Menu
Search
Dimanche 03 Mars 2024
S'abonner
close
Dimanche 03 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Nation

Sahara marocain : Plus de 6.035 km² déminés par les FAR entre 2007 et 2022

Sahara marocain : Plus de 6.035 km² déminés par les FAR entre 2007 et 2022

Depuis le lancement, en 2007, d’une vaste opération de déminage au Sahara marocain, les Forces Armées Royales ont pu nettoyer, à la date d'avril 2022, quelque 6.035,2 kilomètres carrés. Les opérations menées par les FAR ont permis, au total, de neutraliser 5.117 mines antipersonnel, 16.907 mines antivéhicules et d’évacuer 21.708 munitions non explosées. En réponse à une question écrite sur «le déminage dans le Sahara marocain», le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de l'Administration de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi, a indiqué que les FAR avaient mobilisé trois unités relevant du «Génie» pour assainir de vastes zones polluées (par les mines) en accordant la priorité aux zones peuplées, aux zones de pâturage et aux puits et aux pistes non revêtues reliant les groupements d'habitations aux villes et aux zones dédiées aux projets de développement.

Dans sa réponse, M. Loudiyi a souligné qu'il existait deux types de mines dans les provinces du sud du Royaume :
• Les mines qui ont été posées conformément aux normes militaires internationalement reconnues pour soutenir les lignes défensives des unités militaires. Les FAR détiennent des cartes de ces champs de mines, ce qui permet de les retirer dès qu'un règlement sera trouvé au conflit artificiel autour du Sahara marocain.
• Les mines qui ont été posées arbitrairement par les mercenaires du Polisario près des groupements d’habitation et des points d'eau. Les FAR, malheureusement, n'ont pas à leur disposition les cartes de ces champs, malgré tous les efforts déployés dans ce sens, à travers la mission de l'ONU présente sur les lieux. Le refus des mercenaires du Polisario de donner des indications à ce sujet complique l'opération de déminage.
Depuis le début de ces opérations, 388 victimes d'explosions de mines ont été recensées, dont 50 pertes civiles et militaires, a précisé M. Loudiyi. Ces actions des FAR, fait savoir le responsable gouvernemental, sont menées par leurs propres moyens et sans aucun soutien de quelque partie que ce soit.

Lisez nos e-Papers