Société

Aïd Al-Adha : les associations s'inquiètent de la hausse des prix des moutons et du nombre croissant des familles nécessiteuses

Nabila Bakkass Nabila Bakkass ,

Les prix des moutons sont élevés, voire «exorbitants», à cause de la guerre russo-ukrainienne, mais aussi et surtout les changements climatiques que le Maroc a vécus cette année.

Les prix des moutons sont élevés, voire «exorbitants», à cause de la guerre russo-ukrainienne, mais aussi et surtout les changements climatiques que le Maroc a vécus cette année.

C’est une véritable équation que les associations de la société civile cherchent à résoudre à la veille de Aïd Al-Adha. Les prix des moutons ont connu cette année une envolée et le nombre de demandes des bénéficiaires a augmenté. Entre espoir et inquiétudes, les associations continuent, pour l’heure, de militer quoi qu’il paraît, d’ores et déjà, difficile de satisfaire toutes les demandes !

Dans leur quête annuelle de venir en aide aux familles nécessiteuses, notamment en leur achetant des moutons, les associations font face cette année à un double défi : D’une part, le nombre de bénéficiaires a augmenté et d’autre part, les montons ont connu une envolée des prix. Effectivement, il suffit de faire un tour dans les lieux de vente pour constater que les prix sont élevés, voire «exorbitants», à cause de la guerre russo-ukrainienne, mais aussi et surtout les changements climatiques que le Maroc a vécus cette année. Contacté par «Le Matin», Yazid Boussaboun, président de l'Association Nahdat Zenata pour le développement et la solidarité, confirme que la situation demeure difficile à gérer et que le nombre de bénéficiaires a augmenté.

Au niveau de son association, Yazid Boussaboun indique que le nombre de familles bénéficiaires est passé de 16 en 2021 à 24 en 2022. Aussi alarmant que cela puisse paraître, le président de l'Association Nahdat Zenata nous apprend que le nombre des SDF (sans domicile fixe), habitués à passer Aïd Al-Adha dans une ambiance festive au sein de l’association, est passé de 80 à 100 personnes cette année. «Et ce n’est pas fini puisque nous continuons d’enregistrer de nouvelles personnes», souligne-t-il. À ce titre, il convient de souligner que l’augmentation du nombre de bénéficiaires est un défi auquel d’autres associations sont confrontées, comme l’Association marocaine de solidarité (AMS). Sa présidente, Fatiha Mghoghi, indique dans une déclaration accordée à «Le Matin» avoir constaté que le nombre de demandes de la part des familles nécessiteuses a augmenté cette année, et ce compte tenu de la conjoncture socio-économique actuelle. Une conjoncture dont l’impact a été également ressenti, de l’avis de la présidente de l’AMS, sur le nombre de donateurs qui a connu, lui aussi, une baisse. «Contrairement aux années précédentes, le nombre de donateurs a baissé cette année et il demeure donc difficile pour les associations de satisfaire toutes les demandes», souligne-t-elle.

La solidarité est mise à rude épreuve
Effectivement, le défi est de taille pour ces associations qui cherchent, coûte que coûte, à aller jusqu’au bout pour venir en aide aux familles dans le besoin. Yazid Boussaboun ne perd pas espoir et estime que c’est grâce à l’esprit de solidarité que l’on arrive à surmonter les défis les plus difficiles. Il faut que tous les efforts se multiplient pour rapprocher davantage de donateurs même si le contexte est «très difficile». Le président de l'Association Nahdat Zenata préfère, toutefois, temporiser en ce qui concerne l’achat des moutons dans l’espoir que les prix baissent dans les prochains jours. «À ce jour, nous avons pu collecter le même montant en termes de dons que l’année dernière et les efforts se poursuivent, mais nous préférons attendre et observer l’évolution du marché pour l’achat des moutons», souligner.
Une précision d’importance, il convient de préciser que parallèlement aux associations, des jeunes sont engagés pour cette cause, que ce soit à titre individuel ou en groupe. Ils lancent des appels sur les différents réseaux sociaux pour collecter des dons et venir à l’aide d’un certain nombre de familles. Ce type d’action témoigne, en effet, de l’esprit de solidarité dont jouissent les Marocains. Une solidarité qui a été mise à rude épreuve depuis l’apparition de la pandémie.

Lire aussi : Mohamed Sadiki insiste : les prix des moutons sont à la portée de tous les Marocains !

Services

Météo

Casablanca 10 août 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 10 août 2022

  • As-sobh : 05:11
  • Al-chourouq : 06:46
  • Ad-dohr : 13:41
  • Al-asr : 17:18
  • Al-maghrib : 20:27
  • Al-ichae : 21:48

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : TV5
Télématin

06:00

Chaine : M6
M6 Music

06:00

Chaine : France 2
Le 6h info

06:00

Chaine : Euronews
Europe Matin

06:00

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 10 août 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 10 août 2022

  • As-sobh : 05:11
  • Al-chourouq : 06:46
  • Ad-dohr : 13:41
  • Al-asr : 17:18
  • Al-maghrib : 20:27
  • Al-ichae : 21:48

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : TV5
Télématin

06:00

Chaine : M6
M6 Music

06:00

Chaine : France 2
Le 6h info

06:00

Chaine : Euronews
Europe Matin

06:00

Tous les programmes TV >