Dernière Heure

23e Festival de Fès des musiques sacrées du monde

«Spirit on de water», une ode à l’amour et au respect de la nature

author Mounia Senhaji, LE MATIN

«Spirit on de water», une ode à l’amour et au respect de la nature

L’inauguration du 23e Festival de Fès des musiques sacrées du monde promet d’être mémorable. «Spirit on de water», le spectacle qui va donner le la à la thématique de cette édition, s’annonce féérique.

Imaginée par le directeur artistique Alain Weber et mis en musique par le compositeur et chef d’orchestre Ramzi Aburedwan, la création qui emprunte son nom à la célèbre chanson de Bob Dylan réunira des artistes venus des quatre coins du monde pour célébrer l’eau, depuis la source jusqu’à l’océan.

« Cette belle création est composée de plusieurs tableaux présentant ce rapport qui existe entre l’homme, la nature et le sacré», explique Alain Weber, directeur artistique du festival. « A travers ce beau spectacle sur fond de mapping, nous allons découvrir plus d’une certaine d’artistes venus du monde entier, qui vont nous parler de l’histoire de l’humanité à travers de grandes civilisations. Nous allons découvrir l’Egypte, l’Inde, la Grèce, la Chine et bien d’autres», ajoute-t-il.

Ce voyage à travers le temps, qui partira d’une petite fontaine dans la médina de Fès, est une ode à l’amour et au respect de la nature et un appel à la sauvegarde d’une ressource qui est source de vie. « Spirit on de water met l’accent sur le besoin de changer nos modes de vie et incite à comprendre qu’à travers le sacré et le respect de la création de Dieu, il est possible de créer une harmonie entre l’homme et la nature », conclut Alain Weber.

Services

S'inscrire à la Newsletter