Menu
Search
Lundi 26 Février 2024
S'abonner
close
Lundi 26 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Société

Grippe A H1N1 : les éclairages de l’hôpital Cheikh Khalifa

Grippe A H1N1 : les éclairages de l’hôpital Cheikh Khalifa
Ph. DR

Depuis quelques jours, des craintes quant à la propagation d'une épidémie de grippe A H1N1 au Maroc se sont amplifiées avant que le ministère de la Santé ne publie un communiqué pour rassurer la population.

Mais la mort d'une patiente atteinte de cette maladie a ravivé les inquiétudes. Le drame est survenu hier. Une femme enceinte, âgée de 34 ans, est décédée à l’hôpital Cheikh Khalifa suite à un œdème aigu du poumon (OAP) avec arrêt cardiaque provoqués par une grippe A H1N1.

La réaction de l’hôpital Cheikh Khalifa ne s'est pas faite attendre. Il vient de publier un communiqué dans lequel il explique que la patiente a été initialement admise dans une clinique privée à Fès pour infection urinaire et pneumopathie pendant 4 jours, avant de s’adresser une clinique privée de Casablanca et d'être transférée par la suite aux urgences à l’Hôpital Cheikh Khalifa le 24 janvier courant à 2h du matin «dans un état critique pour détresse respiratoire sous ventilation mécanique».

«A son arrivée, la patiente a été hospitalisée en réanimation polyvalente et la suspicion de la grippe A H1N1 a été évoquée. Dès confirmation de la souche virale, la direction médicale a informé la direction régionale de la Santé, ainsi que les services épidémiologiques compétents et l’antigrippal Tamiflu livré par le ministère de la Santé, lui a été administré, et ce même si la période d'efficacité du produit (pendant les premières 48 heures) a été largement dépassée lors de l’admission de la patiente à l’hôpital», explique le communiqué.

La même source souligne que les soins n’ont pas eu l’effet escompté et l’état de la patiente s’est aggravé le 26 janvier après-midi. Suite à quoi une césarienne a été pratiquée pour extraire le bébé «actuellement pris en charge en néonatologie (sous couveuse et ventilation artificielle)».

L’hôpital note que l’ensemble du personnel de soins a été informé dès la suspicion de la grippe A H1N1 et l’application des mesures de prévention de la transmission du virus ont été appliquées d’emblée dès la suspicion.