Menu
Search
Lundi 15 Juillet 2024
S'abonner
close
Lundi 15 Juillet 2024
Menu
Search

Garde à vue prolongée pour Carlos Ghosn

Garde à vue prolongée pour Carlos Ghosn
La décision du tribunal a été annoncée dans un bref communiqué, sans plus d'explication. Ph. AFP

Le tribunal de Tokyo a autorisé vendredi la prolongation de la garde à vue de Carlos Ghosn jusqu'au 22 avril, dans le cadre de nouvelles accusations de malversations présumées qui ont interrompu sa courte période de liberté.

A cette date, l'ancien PDG de Renault-Nissan, âgé de 65 ans, pourra être inculpé et maintenu en détention provisoire, arrêté de nouveau pour un autre motif, ou encore être relâché sans poursuites.

La décision du tribunal, qui a accordé une extension un peu moins longue que ce qui avait été requis par le parquet, a été annoncée dans un bref communiqué, sans plus d'explication. Les avocats de M. Ghosn ont aussitôt déposé un appel, mais celui-ci a été rejeté.

Depuis sa ré-arrestation survenue le 4 avril à son domicile de Tokyo, un mois à peine après sa libération sous caution, le magnat de l'automobile déchu se trouve dans la prison du quartier de Kosuge (nord de la capitale), où il est régulièrement interrogé par les enquêteurs du bureau des procureurs.

Ils le questionnent sur des soupçons de détournements de fonds de Nissan, effectués via un distributeur de véhicules du constructeur à l'étranger. Il s'agit du sultanat d'Oman, d'après des sources proches du dossier.

Sur un total de 15 millions de dollars versés entre fin 2015 et mi-2018, 5 millions ont été utilisés pour le bénéfice personnel de M. Ghosn, selon le bureau des procureurs.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.