Menu
Search
Mardi 18 Juin 2024
S'abonner
close

Akhannouch appelle instamment à l’encadrement de l'exercice du droit de grève

Le Chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, a appelé ce mardi 29 novembre, à l’encadrement de l'exercice du droit de grève.

Akhannouch appelle instamment à l’encadrement de l'exercice du droit de grève

Intervenant ce mardi à la chambre des conseillers dans le cadre de la séance mensuelle consacrée aux questions de politique générale, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch n’a pas caché son satisfaction des acquis réalisés en matière dialogue social avec les deux principaux partenaires: les syndicats et le patronat. 

Tout en énumérant les réalisations accomplies, notamment la signature d’une charte nationale du dialogue social le 30 avril dernier, Aziz Akhannouch a souligné que l’un des défis majeurs qui restent à relever est la mise en place d’un «système efficace pour la garantie et l’encadrement de l'exercice du droit de grève et la promotion des conventions collectives ».

Pour le chef du gouvernement, « sans aucun doute, des questions à régler demeurent posées sur la table du dialogue social, en particulier l'aspiration à développer un système efficace pour la garantie et l’encadrement de l'exercice du droit de grève et l'amélioration des conventions collectives ».

Aziz Akhannouch estime que l’encadrement de l'exercice du droit de grève et l'amélioration des conventions collectives sont d’autant plus importants qu’ils augmentent «les chances de construire les équilibres nécessaires, consolider la paix sociale au sein de l'espace entrepreneurial et instaurer la stabilité dans les relations de travail». La résolution de ces questions permettra également au tissu économique d'attirer davantage de flux d'investissements directs nationaux et étrangers et de créer un environnement stimulant qui respecte la spécificité des différents secteurs, ajoute le haut responsable.

Pour relever ces défis, M. Akhannouch a lancé un appel pressant aux partenaires sociaux et économiques pour poursuivre les séances du dialogue social dans le cadre des comités, en ayant à cœur l'intérêt supérieur de la nation ».

Lire aussi: Les syndicats tiennent au retrait et au réexamen du projet sur le droit de grève

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.