Nation

Nizar Baraka se livre au jeu des questions-réponses

LE MATIN

Nizar Baraka se livre au jeu des questions-réponses

Dans le contexte de la rentrée politique, le secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka, a choisi de répondre à un certain nombre de questions d’actualité. Exercice auquel il s’est livré lors d’une interview télévisée, de plus d’une heure, accordée à la télévision maghrébine généraliste, Maghreb TV, basée en Europe et disponible sur les câbles belges. Dans l’entretien, dirigé par le fondateur de cette chaîne, le Belgo-Marocain Mohammed Tijjini, le SG du Parti de l’Istiqlal a livré la vision de son parti à propos de plusieurs questions d’actualité, dont les MRE, l’intégration maghrébine et la majorité gouvernementale.

Avec sa triple casquette de chef du Parti de l’Istiqlal, membre de la direction de la coalition gouvernementale et ministre de l’Équipement et de l’eau, Nizar Baraka est revenu sur de nombreux sujets lors d’un entretien diffusé à la Une de la télévision maghrébine généraliste Maghreb TV, basée en Belgique. Lors de cet entretien, Nizar Baraka a fait un retour sur la place qu’occupent les Marocains du monde, à travers le dernier discours de S.M. le Roi, ainsi que dans la politique du parti de la balance. Le responsable politique est également revenu sur les actions de son parti et de ses parlementaires, ainsi que sur son programme dédié à cette frange de Marocains.

Ainsi, en ce qui concerne l’absence d’un département dédié aux MRE, Nizar Baraka rappelle que dans l’architecture de l’équipe gouvernementale, il était attendu qu’il y ait des secrétaires d’État, dont un secrétariat chargé des MRE. «Ce qui sera fait le plus tôt possible. En plus de cela, une commission interministérielle a été réunie, après le Discours Royal, et s’est penchée sur une révision de la loi instituant le CCME, texte qui sera examiné au Parlement durant la session d’automne. Il y a une volonté politique pour travailler sur des dossiers au profit des MRE et il y a un plan d’action dans ce sens. Une autre réunion de cette commission devra avoir lieu le mois prochain pour élaborer la feuille de route et l’agenda à suivre pour la mise sur pied de ces projets», a-t-il dévoilé.

Toujours en relation avec le Discours Royal, mais sur le volet relatif à l’intégrité territoriale cette fois, le chef du Parti de l’Istiqlal a expliqué comment le Royaume est visé par de nombreux adversaires qui agissent pour que le statu quo demeure concernant le conflit artificiel autour du Sahara. Hostilité qui s’est accentuée, dénonce-t-il, en réaction aux succès réalisés par le Maroc sur le plan diplomatique. À titre d’exemple, estime-t-il, l’une des raisons de cette hostilité est le fait que le Maroc se positionne en tant que voie de la sécurité énergétique dans la région et en Afrique. Il rappelle à ce propos le projet du gazoduc Maroc-Nigeria devant assurer du gaz à une population d’environ 400 millions d’Africains. Projet qui va apporter des solutions en matière d’électrification (dans les pays de la Cédéao, à peine 50% de la population bénéficie actuellement de l’électrification) et participera également au développement et à l’industrialisation de ces pays.

«Le Maroc se positionne également à travers une stratégie de développement de l’hydrogène vert. Un positionnement qui s’ajoute à la stratégie de construction des ports (Tanger Med, port de Nador, Dakhla Atlantique…) qui vont encourager l’export. Aussi, le Royaume se présente comme une alternative en matière de sécurité alimentaire. C’est ce qui ouvre la porte à de larges hostilités», souligne Nizar Baraka. D’autant plus que, ajoute-t-il, le Maroc est l’un des pays qui ont pu mener à bon port la transition démocratique sous les auspices d’une monarchie constitutionnelle, alors que de nombreux pays parlent de démocratie, quand c’est en fait l’autoritarisme qui prévaut chez eux, répond-il aux questions de son intervieweur.

L’intégration du Maghreb serait bénéfique pour toute la région

Revenant sur l’analyse géopolitique dans la région du Maghreb, il a affirmé que le changement de position de la part de la Tunisie était attendu. Ce revirement a déjà été relevé lors du vote dans les instances onusiennes (Conseil de sécurité), attitude qui avait été lu comme un changement dans la ligne de conduite diplomatique de ce pays, explique Nizar Baraka. «Cela s’explique, indique-t-il dans son analyse, par le fait que la Tunisie souffre d’une crise financière énorme, chose qui l’a amenée à chercher un appui financier auprès de l’Algérie. Aussi, elle est toujours dans une situation problématique vis-à-vis de la Banque mondiale n’ayant pas pu arriver à un accord avec l’institution pour sauvegarder ses budgets publics».
Mais au-delà de tout cela, annonce-t-il dans une vision prospective, le plus important est qu’une fois le dossier du Sahara solutionné, il va y avoir une intégration du Maghreb. «Ce qui va se traduire par de grands et importants investissements, étant donné le marché énorme de plus de 100 millions de Maghrébins. Cela va constituer également un important moteur pour le continent africain et agira, en synergie avec l’Égypte, pour former une force régionale. Intégration qui sera assez bénéfique pour l’ensemble de la population de la région, en termes de création d’emploi, d’amélioration des revenus et augmentera de deux points le PIB de chaque pays. C’est en ayant à l’esprit ces perspectives de développement de la région que S.M. le Roi tend sa main à l’Algérie», déclare-t-il. Il appelle par ailleurs, en matière de diplomatie partisane, les partis à jouer leur rôle, tout en énumérant une série d’actions menées par le Parti de l’Istiqlal dans ce sens.

Le gouvernement a apporté du soutien à la classe moyenne

Sur un autre registre, Nizar Baraka déclare que «nous sommes entrés au gouvernement dans le cadre de la deuxième “alternance démocratique” sous le règne de S.M. le Roi Mohammed VI. Alternance souhaitée par les Marocains qui aspiraient au changement et qui ont choisi trois partis qu’ils estiment ayant la capacité de changer la situation de crise actuelle. On a vu dans ce cadre que la crise de Covid-19 et les effets de la guerre en Ukraine ont des conséquences sur le pouvoir d’achat des citoyens ainsi que sur les coûts de production du tissu économique. À ces crises s’ajoute la sécheresse et la rareté de l’eau. Face à la cherté, nous avons appuyé le coût du transport, de l’électricité… nous avons apporté un soutien à la classe moyenne et à la population en général, nous avons fait des efforts, mais ce n’est pas assez», dit-il, défendant les actions de son parti et du gouvernent.

Sur le même ton, il affirme qu’il y a des efforts qui ont été consentis pour l’amélioration des revenus par l’augmentation de la valeur du SMIG et du SMAG, en plus de l’engagement à réduire le taux de l’IR dans le PLF 2023. «Ce qui va profiter à l’ensemble des Marocains. Plus que cela, les personnes qui touchent à peine 4.000 dirhams seront dispensées de payer l’IR. Cela s’ajoute à l’esprit de l’État social que prône ce gouvernement, conformément aux instructions de S.M. le Roi, illustré principalement par la généralisation de la protection sociale. Tous ces efforts sont entrepris de manière dispersée, c’est pour ça qu’ils ne sont pas perçus dans leur globalité», a-t-il indiqué. Dans le même sens, il a signalé, concernant les impôts générés en matière de carburant, que les recettes collectées ont grandement contribué à soutenir les transporteurs. «Nous continuons en créant la taxe sur le superprofit, une sorte de taxe de solidarité et qui durera tout au long de notre mandat. Une taxe qui avait été mise sur pied en 2014, du temps du gouvernement dirigé par le Parti de l’Istiqlal, et qu’il a milité aujourd’hui pour qu’elle soit réinstaurée», a-t-il déclaré avec fierté. 

À propos du dossier de la Samir, le chef du PI a rappelé que son organisation politique a toujours défendu la souveraineté de l’État, considérant qu’il est nécessaire pour le Maroc de disposer d’une société de raffinage dans le pays. Il a affirmé que le gouvernement travaille aujourd’hui pour voir comment réactiver cette station de raffinage et avoir une production locale de carburant. Mais, précise-t-il, il faut savoir que cela va prendre du temps pour la redémarrer, cela devrait prendre au moins trois ou quatre ans.

La majorité se réunit le 12 octobre

S’agissant de la coalition gouvernementale, Nizar Baraka a insisté sur le fait que le programme gouvernemental a pris en considération les programmes électoraux des partis de la majorité. «Notre voix est écoutée au sein de la majorité. Mais être dans une coalition gouvernementale ne signifie pas que nous allons fusionner. Chaque parti a ses spécificités. Nous sommes un parti qui a des références islamiques, qui défend l’égalitarisme économique, sociétal et défend l’identité nationale. Dans ce sens, il y bien évidement des discussions, des divergences, des points de vue différents... Mais il y a trois choses qui nous encadrent», a-t-il indiqué. Il a cité dans ce sens les Orientations Royales, le programme gouvernemental sur lequel les trois membres de la majorité se sont mis d’accord et, troisième point, la direction de la majorité qui se réunit de manière régulière. «D’ailleurs, la prochaine réunion aura lieu le 12 octobre au siège du Parti de l’Istiqlal. Nous avons une grande responsabilité et nous n’avons pas droit à l’erreur ou à l’échec», a-t-il déclaré.

Services

Météo

Casablanca 04 octobre 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 04 octobre 2022

  • As-sobh : 05:59
  • Al-chourouq : 07:24
  • Ad-dohr : 13:24
  • Al-asr : 16:40
  • Al-maghrib : 19:15
  • Al-ichae : 20:29

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Arte
Gershwin : "An American in Paris"

05:00

Chaine : Bein Sports News
Special Interview - 3/10/22

05:30

Chaine : Bein Sports HD10
Leeds United vs Aston Villa - English Premier League 2022/2023 Week 9

04:45

Chaine : Bein Sports HD15
Simultaneous live Games From AFC Competitions

05:30

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 04 octobre 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 04 octobre 2022

  • As-sobh : 05:59
  • Al-chourouq : 07:24
  • Ad-dohr : 13:24
  • Al-asr : 16:40
  • Al-maghrib : 19:15
  • Al-ichae : 20:29

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Arte
Gershwin : "An American in Paris"

05:00

Chaine : Bein Sports News
Special Interview - 3/10/22

05:30

Chaine : Bein Sports HD10
Leeds United vs Aston Villa - English Premier League 2022/2023 Week 9

04:45

Chaine : Bein Sports HD15
Simultaneous live Games From AFC Competitions

05:30

Tous les programmes TV >

Restez informés de l'actualité en continu