Menu
Search
Mercredi 24 Avril 2024
S'abonner
close
Mercredi 24 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Nation

Gestion du patrimoine habous : nette augmentation de la rentabilité en 2021

Gestion du patrimoine habous : nette augmentation de la rentabilité en 2021
Les biens urbains constituent le plus important patrimoine immobilier des Habous.

Le bilan de l’année 2021 de la gestion du patrimoine habous, composé de biens urbains comprenant des locaux à usage d'habitation (villas, appartements, maisons…), commercial et artisanal (magasins, dépôts, terrains nus situés à l’intérieur du périmètre urbain, parkings, restaurants, cafés, hammams, fours…) ou professionnel (bureaux) et de biens agricoles, affiche des résultats toujours en hausse, selon deux rapports publiés sur le site du ministère des Habous et des affaires islamiques.

Biens urbains

Constituant le plus important patrimoine immobilier des Habous, tant par leur nombre et leur variété que par leur rentabilité financière, les recettes des opérations locatives de ces biens urbains sont en constante augmentation. Ainsi, quelque 1.451 biens ont été loués en 2021, apprend-on du rapport du ministère. Il s'agit de 907 biens vides qui ont fait l'objet d'une location aux enchères publiques ayant débuté à un montant de 1.048.398,40 dirhams et s'étant arrêté à un montant de 1.267.282,60 dirhams, soit une augmentation de 20,87%. Des Ghibtas (droits perçus pour cession ou transfert de bail) représentant un montant de 4.165.000 DH ainsi que des arriérés de loyers sur ces biens d'un montant de 684.796 DH ont également été encaissés en 2021.

De même, il ressort du rapport que 544 nouveaux biens ayant intégré le patrimoine habous grâce à l’incorporation des dépendances de certains biens au domaine habous, ainsi qu’au partenariat avec des promoteurs immobiliers, ont été mis en location en 2021, générant des recettes de l’ordre 693.605 dirhams et une Ghibta globale de l’ordre de 7.353.000 dirhams. L'année 2021 a également été marquée par la revalorisation du loyer de 1.639 biens pour passer de 1.315.175,65 à 1.659.658,20 dirhams, soit une augmentation de 26%. Par ailleurs, il est précisé dans le même rapport que le total des dépenses afférentes à la gestion des propriétés bâties à revenus est établi à 27.046.885,31 dirhams en 2021, soit 83% des fonds alloués à cette fin en cette année (32.741.071,72 dirhams).

Biens agricoles

Les résultats agricoles nets obtenus au titre de la saison 2020-2021 ont atteint au total 73.168.981,70 dirhams (soit une augmentation de 7% par rapport à la saison 2019-2020), dont un montant de 56.564.769,70 dirhams provenant des baux agricoles et un montant de 16.604.212 dirhams grâce à la vente de récoltes et de bois. Ce résultat est notamment dû aux bonnes conditions climatiques enregistrées lors de la saison agricole 2019-2020, ayant particulièrement favorisé une augmentation de la production d'olives et de leur qualité.
La moyenne des revenus agricoles (qui demeurent tributaires des aléas climatiques), durant les cinq dernières années, précise le rapport, a enregistré une légère hausse de 1% par rapport à la période 2011-2016. Par ailleurs, on apprend de la même source que les dépenses totales consacrées aux biens agricoles en 2021 se sont établies à 12.471.028,02 dirhams, 6.604.476,78 dirhams pour la gestion, 2.417.143,70 dirhams pour l’équipement et 3.449.407,54 dirhams au titre des rémunérations de perception.

Lisez nos e-Papers