendu hommage lors de la cérémonie d'ouverture à deux pionniers de l’art d’ahouache en reconnaissance de leur contribution à faire connaitre ce patrimoine culturel immatériel et à le préserver.

Les spécialistes des questions culturelles considèrent l’art d’Ahouache comme une école de poésie, de rythme de danse et d’expression décrivant un mode de vie des populations locales surtout dans les régions du Haut-Atlas et de l’Anti-Atlas.  

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.